Des enjeux différents selon le profil des arrivants

De
Publié par

Dans le cadre du Contrat de Plan Régional de Développement de la Formation Professionnelle 2012-2017 en cours d'élaboration, le SGAR et la Région Languedoc-Roussillon souhaitent mieux connaître les migrants pour savoir s'il y a lieu de mettre en place des actions spécifiques d'accompagnement à la recherche d'emploi et de formation pour cette population. La population des migrants résidentiels internes est composée d'une part des arrivants en provenance des autres régions de France métropolitaine - personnes venues s'installer en Languedoc-Roussillon au cours des 5 dernières années - d'autre part des sortants - personnes quittant la région pour une autre région de France Métropolitaine.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 27
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Repères Documents Documents de tr de traaavvvailaaiill
pour l’économie du Languedoc-Roussillon
Septembre 2011N° 1 -
Des enjeux différents selon le profil des arrivants
en Languedoc-Roussillon
Bernard Canonero, Jean-Claude Gidrol - INSEE
avec les contributions de Laetitia Deranger, Catherine Colin - Conseil Régional - et Patrick Crosnier - Direccte
Dans le cadre du Contrat de Plan Régional de Développement de la Formation Professionnelle 2012-2017 en cours d’é-
laboration, le SGAR et la Région Languedoc-Roussillon souhaitent mieux connaître les migrants pour savoir s’il y a lieu
de mettre en place des actions spécifiques d’accompagnement à la recherche d’emploi et de formation pour cette popu-
lation.
(1)La population des migrants résidentiels internes est composée d’une part des arrivants en provenance des autres
régions de France métropolitaine - personnes venues s’installer en Languedoc-Roussillon au cours des 5 dernières
années - d’autre part des sortants - personnes quittant la région pour une autre région de France Métropolitaine.
(1) Cf. la publication Repères Synthèse
Sept profils d’arrivants Pourquoi un focus sur les arrivants ?
La classification réalisée fait ressortir sept profils d’arri- Les profils définis ci-après portent sur les 200 600 person-
vants en Languedoc-Roussillon. nes de 14 ans et plus présentes au moment de l’enquête
de recensement, arrivées en Languedoc-Roussillon depuis
moins de 5 ans. Des sept profils définis, les plus fréquents concernent des
personnes actives en emploi ou en recherche d’emploi. Ces profils d’arrivants donnent une image des populations
Les profils 1, 2 et 4 représentent plus de la moitié des vers lesquelles les politiques menées régionalement par les
arrivants et le profil 3 représente 11 % des arrivants. Les acteurs publics État et Région pourraient se porter.
trois derniers profils (5, 6, 7) contribuent pour un tiers
Le questionnement des acteurs publics est le suivant :
des arrivants. Ils concernent des inactifs, soit en fin de
n Les arrivants sont-ils plus souvent au chômage ?
carrière professionnelle (sinon en retraite), soit en étude. n Sont-ils plus ou moins formés que la population rési-
dante ?
Le nom générique donné à chaque profil (ex : « Les fem-
n Par le levier des politiques publiques, comment
mes inactives ou au chômage » pour le profil n° 3) ne accompagner les arrivants dans leur recherche d’emploi
signifie pas que ce groupe est exclusivement constitué de ou dans leur démarche de formation ?
femmes inactives ou chômeuses mais que les femmes, l’i- n Où doivent être conduites les actions et vis-à-vis de
nactivité et le chômage sont trois caractéristiques prédo- quels publics ?
minantes dans ce groupe.
