Faire garder ses enfants pendant son temps de travail

De
Publié par

Lorsque les femmes n'ont pas d'emploi, elles s'occupent souvent des enfants pendant le temps de travail de leur conjoint. Les couples où la mère travaille ont en majorité recours à des personnes rémunérées pour garder les enfants, en particulier aux assistantes maternelles jusqu'à la scolarisation des enfants, tandis que les femmes élevant seules leurs enfants s'appuient davantage sur la famille, les amis ainsi que sur les modes de garde collectifs (crèches, garderies et centres d'accueil). Ces derniers sont également plus souvent utilisés par les salariées de la Fonction publique et les citadines. Cinq millions d’hommes et de femmes travaillent tout en ayant de jeunes enfants À situation familiale différente, modes de garde différents Lorsque l'enfant grandit Une mère cadre sur deux emploie une assistante maternelle ou du personnel à domicile Dans la Fonction publique, les mères ont davantage recours aux modes de garde collectifs Encadré Chez nos voisins européens, qui garde les enfants des salariées ?
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 93
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 1132 - AVRIL 2007
PRIX : 2,30€
Faire garder ses enfants
pendant son temps de travail
Sandrine Micheaux et Olivier Monso, division Emploi, Insee
orsque les femmes n'ont pas Durant leur temps de travail, la moitié de ces
parents (hommes et femmes confondus) utili-d'emploi, elles s'occupent souvent
sent régulièrement les services de gardeLdes enfants pendant le temps de
rémunérés (tableau 1 et sources) : garde indivi-
travail de leur conjoint. Les couples où la
dualisée (assistante maternelle, nourrice,
mère travaille ont en majorité recours à garde d'enfants à domicile…) pour les deux
des personnes rémunérées pour garder tiers, garde collective (crèche, garderie, centre
les enfants, en particulier aux assistantes d'accueil) pour le tiers restant.
maternelles jusqu'à la scolarisation des
enfants, tandis que les femmes élevant
À situation familiale différente,
seules leurs enfants s'appuient davan-
modes de garde différents
tage sur la famille, les amis ainsi que sur
les modes de garde collectifs (crèches, La très grande majorité de ces parents ayant
garderies et centres d'accueil). Ces der- un emploi et de jeunes enfants vivent en
couple (le conjoint ayant également un emploiniers sont également plus souvent utili-
dans trois quarts des cas), et une petitesés par les salariées de la Fonction
minorité vivent seuls avec leur(s) enfant(s)
publique et les citadines.
(définitions). Or, les modes de garde dépen-
dent en grande partie de la situation familiale.
Cinq millions de personnes ont au moins un Ainsi, par rapport aux couples où les deux per-
jeune enfant (moins de 6 ans) et travaillent ; la sonnes sont en emploi, les mères de famille
moitié d'entre elles ont un ou plusieurs enfants monoparentale ont plus souvent recours aux
en bas âge non scolarisés (moins de 3 ans). modes de garde collectifs : on peut penser
Alors que neuf hommes sur dix ayant des qu'un niveau de ressources plus faible ainsi
enfants de moins de 6 ans travaillent, c'est le qu'une flexibilité moins grande liée à l'absence
cas de six femmes sur dix, et légèrement moins de conjoint les orientent plutôt vers les crè-
quand elles ont des enfants de moins de 3 ans. ches, dont les critères d'accès prennent en
Mode de garde principal des jeunes enfants pendant le temps de travail des parents
en %
Mères de Ensemble des personnes
Couple où Couple où les
famille mono- ayant un emploi
Mode de garde principal seul le père deux personnes
parentale ayant
aunemploi ont un emploi Hommes Femmes Ensemble
un emploi
Services de garde rémunérés 50 6 61 39 59 48
Garde collective (crèche, garderie
centre d’accueil…) 31 2 20 13 20 16
Garde individualisée (assistante
Maternelle, garde à domicile…) 19 4 41 26 39 32
Autres modes de garde 50 94 39 61 41 52
Famille, voisins, amis 44 4 21 15 22 18
Père - 1 6 2 8 4
Mère 6 89 12 44 11 30
Ensemble 100 100 100 100 100 100
Note : certaines configurations moins fréquentes (hommes en famille monoparentale, couples où seule la femme a un emploi…) ne sont pas présen-
tées de manière détaillée, mais sont intégrées dans l’ensemble. Par ailleurs, les réponses « pas de mode de garde », trop peu nombreuses, n’ont
pas été prises en compte dans les calculs. Enfin, pour les couples où les deux personnes ont un emploi, le tableau ne détaille que les réponses don-
nées par les mères. En effet, dans ces situations, les réponses du père et de la mère sont très proches, à l'exception de la garde par la mère ou par le
père (données commentées dans le texte).
