En 2007, l'électeur alsacien toujours peu assidu

De
Publié par

La participation électorale des Alsaciens reste inférieure à la moyenne nationale en 2007. Dans la région, le taux d’abstention systématique est le plus élevé. L’âge est un facteur déterminant dans les comportements électoraux. Les nouveaux inscrits ont plutôt voté par intermittence.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

SOCIÉTÉ
En 2007, l’électeur alsacien
toujours peu assidu Au printemps 2007, 1,22 million d’é-
lecteurs étaient inscrits, soit 86 %
des Alsaciens en âge de voter.
En Alsace, plus de 47 % des élec-
pour deux élections majeures :La participation électorale teurs inscrits ont voté à tous les tours
tout d’abord, les élections prési- de scrutin.des Alsaciens
dentielles (22 avril et 6 mai), puis Parmi les femmes alsaciennes de
reste inférieure
les législatives (10 et 17 juin). Plus moins de 30 ans inscrites sur les lis-
à la moyenne nationale tes, 22,5 % n’ont participé à aucunede 12 % des électeurs alsaciens
élection.en 2007. ne se sont déplacés pour aucun
tour de scrutin. Cette proportion,Dans la région,
en léger recul par rapport àle taux d’abstention
l’année 2002 où se déroulaient
systématique
des élections similaires, s’avère par le Limousin, l’Aquitaine et
est le plus élevé. cependant la plus forte de toutes l’Auvergne.
L’âge est un facteur les régions françaises. L’écart s’est Du côté des votants systématiques,
creusé avec la moyenne métropoli- ils étaient 2 % de plus qu’en 2002.déterminant dans
taine, où seulement 9,5 % des Malgré ce sursaut civique, l’Alsacelescomportementsélectoraux.
électeurs se sont abstenus de fa- a été la région de province la
Les nouveaux inscrits
çon systématique. Les régions du moins assidue en 2007. En effet,
ont plutôt voté quart nord-est sont globalement seuls 47 % des électeurs inscrits
par intermittence. les plus abstentionnistes ; à l'inverse ont exprimé leur préférence à tous
la Franche-Comté se démarque les tours de scrutin possibles
Au printemps 2007, les citoyens avec le plus faible taux d’abstention (3 ou 4 selon le cas). En moyenne
systématique (7 %), suivie de prèsfrançais ont été appelés aux urnes métropolitaine, plus d’un électeur
Moindre assiduité Alsace : le plus fort taux d'abstention
des électeurs alsaciens en 2007 systématique en 2007
Taux de participation systématique (en %) Taux d'abstention systématique (en %)
54,0 et plus France métropolitaine : 50,4 % 10,5 et plus France métropolitaine : 9,5 %
de 51,0 à moins de 54,0 de 9,5 à moins de 10,5
de 49,5 à moins de 51,0 de 9,0 à moins de 9,5
de 8,0 à moins de 9,0de 48,0 à moins de 49,5
moins de 48,0 moins de 8,0
3Chiffres pour l'Alsace · revue n° 44 · mai 2008
© IGN - Insee 2007
Source : Insee, enquête sur la participation électorale 2007
© IGN - Insee 2007
Source : Insee, enquête sur la participation électorale 2007SOCIÉTÉ
plus nombreuses à voter de fa-
Les comportements de participation aux élections çon systématique.
La participation systématique désigne le comportement électoral d’une personne erLe 1 tourayant voté à tous les scrutins. L’électeur ayant voté de façon systématique est un
électeur assidu. des présidentielles
renforce le taux
L’abstention systématique désigne le comportement d’un électeur qui n’a participé de participation
à aucun des quatre tours de scrutins organisés au cours de l’année (ou trois tours
pour les circonscriptions où le député a été élu dès le premier tour). D’une élection à l’autre, la tendance
régionale se maintient, mais lesL’intermittence désigne le comportement d’un électeur qui vote au moins une fois
taux de participation divergentsur l’ensemble des scrutins, mais qui s'est abstenu à au moins un scrutin.
nettement.Les élections présiden-
Précision : le vote blanc ou nul est un vote, avec émargement sur la liste électorale. tielles ont de tout temps remporté
Il est donc comptabilisé comme une participation.
