Exploitation complémentaire du recensement de 1999 : les catégories socioprofessionnelles des Bourguignons et les emplois en Bourgogne

De
Publié par

Dans les années 90, les catégories socioprofessionnelles bourguignonnes ont beaucoup évolué. Les retraités sont maintenant plus nombreux que les autres inactifs. Parmi les actifs, les ouvriers restent les plus nombreux. Les Bourguignons exerçant une profession intermédiaire, les cadres et les employés ont vu croître leurs effectifs, notamment féminins. Seuls les services créent des emplois. L'emploi non salarié continue quant à lui de baisser.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INSEE N°86-Novembre2001BOURGOGNE
Exploitation complémentaire du recensement de 1999 :
les catégories socioprofessionnelles
des Bourguignons et les emplois en Bourgogne
Dans les années 90, les catégories bourguignonnes
ont beaucoup évolué. Les retraités sont maintenant plus nombreux que les autres inactifs.
Parmi les actifs, les ouvriers restent les plus nombreux.
Les Bourguignons exerçant une profession intermédiaire,
les cadres et les employés ont vu croître leurs effectifs, notamment féminins.
Seuls les services créent des emplois.
L’emploi non salarié continue quant à lui de baisser.
Les catégories socioprofessionnelles des Bourguignons
depuis 1990, soit deux fois plus qu’enn 1999, 1,34 million de Bourgui- professionnelle (200 000 en 1999
France. L’augmentation du nombreEgnons ont 15 ans ou plus, soit contre 230 000 en 1990).
d’actives et de retraitées se traduit par la1,7 % de plus que 9 ans plus tôt. Parmi les actifs bourguignons, les
baisse de celui des Bourguignonnes deParmi eux, plus d’un sur quatre est ouvriers demeurent la catégorie socio-
15 ans ou plus sans activitéretraité, contre un peu moins de 1 sur 5 professionnelle la plus représentée,
dans l’ensemble de la France. Le
Hommes et femmes n’ont pas les mêmes activitésnombre de retraités a fortement
augmenté depuis 1990 (+ 11 %), en lien Répartition des Bourguignons de 15 ans ou plus par sexe et catégorie socioprofessionnelle
avec l’avancement de l’âge de la 400 000
Hommesretraite et l’allongement de la durée de
Femmesvie. Leur proportion est élevée dans la 350 000
Nièvre (un Nivernais de 15 ans ou plus
sur trois). Elle est faible en revanche en 300 000
Côte-d’Or malgré une croissance de
plus de 17 % au cours de la dernière 250 000
décennie.
Les autres personnes sans activité 200 000
professionnelle représentent 22 % de la
population bourguignonne étudiée. 150 000
Pour une bonne moitié, ils sont
étudiants, militaires du contingent ou 100 000
chômeurs à la recherche d’un premier
emploi et ont souvent moins de 30 ans. 50 000
Pour l’autre, ce sont des femmes au
foyer ou des personnes n’ayant jamais 0
Agriculteurs Artisans, Cadres et Professions Employés Ouvriers Retraités Autreseu d’activité professionnelle reconnue.
exploitants commerçants, professions intermédiaires personnes sans
Globalement, le nombre de ces autres chefs intellectuelles activité
d'entreprises supérieures professionnelle
inactifs a chuté de9%en Bourgogne
Source : INSEE - Recensement de la population de 1999.INSEE N°86-Novembre2001BOURGOGNE
Plus d’un Bourguignon de 15 ans ou plus sur quatre est retraité
6,6 %. Population en forte évolution, ellePopulation de 15 ans ou plus par catégorie socioprofesionnelle
compte la proportion la plus élevée de
Bourgogne France nouveaux arrivants (28 %, contre 22 %
en France). La part des femmes est,Effectif Part en Évolution Part enCatégorie socioprofessionnelle
en 1999 1999 (%) 1999/1990 1999 (%) elle, passée entre 1990 et 1999 de 28 %
Ensemble 1 339 984 100,0 + 1,7 100,0 à34%.
