Entre 5,5 et 5,8 millions d'habitants en Provence-Alpes-Côte d'Azur à l'horizon 2030

De
Publié par

La population en Provence-Alpes-Côte d'Azur s'établit au 1er janvier 2006 à 4,8 millions d'habitants. A l'horizon 2030, selon nos hypothèses, la région pourrait compter entre 5,5 et 5,8 millions d'habitants, soit entre 687 000 et 972 000 personnes supplémentaires. Elle ferait toujours partie des régions à forte croissance, devancée seulement par Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Cette augmentation serait de plus en plus liée à l'excédent migratoire. Quel que soit le scénario retenu, elle s'accompagnerait d'un vieillissement significatif de la population. En 2030, près d'un habitant sur trois serait âgé de 60 ans ou plus. La croissance de la population serait élevée dans tous les départements de la région.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

SUD INSEE
N° 104 - mars 2007 l'essentiel
Entre 5,5 et 5,8 millions d’habitants
en Provence-Alpes-Côte d’Azur
à l’horizon 2030
La population en Provence-Alpes- hypothèse est que la fécondité se main-
tiendrait, sur la période de projection, àerCôte d’Azur s’établit au 1 janvier
1,9 enfant par femme, soit à son niveau
2006 à 4,8 millions d’habitants. A de 2005. La mortalité baisserait au
même rythme qu’en France métropoli-l’horizon 2030, selon nos hypothè-
taine. L’espérance de vie continuerait,
ses, la région pourrait compter comme au niveau national, de s’allon-
ger de 1,5 mois par an pour les femmesentre 5,5 et 5,8 millions d’habi-
et de 2 mois par an pour les hommes,
tants, soit entre 687 000 et 972 000
maintenantl’écartd’espérancedevieau
personnes supplémentaires. Elle fe- profitdelarégion.Ainsi,l’espérancede
vieàlanaissanceatteindrait87anspourrait toujours partie des régions à
les femmes à l’horizon 2030 (contre 84
forte croissance, devancée seule- ans en 2005), et 81,5 ans pour les hom-
mes (contre 77,5 ans en 2005). L’ex-ment par Languedoc-Roussillon et
cédent migratoire, ou excédent des arri-
Midi-Pyrénées. Cette augmentation
vées sur les départs, évoluerait comme
serait de plus en plus liée à l’ex- sur la période 1990-2005 et serait com-
pris entre 27 000 et 29 000 personnescédent migratoire. Quel que soit le
par an.
scénario retenu, elle s’accompagne-
rait d’un vieillissement significatif de
Une croissance rapide dela population. En 2030, près d’un
la population régionale
habitant sur trois serait âgé de 60
essentiellement due aux
ans ou plus. La croissance de la po- migrations
pulation serait élevée dans tous les
Sous ces hypothèses, la population dedépartements de la région.
Provence-Alpes-Côted’Azurquis’élève
à 4781000 personnes en 2006 devrait
dépasser 5 millions en 2012 et atteindre
Fécondité, mortalité et solde migratoire 5,6 millions de personnes en 2030, soit
sont les trois facteurs qui conditionnent 830000habitantssupplémentairesen24
l’évolution future de la population. La ans. Ceci correspondrait à un accroisse-
projection réalisée dans cette étude dé- ment annuel moyen de 0,7% sur la pé-
signée sous le nom de scénario central, riode et placerait la région au troisième
repose sur trois hypothèses qui prolon- rangdesrégionsmétropolitainesderrière
gent les tendances observées sur les Midi-Pyrénées (0,8 %) et Languedoc-
quinze dernières années. La première Roussillon (1,1%).
© Insee 2007SUD INSEE
N° 104 - mars 2007
l'essentiel
Près du tiers de la population totaleEntre 687 000 et 972 000 habitants supplémentaires entre 2006 et 2030
aurait 60 ans et plus en 2030
Scénario centralScénarios Population Habitants supplémentaires
entre 2006 et 2030 100
2006 2030
5,5 6,0 6,4 7,9
Indice conjoncturel de fécondité bas 4 781 000 5 468 000 687 000 90 24,0 25,4 28,3 31,0
Migrations basses 4 781 000 5 495 000 714 000
31,024,0 25,4 28,380
Central 4 781 000 5 611 000 830 000
Migrations hautes 4 781 000 5 726 000 945 000 70
Indice conjoncturel de fécondité haut 4 781 000 5 753 000 972 000
60Sans migrations 4 781 000 4 824 000 43 000
Note de lecture : avec un indice conjoncturel de fécondité bas, c'est-à-dire de 1,7 enfant par femme, les autres 52,452,4 51,451,4 49,149,1 47,147,150
hypothèses restant inchangées, la population régionale compterait 5 468 000 habitants en 2030.
