Conditions de vie des personnes âgées dans le Rhône : de fortes disparités à l'échelle cantonale.

De
Publié par

L A L E T T R E Numéro 3 RHÔNE ALPES Analyses Avril 2003 Démographie Le Rhône Conditions de vie des personnes âgées est un département dans le Rhône : de fortes disparités àencore relativement «jeune», l’échelle cantonale. où les conditions de vie des aînés diffèrent e Rhône figure parmi les départements jeunes de âgée qui permettent de les regrouper. Six zones fortement d’une L France : les seniors y représentent 19 % de la s'opposant fortement les unes les autres peuvent ainsi population, contre 21,5 % dans l'ensemble du pays. être mises en évidence (cf. méthodologie et carte). Lezone à l’autre. En 1999, on y dénombre près de 300 000 Rhodaniens contraste le plus net est celui qui distingue les grands Les personnes âgées âgés de plus de 60 ans. Au sein même de cette centres urbains, leurs banlieues, les zones périurbaines population âgée, les aînés sont relativement plus et l'espace rural. Une opposition supplémentairedes zones rurales «jeunes» dans le Rhône : parmi les plus de 60 ans, la s'affirme entre l'Ouest et l'Est lyonnais. Enfin, les cantons disposent de moindres part des «jeunes seniors» de moins de 75 ans est plus ruraux du nord-ouest, se démarquent largement du reste élevée que dans toute la France.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 17
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

L A L E T T R E
Numéro 3
RHÔNE ALPES Analyses Avril 2003
Démographie
Le Rhône Conditions de vie des personnes âgées
est un département dans le Rhône : de fortes disparités àencore
relativement «jeune», l’échelle cantonale.
où les conditions de vie
des aînés diffèrent
e Rhône figure parmi les départements jeunes de âgée qui permettent de les regrouper. Six zones
fortement d’une L France : les seniors y représentent 19 % de la s'opposant fortement les unes les autres peuvent ainsi
population, contre 21,5 % dans l'ensemble du pays. être mises en évidence (cf. méthodologie et carte). Lezone à l’autre.
En 1999, on y dénombre près de 300 000 Rhodaniens contraste le plus net est celui qui distingue les grands
Les personnes âgées âgés de plus de 60 ans. Au sein même de cette centres urbains, leurs banlieues, les zones périurbaines
population âgée, les aînés sont relativement plus et l'espace rural. Une opposition supplémentairedes zones rurales
«jeunes» dans le Rhône : parmi les plus de 60 ans, la s'affirme entre l'Ouest et l'Est lyonnais. Enfin, les cantons
disposent de moindres part des «jeunes seniors» de moins de 75 ans est plus ruraux du nord-ouest, se démarquent largement du reste
élevée que dans toute la France. Cependant, le du département en cumulant les handicaps : populationrevenus,
vieillissement se dessine de façon particulièrement très vieillissante, revenus et offre en structures d'accueil
nette dans le département avec un accroissement de comparativement plus faibles.celles qui résident
population considérable aux âges élevés (cf. encadréen ville page 4). Bien que les personnes âgées vivent
L'urbanisation joue un rôle prépondérant dans le mode majoritairement en ville, leur proportion dans lavivent plus
de vie des personnes âgées, ainsi que dans leurs population y est moins élevée qu'en zone rurale.
souvent seules. besoins de services et d'équipements. De larges Ainsi, la relative jeunesse du Rhône doit être mise en
dissemblances s'observent entre les grands centres relation avec la forte urbanisation du département : c'estLa vie en institution
urbains, leurs zones périphériques et les territoires en général dans les espaces ruraux que les personnes
est de plus en plus tardive. ruraux, mais également à l'intérieur même de ces âgées sont les plus représentées. Les campagnes ont
espaces. en effet tendance à vieillir plus rapidement, à cause entre
Yann Leurs autres du départ des jeunes.
