L'année 2004 marquée par une baisse significative des décès

De
Publié par

Avec 1 875 000 habitants au 1er janvier 2004, la Picardie a continué de voir progresser sa population depuis le recensement de 1999, mais à un rythme plus lent qu'entre 1990 et 1999. Après la hausse spectaculaire des décès en 2003 due à la canicule, l'année 2004 se singularise en Picardie comme en France par une baisse des décès, soit 1 000 en moins qu'en 2002 et 1 500 de moins qu'en 2003. L'euphorie provoquée par le passage à l'an 2000 est bien retombée : naissances et mariages fléchissent, alors que grimpent les divorces et les PACS.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

DÉMOGRAPHIE
L’année 2004 marquée
par une baisse significative des décès
erAvec 1 875 000 habitants u 1 janvier 2004, la population de Une baisse
er A la Picardie est estimée à 1 875 000au 1 janvier 2004, la Picardie des décès inexpliquée
habitants, ce qui représente un gain dea continué de voir progresser
17 000 habitants depuis le recensement de L’année 2003 s’était singularisée parsa population depuis
1999. Entre 1999 et 2004, la population de la hausse spectaculaire des décès due àle recensement de 1999,
la Picardie a crû néanmoins à un rythme la canicule du mois d’août. L’année 2004mais à un rythme plus lent
plus lent que pendant la période inter- se distingue au contraire par un niveau par-qu’entre 1990 et 1999.
censitaire précédente : + 0,18% l’an de ticulièrement bas des décès en PicardieAprès la hausse spectaculaire
1999 à 2004 contre + 0,28 % l’an entre comme en France. Avec près de 15 900
des décès en 2003
1990 et 1999. Cette moindre croissance décès, on revient au niveau le plus bas
due à la canicule, l’année 2004 depuis 1980 à la seule exception de 1994.s’explique par le creusement du déficit mi-
se singularise en Picardie gratoire. La Picardie a en effet perdu 24 000 Si l’on compare 2004 avec une année dé-
comme en France par une baisse habitants par solde des entrées et sorties mographique « normale », celle de 2002
des décès, soit 1 000 de moins enregistrées depuis 1999. Ce qui signifie par exemple, on obtient 1 000 décès de
qu’en 2002 et 1 500 de moins que seul l’accroissement naturel permet à moins. Cette diminution de 6 % est d’autant
qu'en 2003. L’euphorie la population picarde de continuer d’aug- plus surprenante que la population a aug-
provoquée par le passage menter. L’accroissement naturel se poursuit menté, et parmi elle, la proportion de per-
à l’an 2000 est bien retombée : à la même vitesse qu’entre 1990 et 1999, sonnes âgées.
au rythme de + 0,44 % par an. Après le mois de canicule d’août 2003,naissances et mariages
Entre 1990 et 1999, la population pi- aucune baisse des décès n’avait été ob-fléchissent, alors que grimpent
servée jusqu’à la fin de l’année. On en avaitcarde progressait pratiquement au mêmeles divorces et les PACS.
rythme que la population française et, par déduit que les décès causés par la cani-
eson accroissement, elle se plaçait en 12 cule n’étaient pas des décès de person-
position. Depuis 1999, elle croît nettement nes en fin de vie qui seraient décédées de
moins vite. Seulement 5 régions ont une toutes façons quelques mois plus tard. La
moindre progression : la Lorraine, le baisse de 2004, plus marquée entre avril
Nord - Pas-de-Calais, la Bourgogne, le Li- et décembre, tendrait donc à contredire
cette conclusion. Le mois d’août 2003 avaitmousin et Champagne-Ardenne (la seule
région qui perd encore des habitants). Le vu une hausse de 400 décès par rapport à
recensement de 2004 confirme l’attrait gran- août 2002. Or, entre 2003 et 2004, la baisse
des décès atteint un chiffre bien supérieur,dissant du sud et de l’ouest de la France.
1 500. La baisse des décès ne peut donc
Le déficit migratoire de la Picardie se creuse encore être expliquée uniquement par une antici-
pation des décès en 2003. De plus, la Pi-Évolution démographique en Picardie
cardie avait été, rappelons-le, une desUnité : %
régions les moins touchées par la canicule,
Taux de variation annuel grâce notamment à sa position géographi-
dû au mouvement dû au mouvement que. La baisse des décès de cette année
Total
naturel migratoire est pourtant plus marquée en Picardie
qu'en moyenne nationale. Enfin, la baisse1999-2004 0,18 0,44 -0,25
des décès entre 2002 et 2004 profite da-
1990-1999 0,28 0,44 -0,16 vantage aux hommes qu'aux femmes :
1982-1990 0,50 0,52 -0,02 -7 % chez les hommes contre - 4,5 % chez
les femmes. Or, les femmes avaient été1975-1982 0,51 0,51 0,00
un peu plus touchées par les effets de la
Sources : Insee - RP 1975 à 1999 et enquêtes de recensement 2004 canicule que les hommes.
Peu d'éléments nous permettent
aujourd'hui d'expliquer cette baisse. Elle
