L'année économique et sociale 2007 - Démographie

De
Publié par

L’excédent naturel est le principal moteur de la croissance démographique en Ile-de-France. En 2006, il atteint son plus haut niveau depuis 20 ans avec un excédent des naissances sur les décès de 114 000 personnes. Avec 2 enfants en moyenne par femme en 2005, la fécondité s’est maintenue à un niveau élevé. Les naissances ont été nombreuses : 183 000 bébés franciliens en 2006. La mortalité, quant à elle, est restée à un niveau plutôt bas : 69 000 décès en 2006. Après une hausse en 2005, le nombre de mariages diminue, alors que celui de Pacs continue d’augmenter.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

12 Démographie
Encore plus de bébés franciliens en 2006
epuis 1999, la forte crois- de près de deux ans pour les pères et amorcée depuis le pic de l’an 2000 : un
sance de la population fran- d’un an et demi pour les mères. peu plus de 56 000 mariages ont étéD cilienne est due à un célébrés en 2006, soit 5,9 % de moins
La part des naissances hors mariageexcédent naturel élevé de 100 000 per- qu’en 2005. En revanche, en province,
poursuit sa croissance : en 2006, ellesonnes en moyenne par an. En 2006, le le nombre de mariages est de nouveau
atteint 43,3 % du total des naissancesphénomène s’amplifie et l’excédent en hausse de 0,2 %.
en Ile-de-France (contre 51,4 % endes naissances sur les décès atteint
province). En 1999, cette proportion Le succès du pacte civil de solidarité114 000.En effet, en 2006 le nombre
n’était que de 38,1 %. (Pacs) ne se dément pas. Plus de 16 000de naissances atteint un niveau jamais
Pacs ont été signés en 2006 enobservé depuis 20 ans et le nombre de
Ile-de-France, soit une hausse dedécès reste assez faible. Cependant, Légère baisse des décès
24,4 % par rapport à 2005. L’augmen-l’augmentation du solde naturel est et stabilité de l’espérance de vie
tation a été encore plus forte sur l’en-plus accentuée en province. De ce fait,
Malgré l’augmentation du nombre de semble de la métropole (+ 28,3 %).l’Ile-de-France ne contribue plus, en
personnes âgées, le nombre de décès2006, que pour 40,5 % à l’accroisse-
Les couples qui choisissent le Pacs res-diminue en 2006 et n’est plus que dement naturel en France métropolitaine.
semblent de plus en plus à ceux qui69 000 personnes. Depuis 2003, année
choisissent le mariage. Ils s’unissent àmarquée par une forte canicule et uneForte hausse des naissances
un peu plus de 30 ans et les pics de ma-mortalité élevée (78 000 décès), le
Le nombre de naissances en riages et de Pacs ont lieu aux mois denombre annuel de décès se maintient à
Ile-de-France s’élève à 183 000 en juin et de juillet.un niveau proche de 70 000.
2006. Il progresse de 3,5 % par rap-
■■■■ Rémi CHARRIERport à 2005. Ce rythme d’augmenta- La mortalité francilienne évolue peu en
Insee, Service études et diffusiontion est beaucoup plus élevé qu’entre 2006 avec 6,1 décès pour 1 000 habi-
2004 et 2005 (+ 0,7 %). Paris et la tants (6,2 en 2005). C’est le taux le plus
DéfinitionsSeine-Saint-Denis restent les départe- faible de toutes les régions de France
ments où les naissances sont les plus métropolitaine. Indicateur conjoncturel de fécondité :
nombreuses. Le Val-de-Marne et le somme des taux de fécondité par âge ob-
Val-d’Oise sont ceux où la hausse des En 2005, l’espérance de vie des Franci- servés une année donnée. Cet indicateur
naissances a été la plus forte (+ 5,5 %). liens à la naissance est stable par rapport donne le nombre d’enfants qu’aurait une
à 2004. Elle s’élève à 84,5 ans pour les femme au cours de sa vie si elle avait à
L’Ile-de-France est l’une des régions les femmes et 78,5 ans pour les hommes. chaque âge le comportement de fécondité
plus fécondes de métropole : 2 enfants Les Parisiens bénéficient de l’espérance observé l’année considérée.
par femme en 2005 contre 1,91 en de vie la plus élevée de tous les départe- Espérance de vie : moyenne des durées de
