Garder et faire garder son enfant

De
Publié par

L'arrivée d'un enfant au sein d'un foyer est pour ses parents un événement majeur générateur de changements en termes de rythme de vie et d'organisation, notamment pour assurer sa garde. La moitié des enfants âgés de 4 mois à moins de 2 ans et demi sont gardés à la maison par un des parents qui ne travaille pas ou s'arrête parfois de travailler pour des raisons qui peuvent être affectives mais aussi financières. Les parents peuvent également confier leur enfant. Ils peuvent recourir à une garde soit onéreuse telle qu'assistante maternelle (elles accueillent 17 % des jeunes enfants), crèche (10 %) ou garde à domicile (1 %), soit gratuite (6 % des enfants sont confiés à leurs grands-parents). Le coût et la proximité au domicile du lieu de garde interviennent également dans le choix du mode de garde.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 47
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins

Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Population, famille 1
Garder et faire garder son enfant
Nathalie Blanpain*
L’arrivée d’un enfant au sein d’un foyer est pour ses parents un événement
majeur générateur de changements en termes de rythme de vie
et d’organisation, notamment pour assurer sa garde. La moitié des enfants
âgés de 4 mois à moins de 2 ans et demi sont gardés à la maison par
un des parents qui ne travaille pas ou s’arrête parfois de travailler pour
des raisons qui peuvent être affectives mais aussi financières. Les parents
peuvent également confier leur enfant. Ils peuvent recourir à une garde
soit onéreuse telle qu’assistante maternelle (elles accueillent 17 %
des jeunes enfants), crèche (10 %) ou garde à domicile (1 %), soit gratuite
(6 % des enfants sont confiés à leurs grands-parents). Le coût
et la proximité au domicile du lieu de garde interviennent également
dans le choix du mode de garde.
e recours à un mode En outre, seuls les enfants de moins Un choix de garde
de garde, s’il est envi- de 2 ans et demi sont retenus. En lié aux caractéristiquesL sagé dès avant la nais- effet, à cet âge, la scolarisation à de la famille
sance, ne devient bien sûr la maternelle peut commencer :
effectif qu’à la fin du congé de certes, le recours à un mode de
maternité pour les mères qui garde peut demeurer nécessaire, La moitié des enfants âgés de
travaillent. C’est pourquoi en l’absencedescolarisation ou 4 moisàmoinsde2 ansetdemi
cette étude (encadré 1) s’inté- pour la garde en dehors des heu- ont un de leurs parents à la mai-
resse aux enfants de 4 mois res d’école ; néanmoins, il se fait son et sont gardés principale-
ou plus pour qui les parents surdesplageshorairesplusres- ment (encadré 1) par celui-ci
ont déjà opté pour un mode treintes et représente un effort fi- (figure 1). Pour expliquer cette
d'accueil. nancier moindre. décision, le parent mentionne le
* Nathalie Blanpain est chargée d’études à la direction de la Recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques au ministère de la
Santé et des Solidarités et au ministère de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement.
Données sociales - La société française 77 édition 2006
029imp.ps
N:\H256\STE\Gprnqg\DS2006\029\029 partie 2.vp
vendredi 17 mars 2006 16:00:59Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
1 Population, famille
plus souvent le désir de dévelop- garde et des impôts et à la per- Le rang de l’enfant dans la fratrie
perlelienavec sonenfant. De ception de l’allocation parentale oriente également très nettement
plus, 11 % sont également gardés d’éducation (APE). L’arbitrage la décision. Ainsi, en 2002, seuls
principalement par leurs parents, estd’autantplusenfaveurde 44 % des aînés sont gardés par
alors que ceux-ci travaillent. Ce la cessation d’activité que le leurs parents, alors qu’environ
paradoxe s’explique aisément : salaire effectif ou potentiel si 70 % des cadets et plus de 80 %
5 % des enfants ont un parent elles ne travaillent pas est des benjamins le sont. La mise
qui travaille à mi-temps et peu- faible. Pour ce choix, les en placedel’allocation parentale
vent donc être avec lui une conditions de travail, telles que d’éducation (APE) de rang 2
grande partie de la semaine, et pénibilité, horaires atypiques, dans les années quatre-vingt-dix
1 % des enfants reste à domicile temps de transport, ou encore avait entraîné une diminution
auprès d’un parent qui y exerce l’importance accordée à la car- notable du taux d’activité des
sa profession. Enfin, pour les rière entrent également en ligne mères. Cette allocation était ac-
5%restants,lepèreetlamère de compte (Meda et alii, 2003). cordée à compter de la naissance
ont des horaires ou des jours de
travail décalés qui leur permet-
Figure 1 - Mode d'accueil principal des enfants âgés de 4 moistent d’assurer majoritairement la
à 2 ans et demigarde en se relayant.
