Fiches thématiques sur le tourisme dans l'économie

Publié par

10 fiches

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 35
Nombre de pages : 21
Voir plus Voir moins

Profilcouleur:Profild'imprimanteCMJNgénérique
Composite150lppà45degrés
FICHES THÉMATIQUES
N:\SIL\Doe\DPE\STE\OUTILS.SIL\STYLE\_DONNEEs\1.CollectionRéférences\Tourisme(P279CV)\000\Intercalaires()\4-FichesthématiquesÉconomie.cdr
jeudi2avril200912:33:37Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
1.1 Activité du tourisme en 2007
Depuis le point bas de l’année 2003, le 2007, ainsi que quelques clientèles d’ori-
tourisme international progresse nettement gine plus lointaines (Australiens ou
chaque année ; le tourisme des Français est Sud-Américains) attirées par la Coupe du
lui aussi en augmentation dans un climat monde de rugby.
général plus porteur. La consommation touristique et para-touristique
En France, l’année touristique 2007 est plutôt intérieure (T3) atteint 149 milliards d’euros, soit
bonne, avec une forte hausse des arrivées de 4 % de plus qu’en 2006. 21 % de cette consom-
touristes étrangers et un bon niveau du mation sont dus aux excursionnistes et 79 %
tourisme des Français. Après deux années de constituent la consommation touristique
baisse, les séjours des Français augmentent intérieure proprement dite (T2). Par rapport à
de 2,8 % et les nuitées de 1 % en 2007. Ainsi l’année 2006, celle-ci a augmenté de 4,2 %
se confirme la tendance à une réduction de la en valeur et de 1,9 % en volume, tandis que
durée moyenne des déplacements observée le PIB augmentait en volume de 2,2 % sur la
depuis quelques années. Le taux de départ se même période. La consommation touristique
tasse légèrement, passant de 73,5 % en 2006 représente 6,2 % du PIB.
à 73 % en 2007. Les résidents privilégient Le tourisme représente le premier poste
toujours l’hexagone puisque 9 déplace- excédentaire de la balance des paiements
ments sur 10 s’effectuent sur le territoire ; ils française, avec un excédent de 12,8 milliards
apprécient particulièrement le bord de mer d’euros en 2007, en progression de 6 % par
qui recueille 40 % de leurs nuitées. Les rapport à 2006. En effet, les recettes des
voyages à l’étranger restent stables par visiteurs étrangers en France ont
rapport à 2006. augmenté de 2,7 milliards d’euros, et les
S’agissant du tourisme mondial, l’année 2007 dépenses des touristes français à l’étran-
est excellente : les arrivées mondiales de ger de 1,9 milliard.
ertouristes internationaux progressent de 6,6 % Au 1 janvier 2007, on dénombre dans le
par rapport à l’année précédente. Avec répertoire Sirene plus de 235 000 entreprises
82 millions d’arrivées de touristes non exerçant leur activité parmi les activités
résidents, la France reste la première destina- caractéristiques du tourisme. Le tourisme
tion touristique mondiale. Sa situation emploie environ 984 000 personnes, dont
géographique entraîne cependant un grand environ 178 000 non salariés. En 2007,
nombre de courts séjours de transit, ce qui l’emploi progresse de 2 %, après une
explique qu’en termes de recettes touristi- augmentation de 2,9 % en 2006. En outre,
eques, la France se classe au 3 rang mondial, par l’afflux de personnes, le tourisme génère
derrière les États-Unis et l’Espagne. Ce sont une économie « présentielle » qui profite à
les clientèles européennes qui ont afflué en bien d’autres secteurs d’activité.
Définitions
Touriste : voyageur qui passe au moins une nuit hors de son lieu de résidence habituel.
Consommation touristique, elle se décompose en plusieurs niveaux :
– T0 : consommation des touristes résidents et non résidents auprès des activités caractéristiques du tourisme,
soit hébergement, restauration, loisirs et services d’organisation de voyages ;
– T1 : liée aux séjours = T0 + autres dépenses (loyers fictifs en cas d’hébergement privatif,
alimentation, autres services, achat de biens durables) ;
– T2 : consommation touristique intérieure = T1 + transport domicile lieu de séjour + services touristiques non
marchands ;
– T3 : touristique et para-touristique = T2 + dépenses des excursionnistes et de la clientèle locale
auprès des activités caractéristiques du tourisme.