France métropolitaine. Comme en ments français : 85,3 ans pour les fem- vie d’une génération fictive qui serait sou-
2004, en 2005, la région n’est dépassée mes et 79,2 ans pour les hommes. mise toute sa vie aux quotients de mortalité
que par la Picardie (2,02) et les Pays de par âge de l’année d’observation. On dis-
En 2006, la mortalité infantile poursuitla Loire (2,04). En revanche, la tingue l’espérance de vie à la naissance,
sa diminution avec en moyenne 3,9Seine-Saint-Denis avec 2,42 enfants par qui prend en compte la mortalité infantile,
décès d’enfants de moins d’un an pourfemme reste largement en tête de tous de l’espérance de vie à un âge déterminé.
les départements de métropole, loin de- mille naissances vivantes, au lieu de 4
Pour en savoir plusen 2005 et 4,2 en 2004. Elle reste néan-vant le deuxième, la Mayenne (2,27).
moins supérieure à la moyenne natio-
Pla A. : « Bilan démographique 2007 : des
nale (3,6).A la naissance du premier enfant, l’âge naissances toujours très nombreuses »,
moyen des mères en 2006 s’élève à Insee première, n° 1170, janvier 2008.
29,9 ans, il est comparable à celui ob- Encore plus de Pacs
Carrasco V. : « Le pacte civil de solidarité :
servé en 2005 (29,8). Celui des pères et moins de mariages une forme d’union qui se banalise », minis-
reste stable à 33,2 ans. L’âge atteint au
tère de la Justice, Infostat justice, n° 97,
premier enfant reste nettement plus Après un léger rebond en 2005, le
octobre 2007.
élevé en Ile-de-France qu’en province, nombre de mariages repart à la baisse
Insee Ile-de-France 2008 Regards sur... l’année économique et sociale 2007Encore plus de bébés franciliens en 2006
13
Naissances vivantes domiciliées
ère
Age moyen à la 1 naissance en 2006Taux brut de natalité Evolution
Nombre en 2005 Nombre en 20062006 pour 1000 h. 2006/2005 (%)
Père Mère
Ile-de-France 16,0 176 521 182 758 3,5 33,2 29,9
Province 12,4 596 320 612 556 2,7 31,3 28,5
Métropole 13,1 772 841 795 314 2,9 31,8 28,9
Source : Insee, Etat civil
Solde naturel en 2006 Mariages domiciliés
Département Naissances Décès Solde Taux brut de Nombre Nombre Evolution
nuptialité 2006 en 2005 en 2006 2006/2005 (%)
pour 1000 h.Paris 31 800 14 100 17 700
Hauts-de-Seine 25 400 9 200 16 200
Ile-de-France 4,9 59 808 56 286 -5,9
Seine-Saint-Denis 27 900 8 500 19 400
Province 4,3 210 750 211 141 0,2
Val-de-Marne 21 000 8 000 13 000
Métropole 4,4 270 558 267 427 -1,2
74 300 25 700 48 600Petite couronne
Source : Insee, Etat civil et Enquête VillesSeine-et-Marne 19 000 7 900 11 100
Yvelines 20 400 8 100 12 300
Essonne 18 300 6 800 11 500
Val-d'Oise 19 000 6 500 12 500
Grande couronne 76 700 29 300 47 400
Ile-de-France 182 800 69 100 113 700
Evolution de la natalité et de la mortalité depuis 1990France métropolitaine 795 300 514 600 280 700
base 100 en 1990
Source : Insee, Etat civil
110
Décès domiciliés 105
Taux brut de
Nombre Nombre Evolution 100mortalité 2006
en 2005 en 2006 2006/2005 (%)pour 1000 h.
95
6,1 70 501 69 072 -2,0Ile-de-France
Province 9,2 455 179 445 572 -2,1 90
Métropole 8,6 525 680 514 644 -2,1
85Source : Insee, Etat civil
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006
Naissances Naissances Décès Décès
Ile-de-France province Ile-de-France province
Source : Insee, Etat civil
Evolution de l'indicateur conjoncturel de fécondité
2,05
2,00
1,95
1,90 Pactes civils de solidarité (PACS)
1,85
Ile-de-France France métropolitaine
1,80
Nombre de Nombre de Nombre de Nombre de1,75
déclarations dissolutions déclarations dissolutions
1,70
2003 6 200 900 31 200 5 200
1,65
2004 7 900 1 100 39 600 6 900
1,60 2005 13 100 1 400 59 800 8 600
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
2006 16 300 1 700 76 700 9 500
Ile-de-France France métropolitaine
Source : ministère de la Justice
Source : Insee, Etat civil et estimations localisées de population
Insee Ile-de-France 2008 Regards sur... l’année économique et sociale 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.