Ce sont donc au total 40 % des
enfants âgés de 4 mois à 2 ans et
demi qui ne sont pas gardés
principalement par leur père ou
leur mère. Leurs parents les
confient une grande partie de la
semaine à une personne non ré-
munérée (grands-parents, etc.), à
une personne rémunérée (assis-
tante maternelle agréée ou non,
garde d’enfant) ou à une struc-
turepayantetellequecrèchecol-
lective.
Les disparités sont toutefois
importantes, notamment en
fonction de la catégorie socio-
professionnelle de la mère :
24 % des enfants dont la mère
est cadre sont gardés principa- Encadré 1
lement par leurs parents, contre
80 % de ceux dont la mère est L’enquête Modes d’accueil et de garde des jeunes enfants
ouvrière (figure 2). Les écarts
L’enquête Modes d’accueil et de Une semaine comprend 168 heu-selon la catégorie profes-
garde des jeunes enfants aété réa- res. La quasi-totalité des parents
sionnelle du père sont moins lisée en mai et juin 2002. Les pa- de l’enquête passent au moins
marqués et sont dus presque rents indiquent à l’aide d’un 120 heures de la semaine avec
calendrier quelles personnes sont leurs enfants, cela correspond paruniquement à l’homogamie
présentes auprès de leur(s) en- exemple aux nuits et ausocioprofessionnelle. En effet, à
fant(s) au cours d’une semaine week-end. Il reste 48 heures où
catégorie de la mère donnée, la
type du lundi au dimanche. Cette les parents gardent leur enfant ou socioprofessionnelle semainedoit êtrelaplusreprésen- le confient à un mode de garde.
du père joue peu sur la décision tative de l’année (hors vacances et Pendant ces 48 heures, si les pa-
situations imprévues). L’enquête rents gardent l’enfant 30 heuresde garder son enfant. Les mères
porte également sur les montants et le confient à une assistante ma-comparent probablement les
dépensés par type d’accueil, ainsi ternelle pendant 18 heures, le
pertes financières dues à l’ab- que sur les aides éventuelles (allo- mode de garde principal est la
sence de salaire aux gains liés à cations, réductions d’impôt). garde des parents.
la diminution des coûts de
Données sociales - La société française 78 édition 2006
029imp.ps
N:\H256\STE\Gprnqg\DS2006\029\029 partie 2.vp
vendredi 17 mars 2006 16:01:01Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Population, famille 1
du deuxième enfant, ce qui ex- prégnantes lorsque le nombre enfants confiés à leurs grands-parents
plique en partie les différences de d’enfants augmente. Enfin, il ne (6 % d’entre eux) et ceux qui sont
mode de garde entre le premier faut pas négliger l’effet de struc- gardés par un autre membre de
et le deuxième enfant. Là encore, ture : les femmes qui ont trois en- la famille (1 %). L’assistante ma-
l’arbitrage financier est plus en fantsouplussontmoins ternelle non agréée, c’est-à-dire non
faveur du renoncement à l’activi- diplômées et de ce fait s’arrêtent déclarée, concernerait de 2 % à
télorsquelenombred’enfants plus souvent de travailler. 3,5 % des enfants (encadré 2). Les
est supérieur ou égal à deux. Il gardes d’enfants à domicile veillent
est possible que les écarts entre sur 1 % des enfants. Enfin, 0,5 %
aînés et cadets s’amenuisent avec des enfants sont concernés par unL’assistante maternelle :