De fortes disparités territoriales, liées en premier Les cantons ruraux au nord-ouest de Villefranche-sur-
lieu au degré d'urbanisation, apparaissent au sein Saône présentent à la fois une proportion élevée d'aînés
du département en ce qui concerne les conditions de plus de 60 ans dans leur population (26,5 %) et une
de vie des aînés. Certains secteurs d'habitation, forte part des plus de 85 ans au sein même de cette
contigus ou non, présentent cependant des population âgée (13 % contre 11 % dans le
caractéristiques similaires vis-à-vis de leur population département). A l'inverse, dans les plus grandes villes,
Mode de vie des personnes âgées de 60 ans et plus en 1999 en %
Logements- Maisons de Soins de
A domicile Autres cas Total
foyers retraite long séjour
Département du Rhône
Ensemble des plus de 60 ans 93,2 1,5 3,1 0,9 1,3 100,0
de 60 à 74 ans 97,3 0,4 0,7 0,2 1,4 100,0
de 75 à 84 ans 92,9 2,1 3,0 0,9 1,1 100,0
plus de 85 ans 71,1 6,1 17,0 4,5 1,3 100,0
Hommes de plus de 60 ans 95,2 0,7 1,7 0,5 1,9 100,0
Femmes de plus de 60 ans 91,9 2,0 4,1 1,1 0,9 100,0
France métropolitaine
Ensemble des plus de 60 ans 94,3 1,1 3,3 0,6 0,7 100,0
Source : Insee - Recensement de la population 1999 (sondage au quart)les plus de 60 ans pèsent rarement pour plus d'un
Conditions de vie des personnes âgées - typologie des cantons et grandes villes cinquième de la population. On y note cependant une
surreprésentation des personnes d'âge très élevé : les
seules communes de Lyon, Villeurbanne etClasse d’appartenance
Villefranche-sur-Saône, dans lesquelles habitent 38 %
des Rhodaniens, regroupent 47 % des personnes de1
MonsolsMonsols plus de 85 ans. Les zones les moins âgées du
2
département restent la banlieue Est de Lyon et les
3 cantons de la couronne lyonnaise. Il s'agit souvent de
secteurs d'habitat plus récent où la majorité des4Beaujeu
habitants sont des actifs. Les plus de 60 ans n'y
5 dépassent pas 17 % de la population.
6 Les couples de «jeunes seniors» (60 à 74 ans), s'ilsLamure-sur-Azergues
Belleville sont sous-représentés dans les grandes villes, sont
relativement nombreux dans l'Ouest lyonnais et les
cantons de la couronne lyonnaise. Ils constituent laThizy
population âgée la plus dynamique : du fait de leur
Villefranche-sur-Saône âge, ils possèdent une propension plus élevée à
Amplepuis
exercer une activité professionnelle et du fait de leur
génération, ils disposent d'un niveau d'études et d'un
revenu supérieur à la moyenne des seniors, surtout
Le Bois-d’Oingt
dans l'Ouest lyonnais.
AnseAnse
TarareTarare Dans les grands centres urbains, l'isolement est
Neuville-sur-Saône
courant, surtout aux âges élevés. A Lyon,
Villeurbanne ou Villefranche-sur-Saône, près de 37 %Rillieux-la-PapeLimonest des plus de 60 ans demeurent seuls à leur domicile.L’Arbresle Caluire
Cette proportion atteint 42 % dans le deuxièmeVaulx-en-Velin
Villeurbanne arrondissement de Lyon. A l'inverse, elle ne dépasse
Tassin-la- LyonSaint-Laurent-de-Chamousset pas 20 % dans les cantons de la couronne lyonnaise.Décines-CharpieuSte-Foy-Ste-Foy- Décines-CharpieuDemi-LuneDemi-Lune BronBron La proximité des commerces et des services, la qualitéVaugnerayVaugneray MeyzieuMeyzieules-Lyonles-Lyon
VénissieuxOullins du réseau de transports sont autant de facteurs quiSaint-PriestSt-Genis-Laval peuvent expliquer l'attraction exercée par les grandes
Irigny Saint-Fons villes sur les personnes âgées seules. La
Saint-Symphorien-sur-Coise surreprésentation, dans les grands centres urbains,
Saint-Symphorien d’Ozon de personnes très âgées qui, du fait du veuvage, viventMornant
souvent seules, explique également cette forte
GivorsGivors proportion de personnes isolées.
Au-delà de 85 ans, la proportion de personnes âgées
seules chez elles est en effet encore supérieure. Elle
dépasse une personne sur deux à Lyon comme à
Condrieu
Villeurbanne, Bron, Oullins ou Villefranche-sur-Saône.
C'est le cas également à Vénissieux et Tarare.
L'isolement n'a toutefois pas la même signification à
Sources : Insee - recensement de la population 1999 ; Insee/DGI - revenus fiscaux 1999 ; DRASS - enquête EHPA-FINESS-SAE
Classe 1 : grands centres urbains - 133 700 personnes de plus de 60 ans
- espaces moyennement âgés avec une légère surreprésentation des plus de 85 ans,
- sous-représentation des couples de 60 à 74 ans et forte surreprésentation des personnes âgées seules à domicile, y compris après 85 ans,
- offre légèrement supérieure à la moyenne en logements-foyers, inférieure à la moyenne en maisons de retraite.
