L'année économique et sociale 2007 - Bilan social

De
Publié par

Fin 2007, sur un an, le nombre de bénéficiaires du revenu minimum d’insertion (RMI) et celui de l’allocation de parent isolé (API) ont respectivement diminué de 7,8 % et de 7,1 % en Ile-de-France. La baisse s’observe dans tous les départements franciliens.. Elle s’explique par l’amélioration de la situation de l’emploi et, en partie, par le nouveau dispositif d’intéressement à la reprise d’activité, en vigueur depuis octobre 2006. Le nombre de bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés, peu sensible à l’environnement économique, continue d’augmenter et atteint 100 000. Le nombre de bénéficiaires d’une aide au logement reste stable par rapport à 2006, aux alentours de 900 000.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

18 Bilan social
Baisse du nombre des allocataires
du revenu minimum d’insertion
in 2007, les Caisses d’allocations Une part des allocataires payés au titre du lisé autour de 900 000, malgré une baisse
familiales (CAF) d’Ile-de-France RMI bénéficient d’un contrat aidé, princi- du seuil de versement de l’aide. En métro-F ont versé des prestations à près palement d’un contrat d’avenir, les contrats pole, leur nombre est en légère hausse :
de 1,9 million d’allocataires. Ces presta- d’insertion - revenu minimum d’activité + 0,8 %. Le nombre des bénéficiaires
tions sont des minima sociaux, les ai- étant très peu nombreux. Plus de 4 200 augmente de 1,2 % dans le parc locatif
des au logement et les allocations pour titulaires d’un contrat aidé ont un droit social, mais diminue de 3 % dans le cadre
l’accueil et l’entretien des enfants. En ouvert au RMI, mais ne reçoivent plus de l’accession à la propriété. A Paris, les
comptant les allocataires, leurs conjoints cette prestation ; ils continuent cependant bénéficiaires aidés vivent le plus souvent
et leurs enfants à charge, environ un de bénéficier des avantages connexes. dans le parc locatif privé contrairement à
Francilien sur deux est couvert par ces la petite et grande couronne.
Moins de bénéficiaires
prestations.
■■■■ Armelle QUIROGAde l’allocation de parent isolé
CTRAD pour les CAF d’Ile-de-FranceUne diminution du nombre
Après plusieurs années de hausse, le
d’allocataires du RMI…
nombre des bénéficiaires de l’API diminue Nouveau dispositif
En 2007, le nombre des allocataires du de 7 % en 2007, en Ile-de- France comme
d’intéressement
RMI diminue de 7,8 % dans la région et de en France métropolitaine. Il repasse ainsi
à la reprise d’activité
8,6 % au niveau national. Ceci correspond à sous la barre des 30 000 personnes. Cette
Il s’applique aux bénéficiaires du RMI ou deun retournement de tendance après la diminution est surtout sensible à Paris et
l’API ayant repris une activité à compter duhausse des années 2001 à 2005 et la stabilité dans la plupart des départements de grande
er
1 octobre 2006. Le bénéficiaire cumule in-de 2006. couronne. Comme pour le RMI, l’améliora-
tégralement son allocation et son revenu
tion du marché du travail et les modalités
Cette baisse a cependant peu profité aux d’activité pendant les 3 premiers mois.
du nouvel intéressement contribuent à cette
personnes les plus éloignées de l’emploi : Ensuite, il bénéficie pendant 9 mois :
évolution. Plus de 1 300 Franciliens reçoi-
bénéficiaires du RMI depuis 5 ans au - d’une prime forfaitaire mensuelle (de 150 ouvent l’API tout en bénéficiant d’une mesure
moins et allocataires de 50 ans ou plus. 225€ selon la situation familiale) s’il travailled’intéressement à la reprise d’activité ; près
au moins 78 heures par mois. Dans ce cas, laAu 31 décembre 2007, le RMI est versé à de 1 900 Franciliens ne reçoivent plus cette
majorité des personnes ne sont plus
un peu plus de 210 000 allocataires en prestation, mais perçoivent une prime
« payées » au titre du RMI ou de l’API. Elles
Ile-de-France, ce qui permet de couvrir forfaitaire mensuelle dans le cadre d’une
ne sont donc plus comptabilisées parmi les
372 800 personnes en comptant les activité professionnelle.
bénéficiaires.
conjoints et les enfants à charge. Le nombre Le nombre de bénéficiaires de l’alloca- - d’un intéressement proportionnnel s’il tra-d’entrants dans le dispositif du RMI a dimi-
tion aux adultes handicapés (AAH), vaille moins de 78 heures par mois. Celui-ci
nué de 15 % en un an. La baisse du
continue, quant à lui, de croître : + 2,2 % se traduit par un abattement de 50 % du
nombre de RMistes résulte de la relative
