Bilan économique regional 2007 - Démographie : lexcédent des naissances sur les décès se maintient

De
Publié par

Au 1er janvier 2007, la population de la Champagne-Ardenne est estimée à 1 337 000 habitants. Depuis 1999, la population régionale a diminué de 0,06% en moyenne chaque année. Véritable atout de la région, l’excédent des naissances sur les décès ne suffit plus à compenser le solde apparent des entrées sur les sorties constamment déficitaire. Les Ardennes et la Haute-Marne connaissent des baisses démographiques importantes. La population de la Marne se stabilise. Les mouvements migratoires importants ralentissent le dynamisme démographique du département. Seule l’Aube affiche une augmentation de population, la proximité de l’Île-de-France favorisant l’arrivée de nouveaux habitants. Les Champardennaises ont donné naissances à 16 200 enfants, presque autant qu’en 2006. Le taux de mortalité, supérieur au taux national, a diminué et s’établit à 9,0 décès pour 1000 habitants. En Champagne-Ardenne, l’espérance de vie est de 83 ans pour les femmes et 76 ans pour les hommes. Les mariages sont toujours en baisse mais le nombre de pacs est en forte progression. Sommaire Six naissances sur dix ont lieu hors mariage Une espérance de vie qui progresse encore Près d’un quart des unions est un pacs Six naissances sur dix ont lieu hors mariage Une espérance de vie qui progresse encore Près d’un quart des unions est un pacs
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 5
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