Le constat et les besoins sont variables selon les profils des
personnes et selon les territoires concernés. La typologie
des arrivants, proposée ici, permet d’apporter des élé-
Profil 1 . Les hommes actifs occupés, ayant un ments pour de futures réponses des acteurs publics à ce
questionnement.niveau de diplôme égal ou supérieur à Bac+2,
constituent le profil le plus fréquent chez les arri-
Qu’est ce qu’un profil ?vants
Un profil est déterminé en regroupant les personnes pré-
Ce profil rassemble 27 % des arrivants. Dans ce groupe, sentant des caractéristiques sociodémographiques sem-
la quasi-totalité des personnes sont en emploi (96 % blables au moment de l’enquête de recensement.
contre 46 % pour l’ensemble des arrivants) et elles font Les ressemblances entre individus ont été mesurées selon
trois grandes catégories de données issues du recense-partie des classes d’âges les plus actives (92 % sont
ment de la population : géographiques (commune de rési-âgées de 25 à 50 ans).
dence), sociodémographiques (diplôme, âge, sexe, situa-
tion familiale, catégorie sociale) et activité des personnes
(emploi, type de contrat).Les arrivants de ce groupe sont le plus souvent des hom- ment à un emploi. Une proportion plus importante d’en-
mes, dans 7 cas sur 10, avec un niveau d’étude supé- tre eux se déclare en emploi : 58 % contre 46 % dans
rieur. En effet, 62 % des personnes du groupe sont titu- l’ensemble des nouveaux arrivants. Toutefois, les per-
laires d’un diplôme égal ou supérieur à Bac+2, alors que sonnes se déclarant au chômage dans ce groupe sont
seuls 35 % sont dans ce cas pour l’ensemble des arri- également surreprésentées (33 % contre 12 %). Elles
vants. Ils occupent plus fréquemment un CDI. Les ca- sont souvent moins diplômées : 26 % ont un niveau
dres sont surreprésentés dans ce groupe (30 % contre Brevet-CAP contre 18 % seulement pour l’ensemble des
20 % pour l’ensemble des arrivants), les employés sous- nouveaux arrivants et 12 % ont un diplôme supérieur à
représentés (respectivement 24 % contre 38 %). Bac+2 contre 19 %.
Les arrivants de ce groupe vivent fréquemment en cou- Parmi les actifs occupés présents dans ce groupe, les
ple et le plus souvent avec des enfants, mais on retrouve cadres et les professions intermédiaires sont sous-repré-
également dans ce profil une proportion de personnes sentés, alors qu’au contraire les employés sont plus fré-
seules plus importante que pour l’ensemble des arri- quents.
vants. Les membres de couples avec enfants représen-
tent 43 % des personnes du groupe, contre 32 % pour Il s’agit vraisemblablement d’actifs arrivant en
l’ensemble des arrivants, les personnes seules 22 % Languedoc-Roussillon à la suite d’une mobilité profes-
contre 20 %. sionnelle du conjoint, et qui ne parviennent pas toujours
à accéder à un emploi. En effet, les personnes de ce
Les personnes de ce groupe se sont installées majoritai- groupe vivent plus fréquemment en couple avec enfants
rement dans les grandes aires urbaines de la région. Les (64 % dans ce groupe contre 32 % dans l’ensemble des
arrivants résidant en 2007 à Montpellier, Nîmes mais arrivants).
aussi autour de Bagnols sur Cèze sont particulièrement
surreprésentés dans ce groupe (carte 1). La répartition géographique de ce profil d’arrivants est
sensiblement la même que celle des hommes actifs.
Carte 1 - Nombre d’arrivants du profil 1 entre 2002
et 2007 par commune de résidence en 2007
Profil 3 . Les femmes inactives ou au chômage,
chefs de famille monoparentale ou en couple avec
enfants : un groupe où les situations précaires
sont fréquentes
Bagnols/Cèze
Ce groupe représente 11 % des arrivants. Près de 90 %
des membres de ce groupe sont des femmes et 94 %
10 000 sont inactifs ou se déclarent au chômage contre seule-
ment 23 % dans l’ensemble des arrivants.
3 500
Les personnes de ce groupe sont peu diplômées et sou-
vent âgées de 30 à 60 ans. Plus de la moitié (57 %) n’ont
pas de diplôme autre que le brevet des collèges, contre
Nîmes 26 % dans l’ensemble des arrivants. 75 % des membres
de ce groupe sont âgés de 30 à 60 ans contre seulementMontpellier
50 % pour l’ensemble.