l’entrée en vigueur de la presta- autremodeindividueldegardele plus répandu
tion d’accueil du jeune enfant en (ami, autre personne extérieure à la
des modes de garde
2004. Elle ouvre droit au complé- famille, …).
ment de libre choix d’activité
(CLCA) dès le premier enfant Hors la garde par les parents, Dans la suite, seuls les enfants
pendant une période de 6 mois. l’accueil par une assistante mater- âgés de 4 mois à 2 ans et demi
Toutefois, des différences de nelle agréée est le plus répandu qui ne sont pas gardés principa-
taux d’activité des mères selon des modes d’accueil : 17 % des lement par leurs parents seront
lenombred’enfants existaient, enfants passent la journée princi- retenus. 92 % de ces enfants ont
même si elles étaient moindres, palement en sa compagnie des parents ayant un emploi ou
avant l’extension de l’APE aux nais- (figure 1). En deuxième position, étudiants, 5 % ont au moins un
sances de rang 2. Les contraintes les crèches accueillent 10 % des de leurs parents au chômage et
d’organisation sont bien sûr plus enfants. Viennent ensuite les 3 % ont au moins un de leurs
parents au foyer ou en congé pa-
Figure 2 - Mode de garde principal selon la catégorie rental. En outre, leurs parents
socioprofessionnelle des parents et le rang dans la fratrie
disposent de davantage de res-en %
sources que la moyenne : seuls
Parents Autres modes 10 % ont des revenus par unité
de garde que
de consommation ne dépassant
parents :
Un des pas 800 euros par mois, alorsLes deux grands-parents, Total
parents que c’est le cas de 30 % de l’en-parents Total assistante
ne travaille semble des parents ayant des en-travaillent maternelle,
pas*
fants de cet âge.crèche, …
Catégorie socioprofessionnelle de la mère
Cadre 20 4 24 76 100 L’influence
Profession intermédiaire 28 13 41 59 100 du rang dans la fratrie,
Employée 53 12 65 35 100
du lieu d’habitation
Ouvrière 67 12 79 21 100
et des niveaux de vie
Catégorie socioprofessionnelle du père
sur le mode de garde
Cadre 31 7 38 62 100
Profession intermédiaire 39 12 51 49 100 Parmi les familles qui font gar-
Employé 51126337 100 der leurs enfants, les cadets sont
Ouvrier 59117030 100 relativement moins souvent
confiés à la crèche que les aînésRang de l’enfant dans la fratrie
(figure 3). Leurs parents optent
Aîné 32 12 44 56 100
davantage pour l’assistante ma-
Cadet 59 10 69 31 100
ternelle. Pourtant, les tarifs de
Benjamin 75 9 84 16 100
crèche sont en général plus at-
Ensemble 50 11 61 39 100 tractifs pour les enfants de
rang 2. Le barème national de la* Dont congé parental, congé maternité, congé formation.
Champ : les enfants âgés de 4 mois à 2 ans et demi. caisse nationale d’allocations fa-
Lecture : 24 % des enfants dont la mère est cadre sont gardés principalement par leurs parents. miliales prévoît en effet un mon-
Source : Drees, enquête Modes d’accueil et de garde des jeunes enfants, juin 2002. tant égal au maximum à 10 %
Données sociales - La société française 79 édition 2006
029imp.ps
N:\H256\STE\Gprnqg\DS2006\029\029 partie 2.vp
vendredi 17 mars 2006 16:01:02Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
1 Population, famille
des revenus imposables, contre garde par une assistante mater- 100 enfants de moins de trois
12 % pour les aînés. Ce résultat nelle pour les cadets en raison de ans. Le nombre de places chez
s’explique au moins en partie par certaines facilités qu’elle peut les assistantes maternelles s’a-
un effet d’offre de places à proxi- permettre, par exemple, s’occu- menuise avec la taille de l’unité
mité du domicile au moment de per de l’aîné à la sortie de l’école. urbaine, en raison notamment
la naissance des enfants. De la de l’exiguïté des logements qui à 3 ans, la part des en- L’assistante maternelle est retenue ne permet pas d’obtenir l’agré-
