Construction de logements : plus d'individuel, plus d'informel

De
Publié par

La construction individuelle a connu un véritable boum en 2002, avec près de 6 500 maisons individuelles neuves visées par le Consuel. Cet essor est essentiellement dû aux constructions réalisées sans l'intervention d'un électricien professionnel. Ce mode de construction, informel pour une partie au moins, concerne la moitié des maisons individuelles achevées en 2002. Après un décennie de décrue, la recrudescence de la construction informelle s'accompagne d'une fragmentation de la construction sans permis.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 2
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

économie
Construction de logements
Plus d’individuel, plus d’informel
n’avaient pas le permis de construire.a construction individuelle a Maisons individuelles neuves visées
connu un véritable boum en Les données de 2002 indiquent un netpar le ConsuelL2002, avec près de 6 500 mai- renversement de tendance, masqué jus-4000
qu’alors par les perturbations dues à lasons individuelles neuves visées par le
grève de l’an 2000. Les particuliers, quiConsuel. Cet essor est essentiellement 3000
dû aux constructions réalisées sans cédaient la place aux professionnels
l’intervention d’un électricien profes- depuis plusieurs années, interviennent de2000
sionnel. Ce mode de construction, nouveau largement dans la construction
individuelle. On peut se demander s’ilinformel pour une partie au moins, 1000
concerne la moitié des maisons indivi- s’agit toujours d’autoconstruction ou s’il
duelles achevées en 2002. Après une 0 faut voir là une extension de l’économie
décennie de décrue, la recrudescence informelle.
de la construction informelle s’accom- présentées par un particulier Parallèlement les statistiques de permis
pagne d’une augmentation de la cons- avec électricien professionnel
de construire montrent que depuis 1999
truction sans permis.
le nombre de logements autorisés en
En 2002 le Consuel a visé près de 6 500 individuel diffus diminue. Une plus
Le boum de la maison individuellemaisons individuelles, avant le branche- grande part de la construction indivi-
est essentiellement dû aux cons-
ment de leur installation sur le réseau duelle se fait donc sans permis. L’obser-tructions réalisées sans l’interven-
électrique. Il s’agit de maisons indivi- vation sur deux périodes successives detion d’électriciens professionnels.
duelles en construction diffuse, à l’exclu- trois ans montre une nette dégradation
sion des groupes de maisons individuel- de ce qu’on peut appeler le taux de cou-immeubles collectifs ou en groupes de
les construits par des promoteurs. On verture du permis de construire. Si lesmaisons individuelles, du secteur privé
observe ainsi un véritable boum de la autorisations de construire couvraientou du secteur social. Le basculement est
construction individuelle dont le nombre 94 % des maisons individuelles viséesnet depuis 1998 où la construction indi-
a augmenté de 57 % depuis 1998. Les par le Consuel de 1996 à 1998, elles n’enviduelle diffuse faisait jeu égal avec la
conséquences de la grève du Consuel en couvrent plus que 83 % sur la périodeconstruction groupée.
fin d’année 2000 ont perturbé les chif- 2000-2002.
Le boum récent de la construction indi-fres annuels, minimisant les données 2000
viduelle est presque entièrement le fait Colette BERTHIERet gonflant les chiffres 2001. Ce n’est
des particuliers qui construi-qu’en 2002, année d’enregistrement nor-
sent leur maison sans recourirmal, que la montée en puissance de la
à un électricien professionnel. Maisons individuelles et permis de construireconstruction individuelle devient mani-
Le nombre de ces maisonsfeste. Depuis 1998 son accroissement est
maisons logementsconstruites de manière infor-de 12 % en moyenne annuelle. individuelles autorisés Rapport entre
melle, au moins en partie, a visées par le en individuel (2) et (1)
La construction individuelle représente plus que doublé depuis 1998. Consuel diffus en %
(1) (2)en 2002 les deux tiers des 9 800 loge- Dans le même temps la cons-
ments neufs visés par le Consuel. Elle truction individuelle dotée 1995 3 573 3 316
prend donc largement l’avantage sur la d’une installation électrique
1996 3 658 3 610
construction groupée, qu’elle soit en réalisée par la filière profes-
1997 3 989 4 071
sionnelle officielle n’a aug-
1998 4 077 4 177menté que de 18 %. En 2002Evolution de la construction neuve
la moitié des maisons indivi- Total 11 724 10 997 94 %
10000 100% duelles neuves a été soumise 1999 4 376 4 951
au Consuel directement par un
2000 4 160 4 6808000 80%
particulier.
2001 6 020 4 128
6000 60%
Au cours de la décennie 2002 6 398 nd
4000 40% quatre-vingt-dix le nombre de
Total 16 578 13 759 83 %
maisons individuelles soumi-
2000 20% Source : Consuel, DDE.ses au Consuel par un particu-
0 0% lier avait diminué de manière On considère que la construction des maisons indivi-1992 1994 1996 1998 2000 2002
régulière, passant d’environ duelles se fait en un an. Celles qui sont visées par le
total neuf part de l'individuel Consuel au cours d’une année correspondent ainsi aux1 800 en 1992 à un peu moins
logements autorisés en individuel diffus l’année précé-
de 1 400 en 1998. Ces mai- dente. L’observation se fait par période de trois ans
sons étaient souvent le résultat pour amortir les variations annuelles, notamment sur laLa part de l’individuel augmente
période 2000-2002.de l’autoconstruction, en tota-dans la construction neuve : elle
atteint 65 % en 2002. lité ou pour partie, et certaines
économie 1er trimestre 20036 DE LAREUNION
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.