Bilan démographique 2006 (Flash d'Octant n°128)

De
Publié par

En 2006, l'excédent des naissances sur les décès procure à la Bretagne un solde naturel de plus de 8 200 personnes, le plus important depuis 1982. Cette forte hausse de l'accroissement naturel tient à la progression de la natalité qui atteint le plus haut niveau observé depuis 25 ans. Les naissances augmentent dans les quatre départements. Pour la première fois depuis 20 ans, le solde naturel redevient positif dans les Côtes-d'Armor.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE FLASH
Octant
Démographie Numéro 128 - Juin 2007
Bilan démographique 2006
En 2006, l'excédent des naissances sur les décès procure à la Bretagne
un solde naturel de plus de 8 200 personnes, le plus important
depuis 1982. Cette forte hausse de l'accroissement naturel tient
à la progression de la natalité qui atteint le plus haut niveau observé
depuis 25 ans. Les naissances augmentent dans les quatre
départements. Pour la première fois depuis 20 ans, le solde naturel
redevient positif dans les Côtes-d'Armor.
vec 37 800 naissances en 2006, (19 400 Natalité en hausse
garçons et 18 400 filles), la natalité bre- dans les 4 départementsA tonne progresse sensiblement (+ 4,1 % ) et
atteint le plus haut niveau depuis 25 ans. On La hausse de la natalité est particulièrement forte
observe un phénomène similaire au niveau na- dans les Côtes-d'Armor (+ 7,3 % par rapport à
tional. Le rythme des naissances proche de 100 2005) et le Morbihan (+ 5,4 % ). Elle est plus
naissances par jour depuis 2000, s'élève en 2006 à modérée en Ille-et-Vilaine et dans le Finistère.
104 quotidiennes en moyenne.
ISSN 1276-972X - CODE SAGE : FLAS12864 - PRIX : 2,3 €Taux de natalité et de mortalité (en %) La moyenne d'âge des mères à la Bretagne, supérieur au pic de
la naissance s'accroît réguliè- 2004, il atteint son plus haut20
rement : 27,4 ans en 1985, niveau depuis 1982. Cette forte
29,1 ans en 1995 et 30,2 ans en hausse de l'accroissement natu-
18 2006. Cela peut s'expliquer par le rel tient à la progression de la
Natalité en Bretagne
rallongement des études et l'aug- natalité.
16 mentation du nombre moyen
d'enfants par femme. La répar-
Natalité en France métropolitaine tition des naissances selon l'âge Le taux de solde naturel régional14
de la mère est considérablement (2,7 pour mille habitants) s'avère
Mortalité en Bretagne bouleversée. En 1982, plus d'une nettement plus faible qu'au
12
naissance sur trois survient avant niveau national (4,7 ‰, record
l'âge de 25 ans, contre une sur depuis 1982 également) en
10 huit en 2006. Inversement, alors raison d'une plus forte part des
que les mises au monde par les personnes âgées en Bretagne et
Mortalité en France métropolitaine
8 femmes de 35 ans et plus sont d'une mortalité prématurée plus
1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 relativement rares en 1982 (6 %), élevée des Bretons.
elles représentent aujourd'huiSource : Insee, état civil
près d'une naissance sur cinq.
Côtes-d'Armor : un solde
naturel à nouveau positif
Part des décès et taux de surmortalité masculine Léger recul de la mortalité
selon l'âge en 2006 (en %) Les quatre départements bretons
100 connaissent une augmentationEn 2006, environ 29 600 Bretons
du solde naturel en 2006. Danssont décédés, soit 1,6 % de
Décès en Bretagne
les Côtes-d'Armor, pour la pre-moins que l'année précédente.
80 mière fois depuis 20 ans, le soldeCe niveau de mortalité est proche
naturel est positif sous le doublede 30 000 décès par an, la
1 effet d'une baisse du taux demoyenne de longue période . Le60
Décès en France métropolitaine mortalité (- 0,4 ‰) et surtout de lataux de mortalité régional, 9,6 ‰
forte poussée du taux de natalitéen 2006, baisse régulièrement.
40 (+ 0,8 ‰). C'est en Ille-et-VilaineAvant 2004, il n'est jamais
que la tendance à la hausse est ladescendu sous la barre des 10
moins marquée. Mais c'est aussiSurmortalité masculine en France métropolitaine décès pour mille habitants. Il reste
20 le département où l'excédent na-cependant nettement supérieur
turel est le plus important depuisau taux de mortalité national
le début des années 60 : deux(8,5 ‰). L'Ille-et-Vilaine, avec0
tiers de l'excédent naturel de la7,5 ‰, se situe sous la moyenne02100304050 6070 80 90
Âge région sont imputables à ce seulnationale en raison de la jeunesse
Source : Insee, état civil département en 2006. Les tauxde sa population.
de mortalité et de natalité varient
peu. Dans le Morbihan et leEn Bretagne, les écarts de
Finistère le solde naturel pro-mortalité entre les hommes
gresse également du fait d'une(52 % des décès dans la région)
Solde naturel (en nombre) réduction de la mortalité et d'uneet les femmes se maintiennent.