fants habitant dans les villes-cen- à la campagne, les grands-parents ment. Globalement, plus l’offre
tres, et notamment des premiers le sont dans les villes de petite ou départementale de places en crè-
enfants, diminue au profit des moyenne taille. Enfin, la crèche et ches et assistantes maternelles
communes de banlieue. Ainsi, la garde d’enfants à domicile sont est importante, plus les parents
quand le cadet vient au monde, l’apanage des grandes villes et de y ont recours : dans les départe-
certaines familles ont déménagé l’agglomération parisienne. Ces ments les plus dotés, 73 % des
et n’habitent plus dans les vil- recours illustrent notamment parents choisissent ces modes
les-centres où l’offre en crèche l’hétérogénéité de l’offre d’une de garde, contre 62 % des pa-
est la plus abondante mais en commune à l’autre. C’est en effet rents habitant dans les départe-
banlieue où elle est insuffisante. à Paris que l’offre départemen- ments les moins pourvus
D’autres explications sont possi- tale en crèches est la plus abon- (figure 3). Le recours à l’assis-
bles, comme le fait de préférer la dante, avec 31 places pour tante maternelle « au noir » est
Figure 3 - Mode de garde principal pour les enfants qui ne sont pas gardés par leurs parents
en %
Assistante maternelle ou crèche
Assistante Garde
Grands-
Assistante Crèche maternelle d’enfants Autre Total
parents
maternelle (dont crèche Total non déclarée à domicile
agréée familiale)
Rang de l’enfant dans la fratrie
Aîné 42 28 70 15 9 3 3 100
Cadet 49 14 63 17 11 3 6 100
Taille d’unité urbaine
Commune rurale 62 6 68 18 8 1 5 100
Unité urbaine – de 100 000 habitants 48 18 66 22 10 1 1 100
+ de 100 000 habitants 35 34 69 14 9 4 4 100
Agglomération parisienne 27 41 68 4 11 9 8 100
Places auprès d’une assistante maternelle agréée ou en crèche par département pour 100 enfants de moins de 3 ans
34 places et moins 33 29 62 18 11 3 6 100
De35à50places 4622681310 5 4 100
51 places et plus 48 25 73 16 7 1 3 100
Niveaux de vie des parents *
er
1 quartile 30 27 57 21 12 1 9 100
e
2 quartile 43 23 66 19 9 0 6 100
e
3 quartile 51 27 78 11 8 3 0 100
e
4 quartile 48 22 70 8 10 10 2 100
Ensemble 43 25 68 15 10 3 4 100
er* Les quartiles de niveaux de vie ont été calculés pour les familles qui font garder leur enfant. L’échelle Insee a été utilisée, soit 1 uc au 1 adulte, 0,5 aux autres
personnes de 14 ans ou plus et 0,3 aux enfants de moins de 14 ans.
Champ : les enfants âgés de 4 mois à 2 ans et demi qui ne sont pas gardés principalement par leurs parents.
erLecture : parmi les enfants qui ne sont pas gardés par leurs parents, 30 % des enfants dont le niveau de vie des parents est dans le 1 quartile sont confiés
principalement à une assistante maternelle agréée.
Source : Drees, enquête Modes d'accueil et de garde des jeunes enfants, juin 2002.
Données sociales - La société française 80 édition 2006
029imp.ps
N:\H256\STE\Gprnqg\DS2006\029\029 partie 2.vp
vendredi 17 mars 2006 16:01:03Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Population, famille 1
alors plus fréquent. Ainsi, parmi ayant de faibles revenus sont en (7 % par exemple lorsque les en-
les parents qui font garder leurs moyenne moins éloignés géogra- fants sont confiés à une assis-
enfants, 11 % recourent à une phiquement de leur famille d’ori- tante maternelle). Par ailleurs, à
assistante maternelle non dé- gine : qu’ils soient gardés ou non, revenus identiques, les parents
clarée dans les départements ou 62 % des enfants des familles du élevant seuls leur enfant sollici-
erl’offre est faible, contre 7 % dans 1 quartile de niveaux de vie rési- tent davantage les grands-parents
lesdépartementsoùl’offre est dent à moins de 30 minutes de en tant quemodedegardeprin-
abondante. Dans les départe- trajet du domicile de l’un de leurs cipal que ceux vivant en couple.
