Chapitre "Logement" extrait de l' Atlas de l'Aisne - Edition 2004 -

De
Publié par

Résidences principales, une croissance autour des centres villes Résidences secondaires, prépondérance de l'habitat individuel lié à l'habitat rural, les retraités transforment leur résidence secondaire en résidence principale

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 4
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LOGEMENTSRésidences principales
Une croissance
autour 3 3 3 ( (
( 5>>- ( 5>>>des villes centres
0&2 0, L’Aisne compte 205 942 E 6,
. , 0: , résidences principales en : 1 +: ,
1999. Elles constituent 88% $ .. ! ,%0 0,
, & , ,du parc total des loge- &
0 % , ments. L’Aisne améliore lé- ! ,% , & , , 2 , , &" , 0,gèrement la croissance de & , ,
+: &!0, &%son parc avec une augmen- " !0, 0F , tation de 6,5% au cours de 0B0 % .G , !0, .
& la période 1990-1999. Cette 1+
& progression est inférieure 6,
à celles de la Picardie et : &, C3 0,
de la France. Cette hausse 0,, 0 %
0&+ . 0,est d’abord concentrée au , B . 0, :A &
:A &sud du département. Les &% &77 D&
zones de Soissons et de &7+:A .
.. 0,, 0 0, & , Château-Thierry ont une
& , 0 %croissance du nombre de +
& , 0 0, résidences principales su-
0 0, , périeure à 9%. La crois- % 1 % ,+ &%
$ ,+ $ . +0, & sance est également im- &.+: ..
$ 3 ’<<) , T. :A &portante autour de Laon 0 H
et de Neufchâtel-sur-Aisne C3 ,
@Q) % ,0 qui profite de la proximi- & ..
?Q)té de Reims. Les environs , C 0,
>Q)de Saint-Quentin forment
:A & une zone de croissance
: 2 ( 4 ( ? JD, F
0,%1 dans le nord du départe- 0 ,, 16 0, . I =Q’ T ,
ment. : . & " "#""""""""""""<+0,"E
,
Depuis 1990, les nou- "#"$ ")"" " " " "<===
&"$ ()$ "*++,velles résidences principa-
les ne sont pas que de nou-
velles constructions. Près
de 14% sont issues d’un
changement de destina-
tion de logements déjà gnoire ou d’une douche,
existants, probablement de toilettes intérieures et
parmi les résidences se- du chauffage central, contre
condaires. 67% en 1990.
Le confort des résiden-
ces principales de l’Aisne
s’est bien amélioré depuis
1990. Désormais, plus des
trois quarts d’entre elles
sont équipées d’une bai-
91
Photo : InseeLOGEMENT Résidences secondaires
une commune rurale contrePrépondérance
8 4 ( / 5>>>24,5% au niveau national.de l’habitat individuel
0&2 0, lié à l’habitat rural E 6, 0: , , : 1 +: , La Thiérache, zone ru- . ! ,%0
$ .. 0,Les habitants de l’Aisne rale, a la plus forte propor- , &
& , ,
! ,% 0 %occupent souvent une mai- tion d’habitat individuel. A ,
, & , , , 2 , &" , 0, & , , +: &!0, son individuelle. L’habitat in- l'inverse, les communes ur- &%
" !0, 0F dividuel représente 76,2% baines ont la plus faible part , %
!0, .G , 0B0 .
& du parc, ce qui est net- de logements individuels. 1+
& 6,
tement supérieur à la Soissons et Laon offrent
C3 : &,
0,moyenne nationale (54,7%). plus de la moitié de leur 0,, 0 %
0, 0&+ . En 1999, le nombre de parc en immeubles collec- 0, , B . :A & &% :A & &77 D& logements individuels s’é- tifs.
&7+:A . 0,, .. & , lève à 157 018, soit une pro- & 0 0,
, 0 % + Les retraitésgression de 5,1% depuis & 0 0, ,
1990. transforment leur 0 0, ,
&%
&.+: % .06 ! , résidence secondaire .. . 0 H ,% 2 %& . , T :A &Les Picards habitent en résidence
C3 , bien plus souvent à la cam- % ,0 principale & .. <)Q) ,
C 0, pagne que la moyenne des =*Q)