40Source : Insee - Omphale
30
L’accroissementactueldelapopulation migratoire, c’est-à-dire un scénario se-
20deProvence-Alpes-Côted’Azurestma- lon lequel les arrivées dans la région
10 23,6 23,1 22,5 21,8joritairement dû à l’excédent des arri- compenseraient exactement les dé-
vées dans la région sur les départs: le parts,lapopulationseraitpratiquement
0
2006 2010 2020 2030soldenaturel(naissances-décès)ycon- stable : elle augmenterait très légère-
60 ans et plus 20-59 ans 0-19 anstribue pour un quart et le solde migra- ment jusqu’en 2025, date à laquelle
toire pour les trois quarts. Sur la elle serait de 4 828 000 habitants, puis Source : Insee - Omphale
période de projection 2006-2030, la se maintiendrait à ce niveau jusqu’en
contributiondusoldenaturelàlacrois- 2030 et diminuerait ensuite plus haut, six scénarios alternatifs,
sance de la population devrait être de 2050, retrouvant un niveau inférieur à toutes choses égales par ailleurs:
moins en moins forte. Au cours de celui de 2005. - fécondité basse ou haute, soit 1,7 ou
l’année 2030, l’excédent naturel ne 2,1 enfants par femme ;
contribuerait plus qu’à hauteur de - espérance de vie basse ou haute, soit,
Selon le scénario retenu,15 % à l’accroissement total de la à l’horizon 2030, 85,6 ans pour les
population. Le solde naturel pourrait entre 5,5 et 5,8 millions femmeset80anspourleshommes(hy-
mêmedevenirnégatifau-delàde2030. d’habitants en 2030 pothèse basse) ou 88,4 ans pour les
Eneffet,levieillissementdelapopula- femmes et 82,7 ans pour les hommes
tion devrait s’accentuer, avec l’arrivée L’évolution de la fécondité, de la mor- (hypothèse haute) ;
aux âges élevés des générations du talité et surtout des migrations à long - migrations basses ou hautes, corres-
baby-boometl’allongementdel’espé- terme est incertaine (cf. encadré "Les pondant à un solde migratoire annuel
rance de vie. Cependant, les nombreu- projections sont très sensibles..."). moyende24 000(hypothèsebasse)ou
sesarrivéesdanslarégion,concentrées Aussi est-il nécessaire de quantifier de33000 personnes(hyhaute).
majoritairement sur des personnes en l’effet d’un changement d’hypothèse
âge d’activité, auront pour effet de ra- sur les résultats projetés. Pour chaque Al’horizon2030,quelquesoitlescéna-
lentircephénomènedevieillissement. composantedumouvementdelapopu- rio retenu, Provence-Alpes-Côte d’Azur
lation, une variante haute et une va- ferait partie des régions à forte crois-
Si on imagine un autre scénario (très riantebasseontétéretenues.Onobtient sancedelapopulation,devancéeparle
peu probable) sans excédent ni déficit ainsi, en plus du scénario central décrit Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.
Les projections de population, un prolongement des tendances démographiques observées dans le passé
L’Insee réalise des projections de population à partir des données des recensements et de l’Etat Civil, grâce au modèle de projection OMPHALE. Le modèle
de projection part de la répartition de la population par sexe et âge au dernier recensement de population ou à la dernière enquête annuelle de recensement
disponible à l’année n. La population de l’année n+1 est obtenue en faisant vieillir les individus d’un an, en appliquant des taux de fécondité par âge aux fem-
mes de 15 à 49 ans, des taux de mortalité et des quotients migratoires par sexe et âge (rapports des entrées dans la région moins les sorties à un âge donné
sur la population de cet âge) à l’ensemble de la population. La méthode est appliquée ainsi année après année jusqu’à la fin de la période de projection.
