Accueil de la petite enfance : de plus en plus d'assistantes maternelles

De
Publié par

Selon leurs besoins, souhaits ou disponibilités, les parents de jeunes enfants de moins de 6 ans peuvent avoir recours à différents modes de garde : la garde par l'un des deux parents, la garde à domicile par un tiers, l'accueil chez une assistante maternelle ou encore l'accueil dans une structure collective. L'augmentation de l'activité féminine a accru la demande de garde d'enfants ces dernières années. Le recours à l'assistante maternelle agréée semble être choisi par de plus en plus de familles.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 36
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

profession en 1999, en Haute-Nor-
ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE
mandie, essentiellement à domicile :
5 300 assistantes maternelles en
De plus en plus Seine-Maritime et 2 300 dans l’Eure.
Cette répartition est quasi identique àd’assistantes maternelles
celle de la population dans la région. Les
assistantes maternelles ont un agrément
Sandrine ROCHELLE
du Conseil Général pour garder un ou
plusieurs enfants à la journée. Elles ac-
Selon leurs besoins, souhaits ou GARDE INDIVIDUELLE À DOMICILE cueillaient plus de 21 000 enfants en
Haute-Normandie en 2000. Elles ontdisponibilités, les parents de
La première forme de garde, ainsi en moyenne 2,4 employeurs cha-jeunes enfants de moins de 6
peut-être la plus évidente a priori, est la cune et gardent en moyenne 3 enfants
ans peuvent avoir recours à
garde individuelle au domicile de par semaine en période scolaire. Le re-
différents modes de garde : la l’enfant, par l’un de ses parents. Pour la cours à une assistante maternelle est
garde par l’un des deux parents, Haute-Normandie, on estime à 31 000 souvent jugé comme un mode de garde
le nombre d’enfants de moins de 6 ans assez souple, de la part des parents, no-la garde à domicile par un tiers,
gardés par l’un de leur parent. Parmi tamment concernant les horaires. Ainsi,l’accueil chez une assistante
eux, 16 000 enfants de moins de 3 ans près de la moitié d’entre elles a, en
maternelle ou encore l’accueil ont des parents bénéficiaires de moyenne, une journée de travail d’au
dans une structure collective. l’Allocation Parentale d’Education moins 10 heures.
(APE). Les assistantes maternelles se trou-L’augmentation de l’activité
Toujours au domicile familial, la fa- vent souvent dans les principales airesféminine a accru la demande de
mille peut avoir recours à une tierce urbaines comme Rouen, Le Havre, Lille-
garde d’enfants ces dernières
personne, étrangère à la famille géné- bonne ou Evreux, endroits à forte densité
années. Le recours à ralement, et rémunérée par celle-ci. La de population. En moyenne, 55 enfants
l’assistante maternelle agréée famille est alors l’employeur de cette de moins de 6 ans pour mille sont gardés
personne et peut ainsi bénéficier de par une assistante maternelle dans lasemble être choisi par de plus
l’Allocation pour Garde d’Enfants à Do- région, en 1999. La situation est sou-en plus de familles.
micile (AGED). Environ 1 500 bénéfi- vent la moins favorable pour les can-
ciaires de cette allocation sont tons de l’ouest de l’Eure et ceux situés
n 1999, la Haute-Normandie
concernés en 2000 en Haute-Nor- au nord-est de la Seine-Maritime. LesEcomptait 136 000 enfants de 0 à
mandie. Ce mode de garde s’avère être habitants des communes rurales ont
5 ans, dont 68 500 de moins de 3 ans.
un recours un peu plus fréquent en moins la possibilité d’avoir recours à ce
L’accueil et la garde de ces enfants se
Seine-Maritime que dans l’Eure. Les mode de garde car l’offre est plus rare
posent d’autant plus que l’activité des
bénéficiaires de l’AGED de Seine-Mari- mais elle est parfois le seul moyen pour
femmes a fortement progressé ces der-
time représentent 75% des bénéficiai- faire garder son enfant faute de l’exis-
nières années. Le taux d’activité des
res haut-normands alors que
femmes de 25 à 39 ans en Haute-Nor-
la part des 0-5 ans de ce
mandie est ainsi passé de 68,7% en
même département est de
1982 à 80,7% en 1999. La question du
69%. La rémunération ho-
mode de garde concerne 94 000 famil-
raire brute moyenne de ces
les ayant au moins un enfant de moins
salariés se situait autour de
de 6 ans et dont l’un au moins des pa-
6,36 euros, soit un niveau
rents est actif. Parmi elles, 60 000 famil-
peu différent du Smic horaire
les ont au moins un enfant de moins de
brut (6,13 euros au 31 dé-
3 ans. Les familles disposent d’un choix
cembre 1998).
relativement important en matière d’ac-
cueil pour leurs enfants, malgré quel-
ques contraintes quant à la disparité
RÔLE IMPORTANT
géographique de l’offre d’accueil, indi-
DES ASSISTANTES
viduelle ou collective.