8 000 hausse de la natalité assezLa surmortalité masculine
proches des évolutions régio-concerne tous les âges. Le taux
nales.de masculine est de6 000
40 % entre 15 et 80 ans. Il atteint
Ille-et-Vilaine des valeurs voisines de 50 % au-
4 000 L'accroissement naturel concer-
tour de 25 ans. Par ailleurs, en ne les communes urbaines ou
2006, la mortalité prématurée est périurbaines où les populations2 000 de 11 % chez les femmes et deFinistère sont nettement plus jeunes. Dans
27 % chez les hommes. C'est une grande partie centrale de laMorbihan une des principales causes de région ainsi que dans de nom-
l'écart d'espérance de vie entre
0 breuses communes côtières le
hommes et femmes. nombre des décès dépasse celui
Côtes d'Armor des naissances.
L'excédent des naissances sur
- 2 000
les décès procure un solde natu- 1- Il s'agit de la moyenne calculée1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
rel de plus de 8 200 personnes à depuis l'après-guerre.
Source : Insee, état civil
2 Insee Bretagne - Flash d'OCTANT - N° 128 - Juin 2007Taux de nuptialité (en ‰)
Solde naturel par commune en 2006 (en nombre)3 081 000 Bretons en 2006
Les enquêtes annuelles de recen-
sements permettent d'estimer au
er1 janvier 2006 la population de la
Bretagne à 3 081 000 habitants.
La région gagne ainsi 176 500
habitants entre 1999 et 2005, soit
25 000 en moyenne par an. Au
cours de cette période, le taux de
croissance annuel de la popula-
tion atteint 0,85 % ce qui place la
erégion au 8 rang des régions
métropolitaines.
Déclin régulier du mariage
10
0
En 2006, 274 400 mariages sont -10
célébrés en France, soit 3,1 % de
©IGN - Insee 2007
moins qu'en 2005. Les données
Source : Insee, état civil
actuellement disponibles ne per-
mettent pas de déterminer le
nombre de mariages bretons en
Évolution du nombre de mariages et de la nuptialitéla procédure de divorce sur2006. Cependant une extrapola-
requête conjointe et permet ainsi 110 12tion de la tendance qui se dessine
le traitement de nombreux cas enau premier semestre mène à une
attente. Globalement, l'augmen-estimation d'un peu plus de 100 10
Mariages en France métropolitainetation des divorces en Bretagne11 000 mariages domiciliés dans
est plus importante qu'en Francela région. Après le rebond enre-
2 90 8métropolitaine : en 30 ans legistré en 2005, ce niveau de
nombre de divorces est multipliénuptialité se rapprocherait ainsi
80 6par 3,8 dans la région contre 2,5du minimum observé en 1993. En Taux de nuptialité en France
au niveau national. La Bretagne Taux de nuptialitéBretagne, dans 77 % des cas les
en Bretagnereste moins affectée par leépoux se marient chacun pour la 70 4
divorce, l'écart se réduit progres-première fois. Cette proportion
sivement.n'est que de 72 % au niveau 60 2
national, notamment en raison Mariages en Bretagne
des divorces plus fréquents qui
50 0
permettent les remariages. Toujours plus de Pacs
1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
Source : Insee, état civilDans la région l'âge moyen au Les pactes civils de solidarité sont
premier mariage (29,4 ans pour toujours plus nombreux. En 2006,
les femmes et 31,6 ans pour les 3 900 pacs sont conclus dans la Mariages, divorces et pacs en Bretagne (en nombre)
hommes) s'avère proche de celui région, soit 34 % de plus qu'en 20 000
observé en France (respecti- 2005. Le dispositif connaît un
vement 29,1 ans et 31,1 ans). essor plus vigoureux qu'au niveau
Mariagesnational (+ 28 % ). L'Ille-et-
15 000Vilaine concentre 40 % des pacs
signés dans la région, contreAprès la réforme,
30 % des mariages bretons.croissance rapide
10 000des divorces
La croissance des divorces est
rapide en 2005 : + 17,4 % en Bre- 5 000
Divorces
tagne et + 15,3 % au niveau na-
tional. Cette évolution soudaine Pacs2- La période de 30 ans est celle de
correspond pour partie à la 1974 à 2004. La situation particulière de 0réforme entrée en vigueur au 2005 rend les évolutions difficilement
er 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 20051 janvier 2005. Ce texte accélère comparables.