Les personnes chefs de famille monoparentale sont lar-
gement surreprésentées dans ce groupe (25 % contre
6 % dans l’ensemble des arrivants). Sont surreprésentés
également, les membres de couples avec enfants : 41 %
contre 32 % pour l’ensemble des arrivants.
Parmi les actifs occupés dans ce groupe, les employés -Source : Recensement de population 2007 - Exploitation complémentaire
particulièrement ceux du privé - et les ouvriers sont sur-
représentés. Les contrats de type CDD sont plus fré-
quents : 34 % contre 21 % dans l’ensemble, à l’inverseProfil 2 . Les femmes actives, membres de couples
des CDI (55 % contre 68 %). avec enfant, présentes sur le marché du travail
Les professions de l’hébergement et de la restauration,Ce groupe représente 17 % des arrivants. Ces personnes
du commerce, de la santé et de l’action sociale sontsont plus fréquemment des femmes (66 % contre 52 %
significativement surreprésentés dans ce profil d’arri-dans l’ensemble), en âge d’être actives : 80 % des arri-
vants.vants de ce groupe ont de 30 à 50 ans.
Les arrivants de ce groupe sont moins concentrés sur lesLes arrivants de ce groupe se portent quasiment tous sur
grandes aires urbaines. Ils représentent une faible partle marché du travail (90 %) mais n’accèdent pas forcé-
de la population, notamment dans les aires urbaines de
2 Des enjeux différents selon le profil des arrivants en Languedoc-Roussillon © INSEE 2011Montpellier et Nîmes. Leur part est plus importante dans Plus de 60 % des arrivants de ce groupe vivent seuls ou
l’arrière pays (autour de Limoux) et sur le littoral, en par- hors famille, en colocation ou communauté, contre 30 %
ticulier dans les bassins d’emploi de Béziers, Narbonne dans l’ensemble des arrivants. Les niveaux de diplôme
et Perpignan (carte 2). les plus fréquents sont le Bac ou Bac+2 (55 % contre
37 % dans l’ensemble).
Carte 2 - Proportion du nombre d’arrivants du profil 3
entre 2002 et 2007 dans la population des communes Parmi les actifs occupés de ce groupe, les ouvriers et les
employés sont surreprésentés. Ils occupent plus fré-
quemment un emploi dans les secteurs de la construc-
tion, de l’hébergement, de la restauration et du com-
merce que l’ensemble des nouveaux arrivants.
Les flux d’arrivants présentant ce profil sont très concen-
+ + trés dans les villes-centres. Les arrivants qui résident à
+ Montpellier ou à Nîmes sont surreprésentés dans ce
-
groupe (carte 3).- -
Profil 5 . Les jeunes retraités ou les femmes inac-
tives de plus de 50 ans
Ce groupe représente 7 % des arrivants. 70 % de ses
membres ont entre 50 et 60 ans. Les plus de 60 ans sont
Béziers
également surreprésentés avec 22 % contre 16 %. Près
Limoux Narbonne
de 70 % sont membres de couples sans enfants et 62 %
sont des femmes.
Perpignan Le niveau de diplôme est souvent plus faible dans ce
profil : 68 % ont un niveau « brevet des collèges » ou
CAP contre 44 % pour l’ensemble des arrivants.