Classe 2 : Ouest lyonnais - 40 000 personnes de plus de 60 ans
- espaces légèrement plus âgés que la moyenne,
- surreprésentation des couples de 60 à 74 ans,
- proportion élevée d’actifs âgés, diplômes et revenus des seniors élevés,
Classe 3 : Est lyonnais, canton de Tarare - 45 800 personnes de plus de 60 ans
- espaces peu âgés, surreprésentation des personnes vivant à domicile après 85 ans,
- forte proportion d’aînés sans diplôme, revenus des aînés inférieurs à la moyenne,
- offre très supérieure à la moyenne en logements-foyers, inférieure à la moyenne (sauf canton de Tarare) en maisons de retraite.
Classe 4 : cantons de la couronne lyonnaise - 39 200 personnes de plus de 60 ans
- espaces peu âgés, sous-représentation des personnes âgées seules à domicile,
- forte surreprésentation des couples de 60 à 74 ans,
- proportion élevée d’actifs âgés et de seniors propriétaires,
- offre inférieure à la moyenne en logements-foyers, supérieure à la moyenne en maisons de retraite.
Classe 5 : cantons ruraux du nord-ouest - 10 800 personnes de plus de 60 ans
- espaces très âgés avec une surreprésentation des plus de 85 ans,
- surreprésentation des personnes âgées seules à domicile, y compris après 85 ans,
- revenus des aînés inférieurs à la moyenne,
- offre inférieure à la moyenne en logements-foyers, moyenne en maisons de retraite.
Classe 6 : autres territoires - 29 100 personnes de plus de 60 ans
- espaces moyennement âgés avec une légère surreprésentation des plus de 85 ans,
- sous-représentation des personnes seules à domicile après 85 ans,
© I.N.S.E.E. 2003 - I.G.N. 1999Axe 2
la ville et à la campagne. Dans l'espace rural, les 26 % est cependant moindre dans les zones rurales les plusLes personnes
de personnes âgées qui vivent seules rencontrent sans vieillissantes, alors qu'elle est beaucoup
de plus de 85 ans doute plus de difficultés ; l'isolement s'explique plus par plus développée dans les cantons périurbains jeunes.
le manque de ressources qui limite l'accès aux structures Les cantons présentant un taux d'équipement élevé pouret les personnes âgées
d'accueil, ainsi que par la forte proportion de les logements-foyers présentent un taux faible pour les
vivant seules sont propriétaires. Le parc est d'ailleurs très ancien : dans maisons de retraite et vice-versa. On doit cependant
les cantons situés au nord-ouest du département, au noter deux exceptions : le canton de Tarare, de très loinsurreprésentées dans les
moins la moitié de la population de plus de 60 ans vivant le mieux équipé du département, possède un taux élevé
en logement ordinaire réside dans un habitat construit pour les deux types de services ; enfin, l'espace ruralcentres des
avant 1948, contre 30 % dans l'ensemble du du Nord-Ouest, bien que moins équipé que la moyennegrandes villes. département. en logements-foyers, est aussi moyennement équipé
en maisons de retraite.
Les différences de ressources des seniors sont La différence manifeste de localisation selon le type
considérables d'un bout à l'autre du département. d'équipement s'explique en grande partie par le coût du
Le Rhône se place parmi les départements dans foncier : les logements-foyers prédominent en ville, au
lesquels les seniors disposent des revenus avant
redistribution les plus élevés, les départements qui le
Le vieillissement dans le Rhôneprécèdent étant tous franciliens ; mais cette situation
cache de larges inégalités territoriales. Aujourd'hui, les
ménages fiscaux rhodaniens dont le référent est âgé Les évolutions récentes et les tendances dessinées
de 60 à 74 ans déclarent un revenu annuel médian par par les projections de population confirment que
unité de consommation (cf. définitions) de 15 900 euros. l'intensité du vieillissement sera particulièrement forte
Ce chiffre n'atteint pas 12 000 euros dans certains dans le Rhône. De 1990 à 1999, si le Rhône n'a pas
cantons ruraux, alors qu'il dépasse 19 500 euros dans subi un vieillissement aussi marqué que certains
l'Ouest lyonnais. La baisse du revenu est nette après départements franciliens, les plus de 60 ans ont vu
75 ans, car la part des revenus d'activité devient minime leur effectif gonfler de 12 % (+ 10 % en France
et la perte du conjoint provoque une chute du revenu. métropolitaine). Sur la période 2000 - 2010,
Le Rhône se distingue toujours de l'ensemble de la l'augmentation de la population âgée serait de 20 %
France par des valeurs plus élevées. La moitié des dans le Rhône, contre 16 % en France. Le chiffre de
ménages dont le référent fiscal est âgé de plus de 75 400 000 personnes âgées pourrait être atteint dès
ans déclarent un revenu annuel supérieur à 14 500 euros 2020. Le vieillissement sera d'autant plus marqué que
par unité de consommation (12 700 euros en France l'évolution la plus forte concerne les plus grands âges.