la faveur des Français, et cela s’est
toujours traduit par une participation
sur deux a voté de façon systéma- Les jeunes femmes alsaciennes se importante. Le comportement des
tique ; dans le Limousin et en caractérisent par une abstention électeurs alsaciens ne déroge pas
Auvergne, la proportion de votants systématique très élevée : près à ce constat. En 2007, le renouvel-
systématiques atteignait même d’une femme sur quatre de moins de lement des candidats a probable-
58 %, soit 11 points de plus qu’en 30 ans n’a voté à aucune élection en ment été un élément mobilisateur :
Alsace. 2007. Ce taux d’abstention (22,5 %) sur les douze candidats à la prési-
est le double de celui observé pour dence de la République, la moitié
l’ensemble de la France (11,6 %). se présentait pour la première fois.L'âge,
Quant aux hommes de moins de Ainsi, sur 10 électeurs inscrits enun facteur
30 ans, ils sont 15 % à ne pas avoir Alsace, ils ont été plus de8àsedéterminant
voté, soit un chiffre proche de la déplacer au bureau de vote lors
Tous âges confondus, les compor- moyenne nationale. Par contre, de chacun des deux tours des
tements électoraux des hommes après quarante ans, les femmes présidentielles.
et des femmes se ressemblent. En alsaciennes sont généralement Le premier tour des présidentielles
revanche, l’âge reste un facteur explique en grande partie le ren-
déterminant, tant au niveau national
Les jeunes femmes alsaciennesque régional. Les jeunes de moins
moins concernées par les élections en 2007de 30 ans votent plus souvent par
intermittence, ou alors pas du tout. 80 ans ou plus
Puis, au fil du temps, les électeurs
70à79ans
sont de plus en plus nombreux à
60à69ans
fréquenter les bureaux de vote
50à59anspour chacun des tours de scrutin.
Enfin, aux âges élevés, l’intermit- 40à49ans
tence et la non-participation sont
30à39ans
plus fréquentes. Les problèmes de Taux d'abstention systématique
18à29ans des femmes (en %)santé et de dépendance pèsent
0 5 10 15 20 25 30 35 40alors sur l’exercice du droit de
vote. Alsace France métropolitaine
4 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 44 · mai 2008
Source : Insee, enquête sur la participation électorale 2007SOCIÉTÉ
forcement du civisme alsacien. Premier tour des présidentielles de 2007 :
Lors de ce premier suffrage, la participation inférieure à la moyenne métropolitaine
région a franchi la barre des 80 % 100
Taux de participation par âge (en %)de votants, soit 7 points supplé-
95
France métropolitainementaires par rapport à 2002.
90
Mais cette proportion, restée iden-
85
tique lors du second tour, ne permet Alsace80
pas à l’Alsace de figurer parmi les
75
régions les plus engagées au regard
70
de la participation électorale.
65
Finalement, 75 % des inscrits al-
60
saciens ont voté aux deux tours de 18à29ans 30à39ans 40à49ans 50à59ans 60à69ans 70à79ans 80 ans ou plus
scrutin présidentiel, contre seule-
ment 70 % cinq ans auparavant. faut cependant relever une absten-
Mais ce résultat est en retrait au re- tion systématique record concernant Fin 2006,
gard des autres régions françaises : 46 % des inscrits. Cette situation 3 % de nouveaux
avec la Corse, l’Alsace se place est toutefois très particulière à électeurs
parmi les moins assidues. l’Alsace puisque la plupart des
sièges étaient pourvus dès le pre- Au cours des quatre derniers mois
mier tour. Alors qu’en moyenne de l’année 2006, de nouveauxParticipation
plus faible nationale, 20 % des électeurs n’a- électeurs sont venus étoffer les listes
vaient plus à se déplacer pour un électorales alsaciennes, repré-pour les législatives
deuxième tour, ils ont été 80 % sentant 3 % du corps électoral de
La chute de la participation alsa- dans ce cas-là en Alsace. Dans la région et un chiffre conforme à
cienne aux législatives, déjà large- ces nombreuses circonscriptions, la moyenne nationale. Parmi ces
ment amorcée cinq ans auparavant, les électeurs qui ne s’étaient pas nouveaux inscrits en Alsace, la
est confirmée en 2007. Si la part rendus aux urnes au premier tour moitié sont des jeunes majeurs
des votants systématiques est n’ont donc pas eu la possibilité de inscrits d’office. En effet, depuis
restée stable, autour de 51 %, il s’exprimer lors d’un second tour. 1997, les jeunes atteignant l’âge
de 18 ans sont inscrits automati-
quement sur les listes électoralesAbstention aux élections législatives, plus élevée dans la région
de leur lieu de domicile. L’autre
Comportements électoraux aux scrutins de 2007 (en % des inscrits)
moitié des nouveaux inscrits cor-
Alsace France métropolitaine respond à des citoyens de tous
Élections présidentielles âges ayant fait spontanément la
Vote systématique 75,0 80,8 démarche de s’inscrire, soit parce
Vote intermittent 12,1 9,0
qu’ils avaient déménagé, soit
Abstention systématique 12,9 10,2
parce qu’ils ne s’étaient jamaisÉlections législatives
Vote systématique 50,7 53,1 inscrits. Ce premier pas vers la ci-
Vote intermittent 3,1 15,1 toyenneté a, dans certains cas, pu 46,2 31,8
être encouragé par la campagne
Cumul des deux scrutins
"Votez pour qui vous voulez maisVote systématique 47,3 50,4
Vote intermittent 40,3 40,1 votez". Ainsi, dans certaines gran-
Abstention systématique 12,4 9,5 des villes alsaciennes, les nouveaux
5Chiffres pour l'Alsace · revue n° 44 · mai 2008
Source : Insee, enquête sur la participation électorale 2007
Source : Insee, enquête sur la participation électorale 2007SOCIÉTÉ
En 2007, les électeurs nouvellement inscrits en Alsaceinscrits représentaient plus de 5 %
plus mobilisés par les présidentiellesdes électeurs, et deux sur trois
100
Taux de participation (en %)s’étaient inscrits volontairement.