Source : Recensement de population 2007 - Exploitation complémentaire
La majorité des membres de ce groupe sont retraités
(39 % contre 18 % pour l’ensemble des arrivants) ouProfil 4 . Les jeunes actifs, seuls ou hors famille,
inactifs (21 % contre 10 %). Seuls 40 % sont présentsdiplomés de niveaux Bac ou Bac+2
sur le marché du travail contre 58 % pour l’ensemble
des arrivants. Parmi les actifs occupés dans ce groupe,Ce groupe représente 10 % des arrivants. 84 % des per-
les professions d’employés, d’artisans ou de commer-sonnes y ont moins de 30 ans (65 % ont de 15 à 25 ans)
çants et les non-salariés sont surreprésentés.et se portent sur le marché du travail. Parmi ces arri-
vants, 71 % sont des actifs occupés et 14 % se décla- Les arrivants qui résident autour de Narbonne, Béziers,
rent au chômage, contre respectivement 46 % et 12 % Perpignan, Alès ou Limoux sont surreprésentés dans ce
dans l’ensemble des arrivants. groupe et, à l’inverse, ceux qui résident à Montpellier
Carte 4 - Proportion du nombre d’arrivants du profil 5Carte 3 - Nombre d’arrivants du profil 4 entre 2002 et
entre 2002 et 2007 dans la population des communes2007 par commune de résidence en 2007
Alès
+ +6 500
+
2 000 -
- -
Nîmes
Montpellier
Béziers
Limoux Narbonne
Perpignan
Source : Recensement de population 2007 - Exploitation complémentaire Source : Recensement de population 2007 - Exploitation complémentaire
© INSEE 2011 Des enjeux différents selon le profil des arrivants en Languedoc-Roussillon 3sont sous-représentés. Ce profil d’arrivants représente
Carte 6 - Proportion du nombre d’arrivants du profil 7une plus forte part de la population dans le rural
entre 2002 et 2007 dans la population des communes
(carte 4).
Profil 6 . Les étudiants
Ils représentent 12% des arrivants. Ils vivent plus sou-
vent seuls ou hors famille. Sur le plan des qualifications,
le Bac est surreprésenté parmi les arrivants de ce grou-
pe. A l’opposé les diplômes professionnels de niveau V
+ +(BEP-CAP) et du supérieur (Bac+2 et au-delà) sont sous-
+représentés, par comparaison avec ceux de l’ensemble -
des arrivants. - -
Plus de la moitié des arrivants de ce groupe résident
dans le bassin d’emploi de Montpellier (carte 5).
Carte 5 - Nombre d’arrivants du profil 6 entre 2002 et
2007 par commune de résidence en 2007
Narbonne
Perpignan
14 000
Source : Recensement de population 2007 - Exploitation complémentaire4 700
Des enjeux différents
Montpellier
selon les profils d’arrivants
Formation-Emploi
Les profils les plus concernés par les politiques
publiques de l’emploi et de la formation paraissent
être les profils 2 (membres de couples) et 3 (femmes
inactives ou au chômage) qui représentent à eux
seuls 56 000 personnes.
Source : Recensement de population 2007 - Exploitation complémentaire
Les arrivants membres de couple (profil 2) sont rela-
tivement nombreux parmi les arrivants (34 000). IlsProfil 7 . Les retraités
se portent quasiment tous sur le marché du travail
Les membres de ce groupe (99 % de retraités) repré- (90 %) mais n’accèdent pas forcément à un emploi.
sentent 16% des arrivants. 93 % ont 60 ans et plus. Ils Ces personnes sont souvent moins diplômées : 26 %
vivent le plus souvent en couple sans enfant (65 % con- ont un niveau Brevet-CAP et sont plus fréquemment
tre 31 % dans l’ensemble des arrivants). Ils ont un au chômage. Une personne de ce groupe sur trois se
niveau de diplôme plus faible que l’ensemble des déclare au chômage.
arrivants : 43 % ont le brevet des collèges ou moins, et
tous les autres diplômes sont sous-représentés. 21 % Les femmes inactives ou au chômage (profil 3) repré-
sont des personnes seules, soit un peu plus que pour sentent 22 000 personnes en 2007. Elles sont en âge
l’ensemble des arrivants. d’être actives, mais sont peu diplômées : plus de la
moitié n’ont pas de diplôme autre que le brevet des
Les arrivants qui résident autour de Narbonne et collèges. Elles sont plus souvent au chômage et fré-
Perpignan sont surreprésentés dans ce groupe. Leur quemment en situation précaire.
installation est moins concentrée dans les aires urbaines.