Les projections de population ne sont pas des prévisions mais un prolongement (ou un infléchissement) des tendances démographiques observées dans
le passé en fonction d’hypothèses choisies. Les différentes hypothèses retenues vont pouvoir permettre d’élaborer différents scénarios.
Ces hypothèses portent sur la fécondité, la mortalité et le solde migratoire (entrées moins sorties dans la région ou le territoire étudié).
Les nouvelles projections de population : huit scénarios et leurs hypothèses
Hypothèses Scénarios
Fécondité Migrations Sans Espérance de vie
Central Haute Basse Hautes Basses Migrations Haute Basse
Fécondité : nombre moyen d'enfants par femme 1,9 2,1 1,7 1,9 1,9 1,9 1,9 1,9
Mortalité : soit espérance de vie à la naissance en 2030
Hommes 81,5 ans 81,5 ans 81,5 ans 81,5 ans 81,5 ans 81,5 ans 82,7 ans 80,0 ans
Femmes 87 ans 87 ans 87 ans 87 ans 87 ans 87 ans 88,4 ans 85,6 ans
Migrations : soit solde migratoire annuel moyen 2006-2030 28 000 28 000 28 000 33 000 24 000 0 28 000 28 000
Source : Insee - Omphale
© Insee 20072030
2029
2028
2027
2026
2025
2024
2023
2022
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
SUD INSEE
N° 104 - mars 2007
l'essentiel
d’au moins 80 ans s’accroîtrait égale-Les personnes âgées de 60 ans et plus verraient leur nombre augmenter
de 52 % entre 2006 et 2030 ment de près de 180 000 individus
(+ 68 % par rapport à 2006). Dans leScénario central 2006 2030 Evolution 2006-2030
même temps, le nombre de jeunes de
Nombre Taux d'accroissement
en % moins de 20 ans progresserait de près
Population totale 4 781 000 5 611 000 830 000 17,4 de 95000 personnes (+8,4%) et celui
dont : des20à59ansdeprèsde140000indi-
0-19 ans 1 130 400 1 225 000 94 600 8,4
vidus(+5,6%).Enconséquence, l’aug-20-59 ans 2 505 100 2 644 700 139 600 5,6
60 ans et plus 1 145 500 1 741 300 595 800 52,0 mentation de la population devrait
dont 80 ans et plus 263 800 443 300 179 500 68,0 s’accompagner d’un changement de
Source : Insee - Omphale structure : le ratio "60 ans et plus sur
moinsde20ans"passeraitde1en2006
La population de tous les départements progresserait rapidement
à 1,4 en 2030.
Scénario central Population Accroissement Taux annuel moyen
2006-2030 d'accroissement
Département 2006 2030 en % Une croissance forte et
Alpes-de-Haute-Provence 154 700 191 400 36 700 0,9
un vieillissement
Hautes-Alpes 132 800 163 800 31 000 0,9
Alpes-Maritimes 1 069 200 1 245 800 176 600 0,6 inéluctable dans tous les
Bouches-du-Rhône 1 914 200 2 140 600 226 400 0,5 départements
Var 976 200 1 234 600 258 400 1,0
Vaucluse 532 700 634 600 101 900 0,7
Tous les départements de la région de-
Source : Insee - Omphale
vraient enregistrer une croissance im-
Dans ces trois régions, l’excédent mi- vence-Alpes-Côte d’Azur serait encore portante de leur population d’ici 2030.
