Construction : la baisse d'activité se poursuit

De
Publié par

En progression constante depuis 2002, le chiffre d'affaires du bâtiment et des travaux publics (BTP) en Provence-Alpes-Côte d'Azur a connu un retournement de conjoncture en 2008. Il enregistre un nouveau repli en 2009 (- 6,3 %), mais se situe néanmoins à un niveau encore élevé. La production se replie dans tous les secteurs du BTP à l'exception de l'entretien. Les logements collectifs, qui portaient la croissance du logement depuis 2003, affichent désormais une baisse (- 9,3 %). Dans les travaux publics, le chiffre d'affaires est de nouveau en repli en 2009.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 35
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL 2009 - Provence-Alpes-Côte d'Azur
en collaboration avec la Cellule Économique Régionale de la Construction
Construction :
la baisse d'activité se poursuit

En progression constante depuis 2002, le chiffre d'affaires du bâtiment et des travaux publics (BTP) en Provence-Alpes-Côte
d'Azur a connu un retournement de conjoncture en 2008. Il enregistre un nouveau repli en 2009 (- 6,3 %), mais se situe
néanmoins à un niveau encore élevé. La production se replie dans tous les secteurs du BTP à l'exception de l'entretien. Les
logements collectifs, qui portaient la croissance du logement depuis 2003, affichent désormais une baisse (- 9,3 %). Dans les
travaux publics, le chiffre d'affaires est de nouveau en repli en 2009.

L'année 2009 est marquée par un nouveau recul du chiffre d'affaires du bâtiment et des travaux publics (- 6,3 % après - 5,9 % en
2008). Il reste toutefois à un niveau élevé, comparable à celui observé en 2005.

Chiffres d'affaires du bâtiment et des travaux publics en Provence-Alpes-Côte d'Azur
Millions d'euros constants
Évolution Évolution annuelle
2009 2009/2008 moyenne 2008/2004
en % en %
BÂTIMENT
Logement 2 108 - 11,0 1,3
dont : 0,0
Individuel 938 - 13,1 - 5,8
Collectif 1 170 - 9,3 10,0
Bâtiments non résidentiels 1 879 - 12,6 1,1
dont :
Privé 1 147 - 12,4 - 1,4
Public 733 - 12,8 5,8
Entretien 4 711 1,0 1,5
Total Bâtiment 8 699 - 5,3 1,4
TRAVAUX PUBLICS
État 141 - 6,0 3,5
Collectivités locales 1 989 - 9,5 5,8
Sociétés concessionnaires d'autor. 178 - 6,0 30,0
Entreprises nationales 500 - 5,0 4,9
Entreprises privées 746 - 8,5 3,4
Ménages 263 - 11,0 1,5
Total Travaux Publics 3 818 - 8,6 5,4
TOTAL BTP 12 516 - 6,3 2,6
Source : cellule économique régionale de la construction (données provisoires)
Bilan économique et social 2009 Construction Bâtiment : l'activité de nouveau en repli
La valeur de la production (chiffre d'affaires) du secteur du bâtiment baisse de 5,3 % en 2009. Cette baisse de l'activité se confirme et
s'accélère (- 3,6 % en 2008). Elle fait suite à une croissance continue de dix années du secteur du bâtiment marquée par un pic
d'activité en 2006 et 2007. Le niveau de production est revenu au niveau de 2004, mais reste élevé.

Évolutions du chiffre d'affaires du bâtiment en Provence-Alpes-Côte d'Azur
Euros constants, variation en %
5
2008/2007 2009/2008
0
- 5
- 10
- 15
Logements Bâtiments non résidentiels Entretien Total bâtiment
(1) (2) (3) (1) + (2) + (3)
Source : cellule économique régionale de la construction

Chute de l'activité pour les logements neufs
Au sein de l'ensemble du bâtiment, la production de logements neufs compte pour un quart du chiffre d'affaires.
La baisse du chiffre d'affaires des logements neufs amorcée en 2008 en Provence-Alpes-Côte d'Azur (- 4,6 %), s'accélère brutalement
en 2009 (- 11,0 %). Le chiffre d'affaires des logements collectifs, qui affichait encore une progression en 2008, chute en 2009 (- 9,3 %
après + 2,5 % en 2008). Pour les logements individuels, le repli d'activité amorcé en 2005 se poursuit en 2009 (- 13,1 %). Ce résultat
est conforme à la baisse des mises en chantier observée depuis la fin de l'année 2007.

