L'Auvergne face au vieillissement de sa population

De
Publié par

Le vieillissement de la population est incontestablement l'un des principaux défis démographiques que doit relever l'Auvergne. Elle fait partie des trois régions françaises les plus âgées. En 2006, la moitié de la population auvergnate a plus de 42 ans, contre 38 ans au niveau national. Les personnes âgées sont davantage représentées dans les massifs montagneux. Toutefois le vieillissement de la population affecte tous les types d'espace. Plus de la moitié des seniors âgés de 75 ans ou plus habitent dans ou à proximité d'un pôle urbain. À partir de 80 ans les personnes âgées vivent majoritairement seules dans leur logement, une sur huit résidant dans une collectivité. À moyen terme, la progression du nombre d'octogénaires devrait s'accélérer. À l'horizon 2030, cette tranche d'âge, la plus touchée par les problèmes de dépendance, pourrait compter de 40 000 à 50 000 personnes de plus qu'en 2006. Anna MESPOULHÉS, Insee Un Auvergnat sur deux a plus de 42 ans Les seniors surreprésentés en Auvergne Un vieillissement plus accentué dans les massifs Les villes auvergnates parmi les plus âgées au niveau national L'attractivité migratoire : un effet neutre sur le vieillissement de la population Une personne âgée sur huit vit dans une structure collective Plus de 120 000 octogénaires en 2030
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins

e vieillissement de la population est incontestablement l'un des principauxL défis démographiques que doit relever l'Auvergne. Elle fait partie des trois
régions françaises les plus âgées. En 2006, la moitié de la population auvergnate
a plus de 42 ans, contre 38 ans au niveau national. Les personnes âgées sont
davantage représentées dans les massifs montagneux. Toutefois le
vieillissement de la population affecte tous les types d'espace. Plus de la moitié
des seniors âgés de 75 ans ou plus habitent dans ou à proximité d'un pôle urbain.
À partirde 80 ans les personnes âgées vivent majoritairement seules dans leur
logement, une sur huit résidant dans une collectivité. À moyen terme, la
progression du nombre d'octogénaires devrait s'accélérer. À l'horizon 2030,
cette tranche d'âge, la plus touchée par les problèmes de dépendance, pourrait
compter de 40 000 à 50 000 personnes de plus qu'en 2006.
Anna MESPOULHÈS, INSEE
lus jeune que l’Allemagne, l’Italie ou la Grèce, la France se
Psitue dans la moyenne européenne en ce qui concerne la
part des plus de 60 ans (21 %). Le poids des seniors ne cesse
pourtant de prendre de l’importance. L’allongement de la
durée de vie et la diminution des naissances ont en effet pro-
fondément modifié la part des différentes classes d’âge. La
durée de vie augmente continuellement en France depuis le
début des années 1950. À la naissance, les femmes ont ainsi ga-
gné 15 ans d’espérance de vie et les hommes 14 ans entre
1950 et aujourd’hui. Parallèlement, les femmes en âge de pro-
créer sont moins nombreuses que précédemment et le taux
de fécondité plus faible qu’il y a 50 ans. Ces deux phénomènes
entraînent un vieillissement général de la population, qui s’ac-
célère avec l’arrivée des baby-boomers (nés après la deuxième
guerre mondiale) aux âges de la retraite depuis 2006.Ces générations nombreuses viennent progressivement gros- Âge médian
sir les rangs des personnes âgées.En Auvergne,la faible natalité de la population
constatée depuis les années 1980 accentue cette tendance au
2006vieillissement.
➤ Un Auvergnat sur deux a plus
de 42 ans
La population auvergnate est moins jeune que celle de la mé-
tropole.En 2006,un Auvergnat sur deux a plus de 42 ans,alors
que l'âge médian des Français est de 38 ans seulement.
eL'Auvergne se classe ainsi au 3 rang des régions les plus âgées
derrière le Limousin et la Corse.
