Cadeaux de fin d'annee Fête de l'enfance ou de la famille ?

De
Publié par

S'il est de nombreuses occasions d'échanger des cadeaux en famille, la période par excellence est celle des fêtes de fin d'année. Les ménages y consacrent les deux tiers de leur budget cadeaux, soit 2,5 % de leur revenu annuel. Petits présents ou «gros Noël», la formule dépend bien sûr du revenu de chacun mais aussi des liens avec le reste de la parenté, en dehors du foyer. Comme l'entraide monétaire entre ménages, ces dons circulent des plus âgés vers les plus jeunes. Le jouet sous l'arbre de Noël n'arrive pas en tête des cadeaux. En valeur, la première place du palmarès est prise par les vêtements et la seconde par les biens de loisir.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 44
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 426 JANVIER 1996
PRIX : 14 F
CADEAUX DE FIN D’ANNÉE
Fête de l’enfance ou de la famille ?
Nicolas Herpin, Daniel Verger, Insee
sont nombreuses par rapport aux appor ’il est de nombreuses occasions
teurs de ressources) et 5 % des ménages
d’échanger des cadeaux en famille,dont le chef ou son conjoint est au chômage.S la période par excellence est celle
des fêtes de fin d’année. Les ménages y Petits cadeaux et gros Noël
consacrent les deux tiers de leubudger t Les cadeaux de Noël et du jour de l’An repré
cadeaux, soit 2,5 % de leur revenu annuelsentent . les deux tiers (62 %) des dépenses
de l’année consacrées aux cadeaux, lors dePetits présents ou "gros Noël", la formule
fêtes calendaires. Importantes, ces dépen
dépend bien sûr du revenu de chacun ses de Noël sont aussi très concentrées.
mais aussi des liens avec le reste de la Beaucoup de ménages offrent de petits
cadeaux, alors qu’il existe par ailleurs unparenté, en dehors du foyer. Comme
nombre minime d’achats très onéreux. Ainsi
l’entraide monétaire entre ménages, ces la valeur globale des cadeaux offerts par les
dons circulent des plus âgés vers les plus 50 % de ménages les moins dépensiers ne
représente que 12 % de la valeur globalejeunes. Le jouet sous l’arbre de Noël
des cadeaux échangés dans l’ensemble de
n’arrive pas en tête des cadeaux. En la population. Pour la moitié des ménages,
valeur, la première place du palmarès estle budget cadeaux de Noël reste inférieur à
3 500 F ; il est même inférieur à 350 F pourprise par les vêtements et la seconde par
10 % des ménages. Mais 10 % y consacrent
les biens de loisir. plus de 7 500 F. La dépense moyenne
s’élève à 4 038 F.
Les anniversaires et les autres fêtes du alen c Les cadeaux de Noël représentent 2,5 % du
drier sont autant d’occasions d’échanger des revenu annuel moyen : 2 % chez les cadres
cadeaux. Ainsi neuf enfants sur dix et sept
maîtresses de maison sur dix reçoivent un
Les cadeaux reçus à l’occasion de fêtes cadeau d’anniversaire de la part de leur
famille. Dans huit ménages sur dix, la fête En %
des mères est l’occasion d’échanges de Provenance
cadeaux dans le foyer. Récente et plus Foyer Extérieur
commerciale, elle est aussi plus célébrée
Fêtes de fin d’année 83 95
que la fête du saint patron, puisqu’une per
Anniversaire de la naissance
sonne sur six reçoit un cadeau de sa famille Maîtresse de maison 70 62
à cette occasion. La Saint Valentin fait l’objet Son conjoint 75 60
Ses enfants 91 74d’un cadeau une fois sur trois (tableau 1).