27 114 2,0 - 34,4 1,3Agriculteurs exploitants
46 671 3,5 - 12,9 3,5Artisans, commerçants, chefs d’entreprises Forte baisse du nombre
59 123 4,4 + 17,4 6,6 d’agriculteurs exploitantsCadres et prof. intellectuelles supérieures
140 764 10,5 + 21,0 12,0Professions intermédiaires
Avec le même poids qu’au niveau
207 210 15,5 + 12,6 16,2Employés national, les artisans, commerçants et
219 680 16,4 - 7,1 14,7Ouvriers chefs d’entreprises accusent un recul
de près de 13 % de leurs effectifs en344 521 25,7 + 11,4 22,1Retraités
Bourgogne sur la décennie, contre
294 901 22,0 - 9,4 23,6Autres personnes sans activité professionnelle - 10 % en métropole. Cette catégorie
socioprofessionnelle, déjà peu fémi-Source : INSEE - Recensements de la population de 1990 et 1999.
nisée en 1990, l’est encore moins en
1999. Par ailleurs, 36 % de ces actifs
cela malgré une baisse de 7 % de leurs (+ 27 %). Il est à relier à la part des nou- ont plus de 50 ans.
effectifs en 9 ans. Cette population est veaux arrivants (habitant un autre Enfin, les agriculteurs exploitants ne
essentiellement masculine. Un ouvrier département en 1990) qui constituent représentent plus que 2 % des Bourgui-
sur six est au chômage et plus d’un sur un quart de cette catégorie. 47 % des gnons de 15 ans ou plus. Avec une
quatre a moins de 30 ans. La part des professions intermédiaires concernent baisse d’effectif de 34 % par rapport à
ouvriers est particulièrement élevée en des femmes et seulement 7 % n’ont pas 1990 et une part de quinquagénaires
Saône-et-Loire et dans l’Yonne (plus de d’emploi. supérieure à 35 %, cette catégorie
17% des individus de 15 ans ou plus) Les cadres et Bourguignons exer- socioprofessionnelle est en net retrait.
mais faible en Côte-d’Or. çant des professions intellectuelles Par rapport à la France, où la part des
Dans ce département, comme dans supérieures sont maintenant plus nom- agriculteurs est de 1,3 %, l’évolution
l’ensemble de la France métropolitaine, breux que les artisans, commerçants ou régionale est cependant un peu moins
les employés représentent la catégorie chefs d’entreprises. Ils représentent négative. Peu féminisée, cette profes-
socioprofessionnelle dominante. Ceci 5,3 % des 15 ans ou plus en Côte-d’Or sion compte quand même 31 % de
est un phénomène récent. A l’inverse et 3,4 % dans la Nièvre, soit nettement femmes en Saône-et-Loire (contre 23 %
des ouvriers, les employés ont en effet moins que la moyenne nationale de dans la Nièvre).
connu une croissance de leurs effectifs
de 13 % depuis 1990 en Bourgogne. Un
employé sur six n’a pas d’emploi et près Des évolutions socioprofessionnelles importantes chez les femmes
de un sur quatre a moins de 30 ans. Les
Évolution des 15 ans ou plus par sexe et catégorie socioprofessionnelle entre 1990 et 1999femmes sont très largement majoritaires.
Agriculteurs exploitantsProgression du nombre
d’employés et de cadres Artisans, commerçants et
chefs d'entreprises
Cadres et professionsPlus de 10 % des Bourguignons de
intellectuelles supérieures
15 ans ou plus exercent une profession
Professions
intermédiaire. Leur part dépasse même intermédiaires
16 % en Côte-d’Or. Ce sont notamment
Employésdes techniciens, des agents de
maîtrise, des technico-commerciaux,
Ouvriers
des infirmiers et des cadres B de la
fonction publique. C’est cette catégorie
Retraités
qui affiche la plus forte croissance de
Autres personnes sansses effectifs dans les années 90. Elle
activité professionnelle
bénéficie du développement des
- 40 000 - 30 000 - 20 000 - 10 000 0 + 10 000 + 20 000 + 30 000professions à caractère social, éducatif
Hommes Femmesou de la santé. Le bond est particulière-
Source : INSEE - Recensements de la population de 1990 et 1999.ment spectaculaire dans l’Yonne
© INSEE Bourgogne - 2001 - Les catégories socioprofessionnelles des Bourguignons et les emplois en Bourgogne 2INSEE N°86-Novembre2001BOURGOGNE
Les emplois en Bourgogne
n 1999, la Bourgogne compte Moins d’un emploi sur sept est occupé par un non salariéE619 000 emplois, en hausse de Emploi au lieu de travail par statut selon le secteur d’activité en 1999
1,6 % par rapport à 1990 (contre
Secteur d’activité Salariés Non salariés Ensemble+ 3,6 % en France). Les créations
537 023 82 026 619 049nettes d’emploi dans le tertiaire ont plus Ensemble
que compensé les suppressions de 12 966 27 092 40 058Agriculture
postes dans l’agriculture, l’industrie et la
125 506 7 534 133 040Industrieconstruction.
