Deux logements Bas-Normands sur trois dépassent les 70 m²

De
Publié par

N° 8 - avril 2008 Deux logements Bas-Normands sur trois dépassent les 70 m² Si les ménages bas-normands dans Enfin, les familles avec enfant(s) ont un liale, que la cause en soit financière ou leur ensemble vivent très majoritai- peu moins d'espace à leur disposition : liée à l'histoire du ménage. Les couples rement en maison individuelle, ils 1,6 pièce par personne pour les familles sont majoritairement propriétaires de leur ne sont pas tous pour autant pro- monoparentales, 1,3 pour les couples résidence principale. Le statut de proprié- priétaires de leur logement ni ne avec enfant(s). Il n'en reste pas moins que taire est d'autant plus répandu que les disposent du même espace habi- les familles "traditionnelles" occupent couples n'ont pas ou plus d'enfants à do- table. Selon que l'on vit seul ou en dans 9 cas sur 10 un logement d'au moins micile : 73 % de propriétaires parmi les couple, avec ou sans enfants, ces 4 pièces, alors que les familles monopa- couples sans enfant, souvent plus âgés, et conditions de logement varient sen- rentales vivent plus souvent que les autres 65 % pour les couples avec enfants. En siblement. familles avec enfant (28 %) dans des revanche, les propriétaires ne sont pas 3 pièces. majoritaires chez les personnes seules L'espace dont dispose en moyenne (43 %) et les familles monoparentales (35 %).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 4
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

N° 8 - avril 2008
Deux logements Bas-Normands
sur trois dépassent les 70 m²
Si les ménages bas-normands dans Enfin, les familles avec enfant(s) ont un liale, que la cause en soit financière ou
leur ensemble vivent très majoritai- peu moins d'espace à leur disposition : liée à l'histoire du ménage. Les couples
rement en maison individuelle, ils 1,6 pièce par personne pour les familles sont majoritairement propriétaires de leur
ne sont pas tous pour autant pro- monoparentales, 1,3 pour les couples résidence principale. Le statut de proprié-
priétaires de leur logement ni ne avec enfant(s). Il n'en reste pas moins que taire est d'autant plus répandu que les
disposent du même espace habi- les familles "traditionnelles" occupent couples n'ont pas ou plus d'enfants à do-
table. Selon que l'on vit seul ou en dans 9 cas sur 10 un logement d'au moins micile : 73 % de propriétaires parmi les
couple, avec ou sans enfants, ces 4 pièces, alors que les familles monopa- couples sans enfant, souvent plus âgés, et
conditions de logement varient sen- rentales vivent plus souvent que les autres 65 % pour les couples avec enfants. En
siblement. familles avec enfant (28 %) dans des revanche, les propriétaires ne sont pas
3 pièces. majoritaires chez les personnes seules
L'espace dont dispose en moyenne (43 %) et les familles monoparentales
(35 %). On devient en effet propriétairechaque Bas-Normand dans son logement En Basse-Normandie, région moins ur-
est très voisin de la moyenne nationale : banisée que la moyenne, l'habitat se ca- quand le ménage a acquis une certaine
stabilité.1,8 pièce par habitant. Dans la région, ractérise par la prépondérance plus
comme au niveau national, les deux tiers marquée des maisons individuelles. En
des logements occupés comportent au 2005, elles représentent 71 % des rési- Les propriétaires sont installés en
minimum 4 pièces et s'étalent sur une sur- dences principales contre 56 % pour la moyenne depuis 19 ans dans leur loge-
face dépassant 70 m². Mais ces condi- France métropolitaine et 63 % pour la ment, les locataires depuis seulement
tions de logement varient fortement selon province. 8 ans. Près de la moitié des ménages lo-
la composition du ménage. cataires ont emménagé au cours des cinq
années précédentes, contre à peine unLes logements bas-normands, comme
propriétaire sur cinq.Les personnes seules sont celles qui bé- ailleurs en France, sont le plus souvent
néficient du plus d'espace dans leur loge- occupés par leurs propriétaires (58 %). Le
ment. Elles disposent en moyenne de 3,2 Jean-Benoît Massifstatut d'occupation du logement dépend
pièces dans leur logement. Cependant les Inseelui aussi beaucoup de la situation fami-
situations sont très différentes entre les
jeunes célibataires qui occupent plutôt de
petits logements et les personnes âgées
veuves ou séparées qui demeurent dans
des logements plus spacieux. Si la moitié Statut d'occupation et espace habitable du logement
des personnes seules occupent un T2 ou selon la composition du ménage
en Basse-Normandieun T3, 13 % vivent dans un studio et
38 % un logement d'au moins 4 pièces.
Les couples sans enfant logent pour Taux de Nombre moyen deerSituation au 1 janvier 2005
propriétaires pièces par personne54 % d'entre eux dans un 4 ou un 5 piè-
ces. Ils ne sont que 7 % à ne disposer que
43 % 3,2Personnes seulesd'une pièce par personne.
73 % 2,2Couples sans enfant
35 % 1,6Familles monoparentales?
65 % 1,3Couples avec enfant(s)Tous les résultats portent uniquement
sur la population des ménages. 58 % 1,8Ensemble des ménages
Elle exclut les personnes qui résident
Source : Insee, Enquêtes annuelles de recensement de 2004 à 2006en communauté. La population des
Champ : population des ménagescommunautés n'est pas disponible
actuellement. En 1999, 98 % des
Bas-Normands vivaient dans un mé-
nage. Un ménage correspond à l'en-
DIRECTION REGIONALE DE L'INSEE DE BASSE-NORMANDIE
semble des occupants d'une
93, rue de Geôle 14052 CAEN CEDEX Tél. : 02.31.15.11.00 Fax : 02.31.15.11.80
résidence principale, qu'ils aient ou
Directeur de la publication : Michel GUILLEMETnon un lien de parenté.
Attaché de presse : Philippe LEMARCHAND 02.31.15.11.14 © Insee 2008
www.insee.fr/basse-normandie

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.