La participation aux fêtes de fin d’année estAnniversaire de mise en couple 39 14
exceptionnellement forte. Cette période, Fête du saint patron
Maîtresse de maison 17 9plus longue, recouvre plusieurs célébra
Son conjoint 17 8tions : Noël, les étrennes, la Saint Nicolas...
er Ses enfants 22 12
Entre Noël 1994 et le 1 janvier 1995, seu
Fête des mères 69 75lement 3 % des ménages n’ont ni reçu ni
Fête des pères 61 63
donné aucun cadeau et 8 % des personnes
St Valentin 26 3
n’ont reçu aucun cadeau. Même dans les
Lecture : 70 % des maîtresses de maison reçoivent des cadeaux enmilieux modestes ou se trouvant dans une
provenance de membres de leur foyer à l’occasion de leur anniversaire ;
passe difficile, ne pas offrir de cadeau reste
62 % en reçoivent de parents, enfants ou amis extérieurs au foyer. Pour les
exceptionnel ( tableau 2). Seulement 8 % différentes fêtes, les calculs portent sur les seules personnes concernées.
des foyers ouvriers n’offrent aucun cadeau Champ : Ménages des cinq régions Haute Normandie, Ile de France,
de fin d’année, 12 % des ménages où la Poitou Charentes, Aquitaine et Provence Alpes Côte d’Azur.
Source : Enquête 1995 sur les cadeaux de fin d’année, Inseecontrainte budgétaire est serrée (les personnes
˚
INSEE PREMIEREmais plus de 3 % chez les ouvriers etque l’échange des cadeaux entre le Aucune dépense pour les cadeaux
les employés tableau 3( ). L’effort con foyer de la fille et celui de ses parents
lors des fêtes de fin d’année
senti est donc sensiblement plus élevén’était pas plus intense qu’entre celui
En % des ménages de la catégoriedans les milieux modestes, même si du fils et celui de ses parents [1]. Dix
les achats de Noël d’un ménage ou ans plus tard, la conclusion inverse Ensemble 4,7
1vrier ne représentent que les deux semble s’imposer : les relations inter Milieu social du ménage
tiers de la dépense d’un foyer de cadre générationnelles, telles qu’elles sont Agriculteur 8,8
Artisan, commerçant, entrepreneur 1,0ou de profession libérale. révélées par l’échange des cadeaux,
Cadre, profession libérale 0Adultes et enfants confondus, 38 % sont davantage marquées par une or
Profession intermédiaire 0,4des personnes reçoivent un "gros ganisation matriarcale de la parenté.
Employé 6,1
Noël", dont la valeur dépasse 1 500 F.La diminution du mariage et la montée
Ouvrier 7,8
Ceux ci appartiennent bien sûr à des du divorce contribuent à centrer le ré Étudiant et autre sans profession 17,4
ménages aisés : cadres et professionsseau de parenté autour de la relation Chômage du chef de ménage
ou de son conjoint 5,2libérales, ménages où aucun des con mère fille.
2joints n’est au chômage. Mais l’ai L’insertion du foyer dans le réseau de Contrainte budgétaire serrée 11,7
sance financière n’est pas le seul parenté explique en grande partie le Age du chef de ménage
facteur. La valeur des cadeaux reçus montant des cadeaux reçus. Deux 40 ans et moins 0,8
41 à 64 ans 4,9dépend aussi des flux d’échanges oc configurations sont favorables au
65 ans et plus 9,1casionnés par les fêtes de fin d’année."gros Noël". D’abord l’existence d’as
1. Les retraités sont classés dans la catégorie sociale de leurcendants de deux générations. A ni
dernière profession.veau de vie et milieu social égal, leL’insertion du foyer
2. Les 20 % de ménages pour lesquels le rapport "Nombre
"gros Noël" est particulièrement fré dans les relations de parenté d’apporteurs de ressources / Nombre de personnes" est le
quent quand le foyer est entouré par
plus faible.