Évolutions du chiffre d'affaires des logements neufs en Provence-Alpes-Côte d'Azur
Euros constants, en %
Évolution 2008/2007 Évolution 2009/2008
Individuels - 11,8 - 13,1
Collectifs 2,5 - 9,3
Total - 4,6 - 11,0
Source : cellule économique régionale de la construction (données provisoires)

Les mises en chantier, qui affichaient une baisse de l'ordre de 10 % en 2007 et 2008, reculent fortement en 2009 (- 29,0 %). Ce repli
préfigure une baisse du chiffre d'affaires en 2010 (cf. méthodologie et définitions). Les mises en chantier se replient dans tous les
départements. Les Alpes-de-Haute-Provence (- 42,9 %), les Bouches-du-Rhône (- 34,8 %) et le Var (- 34,1 %) sont les départements
les plus affectés à cause de l'effondrement du logement collectif. Le département des Alpes-Maritimes est moins touché (- 14,9 %) car
le repli des mises en chantier des logements collectifs est moins important. Enfin, dans le Vaucluse (- 13,2 %), le recul a été atténué
par les mises en chantier de logements individuels.

Logements commencés (mises en chantier, en date de prise en compte)
2009 Évolution 2009/2008 en % Évolution annuelle moyenne 2008/2004 en %
Individuel Collectif Total Individuel Collectif Total Individuel Collectif Total
- 5,1 25,0 2,4Alpes-de-Haute-Provence 690 199 889 - 27,0 - 67,5 - 42,9
- 9,6 - 8,1 - 8,8Hautes-Alpes 600 672 1 272 - 20,3 - 17,2 - 18,7
- 6,9 - 13,0 - 11,3Alpes-Maritimes 862 2 412 3 274 - 26,5 - 9,7 - 14,9
- 4,3 9,3 3,5Bouches-du-Rhône 2 415 4 065 6 480 - 30,3 - 37,2 - 34,8
- 9,2 20,7 3,7Var 2 172 2 466 4 638 - 21,3 - 42,3 - 34,1
- 5,9 2,4 - 2,9Vaucluse 1 593 902 2 495 - 5,8 - 23,8 - 13,2
- 6,6 4,0 - 1,0Provence-Alpes-Côte d'Azur 8 332 10 716 19 048 - 22,7 - 33,2 - 29,0
Source : ministère de l'Écologie, de l'Environnement, du Développement durable et de la Mer - Dreal Paca - Sitadel 2 (données provisoires en 2009)

Bilan économique et social 2009 Construction Baisse continue de l'activité pour les bâtiments non résidentiels
Le chiffre d'affaires des bâtiments non résidentiels neufs dans la région, qui représente plus de 20 % du chiffre d'affaires du bâtiment
dans son ensemble, chute de 12,6 % en 2009, confirmant le retournement à la baisse observé en 2008 (- 11,6 %).
Dans la région, la baisse observée concerne à la fois les bâtiments privés, dont le chiffre d'affaires recule de 12,4 %, et les bâtiments
publics (- 12,8 %).

Chiffres d'affaires des bâtiments non résidentiels neufs en Provence-Alpes-Côte d'Azur
Euros constants, en %
Évolution 2008/2007 Évolution 2009/2008
Locaux privés - 12,1 - 12,4
Locaux publics - 10,9 - 12,8
Total - 11,6 - 12,6
Source : cellule économique régionale de la construction (données provisoires en 2009)

Les mises en chantier des bâtiments non résidentiels ont connu deux années de forte baisse en 2007 (- 14,1 %) et en 2008 (- 20,5 %).
La tendance à la baisse se poursuit en 2009, mais à un rythme moins soutenu (- 8,8 %). Ce recul concerne les bâtiments du service
public (- 38,7 %) et certains domaines d'activité du secteur privé comme l'industrie (- 46,4 %) et les bureaux (- 12,6 %). En revanche,
le secteur du commerce connaît en 2009 une reprise très nette des mises en chantier (+ 89,2 %).

