Croissance démographique atone

De
Publié par

Au 1er janvier 2010, la population de la Martinique est estimée à 399 600 habitants. La croissance démographique de la région est modérée. Le vieillissement de la population se poursuit. La fécondité atteint le seuil de renouvellement des générations. Les hommes et femmes de Martinique ont une espérance de vie à la naissance proche de la moyenne nationale.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Démographie
Croissance démographique
atone
er er Le vieillissement de la populationu 1 janvier 2010, la populationAu 1 janvier 2010, la
martiniquaise se poursuit. Alors que leAde la Martinique est estimée à population de la Martinique
nombre de jeunes de moins de 20 ans399 637 personnes. Depuis 1999, la
est estimée à 399 600 diminue au rythme annuel de 0,5 %population régionale a augmenté
habitants. La croissance par an, le nombre de personnes âgéesd’environ 19 000 personnes, soit une
de 60 ans ou plus augmente de 2,7 %croissance moyenne d’environ 0,4 %démographique de la
chaque année. Avec un effectif de chaque année. Ce rythme de crois-région est modérée. Le
110 000 contre 79 000, les jeunessance démographique est identique à
vieillissement de la sont aujourd’hui encore plus nom-celui de la Guadeloupe, mais inférieur
population se poursuit. La breux, mais si les tendances récentesau niveau national (+0,7 % par an). La
se poursuivent, cela ne sera plus le cascroissance modérée de la populationfécondité atteint le seuil de
dans les prochaines années.martiniquaise est le résultat de deuxrenouvellement des
effets opposés : L’excédent
générations. Les hommes et En 2010, lesdes naissances sur les La fécondité limitée au
femmes de Martinique ont naissancesdécès tire la croissance seuil de renouvellement
sont estiméesdémographique vers leune espérance de vie à la
des générations à 4 834 soithaut, mais elle est ralentienaissance proche de la
340 bébés depar des mouvements
moyenne nationale. moins que l’année précédente. Lemigratoires déficitaires (départs plus
nombre de naissances devient infé-nombreux que les arrivées).
L’ensemble des flux touristiques progresse en 2010
Niveau et évolution des flux touristiques
Unité : nombre et ‰
Année Population Naissances Décès Solde Taux Taux
erau 1 janvier naturel de natalité de mortalité
1999 380 863 5 766 2 551 3 215 15,1 6,7
2000 383 575 5 890 2 639 3 251 15,3 6,9
2001 386 542 5 774 2 734 3 040 14,9 7,0
2002 389 302 6 391 2 649 3 742 13,8 6,8
2003 391 676 5 430 2 727 2 703 13,8 6,9
2004 393 852 5 255 2 645 2 610 13,3 6,7
2005 395 982 5 032 2 610 2 422 12,7 6,6
2006 397 732 5 370 2 663 2 707 13,5 6,7
2007 397 730 5 317 2 830 2 487 13,3 7,1
(p) (p)2008 397 693 5 333 2 793 2 540 13,4 7,0
(p) (p) (p)2009 398 733 5 174 2 771 2 403 13,0 6,9
(p) (p) (p) (p)2010 399 637 4 834 2 738 2 096
(p) provisoire
Source : Insee, estimations de population et statistiques de l'état civil
48 N° 74 - Martinique - Juillet 2011Démographie
rieur au seuil de 5 000 au dessus
Des naissances de plus en plus tardives
duquel il se situait au cours des dix
Nombre de naissances vivantes pour 100 femmes à chaque âge
dernières années.
En Martinique, la fécondité atteint tout
Unité : %
14 juste le seuil de renouvellement des
générations, soit 2,1 enfants par
12
femme. C’est le département Outre-
10 mer où les comportements de fécon-
dité sont les moins dynamiques, il se
8
situe toutefois un peu au dessus du
6 niveau national (2 enfants par femme).
La fécondité augmente au cours de la
4
dernière décennie mais la maternité
intervient de plus en plus tard dans la 2
vie des femmes. L’âge moyen des
0
mères à l’accouchement a globale- 15 20 25 30 35 40 45
ment augmenté de quatre mois en dix âge atteint dans l'année
1999 2008 ans et atteint 29,2 ans. Dans le même
temps, en France, les femmes accou- Source : Insee, estimations de population et statistiques de l’état civil
chent à 30 ans en moyenne.
En 2010, 2 738 décès Martinique, l’es- décédés avant l’âge d’un an pour mille
La même espérance sont enregistrés dans la pérance de vie à naissances vivantes. Ce taux de morta-
région. Le nombre de de vie qu’en France pour la naissance des lité infantile est 2,4 fois plus fort qu’au
décès diminuerait de hommes est iden- niveau national, et c’est le plus élevéles hommes
38 par rapport à l’an- tique à celle de des Dom après la Guyane où il cul-
née précédente. Dans les conditions l’ensemble de la France. Pour les fem- mine à 10,4.
de mortalité à chaque âge observés mes, elle est inférieure au niveau
actuellement, un garçon né en 2008 national de 4 mois.
vivrait 77,6 ans et une fille 83,8 ans. En En 2009, on dénombre 9,3 enfants Hugues HORATIUS-CLOVIS
Définitions
Espérance de vie à la naissance : durée de vie moyenne d’une génération fictive qui connaîtrait tout au long de son
existence les conditions de mortalité par âge de l’année considérée.
Indicateur conjoncturel de fécondité : somme des taux de fécondité par âge observés à une année donnée. Cet indi-
cateur donne le nombre d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie si les taux de fécondité observés l’an-
née considérée à chaque âge restaient inchangés.
Solde naturel ou excédent naturel : différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès au cours d’une
période.
Taux de mortalité : rapport entre le nombre de décès sur une période à la population totale moyenne sur la même
période.
Ttalité infantile : rapport du nombre d’enfants décédés à moins d’un an à l’ensemble des enfants nés
vivants.
Taux de natalité : rapport du nombre de naissances vivantes sur une période à la population totale moyenne de la
même période.
49
N° 74 - Martinique - Juillet 2011

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.