Chapitre "Démographie" extrait du Bilan économique et social - Picardie 2005

De
Publié par

En 2005, malgré une progression des naissances, l'accroissement naturel est resté le même qu'en 2004, la hausse des décès contrebalançant celle des naissances. Le nombre de mariages continue de diminuer tandis que le nombre de Pacs progresse. La population picarde, estimée à 1 877 000 habitants au 1er janvier 2005 a augmenté depuis 1999 à un rythme plus lent que pendant la période 1990-1999 : 0,17% par an contre 0,28% à cause de l'aggravation du déficit migratoire.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

DÉMOGRAPHIE
Une croissance
de la population ralentie
En 2005, malgré une progression des naissances,
l’accroissement naturel est resté le même qu’en 2004,
la hausse des décès contrebalançant celle des naissances.
Le nombre de mariages continue de diminuer
tandis que le nombre de Pacs progresse. La population
erpicarde, estimée à 1 877 000 habitants au 1 janvier 2005
a augmenté depuis 1999 à un rythme plus lent
que pendant la période 1990-1999 : 0,17 % par an
contre 0,28 % à cause de l’aggravation du déficit migratoire.
eru 1 janvier 2005, la population pi- En moyenne pour les années 2003-A carde est estimée à 1 877 000 habi- 2004, la Picardie arrive toujours dans les
tants, ce qui représente un gain de 19 000 régions de tête pour son indice conjoncturel
habitants depuis le recensement de 1999. de fécondité juste derrière les Pays de la
Entre 1999 et 2005, la population de la Pi- Loire. Avec 2 enfants par femme, elle se tient
cardie augmente néanmoins à un rythme nettement au-dessus de la moyenne natio-
plus lent que dans la période inter censitaire nale (1,88 enfant par femme) alors que la
précédente : 0,17 % l’an entre 1999 et 2005 France se situe elle-même au second rang
contre 0,28 % entre 1990 et 1999. L’accen- des pays de l’Union européenne derrière l’Ir-
tuation du déficit migratoire ralentit en effet lande. Les Picardes ont aujourd’hui en
la progression de la population régionale. La moyenne leurs enfants presqu’un an plus tôt
Picardie a ainsi perdu 29 000 habitants par que les Françaises. Après la Haute-Norman-
solde des entrées et des sorties depuis 1999. die et les départements d’Outre-Mer, ce sont
Les régions qui voisinent avec la Picardie elles qui, en France, font leurs enfants les plus
(le Nord - Pas-de-Calais, la Champagne-Ar- jeunes.
denne, la Haute-Normandie ou l’Ile-de- Contrairement aux années précédentes,
France) présentent, elles aussi, un solde c’est au cours du mois d’octobre que les ma-
migratoire négatif. Exceptée la Champagne-
Une croissance qui se ralentit en PicardieArdenne, chacune de ces régions conserve
Évolution démographique en Picardie et France métropolitaineune croissance démographique grâce à son
excédent de naissances sur les décès. En Unité : %
Taux de variation annuelPicardie, l’accroissement naturel reste ainsi
tout à fait conforme à celui observé sur la Picardie dû au mouvement
Total
période 1990-1999 : + 0,44 % l’an. naturel migratoire
1975-1982 0,51 0,51 0,00
Légère progression 1982-1990 0,50 0,52 -0,02
des naissances et des décès 1990-1999 0,28 0,44 -0,16
1999-2005 0,17 0,44 -0,26
En 2005, les naissances ont progressé
en Picardie par rapport à 2004, moins forte-
Taux de variation annuel
ment toutefois qu’à l’échelle nationale où el-
France métropolitaine dû au mouvement
les ont presque rejoint le niveau de l’année Total
naturel migratoire2000. Cette augmentation des naissances
1975-1982 0,46 0,40 0,07 intervient pourtant alors que le nombre de
1982-1990 0,51 0,41 0,10 femmes susceptibles d’avoir un enfant
1990-1999 0,37 0,36 0,01 baisse depuis 1996. En Picardie, cet effectif
des femmes de 14 à 49 ans diminue de 1999-2005 0,62 0,39 0,23
2 000 à 3 000 femmes chaque année. Sources : RP 1975 à 1999 et enquêtes de recensement 2004 et 2005
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2005 55DÉMOGRAPHIE
ternités picardes auront été le plus sollicitéesHausse d es n aissances et des déc ès e n Picardie en 2005
en 2005. Habituellement, c’est le mois dePopu latio n et mouvement naturel de la popu latio n pic ard e
juillet qui constitue le pic de l’année pour lesTaux pour 1 000 habitantsPopulation Mariages Naissances Décès naissances. Au premier trimestre 2006, le ni-er au 1 janvier Nuptialité Natalité Mortalité
veau des naissances est du même ordre
Aisne 1990 536 896 2 888 7 497 5 352 5,4 14,0 10,0 qu’en 2005.
1999 536 181 2 799 7 092 5 401 5,2 13,2 10,1 Le solde naturel est quasiment le même
2003 536 682 2 404 6 841 5 621 4,5 12,8 10,5 en 2005 qu’en 2004. En effet, la petite éléva-
2004 535 719 2 433 6 761 5 047 4,5 12,6 9,4 tion du nombre de naissances est contreba-
lancée par une hausse identique des décès.2005(p ) 534 296 nd 6 889 5 181 nd 12,9 9,7
En février et en mars, les décès ont augmenté
Oise 1990 724 587 3 779 11 111 5 602 5,2 15,2 7,7 significativement suite à une forte épidémie
1999 766 253 3 731 10 834 6 057 4,9 14,1 7,9 de grippe. En revanche, durant le deuxième
2003 778 456 3 497 10 696 6 121 4,5 13,7 7,9 semestre de l’année, les décès ont diminué
2004 779 916 3 426 10 630 5 613 4,4 13,6 7,2 par rapport à 2004. La baisse des décès ob-
2005(p ) 784 087 nd 10 753 5 732 nd 13,6 7,3 servée en 2004 par rapport à 2002 (dernière
année de référence avant la canicule d’août
Somme 1990 547 485 2 752 7 478 5 445 5,0 13,6 9,9
2003) se poursuit en 2005 dans une moindre
1999 555 547 2 893 7 211 5 384 5,2 13,0 9,7
mesure. Cependant, chez les personnes
2003 558 976 2 434 7 134 5 687 4,4 12,8 10,2
âgées de plus de 75 ans cette baisse a été
2004 558 966 2 419 7 035 5 289 4,3 12,6 9,5 assez minime entre 2002 et 2005. La diminu-
2005(p ) 558 618 nd 7 024 5 405 nd 12,6 9,7 tion des décès la plus forte se situe en fait
sur la tranche d’âge des 60-69 ans. Or, l’ef-Picardie 1990 1 808 968 9 419 26 086 16 399 5,2 14,4 9,0
fectif de cette tranche d’âge est en1999 1 857 981 9 423 25 137 16 842 5,1 13,5 9,1
diminution car elle correspond à des années2003 1 874 114 8 335 24 671 17 429 4,4 13,2 9,3
de moindres naissances en raison, d’une part2004 1 874 601 8 278 24 426 15 949 4,4 13,0 8,5
de la guerre 1939-1945, d’autre part, de l’ar-
2005(p ) 1 877 000 nd 24 666 16 318 13,1 8,7
rivée dans ces années là de classes creuses
1990 56 577 000 287 099 762 407 526 201 5,1 13,4 9,2 à l’âge de la fécondité (voir pyramide auFrance
ermétro. 1999 58 496 613 286 191 744 791 537 661 4,9 12,7 9,2 1 janvier 2005).
Chaque année, l’espérance de vie des2003 59 969 702 275 963 761 464 552 339 4,6 12,7 9,2
Picards progresse même si elle conserve un2004 60 340 000 271 598 767 816 509 429 4,5 12,7 8,4
retard d’un an et demi environ sur celle de2005(p ) 60 702 000 271 600 774 355 527 200 4,5 12,7 8,7
l’ensemble des Français. Depuis 10 ans, l’es-Sources : Insee - É tat civil - Estimations de popula tion
pérance de vie a ainsi progressé d’un an etÉtat civil : naissances vivantes domiciliées au lieu de résidence de la mère, décès domiciliés,
demi pour les femmes et de 2 ans et demimariages enregistrés a u lieu de mariage.
pour les hommes, autant en Picardie qu’enPour les données Fran ce, to us les évène ments ont eu lieu en Franc e métro politaine.
France. La mortalité infantile s’est amélioré(p) : les chiffres des décès sont provisoires, ceux des naissanc es d éfinitifs.
en Picardie. Pour la première fois en 2003, le
taux de mortalité infantile en Picardie était
inférieur à la moyenne nationale : 3,5 ‰ en
! $ (# ! $ (# &
3 3 .
+ & + & #& !
5


