Budget des familles

Publié par

La consommation totale des habitants de Mayotte a été multipliée par trois en dix ans pour atteindre 378 millions d’euros en 2005. Même corrigée de l’évolution des prix, le montant total de la consommation a été multiplié par 2,5.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

(1)5 CONDITIONS DE VIE - SOCIETE… 5.2 Budget des familles

a consommation totale des habi- l’alimentation, avec 35 % de part de Répartition des dépenses en 1995 et 2005 (en %) tants de Mayotte a été multipliée par marché chacun. Les marchés et mar-Ltrois en dix ans pour atteindre 378 mil- chands ambulants arrivent en troisième Les services en pleine expansion
lions d’euros en 2005. Même corrigée de position (29 %), même s’ils restent les lieux
l’évolution des prix, le montant total de d'achat privilégiés des habitants de 100
8 11la consommation a été multiplié par 2,5. Mayotte pour les fruits (80 % des achats),
4
les légumes et le poisson (la moitié des 6La structure de la consommation s’est
80achats). L'habillement s'achète pour elle aussi grandement modifiée en 10
57 % sur les marchés, 22 % dans les petits 25ans. Les services sont désormais le pre- 37
magasins non alimentaires, et 6 % sontmier poste de consommation. Près d’un
60achetés hors de Mayotte. Les grandstiers des dépenses de consommation
magasins non alimentaires distribuent lesleur sont consacrées, ce qui représente
28trois quarts de l’électroménager, plus deune dépense annuelle moyenne par mé- 40
40 % du mobilier mais seulement un quartnage de plus de 2 600 euros, contre 930 34
de l'ensemble des produits ménagers. Uneuros dix ans auparavant. La part du lo-
tiers du mobilier acheté est d’occasiongement notamment a connu une pro- 20
30et provient de particuliers. gression importante, les ménages y
16consacrant 16 % de leur budget en
0moyenne en 2005. La part des dépenses DéFINITIONS :
1995 2005liées au transport (achat d’automobile,
Ces résultats sont issus de l’enquête
taxi, essence, transport aérien…) a elle
« Budget de famille 2005 », réalisée au-
SERVICES PR OD U ITS MANUFACTURES ALIMENTATION (yc tabac) EN ER GIE Hors consommationaussi fortement augmenté. À contrario,
près d’un échantillon de 1 870 ménages
les produits alimentaires ont perdu leur
domiciliés sur l’ensemble de la collecti- Source : CDM/Insee - Enquêtes budget de famille 1995 et 2005 place prépondérante. Alors qu’en 1995,
vité départementale de Mayotte. Cette
ils représentaient 37 % des dépenses, ils
enquête, la deuxième du genre, actua-
n’en représentent plus que 25 % en 2005. L lise les résultats de l’enquête de 1995.
Bien qu'en forte baisse, la part de l’ali-
Les dépenses de consommation sont Lieux d’achats alimentaires en 2005 (en %)mentaire dans les dépenses de consom-
observées sur l’ensemble de l’année,mation à Mayotte reste encore 1 6 1 1100 22afin de tenir compte de leur forte saison- 6supérieure de 10 points à celle qui lui est 1090 Autresnalité ; elles excluent les impôts et taxes, 29 27consacrée en métropole. 80
les grosses dépenses de rénovation, les
70 56L’autoconsommation permet aux 52
Marchésprêts... 5260ménages de disposer de biens qu’ils peu- et vendeurs 823550 ambulantsvent consommer sans avoir à les acheter.
40 Petites70Il s’agit essentiellement de produits ali-
21 surfaces30 29mentaires, cultivés ou issus de la pêche
20
35 37et de l’élevage. À Mayotte, la valeur de Grandes610 23
surfaces 13 ces biens s’élève en moyenne pour 10
0
Pour en savoir plus : ALIMENTATION dt céréales dt poissons dt lait, fromages dt fruits dt légumeschaque ménage à 552 euros par an, soit
et œufs 6 % de la valeur des biens et services  Insee Mayotte Info n°29 - « consom-
Source : CDM/Insee - Enquête budget de famille 2005achetés. mer à Mayotte en 2005 ».
Désormais les grandes surfaces et pe-  Mayotte Résultat n°8 - « l’enquête
tits commerces alimentaires sont deve- Budget des Familles en 2005 ».
nus les premiers lieux d’achat pour
TEM 2010 62 INSEE MAYOTTE INSEE MAYOTTE 63 TEM 2010(2)5 CONDITIONS DE VIE - SOCIETE… 5.3 Budget des familles