Excursionniste : voyageur qui ne passe aucune nuit dans le pays visité.
Pour en savoir plus
« Mémento du Tourisme 2008 », direction du Tourisme, septembre 2008.
« Compte satellite du tourisme 2007 », direction du Tourisme, juin 2008.
« Baromètre de l’Organisation mondiale du tourisme », consultable sur www.world-tourism.org
74 Le tourisme en France, édition 2008
101.ps
N:\H256\STE\Q3mc1e Pascal\_DonnØes\Tourisme\101\101.vp
jeudi 12 mars 2009 11:27:27Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Activité du tourisme en 2007 1.1
1. Séjours des Français
en millions
Évolution
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2007/2006
(en %)
Séjours
Courts séjours 86,0 87,5 91,8 93,8 110,8 108,7 109,7 113,0 3,0
en France 81,2 83,0 86,6 88,5 103,9 101,8 102,4 105,7 3,3
à l’étranger 4,8 4,6 5,2 5,3 6,9 6,9 7,3 7,2 –1,1
Longs séjours 77,6 79,0 82,0 81,4 89,2 86,4 85,6 87,7 2,5
en France 64,2 66,3 68,8 68,1 73,6 71,0 70,5 72,5 2,8
à l’étranger 13,4 12,7 13,1 13,3 15,6 15,4 15,1 15,2 0,7
Ensemble des séjours 163,2 166,5 173,8 175,2 200,1 195,1 195,3 200,7 2,8
en France 145,4 149,3 155,4 156,6 177,6 172,8 172,9 178,3 3,1
à l’étranger 17,9 17,3 18,3 18,6 22,5 22,3 22,4 22,4 0,1
Nuitées
Courts séjours 157,3 158,4 165,7 171,6 198,0 194,4 197,3 201,0 1,9
en France 147,7 148,8 154,9 160,7 184,3 180,6 182,8 186,4 2,0
à l’étranger 9,6 9,6 10,7 10,9 13,7 13,8 14,6 14,6 0,0
Longs séjours 773,8 771,3 794,5 789,6 856,5 824,0 822,5 828,7 0,8
en France 635,7 639,0 660,2 656,2 699,9 666,8 666,7 670,0 0,5
à l’étranger 138,1 132,3 134,3 133,4 156,6 157,2 155,7 158,7 1,9
Ensemble des séjours 931,2 929,7 960,2 961,2 1 054,5 1 018,3 1 019,8 1 029,7 1,0
en France 783,4 787,9 815,2 816,9 884,2 847,4 849,5 856,4 0,8
à l’étranger 147,8 141,8 145,1 144,3 170,3 170,9 170,3 173,3 1,8
Champ : uniquement les Français jusqu’en 2003 puis les résidents en France à partir de 2004.
Sources : direction du Tourisme ; TNS-Sofres, SDT.
2. Arrivées des touristes étrangers selon leur zone de résidence
en millions
25
Benelux
20
Îles britanniques
15Europe
Allemagne
10
Autres pays d’Europe
Italie
5
0
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
en millions
6
5
Amériques
4
Autres continents 3
Asie, Océanie
2
Afrique
1
0
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Sources : direction du Tourisme, estimations jusqu’en 2004 ; EVE depuis 2005.
Fiches - Le tourisme dans l’économie 75
101.ps
N:\H256\STE\Q3mc1e Pascal\_DonnØes\Tourisme\101\101.vp
jeudi 12 mars 2009 11:27:28Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
1.2 Conjoncture du tourisme en 2007 et 2008
Après trois années de stagnation, le tourisme 2007. Cette hausse est due à la clientèle
international a nettement repris à partir de française (+ 2,1 %) car les nuitées des
l’année 2004. Le nombre d’arrivées de campeurs étrangers stagnent.