métropolitaine). Aujourd'hui, une rhodanienne peut espérer vivre
83 années et demi, un rhodanien plus de 76 ans. En
Les capacités en équipements d'accueil, loin d'être 1999, on recense 34 000 aînés de plus de 85 ans
uniformes sur le département, font ressortir (+ 37 % en dix ans). En 2020, sous réserve que les
l'opposition entre territoires. En 2000, la DRASS tendances passées se poursuivent, ils seront 52 000.
(Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociale )s A cette date, le Rhône pourrait tout de même rester
dénombrait 150 places pour 1 000 habitants de 75 ans un département moins âgé que la France : les
ou plus dans les logements-foyers et les maisons de personnes de plus de 60 ans représenteraient
retraite du département. Ce taux d'équipement est plus 23,6 % de la population contre 27,3 % dans
élevé que dans l'ensemble du pays, grâce au rythme l'ensemble du pays.
rapide de créations de lits entre 1995 et 2000. L'offre
Proximités et oppositions entre zones
Représentation des cantons et des grandes villes sur les axes de l’analyse
Axe 1
Revenus des ainés supérieurs à la moyenne
Caluire-et-Cuire Limonest
Lyon
Sainte-Foy-les-Lyon Tassin-la-Demi-LuneBronSurreprésentation des personnes
âgées seules à domicile Oullins
Saint-Genis-LavalRillieux-la-PapeVilleurbanne
Offre en logements-foyers
supérieure à la moyenne
Villefranche-sur-Saône Décines-CharpieuSaint-Priest
Surreprésentation Classe d’appartenanceVénissieux Vaugneray
des couples âgésNeuville (cf. méthodologie et carte) :Saint-FonsTarare L’Arbresle Meyzieu
Classe 1IrignyBeaujeu Saint-Symphorien-d’Ozon
Classe 2Vaulx-en-Velin Belleville Anse
Le Bois d’OingtThizy Classe 3
Givors Mornant Classe 4
Condrieu
Classe 5Saint-Laurent-de-Chamousset
Classe 6
Offre en lits de maisons de retraite supérieure à la moyenne
Saint-Symphorien-sur-Coise
Lecture : Ce graphe représente de façon simultanée les cantons et les directions prises par les variables. Il permet de mettre en évidence les
caractéristiques qui rapprochent ou qui opposent le plus les différents cantons entre eux. Exemple : les personnes âgées seules à domicile sont
surreprésentées à Rillieux-la-pape, où l’offre en logements-foyers est supérieure à la moyenne.
Sources : Insee - recensement de la population 1999 ; Insee/DGI - revenus fiscaux 1999 ; DRASS - enquête EHPA-FINESS-SAEcontraire des maisons de retraite, structures collectives
Définitionsplus importantes dont l'implantation nécessite de plus
vastes surfaces. De ce fait, les zones périurbaines sont
Personnes seulesles mieux équipées en maisons de retraite, alors mêmeLes cantons ruraux :
que les personnes seules à domicile y sont sous- Par personne seule, on considère un individu vivantmoins bien équipés en représentées et les couples de jeunes seniors seul dans son logement. Il ne s'agit pas d'une référence
nombreux. à l'état matrimonial : une personne vivant seule peutstructure d’accueil.