gratoire demeurerait important. plus élevé. A cette date, selon le scénario central
de projection, qui prolonge les com-
Selon les scénarios, la région pourrait Quel que soit le scénario, excepté celui portements migratoires des 15 derniè-
compterentre687 000et972 000habi- sans migrations, les personnes âgées de res années, le Var compterait 258 400
tants supplémentaires par rapport à 60 ans et plus représenteraient entre habitantssupplémentairesparrapportà
2006.Lapopulationatteindrait5,8mil- 30,3% (fécondité haute) et 31,9% (fé- 2006.C’estledépartementoùlacrois-
lions dans les scénarios les plus opti- conditébasse)del’ensembledelapopu- sance de la population serait, comme
mistes (fécondité élevée ou fortes lation. Selon le scénario central, leur entre 1990 et 2005, la plus rapide
migrations) et 5,5 millions dans les nombreaugmenteraitd’environ596000 (+ 1 % en moyenne par an sur la pé-
moinsoptimistes(baissedelafécondi- personnes (soit+52% par rapport à riode de projection). Les Alpes-de-
té ou ralentissement des migrations). 2006), ce qui représenterait près des Haute-Provence et les Hautes-Alpes,
trois quarts de l’accroissement total de avec respectivement 36 700 et 31 000
la population sur la période de projec- habitantsdeplus,viendraientjusteder-
En 2030, près d’un tion. L’effectif des personnes âgées rièreleVarenrythmed’accroissement
habitant sur trois serait
âgé d’au moins 60 ans Selon le scénario, entre 5,5 et 5,8 millions d’habitants
en Provence-Alpes-Côte d’Azur à l’horizon 2030
Comme dans toutes les régions, l’âge
6 000 000
moyenenProvence-Alpes-Côted’Azur
5 800 000
vaaugmenter,quelquesoitlescénario.
5 600 000Il passerait de 40,7 ans en 2006 à 43,6
ans en 2030, selon le scénario central. 5 400 000
La région vieillirait cependant moins
5 200 000
que d’autres, principalement grâce aux
e 5 000 000migrations:ellepasseraitde9 régionla
4 800 000plusâgéeen2006,justederrièreleLan-
guedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, à Central4 600 000
e ICF basla 12 position en 2030, à égalité avec ICF haut
4 400 000
Mig bassesses voisines du Sud. En Ile-de-France,
Mig hautes4 200 000régionlaplusjeunesurtoutelapériode, Sans mig
l’âge moyen devrait s’élever de 36,7 à 4 000 000
39,2 ans. A l’opposé, le Limousin de-
meureraitlarégionlaplusâgéeavecun
ICF : indice conjoncturel de fécondité, Mig : migrations
Afin d’alléger le graphique, les scénarios avec espérance de vie basse et haute, dont les courbes sont situées entreâge moyen passant de 43,6 à 46,5 ans.
celles des scénarios ICF bas et ICF haut, n’ont pas été représentés.
Sans migrations, l’âge moyen en Pro- Source : Insee - Omphale
© Insee 20072030
2029
2028
2027
2026
2025
2024
2023
2022
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
SUD INSEE
N° 104 - mars 2007
l'essentiel
annuel moyen (+ 0,9 %). Dans leLes Alpes-Maritimes, département le plus âgé en 2006, vieillirait moins vite
même temps, la population du Vau-
2006 2030
cluse progresserait de 101 900 person-
Part en % des Part en % des
nes (soit + 0,7 % par an en moyenne),
Département 0-19 ans 20-59 ans 60 ans 0-19 ans 20-59 ans 60 ans celle des Alpes-Maritimes de 176 600et plus et plus
(+ 0,6 %) et celle des Bouches-du-Alpes-de-Haute-Provence 23,6 50,3 26,2 20,9 42,6 36,4
Hautes-Alpes 23,7 52,4 23,8 21,2 44,4 34,4 Rhône de 226 400 (+ 0,5 %).
Alpes-Maritimes 21,8 51,4 26,9 20,4 47,4 32,2
Bouches-du-Rhône 24,7 54,0 21,3 23,3 49,2 27,6
Tous les départements de Provence-Var 22,7 50,7 26,6 20,1 44,6 35,2
Alpes-Côted’AzurdevraientconnaîtreVaucluse 25,5 52,2 22,3 23,5 46,5 30,0
Source : Insee - Omphale un vieillissement significatif de leur
population. Les personnes âgées con-
Les projections sont très sensibles aux hypothèses retenues,
tribueraient le plus fortement à l'ac-notamment en matière de migrations
croissementdelapopulation,àhauteur
En 2003, l’Insee a publié une série de projections (cf. SIE n° 57 d’avril 2003), basées sur les résultats
de 65 % dans les Alpes-Maritimes jus-du recensement de population de 1999. Parmi ces projections, on considérait que le scénario dit ten-
danciel rééquilibré était raisonnablement optimiste. Il retenait les hypothèses suivantes : une fécon- qu’à plus de 80 % dans les Bou-
dité de 1,8 enfant par femme, soit sa valeur en 1999, et la prolongation des tendances observées ches-du-Rhône. A l’horizon 2030, le
entre 1990 et 1999 en matière de mortalité et de migrations. On supposait cependant que les migra-
département le plus âgé serait les
tions seraient plus équilibrées entre les classes d’âge et les départements. L’espérance de vie à la
Alpes-de-Haute-Provence avec 36 %naissance devait continuer de progresser et le solde migratoire devait être de + 20 000 personnes en
moyenne par an. Ces scénarios projetaient une population régionale comprise entre 5 millions et 5,2 d’individus âgés de 60 ans et plus, de-
millions d’habitants (selon le scénario tendanciel rééquilibré) à l’horizon 2030, avec un cap de 5 mil- vant le Var (35 %) et les Hautes-Alpes
lions d’ atteint en 2020.