Les fêtes de fin d’année sont l’occa ceux des parents mais aussi ceux desChamp : Ménages de Haute Normandie, Ile-de-France,
sion pour le ménage de manifester songrands parents. Une autre configura Poitou Charentes, Aquitaine et Provence Alpes - Côte d’Azur.
ouverture et de raffermir les liens qui tion familiale stimule particulièrement Source : Enquête 1995 sur les cadeaux de fin d’année, Insee
l’unissent à d’autres foyers. Les deux
tiers des cadeaux sont offerts à des
personnes appartenant à un autre L’effort financier du ménage pour ses cadeaux de fin d’année
foyer que le sien et, en moyenne, ces Revenu annuel 1994 Budget cadeau Taux d’effort
Milieu social du ménage*cadeaux offerts à l’extérieur du mé (en Francs) (en Francs) (en %)
nage représentent 62 % de la valeur Agriculteur 94 500 2 804 3,0
totale du budget cadeaux. Artisan, commerçant, entrepreneur 171 700 4 869 2,8
Cadre, profession libérale 289 700 5 661 2,0Un tiers des ménages ont offert au
Profession intermédiaire 178 700 3 870 2,2moins un cadeau à des amis à cette
Employé 114 500 3 887 3,4
période de l’année ; mais ces dons ne
Ouvrier 122 700 3 592 2,9
représentent pas même 10 % du bud 158 600 4 038 2,5Ensemble
get cadeaux. Les dépenses coûteuses
* Les retraités sont classés dans la catégorie sociale de leur dernière profession.
vers l’extérieur sont en priorité orien
Champ : Ménages de Haute Normandie, Ile de France, Poitou Charentes, Aquitaine et Provence Alpes Côte d’Azur.
tées vers la parenté ( tableau 4). Dans Sources: Division revenus, Enquête 1995 sur les cadeaux de fin d’année, Insee
les 2 470 F dépensés en moyenne par
ménage pour des personnes n’appar
tenant pas à leur foyer, 58 % vont aux Les cadeaux offerts hors du foyer
foyers des enfants, la part des petits
Destinataires Part dans
Valeur moyenne enfants (31 %) l’emportant sur celle de d’au moins la valeur totale
des cadeaux
leurs parents ou des enfants célibatai un cadeau des cadeaux externes
(en Francs)
(en %) (en %)res indépendants (27 %).
Enfants et petits enfants 37 1 429 58Les liens avec la famille de la mère
Parents, grands parents, frères, soeurs,sont ils plus intenses que ceux avec la
oncles, tantes de la maîtresse de maison ... 53 561 23
famille du père ? Pour les couples
dont : couples ayant des ascendants 78 735
ayant des deux côtés des ascendants vivants dans les deux parentés
vivants, 81 % ont reçu au moins un ca Parents, grands parents, frères, soeurs,
oncles, tantes de son conjoint ... 34 277 11deau en provenance des parents, des
dont : couples ayant des ascendants 65 570frères et soeurs, des grands parents
vivants dans les deux parentés
ou des cousins de la maîtresse de mai
Amis, collègues, autres 33 203 8
son et 67 % seulement de la parenté 90 2 470 100Ensemble
de son conjoint. En montant dépensé,
Lecture : 37 % des ménages offrent au moins un cadeau à leurs enfants et petits enfants vivant hors de leur foyer. Ces
la famille du côté de l’épouse dépense
dépenses s’élèvent à 1 429 F en moyenne par ménage ayant offert au moins un cadeau. Dans le budget moyen des cadeaux
pour les cadeaux de fin d’année 30 %offerts à l’extérieur, la part destinée aux enfants et aux petits enfants s’élève à 58 %.
de plus que celle du côté de l’époux. Champ : Ménages de Haute Normandie, Ile de France, Poitou Charentes, Aquitaine et Provence Alpes Côte d’Azur.
