Formation initiale : La baisse démographique, un enjeu pour la politique éducative

De
Publié par

En dix ans, le nombre d'élèves scolarisés dans l'Académie de Rouen a chuté de 20000, soit près de 10%. Cette évolution significative touche essentiellement le premier degré (enseignement élémentaire et préélémentaire). Malgré la volonté politique d'accroître les taux de scolarisation aux plus jeunes âges, cela n'a pas suffi à compenser la baisse démographique
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

POPULATION - SOCIETE
Formation initiale
La baisse démogra-
phique, un enjeu pour
53la politique éducative
ien que la natalité en diminuaient assez régulièrementEn dix ans, le nombre
Haute-Normandie ait amor depuis 1994 et qui avaient connu-d’élèves scolarisés dans Bcé une légère reprise depuis une baisse assez sensible en 1998,
l’Académie de Rouen a 1995, les effectifs du premier degré accusent une chute de 2 300 élèves,
continuent à décroître sensible soit -2%, cette année. Ces effectifs-chuté de 20 000, soit près de
ment ; en effet, la baisse démogra devraient continuer à regresser,-
10%. Cette évolution
phique connue les années précé mais de façon atténuée (de l’ordre-
significative touche dentes poursuit sa répercussion sur de -1%). Par ailleurs, le taux de re-
les effectifs de l’enseignement élé doublement en quatrième a été ex- -essentiellement le premier
mentaire à la rentrée 1999. ceptionnellement élevé cette année :
degré (enseignement Les écoles primaires de la ré passant de 6,5% en 1998 à 8% en-
élémentaire et gion perdent encore 3 400 élèves en 1999, ce taux de redoublement de
une année, soit -2,6% après avoir quatrième est sans doute à rappro-préélémentaire). Malgré la
perdu 2 700 élèves l’année passée. cher de la disparition des quatriè-
volonté politique d’accroître Cette tendance reste proportion mes et troisièmes technologiques-
nellement plus marquée en de collèges et des quatrièmes techles taux de scolarisation aux -
Seine-Maritime que dans l’Eure. nologiques de lycées
plus jeunes âges, cela n’a
Néanmoins, l’enseignement professionnels. Nonobstant l’effet
pas suffi à compenser la préélémentaire gagne près de 500 de la baisse démographique, qui a
élèves (soit +0,7%), sous l’effet touché deux fois plus ces niveauxbaisse démographique.
conjugué de la reprise de la natalité de formation en Seine-Maritime, la
et de la progression du taux de sco tradition régionale d’une formation-
larisation des plus jeunes enfants professionnelle a pu aussi entraîner
(25,7% à 2 ans et 96,8% à 3 ans). un déplacement des effectifs de col-
Cette hausse des effectifs de mater lèges vers les lycées professionnels.-
nelles n’est cependant due qu’au Ainsi, le second cycle professionnel
département de l’Eure. a-t-il vu ses effectifs augmenter de
près de 5% en six ans avant d’at-
teindre un palier en 1998. Cette spé-
cificité régionale a touché de laMoins d’élèves aussi
même manière les deux départedans le second degré -
ments. Le second cycle général et
Le second degré n’est pas épar technologique, qui avait connu une-
gné par la baisse démographique, diminution de ses effectifs depuis
en particulier pour ce qui concerne 1993, a vu le nombre de ses élèves
le premier cycle d’enseignement croître de nouveau depuis 1996
(collèges et troisièmes technologi pour atteindre, à la rentrée 1999,-
ques de lycées professionnels). Ain l’effectif de 49 300 élèves. Par rap- -
si, les effectifs de premier cycle qui port à l’année dernière, ses effectifs
AVAL 89 2e TRIMESTRE 2000POPULATION - SOCIETE
LES EFFECTIFS SCOLARISÉS EN HAUTE-NORMANDIE PAR NIVEAU DE FORMATION (public et privé)
1999-2000
1993-1994 1994-1995 1995-1996 1996-1997 1997-1998 1998-1999 Eure Seine- Haute-
Maritime Normandie
Premier degré (enseignement
préélémentaire et élémentaire) 219 926 218 221 216 870 212 247 207 548 204 201 63 446 137 888 201 334
Second degré dont : 189 565 190 530 189 820 189 778 189 870 188 580 54 361 132 232 186 593
Premier cycle (y compris 4e et
3e technologique de LP) 118 319 119 468 119 303 118 762 117 010 115 110 35 224 77 616 112 840
Second cycle professionnel 23486 23 685 23 838 24 196 24 800 24 570 5 804 18 657 24 461 cycle général et