Les caractéristiques de la population âgée et les besoins être mariée, veuve, etc. Les personnes vivant en
induits en équipement évoluent rapidement. La part des collectivité ne sont pas considérées comme des
aînés vivant en couple a fortement augmenté. La vie en personnes seules.
structure d'accueil (maison de retraite, logement-foyer Les principales structures d'accueil
ou service de long séjour) est aujourd'hui exceptionnelle
- Les maisons de retraite : hébergements collectifs pour
avant 75 ans ; elle concerne moins d'une personne sur
personnes âgées, de statut public ou privé ; elles offrent
quinze de 75 à 84 ans. Après 85 ans, si 28 % des
un éventail plus ou moins large de prestations selon
rhodaniens sont pris en charge dans ces structures, qu'elles sont médicalisées ou non.
46 % vivent à leur domicile et y sont seuls.
- Les logements-foyers : à mi-chemin entre
hébergement collectif et habitat individuel, ils offrent
des prestations mais sont composés d'appartements
autonomes.
- Les services de long séjour en hôpital ou en clinique :
parties de ces établissements destinées à l'accueil
permanent ou de longue durée (au moins trois mois
Méthodologie de soins).
Projections de population
Afin d'étudier les conditions de vie de la population Ces projections ne sont pas des prévisions, mais
âgée dans les différentes zones du département, on donnent une image de ce que serait l'avenir si les
a utilisé des méthodes d'analyse de données. Ce type tendances actuelles étaient prolongées. Les
de procédures permet de considérer simultanément hypothèses sont les suivantes : un indicateur
un grand nombre de variables statistiques, là où conjoncturel de fécondité égal à 1,84 enfant par femme
l'analyse descriptive «classique» examine ces pour le Rhône, la prolongation des tendances
variables séparément. migratoires 1982 - 1999.
L'analyse en composantes principales, première Revenus fiscaux
méthode employée, permet de résumer l'ensemble
Le revenu médian d'un ensemble de ménages est tel
de l'information à l'aide d'un petit nombre «d'axes que la moitié d'entre eux déclarent un montant inférieur
factoriels», nouvelles variables synthétiques
et l'autre moitié un montant supérieur. Le revenu fiscal
associant les variables fortement corrélées entre diffère du revenu disponible, car il est calculé avant la
elles. Ces axes peuvent être représentés redistribution, donc avant paiement de l'impôt sur le
graphiquement (cf. page 1). Ce type de graphe permet revenu et perception de prestations sociales. Un
de lire les proximités ou les oppositions entre ménage fiscal correspond aux foyers fiscaux
éléments selon les variables les plus discriminantes. répertoriés dans un même logement connu à la taxe
La seconde méthode est nommée classification d'habitation. En sont exclus :
ascendante hiérarchique et vise à faire ressortir des
- les ménages concernés par un mariage, un décès
groupes suffisamment homogènes sur les variables ou une séparation dans l'année,
observées, avec une différenciation optimale de ces
- les ménages constitués de personnes ne disposantgroupes entre eux. La partition obtenue dépendant
pas de leur indépendance fiscale,
de la fonction de distance et du nombre de classes
- les contribuables vivant en collectivité.retenues, tout découpage possède des limites. Ici, le
Le référent fiscal est le payeur de la taxe d'habitationgroupe«le moins stable» est la classe 3, le canton
du ménage. Le revenu par unité de consommation tientde Tarare se trouvant agrégé aux six autres éléments
compte des économies réalisées sur des dépensesbien qu'il leur présente quelques différences
communes aux membres du ménage. On recourt à(population plus âgée, taux d'équipement supérieur
une échelle qui affecte une unité de consommation auen maisons de retraite). La classe 6 est quant à elle
premier adulte, 0,5 unité par adulte supplémentaire etla classe la plus proche de la «moyenne» des
0,3 par enfant de moins de 14 ans.différents cantons.
INSEE Rhône-Alpes - 165 rue Garibaldi
69401 Lyon cedex 03
Tel : 04.78.63.28.15 - Fax : 04.78.63.25.25
Directeur de la publication : Etienne Traynard
Rédacteur en chef : Brigitte Baccaïni
Pour en savoir plusTarifs :
-2,2 € le numéro
- Abonnement 15 numéros par an minimum Les personnes âgées dans le Rhône, Les Dos-
siers de l'Insee Rhône-Alpes n°145, mars 2003.(plus le bilan de l’année économique) :
France : 30 €
Rhône-Alpes, 6,6 millions d'habitants en 2030,Etranger : 38 €
Insee Rhône-Alpes Résultats n°89, octobre 2001.
Dépôt légal n°1004, mai 1993
© INSEE 2003 - ISSN 1165-5534
Douze millions et demi de grands-parents, Insee
Imprimerie Auguste Cretin Première n°776, mai 2001.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.