touristes internationaux a progressé de 5 à Les déplacements touristiques des Français
10 % par an. Mais si le tourisme mondial ont progressé légèrement en 2007 : le
affiche une croissance à deux chiffres, nombre de séjours personnels des résidents
l’Europe est la région qui bénéficie le moins de plus de 15 ans augmente de 2,8 % par
de ce rebond. En 2007, la fréquentation des rapport à 2006. Seuls les courts séjours
touristes étrangers en France a progressé : augmentent, tandis que la durée des longs
près de 82 millions de touristes étrangers ont séjours diminue, notamment en raison d’une
séjourné en France, chaque séjour comptant météo défavorable pendant l’été. En effet,
au moins une nuitée. Ce nombre d’arrivées l’augmentation du nombre de nuitées des
augmente de 3,8 % par rapport à 2006. Cette résidents est moins forte que celle du nombre
hausse est due au retour des grandes clientè- des séjours : les Français sont partis plus
les européennes. En effet, en raison de la souvent, mais moins longtemps à chaque
poursuite de la dépréciation du dollar et du fois. Sur l’ensemble de l’année 2008, les
yen par rapport à l’euro en 2007, la fréquen- déplacements touristiques des Français
tation des clientèles américaine et japonaise s’orientent à la baisse.
fléchit fin 2007. Le retour des clientèles étran- En 2007, 10,5 % des séjours personnels des
gères a profité en particulier aux hôtels Français se déroulent à l’étranger ou en
4 étoiles, dont le taux d’occupation a France d’outre-mer. Contrairement aux
augmenté de 3 points par rapport à 2006. Le années précédentes, c’est le nombre de
début 2008 s’inscrit dans la continuité de séjours à l’étranger qui reste stable par
l’année 2007, mais la tendance s’inverse au rapport à 2006 tandis que le nombre des
cours de l’été. courts séjours en métropole augmente.
Dans l’hôtellerie de tourisme, le premier La saison d’hiver 2007/2008 est nettement
semestre 2008 prolonge la tendance haussière meilleure que la saison précédente. Le
observée en 2007, mais la fréquentation nombre de séjours des Français augmente de
fléchit à partir d’août. Après une progression 9,5 % et celui des nuitées de 9,3 % par
de 1,8 % en 2007, les nuitées hôtelières rapport à la saison 2006/2007. La hausse des
françaises stagnent en 2008. On observe une séjours et des nuitées à l’étranger est légère-
poursuite du retour des clientèles européennes ment plus forte qu’en France métropolitaine.
(+ 0,3 % en 2008 après + 4,2 % en 2007), Cette progression s’explique notamment par
tandis que les touristes en provenance des l’excellent enneigement dont ont bénéficié
États-Unis et d’Asie sont moins nombreux les régions de montagne et par un effet de
pour la deuxième année consécutive. calendrier : le week-end de Pâques était situé
L’hôtellerie de plein air réalise une bonne fin mars en 2008 au lieu de début avril en
saison 2008, avec une augmentation de 2007. La durée des séjours d’hiver en France
1,2 % des nuitées par rapport à la saison métropolitaine reste stable à 3,8 nuits.
Définitions
Nombre d’arrivées : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans le
même hébergement. À une arrivée correspond donc un séjour, lequel peut être plus ou moins long.
Pour en savoir plus
« Le tourisme des Français en 2007 », Tourisme Infos Stat n° 2008-4, consultable sur
http://statistiques.tourisme.gouv.fr
« Conjoncture hôtelière, juin 2008 », direction du Tourisme, septembre 2008.
76 Le tourisme en France, édition 2008
102.ps
N:\H256\STE\Qzxc66 Sylvie\_DONNEEs\Tourisme 2008\102\102.vp
lundi 30 mars 2009 14:48:26Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Conjoncture du tourisme en 2007 et 2008 1.2
1. Séjours des touristes étrangers selon leur zone de résidence habituelle
Autriche
2007Japon
Irlande 2006
Portugal
Canada
Scandinavie*
États-Unis
Espagne
Pays-Bas
Italie
Belgique, Luxembourg
Allemagne
Royaume-Uni
- 2 4 6 8 10 12 14 16
en millions
* Danemark, Finlande, Norvège et Suède.
Sources : direction du Tourisme ; TNS-Sofres, enquête sur les visiteurs de l’étranger.
2. Nuitées étrangères dans l’hôtellerie par semestre
en millions
35
Europe Amérique Asie, Océanie
30
25
20
15
10
5
-
S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1p
2000 200120022003 20042005 2006 20072008
Champ : hôtellerie homologuée jusqu’en 2005, hôtellerie de tourisme depuis 2006.