Les résidences secon- @?Q)Français. Dans l’Aisne, 43% :A &
:
daires ne représentent quede la population vit dans 0,%1 2 ( 4 ( ? @ID, F ,
: . & 0 ,, 16 0, . I @(Q@ T
,
" "#"""""""""""""LL0="E
"#"$ ")""
" " "<==="&"$ ()$ "*++, 3 3 5>>>
0&2 0, E 6, , 0: , , : 1 +:
. ! ,%0
$ .. 0,
, 4,6% des logements. Ce dans le sud du département. &
& , ,
! ,% 0 % taux est plus faible qu’en Dans les communes rurales ,
, & , , , 2 , &" , 0, & , , +: &!0, &% moyenne régionale (5,4%) de la zone de Château-
" !0, 0F
, % et surtout qu’en moyenne Thierry, leur part atteint près
!0, .G , 0B0 .
& nationale (9,2%). Leur nom- de 15%. Leur proportion de- 1+ & 6, bre continue de décroître. meure également importante C3 : &,
0,
0,, 0 % Entre 1982 et 1990, leur nom- en Thiérache.
0, 0&+ . 0, bre avait diminué de 1 000. :A & , B . &% &77 D& :A &
Depuis 1990, un nombreEntre 1990 et 1999, l’Aisne
&7+:A . 0,, .. & , compte 3 750 résidences significatif de résidences se- 0 0, &
, + 0 %
& secondaires de moins. En condaires a été converti en 0 0, ,
0 0, , résidences principales, no-proportion, l’Aisne a perdu &%
% 1 % ,+ &.+: plus de résidences secon- tamment au passage à la re- .. . 0 H :A & +0,% , T daires que la Picardie, res- traite de leurs propriétaires.
C3 , pectivement -25% et -13%. % ,0 & .. ’’Q) ,
C 0, Dans le même temps, la Cette diminution est à;Q)
>Q) :A & France en a gagné 9%. mettre en relation avec les
:
0,%1 2 ( 4 ( ? EDI F difficultés de l’Aisne à deve-
,
0 ,, 16 0, . I ?Q* T : . & nir un pôle touristique attrac-Les résidences secon- , " "#""""""""""""" =0*"E
daires se situent principale- tif.
"#"$ ")"" ment dans les cantons ru-
" " " "<==="&"$ ()$ "*++,
raux. Elles se concentrent
92LOGEMENTPropriétaires et locataires
Forte proportion res est moins élevée dans
8 ( 5>>>les agglomérations. Sois-de propriétaires
sons et Laon comptent le 0&2 0, en milieu rural E 6, , 0: , . : 1 +: moins de ménages proprié- ,
! ,%0
$ .. 0,Les ménages de l’Aisne taires, respectivement 31%
, & ! ,% & , ,sont plus souvent propriétai- et 33%. En Thiérache, zone
0 %
,
, , res de leur logement que les rurale, la part de propriétai- & , , & , , 2 , &" , 0, +: &!0,
&%
" !0, ménages français. Ils sont res est plus faible que dans
0F ,
% !0,61,1% à posséder leur loge- d’autres zones rurales de 0B0 .G , . &
1+ Picardie (Santerre, Ponthieu,ment pour 54,7% au niveau & 6, national. C’est équivalent à Vimeu) en raison d’un re- C3 : &,
0,
0 % 0,, la moyenne picarde. L’écart venu moyen moins élevé. Le
0,
0&+ . canton d’Hirson se situeavec la moyenne nationale 0, , B .
&% :A & :A &
a légèrement augmenté. De quant à lui en dessous de la
&7+:A . 0,, 6,1 points en 1990, il atteint moyenne départementale .. & , 0 0, &
0 % , 6,4 points en 1999. Les mé- avec 58% des ménages pro- +
& 0 0, , nages sont plus souvent pro- priétaires de leur logement. , 0 0,
&%priétaires dans les cantons
&.+: Les cantons d’Aubenton, .. &J % $ 0$ 1 . ruraux très présents dans 0 H :A & , Tde Moÿ-de-l’Aisne et Saint-l’Aisne.
C3 , Quentin-Nord comptent % ,0 & .. @(Q)
, Comme de manière gé- 80% de ménages proprié- C 0, ;’Q)
taires de leur logement. nérale, la part de propriétai- ?*Q) :A &
:
0,%1
, 2 ( 4 ( ? I5D5 F 8 3 ( ! 5>>> : . &
, 0 ,, 16 0, . I ;’Q) T
" "#"""""""""""""L,0D"E 0&2 0,
E 6, ,
0: , : 1 +: "#"$ ")"" , .

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.