43 000 emplois supplémentaires ont 28 787 8 417 37 204Construction
ainsi été créés dans le secteur tertiaire
369 764 38 983 408 747Tertiaire
depuis 1990. Les effectifs du commerce
303 337 24 677 328 014dont : Servicesont décliné en Bourgogne alors qu’ils
progressaient en France. A l’inverse, 66 427 14 306 80 733Commerce
les services ont connu une forte expan-
Source : INSEE - Recensement de la population de 1999.sion. Les domaines d’activité les plus
créateurs d’emplois sont l’éducation, la
l’industrie et de l’agriculture dans créateurs d’emplois sont en effet trèssanté et l’action sociale, les services
l’emploi total est supérieure de respecti- féminisés : éducation, santé et actionaux entreprises et enfin l’administration.
vement 3,3 points et 2,3 en Bourgogne sociale. Dans les services aux entrepri-
par rapport à la France. A l’inverse, ses et l’administration, plutôt paritaires,
Le tertiaire renforce sa celle des services est inférieure de les effectifs féminins ont augmenté de
5 points.position de leader plus de 30 % dans la décennie. Par
contre, dans les secteurs déficitaires en
emplois (agriculture, industrie, cons-La tertiarisation de l’économie a L’emploi salarié continue
truction), la baisse de l’emploi des fem-touché l’ensemble des régions françai- sa progression
mes a toujours été supérieure à celleses au cours de la dernière décennie.
des hommes.Elle s’explique en grande partie par
L’augmentation de l’emploi en Bour- Sur la totalité des emplois bourgui-l’émergence de nouveaux métiers
gogne cache une forte disparité entre gnons, près de 87 % relèvent du statut(informatique, communication), par le
les hommes et les femmes. L’emploi a en de salarié, part proche de celle observéedéveloppement des professions de
effet progressé de plus de 7 % chez les en France (88 %). Les effectifs salariéssanté et de l’intérim (qui relève du
femmes entre 1990 et 1999 alors qu’il sont en augmentation de plus de 6 %secteur des services même si l’activité
baissait de plus de 2 % chez les hommes. par rapport à 1990. Ces emploiseffective s’exerce très souvent dans
L’écart est particulièrement net dans relèvent pour près de 70 % du tertiairel’industrie ou la construction), et par
le secteur tertiaire : + 31 000 emplois et pour près d’un quart de l’industrie.l’externalisation de certaines missions
pour les femmes contre + 12 000 pour Cette évolution se fait au détrimentdes entreprises de production vers des
les hommes. Les domaines les plus des non salariés, qui accusent uneprestataires de services (transports,
nettoyage, …).
L’emploi féminin en hausseParallèlement au développement du
secteur tertiaire, l’agriculture, l’industrie Évolution entre 1990 et 1999 de l’emploi au lieu de travail par sexe et secteur d’activité
et la construction ont perdu des emplois
%
+20entre 1990 et 1999, dans des propor-
tions variables. Ainsi, les industries
+10agroalimentaires ont des effectifs
presque stables alors qu’avec 5 500
0emplois en moins, les industries de
biens de consommation perdent près
-10de 22 % de leurs effectifs.
La répartition sectorielle des emplois
-20en 1999 reflète la part prépondérante
du tertiaire. Deux-tiers des emplois de
-30Bourgogne relèvent en effet de ce
secteur, contre 21 % pour l’industrie,
-406,5 % pour l’agriculture et 6 % pour la
Ensemble Agriculture Industrie Construction Tertiaire dont commerce
construction. Le tertiaire demeure
Hommes Femmes
cependant moins développé en Bour-
Source : INSEE - Recensements de la population de 1990 et 1999.gogne qu’en France. En effet, la part de
© INSEE Bourgogne - 2001 - Les catégories socioprofessionnelles des Bourguignons et les emplois en Bourgogne 3INSEE N°86-Novembre2001BOURGOGNE
perte d’effectifs de plus de 20 %. Le tertiaire emploie plus de 80 % des cadres et plus de 90 % des employés
Répartition des emplois par secteur d’activité et catégorie socioprofessionnelleObservée dans tous les secteurs, elle
est liée notamment à la chute du
Catégorie socioprofessionnelle Total Agriculture Industrie Bâtiment Tertiaire
nombre des agriculteurs et des emplois
619 049 40 058 133 040 37 204 408 747Ensembledans la construction. Près d’un tiers de
ces non salariés travaillent cependant 26 621 26 621 0 0 0Agriculteurs exploitants
encore dans l’agriculture, 30 % dans les
43 476 445 7 109 8 372 27 550Artisans, commerçants, chefs d’entr.