Bâtiments non résidentiels commencés (mises en chantier) en Provence-Alpes-Côte d'Azur
(en date de prise en compte)
m², en %
Évolution 2008/2007 Évolution 2009/2008
Bâtiments privés - 29,5 8,0
Agriculture - 37,3 - 17,9
Industrie - 34,0 - 46,4
Commerce - 21,9 89,2
Bureaux - 21,2 - 12,6
Autres - 33,9 62,7
Bâtiments de service public 3,0 - 38,7
Total - 20,5 - 8,8
Source : ministère de l'Écologie, de l'Environnement, du Développement durable et de la Mer - Dreal Paca - Sitadel 2
(données provisoires en 2009)

Maintien de l'activité pour l'entretien de bâtiment
L'entretien de bâtiment représente la moitié de la production totale du secteur du bâtiment.
Dans les comptes de production du bâtiment et des travaux publics, l'entretien reste le seul secteur à maintenir son niveau d'activité.
Mais le rythme de croissance se tasse. Dans la région, le chiffre d'affaires de l'entretien progresse de 1,0 % en 2009, soit un léger
ralentissement par rapport aux années précédentes. Selon le baromètre de l'entretien-amélioration du Ministère de l'Écologie, de
l'Énergie, du Développement durable et de la Mer, la perception à la fin 2009 des entreprises du secteur quant à leur activité future et à
leurs carnets de commandes continue à se dégrader.

Perspectives 2010
Pour 2010, le repli de l'activité du bâtiment neuf devrait se poursuivre. La baisse des mises en vente de logements collectifs neufs, le
recul persistant du marché de l'individuel et la baisse importante depuis deux ans du marché des bâtiments non résidentiels vont
encore peser sur le volume d'activité de la construction neuve en 2010. Pour le marché de l'entretien, le potentiel de rénovation des
bâtiments en région reste important. Plus particulièrement, les besoins de rénovation énergétique devraient générer un volume élevé
de travaux. Mais les besoins ne se concrétiseront pas tous en investissements, même si de nombreuses aides financières ont été
mises en place dans le cadre du Grenelle de l'environnement. L'activité de l'entretien de bâtiment est incertaine.

Bilan économique et social 2009 Construction Travaux Publics : nouveau recul de l'activité
Le chiffre d'affaires des entreprises de travaux publics enregistre un nouveau repli en 2009 (- 8,6 % après - 10,6 % en 2008). Le niveau
d'activité reste encore élevé, du même ordre qu'en 2005. Il était en hausse depuis 2003, avec un pic d'activité en 2006 et 2007. La
plupart des secteurs sont affectés par cette baisse d'activité, notamment le secteur prépondérant des collectivités locales (52 % de
l'ensemble) qui affiche une baisse de 9,5 %. Selon les professionnels du secteur, les perspectives pour 2010 ne préfigurent pas de
redressement à court terme.
Forte dégradation de l'emploi dans le secteur
Le niveau de l'emploi a accompagné la croissance de l'activité dans le secteur de la construction jusqu'en 2007. À partir de la fin de
l'année 2008, l'emploi salarié hors intérim se dégrade. Au total en 2009, il recule de 3,8 %, ce qui représente 4 300 pertes d'emplois.
L'emploi intérimaire se replie quant à lui fortement : entre le troisième trimestre 2008 et le troisième trimestre 2009, le repli atteint
13,9 %. Au total, l'emploi salarié s'oriente donc nettement à la baisse en 2009. Compte tenu des prévisions d'activité, l'emploi devrait
continuer à décliner en 2010 dans le secteur.