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2004 55DÉMOGRAPHIE
pourrait néanmoins résulter d'une prise deEn 2004, baisse importante du nombre de décès
conscience de la population et des institu-Population et mouvement naturel de la population picarde
tions, suite à la canicule, en matière deUnité : nombre
soins aux personnes âgées. Elle pourraitPopulation Taux pour 1 000 habitants
Aisne Mariages Naissances Décèser également s'expliquer partiellement par laau 1 janvier Nuptialité Natalité Mortalité
baisse notable des accidents de la circu-
536 896 5,4 14,0 10,01990 2 888 7 497 5 352
lation qu'a connue la France, suite à une
536 181 5,2 13,2 10,11999 2 799 7 092 5 401
forte implication politique dans ce domaine
535 124 4,8 12,9 10,32002 2 566 6 906 5 514 (renforcement des contrôles de vitesse).
534 812 4,5 12,8 10,52003 2 404 6 841 5 587 En Picardie, on dénombre en 2004 une
534 260 12,7 9,42004(p) nd 6 761 5 021 centaine de tués de moins qu'en 2002,
suite à un accident de la route.
Taux pour 1 000 habitantsPopulation En Picardie, la baisse des décès parOise Mariages Naissances Décèserau 1 janvier Nuptialité Natalité Mortalité rapport à l'année 2002 concerne toutes les
724 587 5,2 15,2 7,71990 3 779 11 111 5 602 classes d'âges, même les plus jeunes.
766 253 4,9 14,1 7,91999 3 731 10 834 6 057 Chez les personnes de 85 ans et plus on
773 668 4,8 14,0 7,6 observe la plus forte diminution de décès2002 3 710 10 859 5 915
(-8 %), ce qui représente environ 600 "vies777 976 4,5 13,7 7,82003 3 497 10 696 6 111
préservées" dans cette classe d'âge : cela781 905 13,6 7,12004(p) nd 10 630 5 599
s'explique par l'effectif moins nombreux
des 85 à 89 ans nés pendant la guerre deTaux pour 1 000 habitantsPopulation
Somme Mariages Naissances Décèser 1914-1918. Sept décès sur 10 surviennentau 1 janvier Nuptialité Natalité Mortalité
chez les personnes de 70 ans et plus, pro-547 485 5,0 13,6 9,91990 2 752 7 478 5 445
portion identique en 2002 et en 2004.
555 547 5,2 13,0 9,71999 2 893 7 211 5 384
Les Picards, les hommes comme les
557 636 4,7 12,6 9,72002 2 649 7 028 5 427
femmes, pâtissent d'une espérance de vie
558 315 4,4 12,8 10,22003 2 434 7 134 5 680 plus courte que l'ensemble des Français.
558 834 12,6 9,42004(p) nd 7 035 5 252 Les Picardes ont une espérance de vie à
la naissance de 81 ans et demi, c'est 1 an
Taux pour 1 000 habitantsPopulation et 4 mois de moins que les Françaises.Picardie Mariages Naissances Décèserau 1 janvier Nuptialité Natalité Mortalité Les Picards ont une espérance de vie de
1 808 968 5,2 14,4 9,01990 9 419 26 086 16 399 74 ans, c'est presque 2 ans de moins que
1 857 981 5,1 13,5 9,11999 9 423 25 137 16 842 les Français. On pourrait penser que les
1 866 428 4,8 13,3 9,0 hommes vont rattraper peu à peu l'espé-2002 8 925 24 793 16 856
rance de vie des femmes, mais en Picar-1 871 103 4,4 13,2 9,32003 8 335 24 671 17 378
die, ce n'est guère le cas car la différence1 875 000 13,0 8,52004(p) nd 24 426 15 872
est à peine moindre en 2002 qu'en 1982.
À l'échelle nationale l'écart entre les sexesTaux pour 1 000 habitantsPopulation
Fr. métr. Mariages Naissances Décèser semble davantage se réduire. Sur les 20au 1 janvier Nuptialité Natalité Mortalité
dernières années, les Picards ont gagné à56 577 000 5,1 13,4 9,21990 287 099 762 407 526 201
peu près 4 ans d'espérance de vie. À
58 496 613 4,9 12,7 9,21999 286 191 744 791 537 661
l'échelle nationale, les hommes gagnent 5
59 855 823 4,7 12,8 9,02002 279 087 761 630 534 183
ans contre 4 ans pour les femmes.
60 200 000 4,6 12,7 9,22003 275 963 761 464 549 987
60 561 200 4,3 12,7 8,42004(p) 259 400 767 855 508 500
Sources : Insee, estimations de population Naissances,
État civil : naissances vivantes domiciliées au lieu de résidence de la mère, décès domiciliés, mariages, divorces :
mariages enregistrés au lieu du mariage le contrecoup de l'an 2000
Pour les données France, tous les évènements ont eu lieu en France métropolitaine
(p) : les chiffres des décès sont provisoires, ceux des naissances définitifs Après le mini baby-boom enregistré lors
du passage à l'an 2000, les naissances en
Picardie ont retrouvé depuis 2002 le niveau
qu'elles connaissaient avant 1999. Une
toute petite baisse peut être notée entre
2003 et 2004. Le taux de natalité des Pi-
cardes est lui aussi en baisse. En effet, le
nombre de femmes en âge d'avoir des
enfants diminue régulièrement : entre 1999
et 2004, la Picardie compte 12 000
femmes de 15 à 49 ans en moins. En
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 200456DÉMOGRAPHIE
Le nombre des mariages n'est pas
A ’ 5 " % ) encore disponible pour 2004. On constate
+ 0 pour l'année 2003 une baisse sensible des
* mariages au nombre de 8 300, le plus bas