Comme le Massif central et les régions du sud et de l'ouest,
l'Auvergne est plus fortement qu'ailleurs marquée par le vieil-
lissement de sa population.En 2006,un habitant sur cinq a plus
de 65 ans. Ces derniers sont presque aussi nombreux que les
jeunes de moins de 20 ans (22 %). En France la part des per- Âge médian Références : Valeurs extrêmes :
sonnes âgées de plus de 65 ans est plus faible (17 %) et reste France métro. : 38 ans Creuse : 48 ans44 ans ou plus
Auvergne : 42 ans Seine-St-Denis : 33 ansnettement inférieure à celle des moins de 20 ans (25 %).
De 41 à 43 ans Allier : 45 ansC'est dans le Puy-de-Dôme, département le plus urbanisé qui
Cantal : 45 ans DépartementsDe 38 à 40 ansbénéficie d'un apport continu de jeunes actifs, que la part des Haute-Loire : 42 ans Auvergne
37 ans ou moinspersonnes âgées se rapproche le plus de la moyenne nationale : Puy-de-Dôme : 41 ans
18 % des habitants ont plus de 65 ans.En Haute-Loire,l'installa-
Source : Insee, Recensement 2006
tion de jeunes ménages en périphérie stéphanoise limite l'am-
pleur du vieillissement mais la proportion de personnes âgées
de plus de 65 ans demeure un peu plus élevée (20 %). En par ricochet le déficit observé pour cette tranche d'âge dans
revanche, le Cantal et l'Allier, dont la moitié des habitants ont les trois autres départements auvergnats dépourvus d'une
efêté leur 45 anniversaire, comptent parmi les dix départe- importante structure universitaire.
ments français les plus âgés. Dans ces deux départements, qui Au-delà de 45 ans, la tendance s'inverse. Ainsi les quinquagé-
ont vu partir depuis la fin des années 1970 une grande part de naires et leurs aînés sont plus représentés en Auvergne que
leurs jeunes,près du quart de la population a dépassé 65 ans. sur le reste du territoire métropolitain. Mais c'est surtout
après 70 ans que les écarts sont les plus marqués.Ainsi au-delà
de 70 ans, rapporté à la population régionale, le poids de➤ Les seniors surreprésentés chaque classe d'âge en Auvergne est supérieur de plus de 20 %
à celui constaté au niveau de la France métropolitaine.Dans leen Auvergne
Cantal et l'Allier,cette surreprésentation des plus de 70 ans est
très accentuée.
Par rapport à la structure d'âge française,l'Au-
vergne se caractérise par une sous-représen- Structure par âge des départements auvergnats
tation importante de toutes les classes d'âges comparée à celle de la France métropolitaine
avant 45 ans, avec un déficit marqué chez les
Excédent ou déficit des générations par rapport à la structure françaisejeunes, et une surreprésentation des seniors.
+80%Les divergences par rapport au profil métro-
Cantal
politain sont présentes dès les plus jeunes
+60% Haute-Loire
âges.Ainsi,les enfants d'âge préscolaire et sco- Allier
+40%laire (moins de 11 ans) représentent 13,4 % de Puy-de-Dôme
Auvergnela population métropolitaine mais seulement
+20%11,6 % des Auvergnats. À ce niveau, la
France métro.
Haute-Loire est le département de la région 0%
dont le profil se rapproche le plus de la
-20%moyenne nationale, signe du redressement ré-
cent de la démographie altiligérienne.Aux âges -40%
des études supérieures, le décalage entre les
Âge en années révolues
-60%structures française et auvergnate est encore
0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95-conséquent. Le Puy-de-Dôme, grâce à la pré
sence d'un pôle d'enseignement supérieur, Note de lecture :en Auvergne,en 2006,la part des personnes âgées de 80 ans dans l'ensemble de la population est
compte proportionnellement plus de jeunes supérieure de 25 % à celle constatée au niveau national.À l'inverse,la part des jeunes de 25 ans est inférieure de 13 %
à la moyenne française.-âgés de 18 à 25 ans que la moyenne métropoli
taine.Mais l'attractivité clermontoise accentue Source : Insee, Recensement 2006 exploitation principale
INSEE Auvergne 58 Janvier 201062 3 4 5 7
© IGN - Insee 2010Âge médian de la population
Lurcy-Lévis
Ainay-le-Château
Cérilly
Bourbon-
Vallon- l'Archambault MOULINSen-Sully
Dompierre/B.Cosne-d'Allier
Le Montet
Jaligny/B.
