Éditorial du Courrier des statistiques n° 126

De
Publié par

Éditorial

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

édito - édito - édito - édito - édito - édito - édito - édito
n dossier « Concevoir une enquête auprès qui se situent plutôt « en aval » des enquêtes Udes ménages » s’ouvre dans ce numéro du elles-mêmes.
Courrier des statistiques. Pascale Pietri décrit les
principales étapes de ce type d’enquêtes, de
Autres sources de statistiques sociales, à côté
leur genèse – l’expression des besoins – à la
des enquêtes « ménages » : celles qui sont
réalisation « sur le terrain » en passant par les
menées auprès des sans-domicile. Ce qui sem-
validations juridiques et techniques. Une puis-
blait inconcevable il y a une trentaine d’années
sante organisation est nécessaire mais ne saurait est désormais possible. Mais, pour connaître
épargner à ses responsables de nombreuses cette population, il est nécessaire de mobiliser
surprises ! une panoplie de méthodes, aucune ne pouvant
à elle seule suffire à approcher des person-
nes aux comportements très divers. Maryse Daniel Verger pose la question de la qualité
Marpsat relate la naissance de ces investiga-de ces enquêtes à deux niveaux. Il s’interroge
tions aux États-Unis. Elle montre aussi, avec les tout d’abord sur leur conception générale. Il
exemples du Royaume-Uni, de l’Italie et de la illustre les risques de dérives auxquels les parties
France, que la définition des sans-domicile ne prenantes sont exposées. Il insiste sur un aspect
va nullement de soi. Cette définition est indis-fondamental et hautement délicat : les relations
sociable, notamment, des politiques sociales entre l’enquêteur et les personnes à qui les ques-
et des modalités d’attribution des logements, tionnaires seront proposés. Il examine ensuite,
qui renvoient à des réglementations nationales. en s’appuyant sur divers exemples, les multiples
Le nécessaire travail en commun des statisti-chausse-trappes que l’on doit éviter pour mettre
ciens et des associations qui œuvrent dans ce au point un « bon » questionnaire.
domaine ne sera donc peut-être pas suffisant
pour aboutir rapidement à une harmonisation
Paul Jansolin montre combien la programmation statistique européenne.
de ces enquêtes est complexe et nécessite de la
rigueur. Un dialogue de gestion quasi-permanent
L’Europe, justement, est de plus en plus présente entre la maîtrise d’ouvrage et les maîtres d’œuvre
dans le paysage statistique français. Afin d’af-est indispensable. Il faut en effet que les crédits et
firmer juridiquement l’indépendance de la sta-les effectifs nécessaires, d’enquêteurs et de « ges-
tistique publique à l’instar des autres pays euro-tionnaires », puissent être correctement prévus à
péens, la loi de modernisation de l’économie un horizon de trois ans et qu’ils soient ensuite
du 4 août 2008, puis ses décrets d’application effectivement disponibles à tout moment.
parus au début de cette année, ont mis en place
un nouveau dispositif institutionnel. Jean-Pierre
Vincent Loonis clarifie un autre genre de com- Le Gléau en trace les grandes lignes. Principale
plexité : l’échantillonnage. Les grands principes innovation : l’Autorité de la statistique publi-
continuent de guider les travaux. Mais le contexte que, appelée notamment à veiller au respect
dans lequel s’appliquent ces règles induit de du principe d’indépendance professionnelle.
profondes évolutions. De nouvelles bases de Le Conseil national de l’information statistique,
sondage émergent, parmi lesquelles le nouveau qui assure en amont la concertation entre les
recensement. La demande sociale devient de producteurs et les utilisateurs de la statistique
plus en plus exigeante, toujours évidemment sous publique, est réformé. Le service (et non plus
contrainte budgétaire. Les méthodes de sélection « système ») statistique public voit préciser son
des ménages à enquêter connaissent donc de rôle et sa configuration.
profondes modifications pour assurer à la fois
qualité statistique et opérabilité.
Les services statistiques ministériels sont ainsi,
pour la première fois, consacrés dans un texte
Un prochain numéro du Courrier des statistiques officiel. L’organigramme 2009, inséré dans
prolongera ce dossier en évoquant des travaux la présente livraison du Courrier, rend compte
2édito - édito - édito - édito - édito - édito - édito - édito
des importantes évolutions qui ont marqué ces La rubrique « Savoir compter, savoir conter » avait
services. Il recense aussi les effectifs des SSM et abordé la question des règles typographiques
de l’Insee et permet au lecteur d’actualiser son dans le numéro 124, à propos des nombres puis
carnet d’adresses statistiques. s’était aventurée sur le terrain « littéraire » dans
le numéro 125 en traitant des bibliographies.
Nous y restons aujourd’hui : Alain Gély traite
L’été 2008 a été fertile, au plan législatif, pour
de l’emploi des majuscules ou des minuscules.
le service statistique public, puisque le Parlement
Peu de règles strictes – quelques-unes quand
a aussi adopté une loi sur les Archives – suivie
même – mais surtout des préconisations de « bon
là d’un décret d’application en 2009. La
usage » que le Courrier des statistiques s’efforce
rubrique « Il y a trente ans » ne pouvait manquer
de respecter pour offrir à ses lecteurs clarté et
cette occasion de remémorer au lecteur la loi
fluidité…
Archives de 1978 qui avait fait l’objet d’un arti-
cle du Courrier signé par Michel Hébert. Trente Clarté et rigueur sont aussi des préoccupations
ans après, Jean-Pierre Le Gléau rappelle que qui animent Olivier Monso et Thibaut de Saint
les statisticiens sont directement concernés, dans Pol. Ils nous indiquent comment mieux construire
la mesure où les enquêtes revêtent le caractère et interpréter les graphiques. La connaissance
d’archives publiques. Il évoque les apports et de la « perception graphique » est sans aucun
les exigences de la nouvelle loi. Celle-ci permet doute un atout pour le statisticien qui désire
notamment un accès plus commode aux données améliorer l’efficacité de ses messages. Un travail
individuelles pour les chercheurs tout en préser- érudit a – entre autres – permis aux auteurs de
vant la nécessaire confidentialité qui s’attache dénicher « celui qui pourrait bien être le meilleur
aux données collectées au moyen d’enquêtes graphique statistique jamais dessiné ». Qu’en
statistiques. pensez-vous ? n
Courrier des statistiques n° 126, janvier-avril 2009 3

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.