technologique 47 760 47 377 46 679 46 820 48 060 48 900 13 333 35 959 49 292
(e)Université 31 604 32 791 34 080 33 146 31 573 32 006 /// /// 31 275
54
Unités: élève, étudiant Source : Éducation nationale - Académie de Rouen
(e) : estimation
vraient conduire les effectifs du se-MOINS D’ÉLÈVES PAR CLASSE
cond cycle général et technologique
Malgré la hausse des effectifs de second cycle Certes, on peut opposer à cet indicateur qu’il à amorcer un mouvement de dé-
général et technologique (seconde à terminale) n’est qu’une valeur moyenne ; néanmoins, on croissance et ce, pour une dizaine
depuis 1995, le nombre moyen d’élèves par a pu observer qu’en un an, le nombre de
d’années. Ces tendances seront uneclasse s’est réduit, notamment en terminale, dans classes dont l’effectif était supérieur à 35
l’Académie de Rouen comme en France. Il est élèves a été réduit d’un tiers. En outre, occasion pour l’académie de ré-
ainsi passé de 30,3 élèves par division en 1994 à quelques enseignements ne se font pas en
duire un peu plus le nombre d’élè-28,8 en 1999 dans le secteur public de division, en classe entière, mais en groupe
l’académie. d’élèves. Le Rectorat de Rouen s’est donc ves par classe et de développer
Que ce soit aux niveaux première ou terminale, donné pour objectif d’étudier au plus juste le l’aide individualisée auprès des
Rouen affiche un nombre moyen d’élèves par nombre d’heures d’enseignement dispensées
jeunes. Mais elles auront aussi pourdivision d’environ un élève de plus que pour la par niveau de formation et par établissement,
France : 28,1 en première et 28,8 en terminale. tantôt en division, tantôt en groupe. conséquence de devoir adapter au
plus juste les spécialités de forma-
NOMBRE MOYEN D’ÉLÈVES PAR CLASSE tion aux besoins de l’économie lo-
1994-1995 1995-1996 1996-1997 1997-1998 1998-1999 1999-2000 cale, surtout dans le second cycle
Première générale et technologique professionnel.
Académie de Rouen 28,3 28,4 28,7 28,4 28,8 28,1
France métropolitaine 27,4 27,6 27,7 27,7 27,8 27,1
Terminale générale et technologique
Académie de Rouen 30,3 28,9 28,5 28,5 28,4 28,8
Quelques brevets à l’honneurFrance métropolitaine 29,4 28,6 28,2 28,3 28,3 28,0
Unité : élève du secteur public Source : Éducation nationale - Base centrale de pilotage
Après une année “record” en
1998 pour la réussite aux examens,
notamment professionnels, de ni-
sont restés relativement stables, de terminale plus important, lié à
veau V et du baccalauréat général et
malgré un faible taux de passage de un taux de réussite plus faible aux
technologique, seuls le diplôme na-
troisième en seconde entre 1998 et baccalauréats des séries L et S, qui
tional du brevet (DNB) et le brevet de
1999 : environ 54% dans l’Académie ont permis au second cycle général
technicien supérieur (BTS) enregis-
de Rouen contre 57% en France mé et technologique de se maintenir à-
trent des taux de réussite significati-
tropolitaine. Ce sont en fait l’accueil ce niveau.
vement plus élevés en 1999 : respecti-
de générations encore nombreuses Néanmoins, dès la rentrée 2001, 75,7% contre 73,7% et 63,6%
en 1999 et le nombre de redoublants les tendances démographiques de-
contre 60,8% en 1998.
Les effectifs d’entrée à l’univer-
LES RÉSULTATS AUX PRINCIPAUX EXAMENS DANS L’ACADÉMIE DE ROUEN sité pour l’année 1999-2000
Session 1999 Session 1998 décroissent tout naturellement
Admis Taux de réussite Taux de réussite après le moindre taux de réussite
Diplôme national du brevet 19 615 75,7 73,7 aux baccalauréats généraux : il y a
Certificat d’aptitude professionnelle 7 488 76,8 77,6 ainsi, par rapport à l’année
Brevet d’enseignement professionnel 7 481 69,3 74,4 précédente, 2% en moins d’étu-
Baccalauréat 14 768 75,4 77,1
diants à la rentrée universitaire général 7 195 74,2 77,5 technologique 4 730 76,4 76,2
Baccalauréat professionnel 2 843 77,3 77,6
Isabelle LE BLONDBrevet de technicien supérieur 2 647 63,6 60,8
Rectorat de l’Académie de Rouen
Unités: élève, % Source : Éducation nationale - Académie de Rouen
AVAL 89 2e TRIMESTRE 2000

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.