Huriel Villefranche-d'A.
MONTLUÇON Varennes/Montmarault St-Pourçain/ Le DonjonAllierSioule
Commentry Lapalisse
Chantelle
St-Germain-
Bellenaves des-FossésMarcillat-
en Combrailles
VICHY
ÉbreuilSt-Éloy- Gannat
les-Mines Âge médian :Pionsat
50 % de la population de laLe Mayet-de-Aigueperse commune aMontagneSt-Gervais-
d'Auvergne Combronde Randan
St-Georges- Moins de 40 ansPuy-de-Mons Guillaume De 40 à moins de 44 ansMaringuesManzat
RIOM La Monnerie-le-M. De 44 à moins de 48 ans
EnnezatPontaumur THIERS
De 48 à moins de 52 ans
LezouxPontgibaub
52 ans ou plus
Giat CLERMONT-FD
Vertaizon EPCI au 01/01/2009
Gelles Courpière
Billom
Les Martres-de-Veyre
Olliergues
Bourg-Lastic Rochefort- St-Amant- Vic-le-Comte
Montagne Tallende
Cunlhat
Murol ChampeixLa Bourboule
Tauves Sauxillanges AMBERTMont- St-Dore Antheme
LaTour- ISSOIRE
d'Auvergne
Besse-et-
St-Anastaise St-Germain- ViverolsBrassac
St-Germain- l'Herm
Lembron Arlanc
Ardes
Lempdes/A.Ydes Bas-en-B.
BlesleCondat Craponne/A. Monistrol/LLa Chaise-DieuSaignes St-Didier-
enV.Riom-ès- BRIOUDE
MassiacMontagnes AllancheMAURIAC Ste-SigolèneRetournac
DunieresPaulhaguet Allegre
Vorey YSSINGEAUXMontfaucon-St-Paulien
enV.Pleaux St-Martin-V. Rosieres
Tence
Murat St-Julien-
St-Cernin ChapteuilLangeac
LE PUY-EN-V.
ST-FLOUR Fay/L.Laroquebrou Vic/Cere
Pierrefort
Saugues Le Monastier/AURILLAC
G.
LandosLe Rouget Chaudes-
Aigues
Maurs Montsalvy
Source : Insee, Recensement 2006
58INSEE Auvergne Janvier 20103 4 5 6 7
©
I
nsee
2010les campagnes, notamment dans les zones de massif. L'âge mé-➤ Un vieillissement plus accentué dian reflète ce constat.
Dans l'espace à dominante rurale un habitant sur deux a plusdans les massifs
de 45 ans,contre 41 ans dans l'espace à dominante urbaine.Le
Si l'ensemble de la région est confronté au vieillissement, tou- monde rural se caractérise ainsi par un déficit des jeunes géné-
tes les zones ne présentent pas la même structure par âge.Une rations et une surreprésentation des plus âgées.En 2006, 13 %
opposition sépare nettement les espaces urbains et ruraux. de la population rurale a 75 ans ou plus contre 9 % dans l'es-
Les jeunes privilégient la proximité des pôles urbains. À l'in- pace à dominante urbaine. Rapporté à la population totale, le
verse, les personnes âgées sont davantage représentées dans poids des seniors est encore plus élevé dans certaines zones
comme la Châtaigneraie cantalienne,les massifs de l'Artense et
de l'Aubrac,le Bocage bourbonnais et le Pays de Tronçais,où il
s'élève à plus de 17 %.