Sources : Insee ; direction du Tourisme ; partenaires régionaux, enquête de fréquentation hôtelière.
3. Séjours personnels des résidents
en millions
200
150
100
50
0
2004 2005 2006 2007
À l'étranger ou en France d'outre-mer En France métropolitaine
Sources : direction du Tourisme ; TNS-Sofres, suivi de la demande touristique des Français.
Fiches - Le tourisme dans l’économie 77
102.ps
N:\H256\STE\Qzxc66 Sylvie\_DONNEEs\Tourisme 2008\102\102.vp
lundi 30 mars 2009 14:48:26Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
1.3 Activités touristiques dans l’économie
Les activités touristiques peuvent être conflit irakien et à l’épidémie du syndrome
évaluées par un ensemble de dépenses respiratoire aigu sévère (SRAS). Depuis 2004,
appelé consommation touristique intérieure, elle est en nette reprise ; en 2007, elle
lequel représente l’équivalent de 6,2 % du progresse de 4,1 % en valeur et de 2,1 % en
produit intérieur brut (PIB) en 2007. Si l’on y volume par rapport à 2006. Le tourisme est
ajoute les dépenses des excursionnistes, on un secteur créateur d’emploi : en effet, de
obtient la consommation touristique et 1993 à 2007, les emplois salariés des activi-
para-touristique intérieure, qui représente tés caractéristiques du tourisme ont augmen-
7,8 % du PIB. té de plus de 40 %.
Les activités caractéristiques du tourisme On distingue plusieurs niveaux de consom-
occupent environ 984 000 personnes, soit mation touristique :
3,9 % de l’emploi intérieur. Ces effectifs se T0 : consommation des touristes résidents
répartissent en 806 000 salariés et etnon résidents auprès des activités carac-
178 000 non-salariés. À lui seul, le secteur téristiques du tourisme (hébergement, restau-
des hôtels, cafés et restaurants emploie ration, loisirs, services d’organisation de
87 % des effectifs du tourisme. En 2007, ce voyages) : 48 milliards d’euros en 2007 ;
secteur constitue le quatrième secteur T1 : consommation liée aux séjours = T0 +
créateur d’emploi, après les secteurs des autres dépenses (loyers fictifs pour l’héberge-
services aux entreprises, de la construction ment privatif, alimentation, autres services,
et des services aux personnes. En achat de biens durables) : 88 milliards
2005-2006, il était le troisième secteur d’euros en 2007 ;
créateur d’emplois. T2 : consommation touristique intérieure
En 14 ans, de 1993 à 2007, la consommation = T1 + transport domicile-lieu de séjour +
touristique intérieure a progressé de 43 % en services touristiques non marchands :
euros courants. Toutefois cette progression 118 milliards d’euros en 2007 ;
est très heurtée car le tourisme est tributaire T3 : consommation touristique et para-touristique =
des aléas de la situation internationale. La T2 + dépenses des excursionnistes et de la
baisse de la consommation touristique de clientèle locale auprès des activités caractéris-
l’année 2001 est due aux attentats du tiques du tourisme : 149 milliards d’euros
11 septembre et celle de l’année 2003 au en 2007.
Définitions
Activités touristiques : elles sont principalement des activités d’hébergement en hôtels (Naf 55.1) ou autres
moyens d’hébergement de courte durée (Naf 55.2), de restauration (Naf 55.3) et cafés (Naf 55.4), de loisirs et
d’organisation de voyages (Naf 63.3Z). S’y ajoutent quelques activités annexes comme les téléphériques et
remontées mécaniques (Naf 60.2C), le thermalisme et la thalassothérapie (Naf 93.0K), ainsi que les soins de
beauté (Naf 93.0E) et autres soins corporels (93.0L).
Consommation touristique intérieure : elle ne peut être considérée comme une composante du PIB car elle
intègre des consommations intermédiaires (en l’occurrence, des dépenses correspondant à des déplacements
professionnels) ; sans être correct d’un point de vue théorique, ce ratio de 6,2 % fixe un ordre de grandeur.