)


(














5
I #O ! # O # I I O N O O #O O I #O ! # O # I I O N O O #O O
8 8
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 200556






DÉMOGRAPHIE
Picardie et 4,0 ‰ en France métropolitaine. % *
C’est surtout dans l’Aisne et la Somme que ! " ! M
ce taux a été exceptionnellement bas.
< *
" Les mariages
P / n’ont décidément plus la cote
L
En 2004, le niveau des mariages a été
/ -
exceptionnellement bas en France comme en
"
Picardie. Si les mariages n’ont vraiment plus
3-> 0 la cote, en revanche le succès du PACS va
B L sans cesse croissant depuis sa création en
1999. En 2004, le millier de Pacs a été dé-
passé en Picardie, soit moitié plus qu’en 2003. L
Ce qui représente tout de même un PACS
>
contracté pour huit mariages. Cette progres-
- " 0
sion est similaire au niveau national.
# 0 > 209 À noter qu'en 2005, le nombre de divor-
" " ces a encore augmenté pour atteindre un di-
vorce prononcé pour deux mariages célébrés -
dans l'année. * " 3
*
0 Anne EVRARD
0 # " Insee
1 <
0F
*
? ? ? ? ? ? ?( ?) ?5 ? ? ?
L < 2 ! !
# 8
Pour en savoir plus
www.insee.fr/picardie
% * A + ’
< @" I #
Q"
/

)
5
) ! N " )
B / 5 6 8$
$ " C@" ? (
!
3 ? ! N "


3 <
( / <

(



5( ( 5
;!! ! - F @" - #
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2005 57

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.