L’impact de l’arrivée des retraités, mesurée par leur part Des actions spécifiques de formation et d’accompa-
dans la population résidante, est plus fort dans le rural gnement à la recherche d’emploi pourraient être
et sur le littoral (carte 6). envisagées pour ces populations.
4 Des enjeux différents selon le profil des arrivants en Languedoc-Roussillon © INSEE 2011Logement - Santé - Vieillissement
D’autres enjeux peuvent être mis en avant vis à vis Pour les retraités et les jeunes retraités, dont les arri-
des profils 6 - étudiants (24 000), 4 - jeunes actifs vées sont plus diffuses sur le territoire et impactent
(20 100) et des profils 5 et 7 - jeunes retraités et plus les zones rurales, c’est la politique d’aménage-
retraités (46 000 personnes au total). ment du territoire et la prise en charge de ces popu-
lations dans le temps qui paraissent primordiales
Pour les étudiants et les jeunes actifs, dont les arri- (logement adapté, accès au soin, financement des
vées sont très concentrées dans les villes-centres, à infrastructures par les collectivités locales).
Montpellier ou à Nîmes en particulier, la probléma-
tique paraît plus liée à l’accès à des logements de
taille et de loyer adaptés qu’à des actions liées à la
formation ou à l’emploi.
Tableaux récapitulatifs
7 classes de profils ont été retenues :
Voici, ci-dessous, leur poids dans la population et leurs principales caractéristiques
Répartition des arrivants de 14 ans et plusRépartition des arrivants de 14 ans et plus
par profil par sexeUnités : nombre et % Unité : %
Nombre Part dans
Nom du profil (ou groupe) Femmes HommesNom du profil (ou groupe) de l’ensemble
personnes des arrivants
1 - Actifs occupés 54 200 27 1 - Actifs occupés 29,8 70,2
2 - Membre de couples (conjoints) 34 100 17 2 - Membre de couples (conjoints) 65,7 34,3
3 - Femmes inactives ou chômage 22 100 11 3 - Femmes inactives ou chômage 87,5 12,5
4 - Jeunes actifs 20 100 10 4 - Jeunes actifs 44,6 55,4
5 - Jeunes retraités 14 000 7 5 - Jeunes retraités 62,4 37,6
6 - Etudiants 24 000 12 6 - Etudiants 56,6 43,4
7 - Retraités 32 100 16 7 - Retraités 45,9 54,1
Ensemble 200 600 100 Ensemble 51,9 48,1
Source : Recensement de population 2007 - Source : Recensement de population 2007 -
Exploitation complémentaire Exploitation complémentaire
Répartition des arrivants de 14 ans et plus
par tranche d’âge Unité : %
Nom du profil (ou groupe) 15-24 ans 25-29 ans 30-49 ans 50-59 ans 60 ans et +
1 - Actifs occupés 0,0 31,7 60,4 7,1 0,9
2 - Membre de couples (conjoints) 2,1 10,0 79,9 8,1 0,0
3 - Femmes inactives ou chômage 17,9 5,2 47,0 29,3 0,5
4 - Jeunes actifs 65,1 18,6 12,2 3,2 0,8
5 - Jeunes retraités 0,6 3,6 2,1 70,5 23,1
6 - Etudiants 98,9 0,8 0,2 0,0 0,0
7 - Retraités 0,0 0,0 0,0 6,6 93,4
Ensemble 21,2 13,0 36,7 12,6 16,5
Source : Recensement de population 2007 - Exploitation complémentaire
Répartition des arrivants de 14 ans et plus
par type d'activité Unité : %
Actifs Étudiants
Nom du profil (ou groupe) Chômeurs Retraités Autres inactifs
occupés et élèves
1 - Actifs occupés 96,2 3,6 0,0 0,1 0,0
2 - Membre de couples (conjoints) 57,9 32,8 0,0 0,0 9,2