Emploi intérieur : il comprend les personnes physiques exerçant une activité productive quel que soit leur statut
(salarié, indépendant…). La mesure de l’emploi se fait en équivalents-temps plein) : il s’agit du nombre total
d’heures travaillées dans les activités touristiques, rapporté à la moyenne annuelle des heures travaillées dans les
emplois à plein temps sur le territoire économique.
Pour en savoir plus
« Mémento du Tourisme 2008 », direction du Tourisme, septembre 2008.
« Compte satellite du tourisme 2007 », direction du Tourisme, juin 2008.
« Estimations d’emploi salarié », Unedic – Insee.
78 Le tourisme en France, édition 2009
Fiche103.ps
N:\H256\STE\Gprnqg Mireille\tourisme2008\fiches\103\Fiche103.vp
jeudi 12 mars 2009 12:03:12Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Activités touristiques dans l’économie 1.3
1. Évolution de la consommation touristique
en milliards d'euros courants
180
T3
140
T2
100
T1
60
T0
20
93 94 95 96 97 98 99 00 01 02 03 04 05 06 07
années
Source : direction du Tourisme, compte du tourisme.
2. Taux de croissance annuel de la consommation touristique
en %
6
Valeur ajoutée au prix de base
(prix courants)
5
4
3
2
1
0
T2 - Consommation touristique intérieure
–1
95 96 97 98 99 00 01 02 03 04 05 06 07
années
Sources : Insee, comptes nationaux pour la valeur ajoutée ; direction du Tourisme, comptes du tourisme pour la consommation touristique.
3. Taux de croissance annuel de l’emploi intérieur salarié
en %
5
Activités caractéristiques du tourisme
4
3
2
Ensemble de l’économie
1
0
95 96 97 98 99 00 01 02 03 04 05 06
années
Champ : l’emploi intérieur comprend toutes les personnes physiques (résidentes ou non) ayant un emploi dans une unité de production résidente. Il s’agit d'une po-
pulation évaluée en moyenne annuelle où chaque personne compte pour une unité, quelle que soit la durée de son travail.
Sources : Insee, comptes nationaux pour l’emploi intérieur ; Unedic pour les salariés du tourisme au 31 décembre.
Fiches - Le tourisme dans l'économie 79
Fiche103.ps
N:\H256\STE\Gprnqg Mireille\tourisme2008\fiches\103\Fiche103.vp
jeudi 12 mars 2009 12:03:12Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
1.4 Poids du tourisme dans les échanges extérieurs
À l’exception de l’année 2004, les voyages Si le nombre des séjours des Français à l’étran-
constituent le premier poste excédentaire de ger reste stable en 2007, la durée moyenne de
la balance des paiements depuis 1989, ces séjours augmente de 3 % par rapport à
devant les secteurs agroalimentaire et 2006. La ligne « dépenses » de la balance des
automobile ; l’excédent touristique s’établit à paiements est elle aussi en hausse, passant de
12,8 milliards d’euros en 2007, après 24,8 milliards d’euros en 2006 à 26,8 milliards
12,1 en 2006. Le record avait été en 2007.
établi en 2000 avec un excédent touristique Les prix constituent un élément caractéristique
de 14,1 milliards d’euros. Avec 37 % des de la compétitivité touristique d’un pays, mais
recettes et 28 % des dépenses, les voyages il faut les apprécier en prenant en compte les
représentent également le premier poste au effets liés au taux de change. En 2007, le
sein des échanges de services. dollar continue à se déprécier vis-à-vis de
Les recettes touristiques s’établissent à 39,6 milliards l’euro : cette dépréciation dépasse 8 % en
d’euros en 2007 contre 36,9 milliards d’euros en 2007 après 6 % en 2006, contraignant les
2006. Elles augmentent de 7,2 %, essentielle- touristes américains à restreindre leurs
ment en raison d’une hausse de la fréquentation dépenses. Ainsi, les recettes provenant de
des touristes et excursionnistes européens en résidents des États-Unis augmentent de 6,3 %
France. Compte tenu de la hausse des prix dans seulement alors que les arrivées croissent de
le secteur du tourisme (+ 2 % en 2007), les 8,9 %. De même, le yen perd 5 % par rapport
recettes enregistrées en 2007 augmentent de à l’euro en 2007 : les recettes provenant des
5,1 % en volume par rapport à 2006. touristes japonais diminuent de 4,2 % et les
En 2007, les touristes européens représentent nuitées hôtelières japonaises reculent de 5 %
81 % de ces recettes, tandis que les États-Unis par rapport à 2006. Seule la parité livre-euro
et le Japon en représentent 6 %. Ainsi la est restée stable en 2007. Au total, la compé-
progression des recettes pour les touristes titivité des pays de la zone euro, et de la
européens compense la diminution des recet- France en particulier, diminue en 2007 par
tes en provenance de clientèles plus lointai- rapport à celle des pays situés en dehors de
nes, notamment asiatiques. cette zone.