services et 17 % dans le commerce, la
55 784 376 9 690 678 45 040Cadres, prof. intellectuelles sup.construction et l’industrie se partageant
presque équitablement le solde. 130 638 1 383 27 430 3 329 98 496Professions intermédiaires
Enfin, si l’on compare le niveau
177 160 1 472 10 535 1 901 163 252Employésd’emploi dans les secteurs d’activité
185 370 9 761 78 276 22 924 74 409bourguignons avec la situation métro- Ouvriers
politaine ou même provinciale, on
Source : INSEE - Recensement de la population de 1999.
observe que la Bourgogne a un profil
Ce tableau présente les chiffres relatifs aux emplois en Bourgogne (éventuellement occupés parmoyen d’emplois moins qualifiés. En
des non Bourguignons). Les valeurs sont différentes de celles présentées sur le tableau de laeffet, la part d’ouvriers observée au
page 2 qui concerne les résidents en Bourgogne dont certains n’occupent pas d’emploiplan national est systématiquement
(chômeurs) ou en occupent un dans une autre région.inférieure à celle de la région (52 % des
emplois industriels par exemple en
métropole et 56 % en province, contre
MÉTHODOLOGIE60 % en Bourgogne) à l’exception
cependant du secteur agricole.
L’exploitation complémentaire du recensement complète l’exploitation principale réalisée enA l’inverse, la part des professions
2000. Elle permet d’obtenir des résultats sur la description des familles, les catégoriesintermédiaires et des cadres est
socioprofessionnelles et les activités économiques.toujours supérieure à la part
A l’exception de certaines zones, l’exploitation complémentaire procède par sondage au quart.
enregistrée en Bourgogne (15 % de
La nomenclature par catégorie socioprofessionnelle répartit en huit catégories les personnes
cadres en métropole dans le tertiaire,
résidant en Bourgogne. La catégorie “retraités” regroupe tous les anciens actifs. La catégorie
13 % en province contre 11 % dans la “autres personnes sans activité professionnelle” englobe les chômeurs n’ayant jamais travaillé,
région par exemple). Toutefois, la Bour- les militaires du contingent, les élèves et étudiants ainsi que toutes les personnes sans activité
gogne compte une part d’artisans, professionnelle quel que soit leur âge (sauf les retraités). Les six autres catégories regroupent,
commerçants et chefs d’entreprises par profession déclarée, les actifs ayant un emploi et les chômeurs ayant déjà travaillé.
Emploi au lieu de travail : ensemble des personnes qui ont une profession et qui l’exercent surcomparable à la moyenne française
le territoire français au moment du recensement, comptabilisées dans leur commune de lieu dedans l’industrie, mais plus importante
travail.dans la construction et le commerce.
Secteur d’activité : activité principale exercée par l’établissement employeur.
Dominique Degueurce
Thème du prochain numéro : RP 1999 - des ménages plus nombreux mais plus petits
POUR EN SAVOIR PLUS
INSEE - BOURGOGNE
- La population active progresse davantage que l’emploi en Bourgogne - INSEE 2 bis, rue Hoche - 21000 Dijon
Bourgogne Dimensions n°84 - août 2001. Tél:0380406767
Fax:0380406740
- Recensement de la population de 1999 - Les métiers se redéploient sur le
Directrice de la publication : Véronique Moyne
territoire métropolitain - INSEE Première n°792 - juillet 2001.
Rédacteur en chef : Denis Quénelle
Maquette PAO : Catherine Naslot
- Recensement de la population de 1999 - L’espace des métiers de 1990 à
Abonnement :
1999 - INSEE Première n°790 - juillet 2001.
11 numéros par an + Bilan économique
et social annuel : 22,87 euros - 150 F
- Les trajets domicile-travail : de plus en plus de Bourguignons travaillent loin
2,29 euros - 15 F le numéro
de chez eux - INSEE Bourgogne Dimensions n°83 - juillet 2001.
Impression : AZ Média - Chenôve
Dépôt légal : à parution
- Les transformations de l’emploi non qualifié depuis 20 ans - INSEE Première
ISSN 1246-483 X
n°796 - juillet 2001.
Code Sage D018616
 INSEE 2001Les INSEE Première et les INSEE Bourgogne Dimensions figurent dès parution sur
le site Internet de l’INSEE : www.insee.fr.
© INSEE Bourgogne - 2001 - Les catégories socioprofessionnelles des Bourguignons et les emplois en Bourgogne 4

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.