Une précédente enquête avait établi Source : Enquête 1995 sur les cadeaux de fin d’année, Insee
¸˝?l’échange de cadeaux à cette période d’un "gros Noël" dépend de l’âge du mes, les mères en reçoivent plus que
de l’année : le foyer est relativement destinataire. A niveau de vie, taille du les petites filles. C’est peut être la sur
avancé dans son cycle de vie – puis foyer et insertion dans le réseau de pa vivance d’une pratique remontant à la
que des enfants s’en sont déjà éman renté égales, le montant des cadeaux période où la femme, sans activité pro
cipés – mais il a encore des parents reçus à Noël favorisplutôt les e enfants. fessionnelle extérieure et donc sans
(ou même des grand parents) vivant Les plus de 60 ans apparaissent net revenu propre, se voyait remerciée par
de façon indépendante. tement pénalisés. Cependant, tous les les autres membres du foyer, et sur
enfants ne sont pas favorisés au tout son époux, des services "gratuits"
même degré : lesplus de 7 ans reçoi qu’elle rend en accomplissant ses tâ Fête de l’enfance ?
vent relativement plus de cadeaux coû ches de maîtresse de maison, tout au
Le flux des cadeaux part des plus âgés teux que les plus jeunes, ces derniers long de l’année, et d’ailleurs plus que
et se dirige vers les plus jeunes : desn’étant pas plus gâté que les adultes des jamais au moment des fêtes de fin
parents vers les enfants, des grands moins de 60 ans. d’année qui représentent pour elle un
parents vers les parents et les petits Destiné presque exclusivement aux surcroît de travail : la maîtresse de
enfants. Dans le bilan des échanges enfants, le jouet déposé sous l’arbre maison est l’organisatrice des réjouis
entre les ménages, les jeunes foyers de Noël n’est pas en tête du palmarèssances familiales et celle qui a pour
sont gagnants puisque le montant desdes cadeaux de Noël. Quand on tâche d’acheter les cadeaux de chacun.
cadeaux reçus dépasse en moyenne classe les cadeaux par montant de la Mais ces remerciements ne sont peut
de 1 160 F celui des cadeaux offerts. dépense, ce sont les vêtements qui être pas tout à fait désintéressés. Les
Le solde est légèrement négatif pour viennent en tête, suivis par l’équipe femmes sont en priorité les destinatai
les ménages dont l’âge se situe entre ment de loisir et l’argent liquide (ta res des bijoux, des vêtements mais
41 et 64 ans. Il est plus fortement né bleau 5). Les jouets arrivent en aussi des meubles, des nappes, de la
gatif, de près de 3 000 F, pour les mé quatrième position. Classés selon le verrerie, de la vaisselle et des autres
nages plus âgés. La réciprocité ne critère du nombre des cadeaux, les articles pour décorer la table et de
réglemente donc pas à court terme jouets progressent mais n’arrivent l’équipement pour la cuisine. Beau
l’échange des cadeaux de Noël. La cir qu’en seconde position (tableau 6). coup de ces articles "pour la maison"
culation des cadeaux s’inscrit plutôt Ce palmarès des cadeaux ne traduit qui ont des prix unitaires plus élevés
dans le cycle de vie, où l’on reçoit pen pas une évolution récente du sens desque les autres articles offerts en ca
dant sa jeunesse et où l’on restitue fêtes de fin d’année. Il y a dix ans, ledeau ne sont attribués que pour la
plus tard mais aux générations plus palmarès était analogue [1]. Les jouetsforme à la maîtresse de maison. Cette
jeunes. D’autres formes d’aide, par occupaient déjà la seconde position, dernière, en effet, n’en aura pas un
exemple la prise en charge du loyer ou avec un pourcentage légèrement infé usage privatif. Si elle apparaît comme
des soins médicaux, l’achat de l’auto rieur à celui de 1994 1995. particulièrement gâtée, c’est qu’à
mobile, vont également dans le même cette occasion son entourage lui