Définitions
Voyages : les voyageurs intéressant le tourisme sont appelés « visiteurs » : ils se répartissent en « touristes » qui
passent au moins une nuit hors de leur domicile et en « excursionnistes », visiteurs de la journée uniquement.
L’enquête sur les visiteurs de l’étranger (EVE), réalisée par TNS-Sofres pour la direction du Tourisme et la Banque de
France, permet de suivre l’évolution des comportements touristiques de la clientèle non résidente. Cette enquête
est réalisée en continu auprès des touristes non résidents, à leur sortie du territoire. Elle porte notamment sur les
dépenses réalisées par les touristes lors de leur séjour en France.
Balance des paiements : la balance des paiements, élaborée par la Banque de France, retrace l’ensemble des
opérations réelles et financières entre résidents et non-résidents au cours d ’une année.
Pour en savoir plus
« La balance des paiements et la position extérieure de la France en 2007 », Banque de France et ministère de
l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi, 2008.
« Chiffres clés du tourisme », édition 2008, direction du Tourisme, consultable sur :
http://statistiques.tourisme.gouv.fr.
« Compte satellite du tourisme 2007 », direction du Tourisme, juin 2008.
80 Le tourisme en France, édition 2008
1104.ps
N:\H256\STE\Qzxc66 Sylvie\_DONNEEs\Tourisme 2008\104\104.vp
jeudi 12 mars 2009 13:01:33Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Poids du tourisme dans les échanges extérieurs 1.4
1. Recettes du poste « voyages » de la balance des paiements de la France
en millions d’euros
Évolution 2007/2006
Pays d’origine 2004 2005 2006 2007
(en %)
36 409 35 385 36 912 39 598 7,3Monde
Europe 30 915 29 500 30 661 32 066 4,6
Allemagne 6 632 6 087 5 868 6 244 6,4
Royaume-Uni 5 888 5 882 5 963 6 211 4,2
Belgique et Luxembourg 5 288 4 894 5 083 4 691 – 7,7
Italie 3 047 2 887 3 027 3 335 10,2
Pays-Bas 2 570 2 782 3 176 3 243 2,1
Suisse 3 247 2 474 2 549 2 875 12,8
Espagne 1 705 1 793 2 102 2 346 11,6
Amériques 2 786 3 030 3 290 3 974 20,8
dont : États-Unis 1 771 1 854 1 910 2 030 6,3
Asie, Moyen-Orient, Océanie 1 722 1 900 1 992 2 349 17,9
dont : Japon 316 362 359 344 – 4,2
Afrique 987 955 970 1 210 24,8
Sources : Banque de France ; direction du Tourisme.
2. Ligne « Voyages » de la balance des paiements 3. Solde extérieur de la France en 2007
en milliards d'euros en milliards
7045
ImportationsRecettes
60 Exportations
50
30
40
Dépenses
30
2015
10
Solde
0
0 Automobile TourismeIndustries Énergie
agroalimentaires1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
Source : Banque de France. Sources : Insee, comptes nationaux ; Banque de France pour le tourisme.
4. Évolution des nuitées hôtelières américaines et du cours du dollar
base 100 en janvier 1995, données CVS
200
Nuitées hôtelières
11 septembre 2001
160
Guerre en Irak
120
Parité dollar-euro
80
janv- janv- janv- janv- janv- janv- janv- janv- janv- janv- janv- janv- janv- janv-
95 96 97 98 99 00 01 02 03 04 05 06 07 08
Sources : Insee ; direction du Tourisme, EFH ; Banque de France.