Rédaction achevée le 12 mars 2010

Cellule Économique Régionale de la Construction
Pour en savoir plus
Retrouvez le tableau de bord d'indicateurs régionaux sur : www.insee.fr (onglet régions, rubrique "la conjoncture régionale")
Méthodologie et définitions
Estimation du chiffre d'affaires du bâtiment neuf
Afin de pouvoir estimer le chiffre d'affaires annuel du secteur bâtiment neuf, il faut calculer le volume de production relatif à des chantiers qui, le plus
souvent, s'étendent sur une période supérieure à une année et ayant commencé à n'importe quelle date dans l'année.
La méthode est basée sur les mises en chantier annuelles et les délais de construction. Pour calculer le chiffre d'affaires d'une année n, on applique
aux mises en chantier de l'année n et à celles des trois années antérieures (n-1, n-2 & n-3) une grille de délais de construction définie pour chaque type
de bâtiment (par exemple pour le collectif privé : 0,12 pour l'année n, 0,5 pour l'année n-1, 0,29 pour l'année n-2 et 0,08 pour l'année n-3). A ce résultat
est appliquée une grille de surfaces moyennes. On obtient ainsi une production annuelle de m2 de bâtiment à laquelle on applique un prix moyen de
construction par m² et par type d'ouvrage.
Les chiffres d'affaires analysés dans le cadre de cette fiche sont des chiffres d'affaires en € constants.
Logement ou local commencé (mis en chantier)
Est considéré comme commencé un logement ou un local autre qu'une habitation appartenant à un bâtiment dont les fouilles en rigoles sont entreprises
(cas d'une maison individuelle) ou dont les fondations sont commencées (autres cas).
Emploi
Les données d'emploi salarié hors intérim sont issues de la source Insee - Epure2. mploi intérimaire sont issues de la source Unedic - Pôle emploi.

Le plan de relance
Pour lutter contre la crise mondiale, l'État français a adopté des mesures exceptionnelles dès fin 2008 et tout au long de l'année 2009, afin d'en atténuer
la gravité. Le plan de relance, présenté à Douai le 4 décembre et adopté en Conseil des ministres le 19 décembre 2008, s'élevait initialement à
26 milliards d'€. Le gouvernement a depuis complété cette enveloppe et le plan de relance s'est étoffé de mesures nouvelles ou de dotations
supplémentaires.
Les actions du plan de relance qui concernent directement le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics, au niveau national, sont présentées ici en
trois thèmes :
1 - Investissement de l'État et des entreprises publiques
- 1,4 milliard d'euros supplémentaires sont consacrés en 2009 aux infrastructures et équipements structurants
- 656 millions d'euros pour l'enseignement et la recherche
- 645 millions d'euros pour entretenir et rénover l'ensemble du patrimoine de l'État
- Les entreprises publiques augmentent leur effort cumulé d'investissement de 4 milliards d'€ par rapport à 2008, soit une hausse de 35 %
2 - Volet logement (construction et entretien-rénovation)
- Programme de construction de 100 000 logements supplémentaires en 2 ans (logement social et intermédiaire), y compris les 30 000 acquis en Vente
en l'État Futur d'Achèvement (VEFA) auprès de promoteurs
- Accélération du programme de Rénovation Urbaine (200 millions d'€ supplémentaires de crédits pour l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine
(ANRU))
- En 2009, le montant du prêt à taux 0 % est doublé pour l'achat de logements neufs
- Mise en place du "Pass-Foncier 2009" pour soutenir l'accession sociale à la propriété des ménages modestes
- Mesures du Grenelle de l'environnement : éco-prêt à taux à 0 % et crédit d'impôt
- TVA à taux réduit (5,5 %) pour l'amélioration-rénovation des logements
- Loi Scellier (cf. la fiche "commercialisation des logements neufs")
- Fonds de lutte contre l'habitat indigne et les dépenses d'énergie
- Crédits spécifiques pour l'hébergement et les structures d'accueil spécialisées
3 - Soutien aux collectivités locales et aux grands projets structurants
- Remboursement anticipé du Fonds de Compensation de la TVA (FCTVA)
- Soutien financier aux grands projets
Quelques chiffres pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur
- 44 projets inscrits au plan de relance
- Plus de la moitié des communes ont signé des conventions FCTVA
Bilan économique et social 2009 Construction

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.