MATERNELLES
Une autre forme d’accueil
Certains enfants peuvent bénéficier de individuelle est le recours à
modes de garde différents dans une
une assistante maternelle
même journée, ou au cours d’une se-
agréée et employée par les
maine. Il nous fallait retenir un système
parents de l’enfant. Professionde garde principal ayant comme critère
féminine par excellence, 99%premier la fréquentation d’établisse-
ment collectif ou le fait de disposer sont des femmes, elles étaient
d’une allocation. quelque 7 600 à exercer leur
4 AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 38 - Octobre 2004
POPULATIONPROPORTION D’ENFANTS DE MOINS DE 6 ANStence de structure collective. Par L’existence d’une de-
SELON LE MODE DE GARDE, EN 1999contre, les cantons proches des gran- mande forte pour la
60
des agglomérations affichent des taux garde des enfants de
d’accueil par des assistantes maternel- moins de 6 ans s’est tra- 50
les plus importants. duite, depuis la fin des
40Le métier d’assistante maternelle années quatre-vingt, par
agréée a connu de fortes évolutions ces d’importantes créations
30
dernières années : les formations, la de- ou extensions des capa-
mande d’agrément, l’instauration du con- cités d’accueil autorisées 20
trat de travail… ont eu un impact positif de ces structures. Les
10sur l’image et les conditions d’exercice années quatre-vingt-dix
de cette profession. La légalisation d’un ont connu les variations 0
Salarié Autre Crèche Assistante Un des Ecoletravail jusque là souvent dissimulé, sa les plus importantes dans
à domicile halte-garderie maternelle parents maternelle
agrééeprofessionnalisation et les aides oc- ce domaine, concernant
Source : DRASS - INSEE Unité : %troyées rendent le recours à une assis- environ la moitié des
tante maternelle agréée plus facile et structures.
rassurant pour les parents. La réflexion Alors que l’offre d’accueil collectif
MODES DE GARDE PAYANTS DES ENFANTS
sur ce métier est toujours en cours vers pour les moins de 6 ans est comparable DE MOINS DE 6 ANS EN HAUTE-NORMANDIE, EN 1999
une plus grande reconnaissance compte à celui du niveau national, l’offre de
Salarié à domiciletenu des missions essentielles qu’il garde d’enfants en crèches ou
5%remplit. halte-garderies des moins de 3 ans est
Crèches
assez peu élevée en Haute-Normandie 20%
et de fortes disparités existent entre ré-
PEU DE CRÈCHES gions. En 2000, environ 35 enfants
75%
ET DE HALTE-GARDERIES haut-normands de moins de 3 ans pour
1 000 pouvaient avoir accès à une
Assistante
Le choix du mode de garde des en- place en crèche ou halte-garderie maternelle
fants peut aussi se porter sur une struc- contre 64 pour 1 000 métropolitains et
ture collective comme les crèches 125 pour 1 000 en Ile-de-France.
Source : DRASS de Haute-Normandie - Service Statistique Unité : %
(accueil des enfants âgés de 2 mois à 3 Statistiques et indicateurs de la santé sociale,Les structures de Haute-Normandie
STATISS 2003 Haute-Normandie
ans), les halte-garderies (pour les en- sont de relative petite taille : 30% des
fants de moins de 6 ans) et/ou les jardins constituent aussi, de fait, un mode destructures ont une capacité d’accueil allant
d’enfants (concernant les enfants de 3 à garde pour les jeunes enfants. En France,jusqu’à 20 enfants et 45% peuvent en ac-
5 ans). En Haute-Normandie, en 1999, l’instruction n’est obligatoire qu’à partir decueillir entre 20 et 29. A l’opposé, seules
quelque 200 structures existaient pou- 6 ans, pourtant la quasi-totalité (95%) desquatre structures existent dans la région
vant accueillir plus de 5 500 enfants de enfants âgés de 3 à 5 ans est inscrite dansavec une capacité d’accueil autorisée de
moins de 6 ans. un établissement scolaire, soit 64 300 en-100 enfants ou plus : deux sont à Rouen,
fants en Haute-Normandie au dernier re-une à Canteleu et une à
censement de 1999. Trois enfants sur dixEvreux.