90
80
70Nouveaux inscrits :
60vote sélectif
50et intermittent
40
30
20Le comportement électoral des
10nouveaux inscrits en Alsace se
0
er e er edistingue de celui de l’ensemble des 1 tour 2 tour 1 tour 2 tour
des présidentielles des présidentielles des législatives des législativesélecteurs : plus souvent adeptes du
er
Nouveaux inscrits (depuis le 1 septembre 2006) Total des inscritsvote par intermittence, les nouveaux
inscrits sont surtout plus sélectifs
dans leur participation aux diffé- par intermittence : 6 sur 10 ont voté eux n’ont fréquenté aucun bureau
rents scrutins. Tout d’abord, très au moins une fois, mais pas à tous de vote aux élections de 2007.
mobilisés pour l’élection présiden- les tours, contre seulement 4 sur
tielle, ils l'ont été beaucoup moins 10 en moyenne alsacienne. Ce-
Véronique HEILIpour l’élection de leurs députés. pendant, les nouveaux inscrits ont
En effet, autant qu’en moyenne beaucoup plus souvent accompli
nationale, 9 sur 10 nouveaux ins- leur devoir de citoyen : en effet,
crits ont voté au premier tour des seulement moins de 5 % d’entre
présidentielles ; ils n’étaient plus
que 4 sur 10 pour les législatives.
Cette particularité s’accentue en- Comment se mesure la participation électorale ?
core lorsque l’on compare les vo-
Depuis l’élection présidentielle de 1988, l’Insee réalise des enquêtes sur la
tes systématiques des hommes et participation électorale, avec l’appui du ministère de l’intérieur et l’autorisa-
des femmes récemment inscrits. tion de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). En
suivant le comportement des inscrits sur les listes électorales entre deuxPour les présidentielles, les fem-
tours d’un même scrutin et entre différents scrutins successifs, ces enquêtes
mes ont été plus nombreuses à
permettent de distinguer les votants systématiques, des abstentionnistes
voter de façon systématique : 85 systématiques et des électeurs qui votent par intermittence. D’abord nationa-
% contre seulement 73 % pour les les, ces opérations sont désormais réalisées sur des échantillons de taille
suffisante pour permettre des analyses régionales.hommes. Inversement, pour les lé-
L’enquête sur la participation électorale a concerné les élections prési-gislatives, le vote systématique
dentielles et législatives de 2007. Pour cela, un échantillon d’environ 40 000des femmes a été plus faible que
personnes inscrites en France métropolitaine a été tiré dans le fichier natio-
celui des hommes : il a concerné nal des électeurs géré par l’Insee.
seulement une femme sur trois. La participation aux élections est ensuite relevée par les agents de l’Insee en
L’autre particularité du comporte- consultant les listes d’émargement dans les dix jours qui suivent le scrutin,
comme tout électeur peut le faire, en préfecture pour les scrutins nationauxment électoral des nouveaux ins-
ou en sous-préfecture pour les autres scrutins.
crits est leur propension au vote
Pour en savoir plus
"La participation électorale en 2007 : la mémoire de 2002" - Stéphane Jugnot - Insee Première n° 1169 - décembre 2007.
"En 2002, l’électeur alsacien peu assidu" - Annie Ébro - Chiffres pour l’Alsace - revue n° 15 - juin 2003.
6 Chiffres pour l'Alsace · revue n° 44 · mai 2008
Source : Insee, enquête sur la participation électorale 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.