Lecture : 50 % des mères de famille monoparentale ayant un emploi ont principalement recours aux services de garde rémunérés pour garder
leur(s) enfant(s) pendant qu'elles travaillent.
Champ : personnes âgées de 15 à 64 ans, ayant un emploi et au moins un enfant de moins de 6 ans dans le ménage.
Source : enquête Emploi et module ad hoc sur la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, 2005, Insee.
INSEE
PREMIEREcompte ces aspects. Ces femmes solli- plus jeune enfant (parmi les enfants de emploi. Ceci est cohérent avec le fait
citent également beaucoup plus souvent moins de 6 ans) : lorsque celui-ci gran- que la proportion de femmes qui travail-
la famille et les amis. dit, les modes de garde rémunérés sont lent passe de 54 % quand le plus jeune
Dans les ménages où seul le père tra- moins sollicités (graphique). La scolari- enfant a 2 ans à 66 % lorsqu'il a 3 ans.
vaille (un peu plus de un million), ce sont sation des enfants à partir de 3 ans Les femmes qui ont de jeunes enfants et
surtout les mères qui s'occupent des jeu- marque une rupture dans les modes de travaillent à leur compte ou sont aides
nes enfants pendant ce temps, alors que garde : moindre utilisation des gardes familiales non salariées utilisent moins
40 % des ménages où les deux conjoints individualisées rémunérées (qui passe souvent les services de garde rémunérés
travaillent ont recours aux services d'une de 52 % à 21 %) compensée en partie (38 % contre 60 % pour les salariées).
assistante maternelle ou d'une garde à par un recours plus grand à la famille, Plus de la moitié d'entre elles indiquent
domicile et 20 % à un mode de garde aux voisins ou aux amis (de 8 % à 20 %). travailler occasionnellement, ou habituel-
collectif (crèches, garderies…). Dans les La part des modes de garde collectifs se lement, à domicile (contre 17 % des sala-
couples où la femme travaille, 19 % des maintient, mais change de nature (il ne riées), souvent comme aides familiales
hommes déclarent que c'est elle qui s'agit plus de crèches, mais de garde- d'artisans et de commerçants.
s'occupe des enfants quand ils sont au ries, haltes-garderies ou garde assurée De façon plus générale, on peut suppo-
travail et 6 % des femmes indiquent que dans le cadre scolaire). En effet, 100 % ser que le statut de non-salariée est
leur conjoint s'occupe des enfants pen- des enfants qui ont eu 3 ans en 2005 associé à des possibilités plus grandes
dant leur propre temps de travail. Ceci étaient scolarisés en 2005-2006 contre pour garder son enfant avec soi durant
renvoie à des situations diverses : l'un 25 % des enfants de 2 ans. La scolarisa- les horaires de travail : la conciliation
des deux conjoints travaille à domicile, tion réduit considérablement le temps entre vie familiale et vie professionnelle
ou est à temps partiel, ou bien les deux de garde des enfants. Ceux dont la n'est pas facilitée pour autant, les fem-
conjoints ont des horaires de travail mère travaille peuvent être plus facile- mes dans cette situation étant nombreu-
assez distincts pour pouvoir s'organiser ment gardés après l'école par la famille ses à trouver celle-ci difficile.