-atteignant l’âge de 3 ans en 1999 sont scoSi les assistantes maternel-
larisés, c’est-à-dire près de 7 000 d’entreles sont présentes dans
eux. Cette solution a l’avantage d’êtrechaque canton de la région,
moins coûteuse que les autres modes deces derniers ne disposent pas
garde pour les parents mais elle manquetous d’une structure collective
encore de souplesse pour certaines famil-d’accueil pour les enfants de
les et le problème de garderie se pose tou-moins de 6 ans. Plus des 3/4 de
jours le matin et/ou le soir, hors des heuresces structures se trouvent en
scolaires et pendant les vacancesSeine-Maritime et sont situées.pour la plupart à proximité des
grandes agglomérations, tout
comme au niveau national.
ÉVOLUTION CONTRASTÉEDans l’Eure, une large majori-
DES MODES DE GARDEté des cantons ne dispose pas
d’une structure collective d’ac-
Le recours aux différents modes d’ac-cueil.
cueil des jeunes enfants semble évoluerL’autre mode d’accueil col-
différemment. La tendance va plutôt verslectif, parfois dès l’âge de 2 ans,
la garde individuelle, à l’extérieur du do-est l’école maternelle. Même si
micile, solution moins onéreuse. Leles maternelles sont d’abord un
nombre d’assistantes maternelles nelieu de socialisation et d’ap-
cesse d’augmenter ainsi que le nombreprentissage pré-scolaire, elles
AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 38 - Octobre 2004 5de familles ayant recours à ces person- le nombre d’employeurs a diminué de
nes. Les besoins toujours plus nombreux 26% en Haute-Normandie (-13% enNOUS AVONS LU POUR VOUSNOUS A
de faire garder ses enfants, la pénurie de France).
places en crèches et la valorisation crois- Récemment, la Conférence de la fa-
QUE D’EAU, QUE D’EAU ! sante de la fonction d’assistante mater- mille a mis l’accent, pour faciliter la conci-
Les inondations hivernales sont de plus en plus nelle font que le recours à une nourrice liation entre la vie familiale et la vie
fréquentes en Haute-Normandie. L’Agence régionale agréée est jugé comme le mode de professionnelle, sur le développement
de l’environnement a constaté que les pluies supé-
garde le plus satisfaisant par une majori- des modes de garde et notamment des
rieures à 40 millimètres par jour ont nettement aug-
té de parents. Entre 1998 et 2000, le modes d’accueil collectif «petite en-menté au cours de la dernière décennie.
nombre de ménages employeurs a ainsi fance». La réforme de l’AFEAMA (en per-Une des principales cause : la transformation du
paysage rural et particulièrement la disparition des augmenté de 18% et celui des assistan- mettant un plus large accès aux familles,
prairies. Elles ont diminué de moitié en 30 ans au tes maternelles de 16%. voir encadré) puis la mise en place de
profit de parcelles plus grandes pour la production
Le nombre de structures d’accueil Prestation d’Accueil du Jeune Enfant
de maïs fourrage et de céréales. Ce fort accroisse-
collectives a baissé ces dernières (PAJE) au 1er janvier 2004, l’incitation àment de la surface de sols nus a engendré un ruis-
années, même si certaines disparaissent la création de crèches privées donnantsellement lors des pluies hivernales. Ainsi, les “ si-
nistres inondations”, plus précisément les arrêtés de et d’autres se créent (essentiellement droit à des crédits d’impôts pour les en-
catastrophe naturelle pris par une commune, sont dans l’espace périurbain). treprises sont autant de pistes visant à
passés de 40 entre 1982-1992 à 170 pour les 10 La garde d’enfant au domicile des pa- améliorer la prise en charge des
années suivantes, alors que les autres régions
rents a connu elle aussi une forte baisse : tout-petits et la vie de leurs parentsprises dans leur ensemble ne dépassent pas une
augmentation de 10%.
Inondations récentes : quelques éclairages / Institut
français de l’environnement. - In : les Données de l’en- PRESTATIONS DES CAISSES D’ALLOCATIONS FAMILIALES
vironnement. - N° 92 (2004, juil.) ; 4 p. LIÉES À LA PETITE ENFANCE
LES ATELIERS PROTÉGÉS Allocation Pour Jeune Enfant (APJE) : 6 ans par une assistante maternelle
EN HAUTE-NORMANDIE cette allocation constitue une presta- agréée, au domicile de celle-ci. Les coti-
Les ateliers protégés (AP) ont été conçus comme tion d’entretien qui n’a pas explicite- sations patronales et sociales sont totale-
des unités de production qui procèdent de la logique ment pour objet de compenser le coût ment et directement prise en charge par
de l’entreprise mais ils emploient des personnes re- d’un mode de garde déterminé. Pour la caisse d’allocations familiales ou la
connues travailleurs handicapés ; ces dernières doi-
cette raison, nous n’en ferons pas men- mutualité sociale agricole. Les familles
vent avoir une capacité de travail au moins égale au
tion dans cet article. reçoivent aussi une aide forfaitaire selon
tiers de la capacité d’un salarié valide effectuant les
Allocation Parentale d’Education (APE), l’âge de l’enfant et les ressources dumêmes tâches.