Source : Insee, état civil
Insee Bretagne - Flash d'OCTANT - N° 128 - Juin 2007 3
Nombre de mariages (indice base 100 en 1970)1
Bilan démographique (2005 et 2006 )
Côtes- Ille-et- 2
Finistère Morbihan Bretagne France
d’Armor Vilaine
erPopulation au 1 janvier 2005 567 000 876 500 930 000 688 500 3 062 000 62 637 600
2006 6 743 10 184 12 687 8 221 37 835 828 700
Naissances
2005 6 287 9 851 12 405 7 802 36 345 807 800
2006 6 271 9 292 7 099 6 955 29 617 531 100
Décès
2005 6 485 9 399 7 133 7 071 30 088 538 200
2006 472 892 5 588 1 266 8 218 297 600
Solde naturel
452 5 272 731 6 257 269 6002005 - 198
2005 2 033 3 457 3 935 2 505 11 930 283 200
Mariages domiciliés
2004 1 978 3 223 3 723 2 437 11 361 283 200
1 852 1 762 1 232 5 750 155 253Divorces prononcés 2005 904
135 1501 493 1 0592004 854 1 493 4 899
Taux de natalité (‰) 2006 11,8 11,6 13,5 11,8 12,2 13,2
Taux de mortalité (‰) 2006 11,0 10,5 7,5 10,0 9,6 8,4
Taux de solde naturel (‰) 2006 0,8 1,0 5,9 1,8 2,7 4,7
Taux de nuptialité (‰) 2006 3,6 3,9 4,2 3,6 3,9 4,5
2004 83,2 83,3 83,8Espérance de vie des femmes 83,3 83,8 82,9
77,0 de vie des hommes 2004 75,1 74,7 75,3 75,5 76,7
1- Tous les chiffres de 2006 sont provisoires
2- France métropolitaine et DOM
Source : Insee - État civil - Statistiques au lieu de domicile.
Pour comprendre ces résultats
Les statistiques du mouvement naturel sont Le taux de solde naturel rapporte le solde comptage traditionnel organisé tous les huit ou
établies au lieu de domicile après exploitation naturel, c'est à dire la différence entre les neuf ans une technique d’enquêtes annuelles.
des bulletins d’état civil. L'état civil permet de naissances et les décès, à la population totale. Les estimations régionales de population sont
disposer de statistiques a priori exhaustives issues de l’exploitation des trois premièresLe taux de surmortalité masculine rapporte
puisque chaque naissance, mariage, enfant la part des décès masculins d'une classe d'âge enquêtes de recensement (2004, 2005 et
sans vie et décès en France fait l'objet d'un donné à la proportion d'hommes de cette 2006) du nouveau dispositif. Les populations
ersacte civil. Mais depuis 1998, une nouvelle classe d'âge dans la population. des départements aux 1 janvier des années
procédure de transmission des statistiques La mortalité prématurée mesure la part des 2000-2005 ont été révisées, par calage sur les
rend la vérification de l'exhaustivité plus décès survenus avant l'âge de 65 ans. nouvelles populations estimées pour le niveau
difficile. Des enquêtes spécifiques permettent régional suite aux enquêtes annuelles de
néanmoins de compléter les données La nouvelle méthode de recensement (instau- recensement de 2004, 2005 et 2006.
manquantes. rée par la loi du 27 février 2002) substitue au
Pour en savoir plus
La population bretonne à l'horizon 2030 / David Levy, Mickaël Enquêtes annuelles de recensement de 2004 à 2006 : les
Ramonet ; Insee Bretagne. - Dans : Octant. - N° 108 (2007, mars). - départements du Sud et du littoral atlantique gagnants au jeu des
P. 5-11. migrations internes / Arnaud Degorre, Patrick Redor. - Dans : Insee
Recensement de population : les migrations soutiennent le dynamisme première ; n° 1116 (2007, janv.).-4p.
démographique / Stéphane Moro ; Insee Bretagne. - Dans : Le Flash La situation démographique en 2004 : mouvement de la population /
d'Octant ; n° 124 (2007, janv.).-4p. Catherine Beaumel, Fabienne Daguet, Lucile Richet-Mastain... [et al.].
La Bretagne dans l'Arc atlantique / Sylvain Dajoux, Marie-Hélène - Dans : Insee résultats. Société ; n° 55 (2006, août). - Système en
Kerouanton ; Insee Bretagne. - Dans : Octant. - N° 106 (2006, sept.). - ligne.
P. 5-20. Deux enfants par femme dans la France de 2006 : la faute aux
Recensement de la population : la croissance de la population immigrées ? / François Héran, Gilles Pison ; Ined. - Dans : Population et
bretonne / Michel Rouxel ; Insee Bretagne. - Dans : Le Flash d'Octant ; sociétés ; n° 432 (2007, mars). - 4 p.
n° 115 (2006, janv.).-4p. www.insee.fr
Bilan démographique 2006 : un excédent naturel record / Lucile Richet- www.recensement.insee.fr
Mastain. - Dans : Insee première ; n° 1118 (2007, janv.).-4p. www.ined.fr
INSEE Bretagne
36, place du Colombier CS 94439 35044 RENNES Cedex
Directeur de la Publication : Bernard LE CALVEZ
Tél.:0299293333 Fax:0299293390
Rédactrice en chef : Ludivine NEVEU-CHÉRAMYPour tout renseignement statistique :
0 825 889 452 (0,15 € la minute) Composition : Claire CHARON et Jean-Paul MER
e© Insee 2007 Dépôt légal : 2 trimestre 2007 Auteur : Stéphane MORO
Imprimerie : Média graphic - Rennes
4 Insee Bretagne - Flash d'OCTANT - N° 128 - Juin 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.