3 - Femmes inactives ou chômage 5,8 28,5 0,0 0,2 65,4
4 - Jeunes actifs 71,1 13,9 13,6 0,1 1,2
5 - Jeunes retraités 28,3 12,0 0,0 38,6 21,1
6 - Etudiants 1,5 2,4 95,6 0,0 0,5
7 - Retraités 0,6 0,0 0,0 99,4 0,0
Ensemble 45,8 12,3 13,4 18,2 10,3
Source : Recensement de population 2007 - Exploitation complémentaire
© INSEE 2011 Des enjeux différents selon le profil des arrivants en Languedoc-Roussillon 5Tableaux récapitulatifs (suite)
Répartition des arrivants de 14 ans et plus
par niveau de diplôme Unité : %
Brevet des
Nom du profil (ou groupe) Bac BEP-CAP Bac+2 Supérieur
collèges
1 - Actifs occupés 15,9 18,6 2,7 21,4 41,4
2 - Membre de couples (conjoints) 20,7 26,0 23,8 17,7 11,8
3 - Femmes inactives ou chômage 13,9 19,3 56,7 8,3 1,8
4 - Jeunes actifs 35,1 13,6 13,0 19,6 18,7
5 - Jeunes retraités 15,0 28,1 40,0 9,7 7,3
6 - Etudiants 41,8 3,4 29,6 14,3 10,8
7 - Retraités 18,1 17,3 43,3 8,4 12,9
Ensemble 22,0 18,0 25,5 15,4 19,1
Source : Recensement de population 2007 - Exploitation complémentaire
Répartition des arrivants de 14 ans et plus
par mode de vie Unité : %
Membres Membres
Membres de
de couples de familles Personnes
Nom du profil (ou groupe) couples sans Hors famille
avec mono- seules
enfant
enfants parentales
1 - Actifs occupés 43,4 29,7 0,1 22,3 4,6
2 - Membre de couples (conjoints) 63,3 13,7 11,8 7,0 4,2
3 - Femmes inactives ou chômage 40,8 22,0 24,8 5,8 6,7
4 - Jeunes actifs 11,1 25,4 1,4 35,3 26,8
5 - Jeunes retraités 8,3 68,9 3,4 14,4 5,0
6 - Etudiants 23,9 6,4 9,6 32,8 27,2
7 - Retraités 2,7 65,0 0,1 21,0 11,2
Ensemble 32,3 30,9 6,4 19,7 10,8
Source : Recensement de population 2007 - Exploitation complémentaire
Méthodologie de la typologie
L’analyse a porté sur les personnes âgées de 14 ans et plus.
La classification a été réalisée à partir d’un algorithme mixte : méthode des centres mobiles sur les individus et
classification ascendante hiérarchique sur les centres, à partir des coordonnées factorielles d’une analyse des cor-
respondances.
Cette analyse a fait intervenir : le sexe de la personne, son âge, son type d’activité (actif occupé, chômeur, retrai-
té, étudiant, inactif), son niveau de diplôme et son type de mode de vie (personne membre de couple avec enfants,
de famille monoparentale, de couple sans enfant, personne seule, hors famille).
En fonction des correspondances détectées selon ces différentes variables, 7 profils-type ont été retenus :
n Les hommes actifs occupés, vivant le plus souvent en couple
n Les membres de couples avec enfants (conjoints), au chômage ou en emploi
n Les femmes inactives ou au chômage
n Les jeunes actifs
n Les jeunes retraités ou les femmes inactives de plus de 50 ans
n Les étudiants
n Les retraités
Directeur de la publication : Francis Vennat - Rédaction en chef : Josiane Alberti
INSEE Languedoc-Roussillon — 274, allée Henri II de Montmorency — 34064 Montpellier CEDEX 2
ISSN n° 1286-4218Téléphone : 04 67 15 70 00 — Télécopie : 04 67 15 71 71 — Information du public (*) :
© INSEE 2011Service Insee Contact Tél : 09 72 72 40 00 (tarification "appel local") - Mél : insee-contact@insee.fr

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.