et garder chacun l'enfant pendant le ou des amis. Quant aux mères qui ne
temps de travail de l'autre. travaillaient pas (ou plus), cela pourrait
Unemèrecadre surdeuxDe façon générale, 44 % des pères leur faciliter la prise ou reprise d'un
emploie une assistante maternelleayant un emploi et de jeunes enfants
Mode de garde principal selon l'âge
indiquent que c'est leur conjointe (qu'elle ou du personnel à domicile
du plus jeune enfant
ait ou non un emploi) qui s'occupe princi- en %
100palement des enfants pendant leur La moitié des femmes cadres ont recours
temps de travail. La question de la conci- à des services individualisés et payants
80liation entre temps de travail et garde pour garder leurs jeunes enfants contre
Autre mode de garde
des enfants se pose donc de façon très seulement un tiers des employées et des
60différente pour les hommes et les fem- ouvrières (tableau 2). Les femmes
mes. La suite concerne exclusivement cadres ont en moyenne des revenus
40les femmes qui travaillent et le mode de supérieurs, ce qui leur donne davantageGarde individualisée rémunérée
garde qu'elles utilisent pendant ce temps. de possibilités financières pour recourir à
20
du personnel rémunéré, notamment aux
Garde collective rémunérée
assistantes maternelles et aux gardes àLorsque l'enfant grandit 0
01 2 3 4 5 domicile. Les écarts entre groupes
âge du plus jeune enfant (en années)Chez les femmes qui travaillent et ont sociaux peuvent également s'expliquer
Champ : mères de 15 à 64 ans, ayant un emploi et au moinsau moins un jeune enfant, 59 % recou- par les parcours professionnels : une
un enfant de moins de 6 ans dans le ménage.
rent à un mode de garde rémunéré. femme cadre sur deux a changé deSource : enquête Emploi et module ad hoc sur la concilia-
tion entre vie familiale et vie professionnelle, 2005. Insee.Cette part est fortement liée à l'âge du région entre la fin de ses études et son
Mode de garde principal utilisé pendant leur temps de travail par les mères suivant leur catégorie socioprofessionnelle
en %
Salariées
Non salariées Professions Ensemble
Cadres Employées Ouvrières
intermédiaires des salariées
Services de garde rémunérés 38 80 69 51 40 60
Garde collective (crèche, garderie, centre d’accueil…) 13 29 25 17 9 21
Garde individualisée (assistante maternelle, garde à domicile…) 25 51 44 34 31 39
Autres modes de garde 62 20 31 49 60 40
Famille, voisins, amis 24 9 19 27 34 22
Père 12 7 6 8 16 8
Mère 26 4 6 14 10 10
Ensemble 100 100 100 100 100 100
Note : les effectifs correspondant à la modalité « pas de mode de garde », trop faibles, ne sont pas pris en compte.
Lecture : 38 % des femmes à leur compte ou aides familiales non salariées recourent principalement aux services de garde rémunérés pour garder leur(s) enfant(s) durant leur temps de travail.
Champ : mères âgées de 15 à 64 ans, ayant un emploi et au moins un enfant de moins de 6 ans dans le ménage.
Source : enquête Emploi et module ad hoc sur la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, 2005, Insee.
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (0) 1 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREpremier emploi, s'éloignant du même Le temps de travail semble intervenir garde étant davantage assurée par des
coup de ses parents, alors que ce n'est le davantage dans le recours aux modes assistantes maternelles ou des gardes à
cas que pour une ouvrière sur six. Pour les de garde collectifs. À groupe sociopro- domicile : on peut penser que les horai-
femmes ouvrières, des ressources finan- fessionnel donné, les femmes travaillant res des crèches ou d'autres gardes col-
cières moindres pourraient ainsi être com- entre 30 et 35 heures par semaine sont lectives sont un peu moins compatibles
pensées par un recours plus important les plus nombreuses à faire appel aux avec des durées du travail longues,
aux ressources relationnelles (familles, modes de garde collectifs (un quart même si 20 % des femmes travaillant
amis). Ces différences restent vérifiées d'entre elles). Pour des durées de travail plus de 40 heures par semaine s'adres-
lorsqu'on compare des femmes qui ont un supérieures à 35 heures, les modes de sent encore principalement aux modes
temps de travail proche. garde collectifs sont moins sollicités, la de garde collectifs. Les femmes ayant
Chez nos voisins européens, qui garde les enfants des salariées ?