ments les moins dotés, l’emploi grands-parents, contre 45 % des Leurs contraintes professionnel-
ed’une garde d’enfant à domicile enfants des familles du 4 quar- les, souvent plus prégnantes en
(simple ou partagée avec une tile. Les familles aisées recourent l’absence d’un conjoint, peuvent
autre famille) est également plus quant à elles davantage à la garde les conduire à choisir un mode
fréquent et les parents font da- à domicile et sollicitent moins de garde plus souple du point de
vantage appel à la famille (frère, souvent les grands-parents. vue des horaires ou à privilégier
sœur, oncle, tante,…) ou à d’au- une formule permettant une pré-
tres modes d’accueil individuels senceaffectiveimportanteauprès
(amis, voisins, …). de leur enfant.Les grands-parents :
un mode de garde
Parmi les familles qui confient
souple et gratuiterleurs enfants, celles du 1 quar- Les familles modestes
tile de niveaux de vie sont relati- recourent relativement plus
vement moins nombreuses à Même à éloignement identique, àlacrèchequ’àl’assistante
recourir à une assistante mater- le recours aux grands-parents est
maternelle agréée
nelle (30 % contre 48 % pour le moins fréquent lorsque les res-
e4 quartile) et ont plutôt opté sources augmentent ; les parents
pour la crèche, la famille ou les sont 45 % à évoquer le faible Toutes choses égales par ailleurs,
grands-parents (21 %, contre coût comme raison principale ou (c’est-à-dire à offre identique
8 %). Ce dernier choix s’explique secondaire de ce choix, alors que de places au niveau du dé-
en partie par une plus grande cette raison est moins citée pour partement, à éloignement des
proximité. En effet, les parents tous les autres modes d’accueil grands-parents et à rang dans la
Encadré 2
Les assistantes maternelles
Les assistantes maternelles puis le Centre et à l’Est la àcetitre,del’aideàlafamille
agréées accueillent des enfants à Bourgogne et la Franche-Comté). À pour l’emploi d’une assistante ma-
leur domicile. L’agrément est ac- l’opposé, les régions du Nord et du ternelle agréée (AFEAMA).
cordé sur décision du président du Sud disposent de moins de places. Celle-ci comprend la prise en
conseil général après vérification Si l’on considère l’ensemble des pla- charge de l’intégralité des cotisa-
par le service de protection mater- ces offertes chez les assistantes ma- tions sociales et le versement d’un
nelle et infantile des conditions ternelles ou en crèche, les complément, modulé en fonction
d’accueil : examen médical, envi- départements qui apparaissent glo- des ressources et couvrant une
ronnement familial, logement sa- balement les mieux dotés (au moins partie du salaire de l’assistante
lubre et suffisamment grand, etc. À 50 places pour 100 enfants de maternelle.
cette occasion, le nombre et l’âge de trois ans) sont ceux où le nombre
des enfants qui peuvent être ac- d’assistantes maternelles est le plus Certains parents déclarent par ail-
cueillis sont précisés. important. Les départements pro- leurs spontanément à l’enquêteur
ches de la Méditerranée, malgré une qu’ils recourent à une garde « au
Le nombre de places chez les assis- offre de garde en collectivité supé- noir ». Selon ces déclarations, ce
tantes maternelles agréées va de rieure à la moyenne, restent ceux, serait le cas pour environ 2 % des
4 pour 100 enfants de moins de avec le Nord et le Sud-Ouest où enfants, auxquels on peut ajouter
trois ans en Corse du Sud à 68 pla- l’offre totale est la plus faible. les familles déclarant recourir à
ces pour 100 enfants dans la une assistante maternelle sans bé-
Sarthe. Globalement, les départe- L’enquête permet d’estimer à envi- néficier ni de l’AFEAMA, ni de ré-
ments les mieux pourvus se situent ron 17 % le nombre d’enfants âgés ductions d’impôt. Ces situations
sur une ligne allant de Nantes à de 4 mois à 2 ans et demi gardés à concerneraient donc au total entre
Besançon (à l’Ouest les régions titre principal par une assistante 2 % et 3,5 % des enfants âgés de
Pays de la Loire, Poitou-Charentes, maternelle agréée et qui bénéficient, 4 mois à 2 ans et demi.