DÉMOGRAPHIE
L’excédent des naissances sur les décès
se maintient
er Indicateur conjoncturel de féconditéu1 janvier 2007, la population de la Champagne-ArdenneAest estimée à 1 337 000 habitants. Depuis 1999, la popula- 210
tion régionale a diminué de 0,06% en moyenne chaque année.
Véritable atout de la région, l’excédent des naissances sur les dé- 200
cès ne suffit plus à compenser le solde apparent des entrées sur
Champagne-Ardenne
190les sorties constamment déficitaire. Au niveau national, la popu-
lation continue d'augmenter, conjuguant une bonne démographie
180naturelle et un accroissement de la durée de vie.
France MétropolitaineLes Ardennes et la Haute-Marne connaissent des baisses démo-
170graphiques importantes. Dans les Ardennes, la croissance natu-
relle, qui atténue le solde migratoire négatif, ne permet plus à la
160population de progresser. En Haute-Marne, le déficit migratoire
1980 1985 1990 1995 2000 2005 2007
s’accentue fortement et l’excédent des naissances sur les décès
Lecture : 100 femmes qui présenteraient à tous les âges des conditions de fécondité de
diminue au fil des ans. La population de la Marne se stabilise. Les 2007 donneraient naissance à 189 enfants en Champagne-Ardenne et à 196 enfants
en France métropolitainemouvements migratoires importants compensent le dynamisme
Années 2006 et 2007 : données provisoires
démographique du département. Seule l’Aube affiche une aug- Sources : Insee - Etat-civil
mentation de population, la proximité de l’Île-de-France favori-
sant l’arrivée de nouveaux habitants. Les naissances hors mariage sont majoritaires et progressent. La
Champagne-Ardenne est l'une des régions où leur part est la plus
Six naissances sur dix ont lieu élevée. En 2007, 59% des enfants ont des parents non mariés, 9
points de plus qu'au niveau national. Dix ans plus tôt, les naissan-hors mariage
ces hors mariage ne représentaient que 43% des naissances
champardennaises. En-dessous de 20 ans, la naissance intervientAu cours de l’année 2007, les femmes domiciliées en Cham-
presque toujours hors mariage (96%). La proportion est de 81%pagne-Ardenne ont mis au monde 16 200 enfants, presque autant
pour les femmes de 20 à 24 ans, de 57% pour les 25-29 ans etqu’en 2006. L’apparente stabilité de la natalité régionale cache
proche de 50% pour les mères de plus de 30 ans.des disparités géographiques. Dans l’Aube, la hausse des nais-
sances, observée depuis 2005, fléchit légèrement en 2007. Dans
les Ardennes, après six années de baisse consécutive, le nombre
Évolution des naissances domiciliéesde naissances se redresse fortement. Les naissances de la
Marne sont moins nombreuses en 2007. Pour la Haute-Marne, la en Champagne-Ardenne
tendance à la baisse depuis 2001 se confirme après pourtant une
Indice base 100 en 1990
légère hausse des naissances de 2006. 110
En Champagne-Ardenne, l’indice conjoncturel de fécondité est 105
Métropoleestimé en 2007 à 189 enfants pour 100 femmes. Depuis le début
100
des années 2000, il se situe en dessous de la moyenne nationale, Aube
95 Marneplus élevée, à 196 enfants pour 100 femmes.
90Depuis trente ans, le nombre de naissances continue de progres-
Région
85ser parmi les mères de 35 ans ou plus : + 2,6% au cours de l’année
Ardennes2007. En contrepartie, les naissances chez les femmes de moins 80
Haute-Marnede 35 ans diminuent de 1,2%. L’âge moyen des Champardennai-
75
ses qui ont eu un enfant en 2007 est d’un peu plus de 29 ans
70contre seulement 25,5 ans en 1977, à comparer aux 30 ans et
1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006
26,5 ans respectivement pour l’ensemble des Françaises. Sources : Insee - Etat-civil
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne nº22 - Bilan économique 2007Évolution des couples champardennaisÉvolution de la population
milliers
10Unité : % Champagne-Ardenne Métropole
Taux de variation total 9
1982-1990 +0,02 +0,51
8 Ensemble des unions
(mariages + pacs)1990-1999 -0,05 +0,37
7
1999-2007 -0,06 +0,63
Mariages
6Taux de variation dû au solde naturel
1982-1990 +0,48 +0,41
5
1990-1999 +0,34 +0,36
4
1999-2007 +0,29 +0,40 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006
Sources : Insee - Etat-civil - Ministère de la justiceTaux de variation dû au solde migratoire
1982-1990 -0,46 +0,10
depuis la mise en place du pacs. En 2006, sur 100 unions 77 sont
1990-1999 -0,38 +0,01
des mariages et 23 des pacs, contre 95 mariages et 5 pacs en
1999-2007 -0,35 +0,23 2000.
Source : Insee - Recensements de la population, EAR 2004 à 2006 Les divorces sont beaucoup moins nombreux en 2006 qu’au cours
de l’année précédente. En 2005, la mise en application d’une
Une espérance de vie qui progresse encore nouvelle législation réduisant les délais de procédure avait
provoqué une augmentation exceptionnelle des divorces. En
2006, un divorce est prononcé pour deux mariages célébrés dansAvec une estimation de 12 200 décès domiciliés en 2007, la
mortalité augmente légèrement en Champagne-Ardenne. Seule l’année. En France, 15% des pacs signés depuis 1999 sont déjà
la Marne enregistre une hausse sensible des décès soit + 3,5% dissous, dans plus de 80% des cas par commun accord des
partenaires et dans 10% par mariage.par rapport à l’année précédente. Un recul est observé dans
l’Aube et les Ardennes. En Haute-marne, le nombre de décès
reste stable. Le taux régional de mortalité se stabilise à 9,0 décès
pour 1 000 habitants mais reste supérieur au taux national de 8,4 Josiane Hulin
pour 1 000.
Au cours des dix dernières années, les Champardennais ont
gagné 2 ans et demi d’espérance de vie et les Champardennaises
1 an et demi. L’espérance de vie progresse mais conserve un
retard d’environ une année sur la moyenne nationale. Dans les
conditions de mortalité observées actuellement à chaque âge, un
homme né en Champagne-Ardenne vivrait 76 ans et une femme
83 ans. La situation des Ardennais est un peu moins favorable, en
particulier pour les hommes dont la longévité à la naissance n’est
que de 75 ans en moyenne.
Au cours des dix dernières années, La mortalité infantile s’est
stabilisée, elle fluctue autour de 4 décès d’enfants de moins d’un
an pour 1 000 naissances, comme au niveau national.
Près d’un quart des unions est un pacs
> DÉFINITIONS
Créés en novembre 1999, les pactes civils de solidarité attirent
de plus en plus de couples : au total, plus de 5 900 pacs ont été Evénements enregistrés et domiciliés
Les naissances, mariages et décès sont enregistrés à la mairie de ladéclarés en Champagne-Ardenne depuis cette date. Dans le
commune où ils se produisent.même temps, le nombre annuel de mariages n’a cessé de
Ils sont ensuite imputés au domicile : de la mère pour les naissances,
diminuer. En 2006, près de 1 700 pacs ont été contractés, soit déclaré par les conjoints pour les mariages, du défunt pour les décès. On
29% de plus que l’année précédente, et 5 600 mariages ont été parle alors d'évènements domiciliés.
Solde migratoire apparentcélébrés en Champagne-Ardenne soit 6% de moins qu’en 2005.
Le solde des entrées-sorties est calculé comme la différence entre laLes deux types d’union se sont beaucoup rapprochés à partir de
variation absolue de population et le solde naturel. Il représente, à la fois, la
l’année 2005. Un changement législatif, adopté cette année là, a différence entre les entrées et les sorties de la région et l'ajustement des
aligné les régimes fiscaux des nouveaux pacsés sur ceux des estimations de population et des résultats du recensement de 2005.
L'indice conjoncturel de féconditénouveaux mariés. En 2005, les pacs ont progressé de façon
C’est la somme des taux de fécondité par âge observés une annéeexceptionnelle (+51%), l’augmentation s’est ensuite poursuivie à
donnée. Cet indicateur donne le nombre d'enfants qu'aurait une femme
un rythme plus modéré. Le nombre de couples liés par un contrat,
tout au long de sa vie si les taux de fécondité observés l'année considérée
que ce soit un mariage ou un pacs, augmente régulièrement à chaque âge demeuraient inchangés.
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne nº22 - Bilan économique 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.