n 2005, 84 % des revenus des mé- atypique en raison de dépenses de Structure de consommation selon le niveau de revenunages mahorais sont consacrés aux transport très réduites.Edépenses de consommation. La La catégorie socioprofessionnelle in-
consommation annuelle moyenne des flue fortement sur le volume et la nature
ménages résidant à Mayotte s’élève à des achats. Ainsi, la consommation an-
7 830 euros. A titre de comparaison, la nuelle moyenne des ménages dont la
consommation annuelle moyenne des personne de référence est inactive ou ALIMENTATION & BOISSONS
ménages réunionnais s’élevait à 21 524 au chômage est la plus faible, s’élevant LOGEMENT
euros en 2006, hors impôts et rembourse- à 3 820 euros. Les ménages dont la per- TRANSPORTS
ment d’emprunts. sonne de référence exerce une profes- LOISIRS & RESTAURATION
HABILLEMENTLa nature des dépenses est fortement sion de cadre ou une profession
EQUIPEMENTconditionnée par le niveau des revenus. intermédiaire ont une consommation to-
POSTE & COMMUNICATIONLes 10 % de ménages les plus modestes tale près de six fois supérieure, et trois fois
AUTRES(revenus inférieurs à 250 euros par mois) supérieure à celle des employés et des
doivent subvenir en priorité aux besoins ouvriers. Ces ménages de catégorie so-
fondamentaux. Les postes de dépenses ciale élevée représentent 13,5 % des mé-
courantes (alimentation, habillement, lo- nages mahorais, mais sont à l’origine de
Source : CDM/Insee - «Enquête Budget de Famille» 2005gement et santé) représentent près des 37 % de la consommation totale du terri-
trois-quarts de leur dépense annuelle to- toire. Ils se distinguent par leur niveau de
tale, contre moins de 40 % pour les mé- consommation élevé, mais aussi par la
nages les plus aisés (plus de 1 000 euros structure de leur consommation. Dépense annuelle moyenne Dépense annuelle moyenne
de revenus mensuels). Les denrées ali-
mentaires notamment pèsent lourde- des ménages selon le lieu des ménages selon la PCS*
DéFINITIONS :
ment (40 %) dans la structure de la d’habitation de la personne de référence
Ces résultats sont issus de l’enquête consommation des ménages à faible re-
« Budget de famille 2005 » (cf. p64).venus, alors qu’elles ne représentent que (euros) (euros)
17 % de la consommation des ménages Le revenu d'un ménage comprend
les plus riches. A l’inverse, l’automobile 25000les revenus d'activité, les revenus du pa-
est encore un luxe réservé aux ménages trimoine, les transferts en provenance
8831 212179000les plus aisés, et seulement un cinquième d'autres ménages et les prestations so-
20000des ménages mahorais possèdait une ciales.
voiture en 2005. Les dépenses de trans- Les dépenses de consommation sont 8000port représentent environ 20 % de la observées sur l’ensemble de l’année, 15000
consommation totale des ménages les 7329afin de tenir compte de leur forte saison-
7108plus aisés, trois fois plus que pour les plus nalité ; elles excluent les impôts et taxes, 68147000
modestes. Enfin, les dépenses cumulées 10000les grosses dépenses de rénovation, les
7524de télécommunications, de loisirs et de prêts...
5607restauration s’élèvent en moyenne à plus
38246000 5000de 2 500 euros par an pour les ménages
aisés, contre moins de 150 euros pour les Pour en savoir plus :
ménages les plus démunis.  Insee Mayotte Info n°30 - « consom- 5000 0
Mamoudzou Nord Sud Petite-Terre Cadre & Prof. Employé Indépendant ChômeurLa consommation diffère selon le lieu mer à Mayotte - de nombreuses dispa-
Koungou inter. & Inactif& Ouvrierde résidence. Elle est plus élevée notam- rités ».
Source : CDM/Insee - Enquête budget de famille 2005 Source : CD M /Insee - Enq u ête budg et de famille 2005ment pour les ménages habitant Ma-  Mayotte Résultat n°8 - « l’enquête
moudzou ou Koungou, et moins élevée Budget des Familles en 2005 ». * PCS : Profession et Catégorie Socio-professionnelle
en Petite-Terre, où la consommation est
TEM 2010 64 INSEE MAYOTTE INSEE MAYOTTE 65 TEM 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.