Données sociales - La société française 81 édition 2006
029imp.ps
N:\H256\STE\Gprnqg\DS2006\029\029 partie 2.vp
vendredi 17 mars 2006 16:01:04Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
1 Population, famille
Encadré 3
Des modes de garde à tous les coûts
Certains modes de garde sont gra- Cette hiérarchie se modifie avec la cient d’une réduction d’impôt. Le
tuits, la garde par les grands-pa- prise en compte des réductions coût de revient net d’une crèche est
rents principalement. Les autres d’impôt ou des allocations. Ainsi, de 1,1 euro par heure, ce qui place ce
modesdegardessontplusou l’AFEAMA, quasiment toujours mode de garde en deuxième position.
moins coûteux pour les parents. octroyée aux parents, ainsi qu’une
possible réduction d’impôt (lorsque Les parents ayant recours princi-
Les parents ayant recours à une le ménage est imposé sur ses reve- palement à une assistante mater-
crèche paient en moyenne 1,3 euro nus) diminuent le coût de revient de nelle « au noir » ne reçoivent
par heure et par enfant. C’est le l’assistante maternelle quasiment de évidemment pas d’aide, le coût de
mode de garde payant le moins moitié (soit 1 euro par heure et par revient reste donc de 1,5 euro par
cher, avant la prise en compte des enfant), et en fait le mode de garde heure. Le recours à une assistante
réductions d’impôt ou allocations le moins cher. maternelle non agréée comme
éventuelles. Ensuite, l’assistante mode de garde principal se révèle
maternelle « au noir » revient à Pour la crèche, les parents ne reçoi- donc plus cher qu’un mode de
1,5 euro par heure et par enfant, et vent pas d’allocations directement. En garde équivalent déclaré. Après ré-
l’assistante maternelle agréée à effet, le prix réglé à l’établissement est ductions d’impôt et allocations, le
2 euros. Enfin, la garde à domicile déjà réduit des subventions versées à la coût de revient d’une garde à domi-
représente un coût plus élevé de crèche par la caisse d’allocations fami- cile simple (non partagée avec une
5,4 euros. liales. Les parents imposables bénéfi- autre famille) reste le plus cher.
Figure 4 - Coût de garde des enfants non gardés par leurs parents*
en euros
Mode de garde principal
Coût total
mensuel
Allocations Coût horaireRéductionsdes gardes Coût
mensuelles Coût Nombre avant Coût
principale mensuel d’impôt
versées net d’heures allocations horaire
et de la garde moyennedirectement mensuel mensuel et net
secondaire principale
aux parents mensuelle réductions
Mode de garde principal
Assistantes maternelles agréées 321 318 139 29 150 158 2,0 1,0
Crèches (dont crèches familiales) 227 217 0 31 186 168 1,3 1,1
Assistantes maternelles
non déclarées 263 263 0 0 263 174 1,5 1,5
Gardes d’enfants
(non partagées) 999 938 0 189 749 173 5,4 4,3
Enfants gardés principalement par une assistante maternelle agréée selon les niveaux de vie des parents
er
1 quartile 279 273 157 4 112 142 1,9 0,8
e
2 quartile 297 295 143 25 127 154 1,9 0,8
e
3 quartile 320 316 131 35 150 157 2,0 1,0
e
4 quartile 370 369 132 42 195 171 2,2 1,1
Enfants gardés principalement en crèche (dont crèche familiale) selon les niveaux de vie des parents
er
1 quartile 132 127 0 8 119 169 0,7 0,7
e
2 quartile 186 186 0 25 161 158 1,2 1,0
e
3 quartile 259 257 0 45 212 170 1,5 1,2
e
4 quartile 351 315 0 48 267 174 1,8 1,5
* Hors frais de repas et d’entretien, …
Champ : les enfants âgés de 4 mois à 2 ans et demi qui ne sont pas gardés principalement par leurs parents.
Lecture : en moyenne, 321 euros sont dépensés par mois et par enfant gardé pricipalement par une assistante maternelle agréée. La plus grande part de cette
somme (318 euros) est destinée à régler les frais d’assistante maternelle.
Source : Drees, enquête Modes d’accueil et de garde des jeunes enfants, juin 2002.