sens. La valeur excédentaire annuelle donne des équipements dont l’acquisi La stabilité du palmarès
de l’ensemble des aides et des ca tion améliore le confort du foyer et quides cadeaux et le stéréotype
deaux est le double de celle observée profitent à tous les membres du mé des rôles familiaux
pour les seuls cadeaux de Noël. nage. Ses goûts personnels ne sont
Occasions d’aider de façon discrète Le "gros Noël" n’est pas réservé non pas toujours pris en compte. Alors que
les jeunes ménages, les fêtes de fin plus aux seuls grands enfants. Cer les enquêtes sur la lecture montrent
d’année ne sont plus exclusivement tains adultes en sont de fréquents bé qu’à tout âge et que dans tous les mi
celles des enfants, mais plutôt celles néficiaires : les femmes plus que les lieux sociaux les hommes lisent moins
de toute la famille. Certes l’attribution hommes (graphique 1). Parmi les fem que les femmes [2 ; 3], ces dernières
Palmarès 1994 1995 des cadeaux Palmarès des cadeaux de fin d’année selon le type d’article
de fin d’année selon les dépenses le plus souvent offert
En millions de Francs 1983 1984 1994 1995
Articles Montants Articles offerts Fréquence Fréquence
Rang Rang
(en %) (en %)Vêtements, parure et maroquinerie 708
er erEquipement de loisir 461 Vêtements, parure et maroquinerie 1 23 1 21
e eArgent 433 Jouets et jeux 2 15 2 17
e eJouets et jeux 308Argent 3 13312
e eDécor du foyer, mobilier 238 Chocolat, alcool, tabac 5 9,5 3 ex aequo 12
e eLivres, disques, cassettes 156 Décor du foyer, mobilier 4 11 5 11
e eEquipement de la cuisine, de la table 102 Livres, disques, cassettes 6 85 ex aequo 11
e eChocolat, alcool, tabac 98 Parfums et produits de toilette 9 4,5 7 5
e eParfums et produits de toilette 89 Équipement de loisir 10 47 ex aequo 5
e eVacances, excursions 51 Équipement de la cuisine, de la table 7 6,5 9 4
e ePapeterie, gadgets 24 Papeterie, gadgets 8 5,5 10 2
e e
Vacances, excursions 11 011 0,3Champ : Ménages de Haute Normandie, Ile de France, Poitou
Charentes, Aquitaine et Provence Alpes Côte d’Azur. Champ : Ménages de Haute Normandie, Ile de France, Poitou Charentes, Aquitaine et Provence Alpes Côte d’Azur.
Source : Enquête 1995 sur les cadeaux de fin d’année, Insee Source : Enquêtes 1984 et 1995 sur les cadeaux de fin d’année, Insee
ˇ˛reçoivent cependant moins de livres per. Si les stéréotypes perdurent à ceBénéficiaires d’un "gros Noël"
que les hommes. Elles sont aussi point, c’est bien parce qu’ils corres
moins fréquemment destinataires de pondent à une certaine rationalité.
disques et de cassettes. Fête du
groupe familial et non de chacun des Pour comprendre
individus qui le composent, Noël à ce ces résultats
titre gâte bien la maîtresse de maison
en tant que symbole de l’attachement
que chacun a pour le groupe familial L’enquête "cadeau" a été réalisée par l’Insee, sur
un petit échantillon, en janvier et février 1995.mais rappelle la femme à ses obligations
676 ménages ont été interrogés dans cinq ré traditionnelles et ne l’encourage pas
gions : Haute Normandie, Ile de France, Poitou aux activités improductives et à l’oisive
Charentes, Aquitaine et Provence Alpes Côte
té, même studieuse, des travailleurs.
d’Azur. La maîtresse de maison répondait au
Aujourd’hui comme par le passé, le
questionnaire. Celui ci, outre le tableau de com
rite renforce l’emprise des rôles tradi position du ménage, comportait autant de parties
tionnels, pour les mères de famille que de membres du ménage. Pour 1 986 person
* Gros Noël : cadeaux de fin d’année de plus de 1 500 F.
nes, ont été recensés tous les cadeaux reçus etmais aussi pour leurs filles. Aux deux
Champ : Ménages de Haute Normandie, Ile de France, Poitou
offerts entre le 15 décembre 1994 et le 15 janvierenquêtes "cadeau" distantes de dix
Charentes, Aquitaine et Provence Alpes Cöte d’Azur.
