Année économique et sociale 2007 en Guyane

De
Publié par

Prix de détail L’infation se maintient à un niveau élevé en 2007 En 2007, les prix à la ur un an, le rythme de l’’infa - La hausse des prix des services 1Stion reste à un niveau élevé (+2,6%) participe au rythme sou-consommation des mé- de 3,0 %, mais diminue par rap- tenu de l’infation.nages ont augmenté de port à 2006 (3,3 %).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 17
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Prix de détail
L’infation
se maintient
à un niveau élevé en 2007
En 2007, les prix à la ur un an, le rythme de l’’infa - La hausse des prix des services
1Stion reste à un niveau élevé (+2,6%) participe au rythme sou-consommation des mé-
de 3,0 %, mais diminue par rap- tenu de l’infation.nages ont augmenté de port à 2006 (3,3 %). En 2007, En effet, la contribution des servi-
3,0 % en Guyane. la hausse des prix est moindre ces à la hausse générale des prix
qu’en 2006, après avoir doublé est très importante du fait de leur L’évolution des prix est
entre les années 2006 (3,3%), et poids dans la consommation to-due principalement à
2005 (1,5 %). En 2007, l’infa - tale des ménages (47%). Dans ce
l’augmentation des prix tion1 en métropole connaît une poste, la plus forte contribution
forte accélération à son tour un des services, et plus par- à l’infation émane des prix des
an après la Guyane, doublant en- loyers, des services de restauration ticulièrement de ceux des
tre les mois de janvier (1,2 % ) et et de l’hôtellerie. Les prix des ser-
loyers, et de la restaura- de décembre (2,6 %). vices de santé connaissent une très
tion, de l’hôtellerie. forte hausse (+6,4%). Les prix des
services de communications aug-Le coût de l’alimentation
En Guyane, la hausse est très iné- mentent aussi sur un an, alors que de plus en plus élevé, gale sur les deux semestres. Le les prix des services de transport
surtout pour les produits mouvement de forte hausse de l’in- baissent sur la même période.
fation1, de 2006, se poursuit jus -frais, le pain et les céréa-
qu’en juillet 2007, pour atteindre les. Le prix de l’énergie
4,0 %. Au second semestre 2007, L’alimentation s’est renchérie de
progresse fortement , tan- le rythme de l’infation décroit jus - 2,4% en un an. Les prix des pro-
qu’à 3,0 % en décembre 2007. dis que la baisse des prix duits frais, y compris les légumes
L’indice gagne 2,5 points de janvier subissent encore des hausses im-des produits manufacturés
à juillet (de 114,1 à 116,6), puis portantes. Seul le prix du poisson
se poursuit. 1 point de juillet à décembre (de est en recul sur un an. Hors pro-
116,6 à 117,6). duits frais, la plupart des produits
(1) exprimée en glissement annuel

N° 70 - Guyane - Septembre 2008Prix de détail
alimentaires enregistrent des fortes une tendance bien établie. La ten-
hausses, et c’est le cas tout particu- dance à la baisse des prix de l’ha-
lièrement du pain et des céréales billement et des chaussures conti-
(+5,4%). nue en 2007 (-5,3%). Ces produits
Pour l’énergie, après la baisse en- contribuent principalement au
registrée en 2006, les prix s’envo- repli observé dans ce poste
lent en 2007 (+11,5%). Les prix
des produits pétroliers augmentent
de 15,9% en un an. A titre d’exem- Sylvain QUENUM
ple, le prix du super gagne 20
cents entre janvier et décembre,
où il s’affche à 1,5 euros le litre.
C’est le résultat de trois réévalua-
tions successives, environ 10 cents
en février, et 5 cents en juillet puis
en octobre. Par ailleurs, l’électri-
cité et le gaz ont été légèrement
revalorisés.
Les prix des produits manufacturés
diminuent de 0,4% , confrmant
Les services, principale source de hausse des prix
Évolution des prix par groupe de consommation entre décembre 2006 et décembre 2007
En indice base 100 en 1998
Source : INSEE

N° 70 - Guyane - Septembre 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.