Données sociales - La société française 82 édition 2006
029imp.ps
N:\H256\STE\Gprnqg\DS2006\029\029 partie 2.vp
vendredi 17 mars 2006 16:01:05Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Population, famille 1
Encadré 3 (suite)
e
La hiérarchie évolue également se- ternelle. À partir du 2 quartile de ni- type (la plus représentative de
lon les niveaux de vie des parents. veaux de vie, le coût net moyen d’un l’année), ont été retenus. Ils cor-
Les coûts horaires en crèche dé- enfant gardé par une assistante ma- respondent au prix payé par mois
pendent fortement de leurs res- ternelle est moins élevé que celui d’un par les parents. Pour le calcul des
sources, puisque les tarifs sont enfant gardé en crèche (figure 4). prix de revient après allocations
souvent calculés d’après le quo- et réductions d’impôt, les alloca-
tient familial. Finalement, pour les Les coûts correspondent exclusive- tions versées généralement direc-
er
familles se situant dans le 1 quar- ment aux sommes engagées pour ac- tement aux parents ont été
tile de niveaux de vie, la crèche ap- cueillir l’enfant (hors repas et frais retirées (la majoration AFEAMA).
paraît en moyenne comme le mode d’entretien). Les réductions d’impôt estimées
de garde le moins onéreux. Après sont celles qui ont été accordées
réductions et allocations, la crèche Seuls les coûts correspondant à des sur les impôts payés en 2003 et
revient en effet à 0,7 euro de l’heure, modes de garde réguliers, décrits correspondant aux frais de garde
contre 0,8 euro pour l’assistante ma- dans le calendrier de la semaine de 2002.
erfratrie donnés), les familles du 1 aprèsallocationsetréductions nombre de places chez les assis-
quartile de revenus, lorsqu’elles d’impôt. Le revenu ne joue alors tantes maternelles agréées est
ne gardent pas elles-mêmes leur pas significativement dans le faible. Les parents mentionnent
enfant, s’orientent davantage vers choix de ce mode d’accueil. peu le faible coût pour motiver
la crèche. Elles sont 49 % à invo- leur choix de ce mode d’accueil,
quer des raisons financières L’analyse toutes choses égales par mais citent majoritairement
comme raison principale ou se- ailleurs confirme le recours plus comme raison principale ou
condaire de leur recours à la fréquent à la garde « au noir » secondaire l’absence d’autres
crèche, contre 15 % des familles dans les départements où le solutions disponibles.
edu 4 quartile ayant fait le même
choix de garde. Au-delà du
er1 quartile, le revenu n’explique
plus le recours aux structures
Pour en savoir pluscollectives. Les choix éducatifs
(éveil, action pédagogique et édu-
cative) sont alors plus souvent
Bresse S., Galtier B.,«Les Flipo A., Olier L. « Faire garder
mentionnés seuls, sans évocation
formes de la conciliation vie fami- ses enfants : ce que les ménages
du faible coût. liale / vie professionnelle selon le dépensent », Insee Première,
niveau de vie », Études et Résultats, n° 481, août 1996.
er Drees, à paraître.Lesfamillesdu1 quartile de re-
Meda D., Simon M. O., Wierink M.,venu optent relativement moins
Blanpain N., « Accueil des jeunes en- « Pourquoi certaines femmes s’ar-
souvent pour l’assistante mater- fants et coûts des modes de garde en rêtent-elles de travailler à la nais-
nelle agréée. Ce résultat reste 2002 », Études et Résultats, n° 422, sance d’un enfant ? », Premières
Drees, septembre 2005. Informations et Premières synthè-vrai à offre de places identique
ses, n° 29.2, Dares, 2003.au niveau du département. Pour
Daniel A., Ruault M., « Les modes
ces familles, ce mode de garde
d’accueil des enfants de moins de Mahieu R.,«Lesmodesd’ac-
est effectivement plus coûteux 6 ans : premiers résultats de l’en- cueil des enfants de moins de
quelacrèche(encadré 3). À quête réalisée en 2002 », Études et 3 ans : effets d’offre et de de-
e Résultats, n° 235, Drees, avril 2003. mande », CNAF, à paraître.compter du 2 quartile de revenu,
il est en revanche moins coûteux
Données sociales - La société française 83 édition 2006
029imp.ps
N:\H256\STE\Gprnqg\DS2006\029\029 partie 2.vp
vendredi 17 mars 2006 16:01:05

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.