La comparaison des modes de garde entre deux pays, le rapport des taux d'utilisation élevé (respectivement deux et quatre). La
la France et ses voisins européens masque des modes de garde rémunérés entre moitié des employées peu qualifiées et
des particularités propres à chaque pays, tel- cadres – professions intermédiaires et ouvrières belges ont tout de même recours
les que le taux d'emploi des mères ayant au employées peu qualifiées – ouvrières est aux modes de garde rémunérés.
moins un enfant de moins de 6 ans et la dis-
Mode de garde¹ principal pendant le temps de travail (enfants de moins de 15 ans) pour les mèresponibilité ou non de structures d'accueil.
salariées ayant au moins un enfant de moins de 6 ans dans le ménage, selon le pays
Ainsi, l'âge de scolarisation, différent selon
en %
les pays, influence probablement le recours
Service Famille,à des modes de garde rémunérés ou non. Catégorie sociale² Elle-même³ Conjoint
rémunéré voisins, amis
Les mères belges et allemandes qui ont un
Cadres et professions intermédiairesemploi sont celles qui ont le plus recours aux
Belgique 73 3 4 20modes de garde rémunérés. Les femmes
Allemagne 57 4 18 21
allemandes se distinguent également en fai-
Espagne 48 21 8 23
sant fréquemment appel à leur conjoint
France 58 7 13 22
(1 femme sur 4). Ceci doit toutefois être relati-
Italie 37 7 22 34
visé par le fait qu'en Allemagne le taux d'em- Royaume-Uni 48 13 13 26
ploi des femmes est inférieur à celui de la Ensemble 49 11 14 26
France et de la Belgique, et que les Alleman-
Employées qualifiées
des se mettent plus souvent à temps partiel Belgique 61 2 7 30
dès le premier enfant (ce qu'on retrouve éga- Allemagne 53 7 25 15
lement au Royaume-Uni). Le recours appa- Espagne 33 21 11 35
remment fréquent aux services de garde France 40 22 5 33
Italie 35 7 19 39rémunérés en Allemagne masque en partie
Royaume-Uni 28 23 18 31une sélection plus forte dans l'accès à l'emploi
Ensemble 35 17 16 32à temps plein, pour les femmes avec enfants.
Employées peu qualifiées et ouvrièresAu Royaume-Uni, une mère salariée sur cinq
Belgique 53 1 13 33ne déclare aucun mode de garde (en dehors
Allemagne 31 10 32 27d'elle-même). Ce constat est particulièrement
Espagne 29 24 14 33
marqué au sein des catégories populaires et
France 261020 44
peut être relié à une offre de modes de garde
Italie 34 10 16 40
rémunérés assez peu développée et très
Royaume-Uni 13 32 29 26
sélective. Ensemble 29 18 18 35
Enfin, en Espagne et en Italie, une femme sur
Total
deux dont le plus jeune enfant a moins de Belgique 66 3 6 25
6 ans travaille. Les femmes italiennes font Allemagne 51 6 23 20
souvent appel à la famille et aux amis (37 %) Espagne 37 22 11 30
et beaucoup de femmes espagnoles ne dis-France 461311 30
posent pas de mode de garde en dehors Italie 35 8 20 37
Royaume-Uni 34 20 17 29d'elles-mêmes (22 %). Il semble que dans ces
Ensemble 40 15 15 30deux pays, l'offre soit assez réduite. À l'excep-
tion de l'Italie, ce sont les catégories les plus 1. La définition du mode de garde principal est différente du reste de l'étude. Il s'agit du mode de garde principal pour les enfants âgés
de moins de 15 ans (même si on se restreint toujours aux femmes ayant au moins un enfant de moins de 6 ans dans le ménage).favorisées (ici les cadres et professions inter-
2. Pour des raisons d’harmonisation au niveau européen, les catégories sociales (CS) sont définies différemment : « cadres et profes-
médiaires salariées) qui recourent le plus
sions intermédiaires » correspond aux cadres et aux professions intermédiaires salariées de la nomenclature française des PCS ;
souvent à des modes de garde rémunérés « employées qualifiées » s’apparentent aux employées, à l'exception des employées des services directs aux particuliers ; ces der-
nières rejoignent les « employées peu qualifiées et ouvrières ». Cette nomenclature européenne est pour le moment exploratoire. Les(au moins la moitié pour l'ensemble des pays
données étant provisoires, il est possible que des données similaires publiées ultérieurement comportent de légères différences.considérés). En Belgique et en France, elles