en 2007. Le cap des 100 000 bénéfi- montant de ses revenus utilisé pour calcu-
amélioration de la situation de l’emploi,
ciaires franciliens est franchi. ler le montant de son allocation.
mais aussi de la réforme du dispositif d’in-
téressement à la reprise d’activité. Stabilité du nombre de bénéficiaires
Pour en savoir plusd’une aide au logement… favorisée par la réforme
Portas C. : « 1,4 million de Franciliens viventEn 2007, le nombre de bénéficiaires fran-de l’intéressement
dans un foyer allocataire à bas revenus »,ciliens d’une aide au logement s’est stabi-
Mis en place en octobre 2006, le Insee Ile-de-France faits et chiffres, n° 163,
nouveau dispositif d’intéressement à la Définitions décembre 2007.
reprise d’activité en faveur des béné- Les CAF versent trois minima sociaux : le re- CAF-Insee, « Approches de la pauvreté en
ficiaires du RMI et de l’allocation de venu minimum d’insertion (RMI), l’allocation Ile-de-France », janvier 2007.
parent isolé (API) produit pleinement de parent isolé (API) et l’allocation aux adul-
Mission d’information sur la pauvreté et l’exclu-
ses effets en 2007. Il concerne 14 300 tes handicapés (AAH). Il en existe cinq autres
sion sociale en Ile-de-France (MIPES IDF),
gérés par d’autres organismes. Le revenu defoyers allocataires du RMI, payés à ce
Internet : www.ile-de-France.pref.gouv.fr
solidarité active (RSA), destiné à remplacertitre, et 15 900 foyers auparavant ins-
Caisse nationale des allocations familiales,les minima sociaux actuels, est expérimentécrits dans le dispositif du RMI mais ne
internet : www.caf.frdans le Val-d’Oise auprès de 400 foyers.percevant plus cette prestation.
Insee Ile-de-France 2008 Regards sur... l’année économique et sociale 2007Baisse du nombre des allocataires du revenu minimum d’insertion
19
Bénéficiaires de minima sociaux versés par les CAF en 2007
Hauts- Seine- Val- Seine- Ile-Petite Val- Grande
Paris de- Saint- de- et- Yvelines Essonne de-couronne d'Oise couronne
Seine Denis Marne Marne France
Bénéficiaires du RMI 54 595 22 431 51 109 26 370 99 910 13 117 12 130 13 772 17 532 56 551 211 056
Evolution 2007-2006 (%) -9,8 -8,2 -6,7 -5,7 -6,8 -4,1 -8,1 -10,0 -7,0 -7,3 -7,8
Bénéficiaires de l'AAH 21 858 12 973 15 792 12 110 40 875 9 945 8 903 8 935 9 918 37 701 100 434 3,3 1,6 7,0 -0,6 3,0 0,6 0,4 2,0 0,6 0,9 2,2'API 4 479 3 009 7 482 3 249 13 740 3 402 2 124 2 958 3 290 11 774 29 993
Evolution 2007-2006 (%) -9,9 -7,3 -2,6 -5,1 -4,3 -4,9 -10,2 -10,9 -11,3 -9,2 -7,1
Source : Caisses d'allocations familiales d'Ile-de-France, données au 31 décembre
Nombre d'entrants dans le dispositif RMI en 2006 et 2007,Evolution du nombre des bénéficiaires du RMI
et toujours présents au 31 décembrebase 100 en 1997
18 000
130
20072006
16 000 15 500
125
14 000
120 12 900 12 800
12 000
115 10 800
10 000
110
8 000
6 600105
6 200
5 8006 000
5 400
5 000
100 4 400 4 300
3 900 3 700 3 7004 000 3 500 3 200
95
2 000
90
0
1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Paris Hauts- Seine- Val- Seine- Yvelines Essonne Val-
de- Saint- de- et- d'OiseIle-de-France France métropolitaine
Seine Denis Marne Marne
Source : Caisse nationale des allocations familiales,
données au 31 décembre de chaque année Source : Caisses d'allocations familiales d'Ile-de-France
Bénéficiaires d'une aide au logement en 2007
Hauts- Seine- Val- Seine- Ile-Petite Val- Grande
Paris de- Saint- de- et- Yvelines Essonne de-couronne d'Oise couronne
Seine Denis Marne Marne France
Bénéficiaires d'une aide au logement 224 486 110 060 159 415 103 541 373 016 79 025 72 011 70 310 82 411 303 757 901 259
Evolution 2006-2007 (%) -2,1 0,8 1,2 1,2 1,1 2,4 0,9 -3,1 -0,6 -0,1 -0,1
dont selon occupation :
Parc locatif social 52 511 46 310 79 972 46 966 173 248 36 917 35 378 33 238 40 149 145 682 371 441 2,7 1,4 0,6 1,9 1,2 1,8 0,7 -1,8 1,6 0,6 1,2
Parc locatif privé 150 691 50 940 55 124 43 601 149 665 25 339 24 625 23 986 25 244 99 194 399 550
Evolution 2006-2007 (%) -3,5 0,3 2,4 1,3 1,4 5,7 1,3 -4,3 -2,4 0,0 -0,9
Accession à la propriété 3 490 3 055 14 389 5 398 22 842 11 531 5 167 6 441 10 456 33 595 59 927 -5,7 0,8 -1,3 -2,5 -1,3 -3,8 -2,1 -4,8 -3,6 -3,7 -2,9
Logement foyer 17 779 9 736 9 921 7 566 27 223 5 231 6 826 6 639 6 556 25 252 70 254
Evolution 2006-2007 (%) -2,6 1,1 2,8 0,0 1,4 5,5 2,6 -3,9 -1,5 0,3 0,0
Source : Caisses d'allocations familiales d'Ile-de-France, données au 31 décembre
Insee Ile-de-France 2008 Regards sur... l’année économique et sociale 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.