créée en 1985 : suite à des adaptations, ménage. Les frais engagés ouvrent droitAu 31 décembre 2001, 729 places pour adultes
l’allocation est maintenant accordée aux réductions d’impôts pour frais dehandicapés sont installées dans les 22 ateliers pro-
tégés de la région. Les ateliers implantés en aux familles ayant au moins deux en- garde hors du domicile.
Haute-Normandie offrent 294 places en Seine-Mari- fants et dont le dernier a moins de trois Prestation d’Accueil du Jeune Enfant
time, soit 40 % du total régional et 435 dans l’Eure. ans. L’un au moins des parents doit ré- (PAJE) : mise en place au 1er janvier
65% des employés sont de sexe masculin. 37% duire ou cesser son activité profession- 2004, cette prestation remplace les 4
des employés des AP haut-normands sont atteints
nelle dont dépend le montant de autres allocations APJE, APE, AGED et
de déficiences intellectuelles. La classe d’âge la plus
l’allocation. AFEAMA. Elle vise à mieux solvabiliser
représentée est celle des 40-44 ans.
Allocation de Garde d’Enfants à Domi- les familles si elles optent pour une garde
Les ateliers protégés en Haute-Normandie / DRASS. -
cile (AGED), depuis 1987 : l’allocation a payante et à les soutenir financièrementRouen : DRASS, 2004. - 18 p.
connu de multiples modifications d’at- si l’un des parents réduit son activité pro-
tributions. Elle est attribuée actuelle- fessionnelle afin de s’occuper lui-même
CHÈRE EAU
ment aux ménages dont les membres de ses enfants. Elle est composée d’une
L’eau consommée dans l’Eure provient unique-
exercent une activité professionnelle et prime de naissance (sous condition de
ment de captage en eaux souterraines. Les habi-
emploient une personne à leur domicile ressources), d’une allocation de base ettants de l’Eure consomment 182 litres d’eau par jour
pour assurer la garde d’au moins un d’une allocation de compléments de libresoit plus que ceux de la Seine-Maritime, plus écono-
enfant de0à6 ans. Selon les cas et choix d’activité ou libre choix du mode demes avec 157 litres. La palme de la dépense revient
aux habitants des Alpes-Maritimes avec 336 litres et dans certaines limites, le montant tri- garde. Selon le rang de l’enfant, le niveau
celle de l’économie à ceux du Nord avec 124 litres. mestriel de l’AGED comprend de 50% à de la prestation est modulé.
Le prix moyen de l’eau dans le département de 75% des cotisations sociales dues. Les Structure collective d’accueil et garderie
3l’Eure s’établit à 2,62€ par m en 2001. Cette somme dépenses occasionnées par l’emploi scolaire : les frais engagés pour faire
se décompose en 64% pour l’eau et le reste pour
d’un salarié à domicile donnent droit à garder ses enfants en structures collecti-
l’assainissement collectif dans une commune dispo-
une réduction d’impôt de 50% des ves d’accueil donnent droit aux réduc-
sant des deux compétences. Pour ces habitants, le
sommes engagées dans la limite d’un tions d’impôts pour frais de garde horsprix de l’eau a augmenté de 11% entre 1998 et
plafond. du domicile parental, sous condition de2001 contre 6% aux communes ne disposant pas de
Aide à la Famille pour l’Emploi d’une plafond.traitement des eaux usées.
Assistante Maternelle Agréée Les CAF peuvent aussi verser des aidesRésultats de l’enquête Eau et assainissement 2001 /
Max Dubois ; DDAF Eure. - In : Agreste Eure. - N° 291 (AFEAMA) : instaurée en 1991 et suite à financières aux structures collectives
(2004, avr.) ; 4 p.
aménagement, l’aide est accordée aux correspondant aux investissements et au
ménages faisant garder un enfant de 0 à fonctionnement de celles-ci.Nelly LANNEFRANQUE
Corinne MARISSIAUX
6 AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 38 - Octobre 2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.