Fiches - Le tourisme dans l’économie 81
2104.ps
N:\H256\STE\Qzxc66 Sylvie\_DONNEEs\Tourisme 2008\104\104.vp
jeudi 12 mars 2009 13:01:34Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
1.5 Part de la France dans le tourisme mondial
En terme d’arrivées, la France est le premier représente 17 % des arrivées de touristes
pays avec 82 millions d’arrivées de touristes en 2007 contre 19,7 % en 2000.
en 2007. Toutefois, 18 % d’entre eux ne font La prépondérance des courts séjours fait que
que transiter par la France en y passant la part de la France dans les recettes du
seulement une nuit. Ainsi, c’est seulement tourisme international est plus réduite que sa
pour 68 millions de touristes que la France part dans les arrivées : 6,3 % des recettes du
constitue la destination principale. Parmi ces tourisme mondial et 12,5 % des du
arrivées, seulement 44 millions donnent lieu européen en 2007. La France est
à des séjours de 4 nuits ou plus. Par ailleurs, devancée par les États-Unis, qui reçoivent
114 millions de visiteurs étrangers sont venus 13 % des recettes du tourisme international et
en France en 2007 sans y passer la nuit. La par l’Espagne avec 6,7 %. La part de la France
France est essentiellement un pays de courts fluctue selon les années : 7,7 % en 1991,
séjours et, pour un certain nombre de 6,5 % en 2000, 8,2 % en 2004 et 6,3 %
visiteurs, un pays de transit. La très grande en 2007.
majorité des touristes étrangers vient Les Européens sont nombreux à venir en
d’Europe (plus de 87 % en 2007). Les touris- France, mais la France n’est pas forcément la
tes originaires des Amériques ne représentent première destination des touristes
que 7 % des arrivées et ceux en provenance européens. 18,4 % des touristes allemands
d’Asie, moins de 5 %. et 21,5 % des touristes britanniques sont
En 2007, la part de la France dans les arrivées venus en France en 2006. Dans le tourisme
de touristes internationaux est de 9,1 % mondial, la France a représenté la destina-
(11,2 % en 2000). Cette part est en légère tion de seulement 5 % du nombre des touris-
baisse, car si le nombre d’arrivées de touristes tes américains et 5,7 % de celui des touristes
internationaux en France augmente, le japonais.
tourisme mondial progresse plus encore. La En matière de dépenses, les Britanniques ont
France est suivie par l’Espagne, qui détient consacré 11,8 % de leur budget tourisme à
6,6 % des arrivées de touristes internationaux leurs voyages en France en 2006 (contre
en 2007 (soit 59 millions) et les États-Unis qui 9,1 % en 2003) et les Allemands 10 % (6 %
en recueillent 6,2 %. La part de l’Espagne en 2003). Les touristes originaires des
progresse régulièrement depuis 2000 alors États-Unis ont consacré seulement 3,1 % de
que celle de la France a tendance à diminuer. leurs dépenses touristiques à la France et les
Par rapport au tourisme européen, la France Japonais 1,2 %.
Définitions
Arrivées : le nombre d’arrivées aux frontières correspond au nombre de séjours de touristes étrangers en France
une année donnée.
Touriste international : l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) considère comme touriste international
toute personne qui passe une nuit au moins dans le pays visité, dans le but autre que d’y exercer une profession
rémunérée. Ces touristes peuvent être des non-résidents étrangers ou des nationaux résidant à l’étranger. Les voya-
geurs intéressant le tourisme sont appelés « visiteurs » : ils se répartissent en « touristes » qui passent au moins une
nuit hors de leur domicile, et en « excursionnistes », visiteurs de la journée uniquement.
Pour en savoir plus
« Baromètre OMT du tourisme mondial », juin 2008, consultable sur www.world-tourism.org
« Mémento du tourisme 2008 », direction du Tourisme, septembre 2008.
« Compte satellite du tourisme 2007 », direction du Tourisme, juin 2008.
« Le tourisme international en France en 2007 », Tourisme Infos Stat n° 2008-5, juin 2008, consultable sur
http://statistiques.tourisme.gouv.fr
82 Le tourisme en France, édition 2008
105.ps
N:\H256\STE\Q3mc1e Pascal\_DonnØes\Tourisme\105\105.vp
jeudi 12 mars 2009 11:31:01

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.