(34 %). Le département le plus jeuneLes données issues de l’Etat Civil et du recensement recueillies depuis 2003 montrent que la crois-
sance démographique a en fait été plus rapide qu’au cours de la période antérieure, pour plusieurs serait les Bouches-du-Rhône (28 %)
raisons : poursuite de l’allongement de l’espérance de vie, hausse de la fécondité - l’indice conjonctu- devant leVaucluse(30%). Lapartdes
rel de fécondité est désormais de 1,9 enfant par femme - et amélioration de l’attractivité de la région -
personnes de 60 ans et plus progresse-
l’excédent migratoire moyen a été légèrement inférieur à 30 000 personnes par an entre 1999 et 2005 -.
rait moins vite dans les Alpes-Mari-Ceci nous amène à proposer de nouvelles hypothèses entraînant les nouveaux résultats de projec-
tions présentés dans ce document : la population régionale dépasserait 5 millions d’habitants en times; avec 32% en 2030, ce départe-
2012 (et non 2020), et elle pourrait atteindre, en 2030, entre 5,5 et 5,8 millions d’habitants. ment passerait en quatrième position
Un écart de plus de 400 000 personnes à l'horizon 2030 entre le scénario central alors qu'il était le plus âgé de la région
des nouvelles projections et l'ancien scénario tendanciel rééquilibré en 2006.
5 800 000
Si,auniveaurégional,lesnouveauxar-5 600 000
rivants,enmajoritéâgésde20à59ans,
5 400 000 ralentissent le vieillissement de la po-
pulation, ce n'est pas forcément le cas5 200 000
dans tous les départements : dans cer-
5 000 000
tains d'entre eux, comme les Alpes-
4 800 000 de-Haute-Provence et le Var, ces flux
peuvent au contraire accentuer le vieil-
4 600 000
lissement en cours, les nouveaux arri-Central Nouvelles Projections
4 400 000 vants étant en moyenne plus âgés.
Tendanciel Rééquilibré Base 1999
4 200 000
Françoise Brulon
4 000 000
Claude Cappelluti
Source : Insee - Omphale
Pour en savoir plus
“Forte croissance de la population dans les six départements de Provence-Alpes-Côte d’Azur”, Pascal Oger. SUD INSEE l'essentiel n° 101, janvier 2007.
“Projections régionales de à l’horizon 2030, fortes croissances au Sud et à l’Ouest”, Olivier Léon et Pascal Godefroy. Insee Première n° 1111,
décembre 2006.
“La région pourrait compter 5 millions d’habitants dès 2020”, Colette Pillet. SUD INSEE l'essentiel n° 57, avril 2003.
Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques© Insee 2007
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Dépôt légal : mars 2007 17, rue Menpenti
Directeur de la publication : François ClanchéN° CPPAP : 0909B05336 13387 Marseille Cedex 10
Chef du service Etudes et Diffusion : Pascal OgerN° ISSN : 1287-292X Téléphone : 04 91 17 57 57Rédacteur en chef : Annie Mulard
Code Sage : SIE710432 Fax:0491175960
SUD INSEE l’essentiel figure dès sa parution sur le site Internet de l’Insee : www.insee.fr/paca (rubrique “Publications”)
Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information électronique : www.insee.fr/paca (rubrique “Lettre d’information électronique”)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.