3. Contrairement aux tableaux précédents, la colonne « Elle-même » inclut la modalité « Pas de mode de garde ».
bénéficient vraisemblablement d'une offre Lecture : 73 % des mères belges, cadres ou professions intermédiaires salariées, ayant au moins un enfant de moins de 6
ans dans le logement, ont principalement recours aux services de garde rémunérés.plus vaste. Mais en retour, les différences
Champ : femmes âgées de 15 à 64 ans, salariées et ayant au moins un enfant de moins de 6 ans dans le ménage.entre catégories sociales sont fortement
Les chiffres en rosés correspondent aux valeurs supérieures à l'ensemble de la CS pour ce mode de garde.
marquées, en particulier pour la France et Source : enquêtes européennes sur les forces de travail 2005 et module ad hoc européen 2005 sur la conciliation entre vie fami-
plus encore au Royaume-Uni. Dans ces liale et vie professionnelle.
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (0) 1 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREmode de garde principal pour les enfantsdes horaires variables d'un jour à l'autre Sources
ayant moins qu'un âge donné.ont également moins recours aux modes
Le temps passé à l'école n'est pas pris en
de garde collectifs.
compte dans le temps de garde à assurer.
Les données sont issues du module adQuatre femmes ayant de jeunes enfants On définit comme « modes de garde col-
hoc 2005 sur la conciliation entre vie
sur dix sont concernées par un rythme lectifs » les gardes collectives (crèche,
professionnelle et vie familiale. Cette
garderie…) et les centres d'accueil collec-de travail atypique (soir, nuit, samedi ou enquête est un complément de l'enquête
tif (centre aéré, centre culturel). Les « mo-dimanche). Ces femmes ont moins Emploi 2005, organisée par l'Insee à la
des de garde rémunérés » comprennent
demande d'Eurostat. Elle concerne l'en-recours aux modes de garde collectifs,
les modes de garde précédents ainsi que
semble des personnes âgées de 15 àen général peu adaptés à ces contrain- les personnes payées pour la garde (as-
64 ans en ménage ordinaire (âge au der-
tes (15 % contre 24 % pour les autres sistante maternelle, baby-sitter, garde à
nier jour de la semaine de référence)
domicile…). Lorsque la personne déclarefemmes qui travaillent). Elles s'appuient interrogées pour la sixième et dernière
garder elle-même son enfant pendant sondavantage sur leur entourage : 38 % des fois pour l'enquête Emploi (sixième sor-
temps de travail, ceci peut signifier que
tant). 32 389 personnes ont répondu àfemmes ayant ce type d'horaires font
les enfants sont présents sur le lieu de tra-
l'enquête.appel au conjoint, aux amis ou à la vail (surtout dans le cas du travail à domi-
Les enfants dont il est question sont les
famille, contre 25 % pour les autres fem- cile) ou que ses horaires sont tels qu'il n'y
enfants de la personne interrogée qui
a pas de garde à assurer pendant le tempsmes. C'est encore plus vrai pour les vivent dans le même logement qu'elle.
de travail : pour les enfants scolarisés,mères de famille monoparentale : 54 % Leur âge est l'âge au 31 décembre 2005,
c'est par exemple le cas d'une personne
qui correspond à une définition de l'âged'entre elles s'adressent alors aux amis
dont le travail lui permet de se libérer as-
en accord avec les critères pour scolari-et à la famille. sez tôt pour aller chercher ses enfants à
ser un enfant (les enfants atteignant 3 ans
l'école.
dans l'année étant usuellement scolari-
sés cette année-là).