niveau atteint depuis 1981 si l'on excepte )

1994. Il est probable que le nombre de

( mariages sera encore plus faible en 2004
qu'en 2003. Lors du passage à l'an 2000,

les Picards s'étaient davantage mariés,
avaient conçu plus d'enfants et avaient
moins divorcé. Cette euphorie est désor-

mais retombée. Le nombre de divorces
continue de progresser en 2003 en Picar-
die comme en France. Avec 3 700 divor-
ces en 2003 en Picardie, on a 5 divorcesC! CC
@ ’ pour 11 mariages. Aujourd'hui le contre-
coup s'en ressent, sous forme d'une re-
montée des divorces, comme d'une
02
diminution des mariages et des naissan-* " 9 * 9 0222
revanche, le nombre d'enfants par femme ces." 3A" 3 ! C
a augmenté entre 1999 et 2004 : il est
passé de 194 enfants à 204 pour 100 fem- Le boom des PACS mes. Les Picardes gardent encore une fé-
( ( * condité plus élevée que la moyenne des 646 PACS avaient été contractés du-
Françaises même si l'écart se réduit : on rant l'année 2003, ce qui représente un
compte 194 enfants pour 100 métropoli- PACS pour 12 mariages. En 2004, le mil-
taines en âge d'en avoir. lier de PACS est franchi, ce qui est le chif-
fre le plus élevé depuis la création du PACS

en 1999. En France également le PACS
Plus d'enfants par femme )
progresse pour approcher les 40 000.
? La Picardie reste une région où les
femmes ont leurs enfants plus jeunes
Anne EVRARD
qu'ailleurs. La fécondité des 14-24 ans est( Insee ? nettement plus élevée qu'en moyenne : 56
enfants pour 100 femmes de 14 à 24 ans (
* contre 41 à l'échelle nationale. Cette fé-
condité plus précoce dans la région s'est
? ) )
encore accentuée entre 1999 et 2004,
??? 4
même chez les très jeunes femmes (14 à
. >??? % ’
19 ans). Sans doute en raison de cette
précocité, la proportion de naissances hors
mariage est plus forte en Picardie qu'en
France. Elle est encore plus élevée dans
l'Aisne, département où la précocité de la
fécondité est la plus sensible. Les Picards
se marient poutant plus tôt que les autres
aussi. Le premier enfant d'un couple ma-
rié arrive environ 3 ans après le mariage
des parents, quelques mois plus tôt en Pi-
Pour en savoir plus cardie qu'en France. Depuis 10 ans, l'âge
moyen des Picardes à la naissance de leur
Bilan démographique 2004 - nette diminution enfant a reculé d'un an : de 28 ans en 1994,
des décès Insee première n°1004 - février il est passé à 29 ans en 2004 (contre 29
2005 ans et 10 mois pour les Françaises). Les
France 2004 : l'espérance de vie franchit le Picardes ont leur premier enfant à 27 ans
seuil de 80 ans INED population et sociétés et 8 mois, un an plus jeune aussi que la
n°410 - mars 2005 moyenne des Françaises. En Picardie, un
enfant sur 10 né en 2004 avait au moins
www.insee.fr/picardie un de ses 2 parents étrangers, contre 2
www.insee.fr
sur 10 en France métropolitaine.
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2004 57


3 ! !
0











Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.