1995. L’enquête ne comptabilise pas la valeur desans, le choix des articles donnés à Source : Enquête 1995 sur les cadeaux de fin d’année, Insee
cadeaux de mariage ou ceux que l’on apporte lors
l’occasion des fêtes de fin d’année est
d’une invitation à dîner. L’exploitation de cette
orienté en priorité par le sexe et l’âge produits qui doivent plaire contribuent enquête porte donc sur plus de 15 000 articles,
du destinataire. Les petites filles se au conservatisme dans les échanges cadeaux dont le destinataire est un individu mais
préparent à leur rôle de mère de fa rituels. A plus de dix ans d’intervalle, aussi "cadeaux collectifs", destinés à plusieurs
personnes. Une seule restriction cependant a étémille en jouant à la poupée. Les ca la comparaison entre les biens échan
apportée aux déclarations des personnes interro deaux donnés aux garçons sont plus gés selon qu’il s’agit d’un flux externe
gées : l’achat fait pour soi même n’a pas étédiversifiés. Les petits soldats et les ou interne aboutit à des résultats iden
compté au nombre des cadeaux, même s’il était
jeux évoquant la guerre ne subsistent tiques. L’argent liquide et, à un moin
présenté comme tel.
que sous forme de jeux vidéo. Néan dre degré les chocolats et alcools,
moins les jeunes garçons restent les l’emportent dans les dons entre les
destinataires privilégiés pour les véhi ménages. Le premier ne demande au
cules à moteur sous toutes les formescune connaissance sur les préféren
possibles, maritimes, aériennes et ter ces du destinataire ; les seconds Pour en savoir plus
restres. Au fur et à mesure où ils gran finissent toujours par trouver preneur
dissent, les enfants reçoivent de en famille même s’ils ne correspon
Les chiffres du texte entre crochets ren
moins en moins de jouets et de plus endent pas au goût du destinataire. Les voient à la bibliographie suivante.
plus souvent de l’argent. Si la femme vêtements et les parfums sont plutôt
[1] Herpin N. et Verger D., "Flux et super est fêtée comme maîtresse du foyer, des cadeaux que l’on réserve à
flu : l’échange des cadeaux en fin d’an
les compétences spécifiques recon l’échange entre membres d’un même née", Economie et Statistique, n°173,
nues à l’époux en tant que consomma foyer car, les relations à l’intérieur du 1985.
teur sont celles du choix du vin, des ménage étant plus intimes, le donneur
[2] Dumontier F., Singly F. et Thélot C.,
boissons alcoolisées et des équipe parvient sans trop de difficultés à de
"La lecture moins attractive qu’il y a vingt
ments de bricolage. viner les goûts du destinataire. Offrir ans", Economie et Statistique, n°233,
La définition traditionnelle des rôles un objet, en effet, est une pratique ris 1990.
rend peu différent le palmarès des ca quée. Le cadeau ne doit pas faire dou
[3] Chambaz C., "Les loisirs des ly
deaux d’un milieu social à l’autre. Le ble emploi ni être considéré comme céens", à paraître en 1996 dans Econo
seul trait distinctif remarquable est la une faute de goût. S’il n’est pas con mie et Statistique .
rareté des cadeaux culturels – livres, forme au goût du destinataire, l’article
[4] Merlière S., Vergeau E., "Le Père
disques ou cassettes – offerts dans sera remisé au fond d’un placard. Pour
Noël n’offre pas que des jouets", Décimal
les foyers ouvriers. La coutume mais chaque situation, le cadeau type est n°161, Insee Poitou Charentes.
aussi la prudence dans le choix des celui qui minimise le risque de se trom
Direction Générale :
18, Bd Adolphe Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :
Paul Champsaur
Rédacteur en chef :
Baudouin Seys
Rédacteurs : F. Magnien,
V. Guihard, C. Dulon
Maquette : P. Landais
ISSN 0997 3192
© INSEE 1996
?

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.