Dans la Fonction publique, les
Les résultats des deux dernières parties Bibliographie
mères ont davantage recours ont été confortés par une analyse « tou-
tes choses égales par ailleurs », à l'aideaux modes de garde collectifs
d'un modèle logit, prenant en compte les Aliaga Christel (2005), « Conciliation entre vie
caractéristiques du ménage (couple ou professionnelle et vie familiale : des écarts
Dans la Fonction publique, les femmes
famille monoparentale) et les caracté- entre les femmes et les hommes », Statisti-
s'adressent plus souvent aux modes de ristiques de l'emploi de la personne de ques en bref, n° 4/2005, Eurostat.
garde collectifs (27 % contre 18 % dans référence et du conjoint. Blanpain Nathalie (2006), « Garder et faire
garder son enfant », Données sociales,le secteur privé), ce qui peut s'expliquer
Insee.Définitionsd'une part par des horaires plus adapta-
Bressé Sophie, Le Bihan Blanche, Martin
bles, et d'autre part par l'existence de
Claude (2007), « La garde des enfants en
services de garde sur le lieu de travail Type de ménage : on ne considère ici que dehors des plages horaires standard »,
(dans les hôpitaux publics notamment). des personnes ayant au moins un enfant de Études et Résultats, n° 551, Drees.
moins de 6 ans dans le ménage (logement). Garner Hélène, Méda Dominique et SenikLes taux de recours aux gardes indivi-
Il peut alors s'agir d'un couple avec un en- Claudia (2004), « La difficile conciliationdualisées rémunérées sont en revanche
fant (que le conjoint en soit lui-même le pa- entre vie professionnelle et vie familiale »,
similaires (37 % et 39 %).
rent ou non) ou d'une personne élevant son Premières informations et premières syn-
Enfin, grâce à une offre de structures enfant sans conjoint dans le ménage. thèses, n° 50.3, Dares.
collectives plus développée dans les Modes de garde : le mode de garde d'un Ministère de l'Éducation nationale, de
enfant est déterminé en demandant à l'en- l'Enseignement supérieur et de lagrandes villes, les mères y recourent
quêté comment est gardé l'enfant pendant Recherche (2006), Repères et Référencesplus souvent : 29 % dans l'aggloméra-
qu'il est au travail, lors d'une semaine ha- statistiques sur les enseignements, la for-
tion parisienne contre 13 % dans les
bituelle de en dehors des vacances mation et la recherche.
communes rurales. Même si ces deux scolaires ou d'événements exceptionnels Pailhé Ariane et Solaz Anne (2006), « Vie
constats tiennent en partie à un effet de (maladie ou accident). Pour chaque en- professionnelle et naissance : la charge de
fant, la personne indique quel est le mode la conciliation repose essentiellement surstructure (les cadres sont plus nombreu-
de garde principal (en nombre d'heures) les femmes », Population et sociétés,ses dans la Fonction publique ainsi que
pendant son temps de travail, puis le mode n° 426, Ined.
dans les grandes villes), ils restent véri-
de garde principal pour l'ensemble des en- Périvier Hélène (2004), « Emploi des mères
fiés lorsqu'on raisonne à même réparti- fants (si plusieurs modes de garde ont été et garde des jeunes enfants en Europe »,
tion des groupes socioprofessionnels. nommés), ce qui permet de définir un LaRevuedel'OFCE, n° 90.
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr (rubrique Publications)
Vous pouvez vous abonner gratuitement aux avis de parution dans http://www.insee.fr/fr/ppp/abonnement/abonnement.asp#formulaire
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :
Jean-Michel Charpin
Rédacteur en chef :
Daniel TemamOUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2007
Rédacteurs :
Abonnement annuel : 74€ (France) 92€ (Étranger) C. Benveniste, C. Dulon,
T. Méot, A.-C. Morin
Nom ou raison sociale : ________________________ Activité : ____________________________
Maquette : PT
Adresse : ___________________________________________________________________ Code Sage IP071132
ISSN 0997 - 3192______________________________________ Tél : _______________________________
© INSEE 2007
Ci-joint mon règlement en Euros par chèque à l’ordre de l’INSEE : __________________________________€.
Date : __________________________________ Signature
INSEE
PREMIERE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.