Pôles urbains - Pyramides des âges 2006
Âge FemmesHommes ➤Lesvillesauvergnatesparmiles
100
Auvergne 2006 90 plus âgées au niveau national
80
Pour autant, ce n'est pas dans les communes rurales que les70
personnes âgées sont les plus nombreuses. Dans les pôles ur-60
bains et les communes périurbaines, les personnes du troi-50
sième âge cohabitent en effet avec une importante population
40
plus jeune, ce qui réduit leur nombre relatif. En Auvergne, les
30
pôles urbains et les communes périurbaines abritent respecti-
20
vement 54 000 et 26 430 personnes de 75 ans ou plus,soit plus
10 de la moitié des effectifs de cette tranche d'âge.%
0 Entre 1999 et 2006, c'est dans les pôles urbains que ces der-
1,0 0,8 0,6 0,4 0,2 0,0 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0
niers ont le plus fortement augmenté (+ 26 %), suivi des com-
Source : Insee, Recensement 2006
munes périurbaines (+ 23 %) puis des communes de l'espace
rural (+ 19 %).
(1)Communes périurbaines - Pyramides des âges 2006 Dans les pôles urbains auvergnats , le poids des seniors dans
la population totale reste encore modeste par rapport à celuiÂge
Hommes Femmes des zones rurales.En revanche,il apparaît plutôt élevé vis-à-vis100
de celui des autres grandes villes françaises.Vichy se classe ain-90Auvergne 2006
si parmi les dix pôles urbains de France métropolitaine (parmi80
plus de 350) où la part des personnes âgées de 75 ans ou plus
70
e eest la plus élevée, devant Montluçon (46 ) et Moulins (73 ).
60
Depuis le début des années 1980, le processus de périurbani-
50
sation a conduit de jeunes familles à s'installer dans les commu-
40
nes à proximité des villes. Le vieillissement progressif de ces
30 premiers « banlieusards » est à l'origine d'une forte augmenta-
20 tion du nombre de personnes âgées en périphérie urbaine de-
10 puis 1990. Cette progression devrait encore s'accélérer dans
%
0 l'avenir avec l'arrivée à l'âge de la retraite des générations du
1,0 0,8 0,6 0,4 0,2 0,0 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 baby-boom qui furent au cœur de ces mouvements.Ainsi para-
Source : Insee, Recensement 2006
doxalement ce sont dans les zones les plus urbanisées où il est
le plus récent que le vieillissement est aussi le plus accentué.
Communes rurales - Pyramides des âges 2006
Âge ➤ L'attractivité migratoire :Hommes Femmes
100
un effet neutre sur le vieillisse-90
Auvergne 2006
80 ment de la population
70
Les échanges migratoires avec la France métropolitaine ne mo-60
difient pas sensiblement l'âge moyen de la population auver-50
gnate. Toutefois, à l'échelle infrarégionale, les mobilités rési-40
dentielles ne sont pas tout à fait neutres : elles tendent à
30
rajeunir certains types d'espace, tandis qu'elles amplifient le
20
vieillissement dans d'autres.
10
%
0
(1) Aurillac, Clermont-Ferrand, Issoire, le Puy-en-Velay, Montluçon, Moulins,1,0 0,8 0,6 0,4 0,2 0,0 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0
Vichy, ThiersSource : Insee, Recensement 2006
INSEE Auvergne 58 Janvier 20104 5 6 7Les migrations intervenues entre 2001 et 2006 contribuent à milieu rural où l'accessibilité aux commerces et services exige
affaiblir le nombre de jeunes entre 16 et 25 ans résidant en Au- une bonne autonomie ou un soutien actif. Plus des deux tiers
vergne (- 2 %) et à renforcer celui des personnes âgées de 55 à des personnes âgées de 80 ans ou plus vivant seules résident
69 ans (+ 2,3 %). Pour autant, contrairement à une idée reçue, néanmoins en maison individuelle. Même pour les personnes
elles n'accentuent pas le vieillissement de la région. En effet, très âgées, le maintien à domicile reste le mode de vie majori-
elles se traduisent aussi par une arrivée nette d'actifs accompa- taire. Elles sont en général très attachées à leur logement : la
gnés de leurs enfants. L'âge moyen des Auvergnats mesuré en moitié y habitait déjà ilyatrente ans.
2006 (42,1 ans) est donc, en définitive, très proche de ce qu'il La solidarité familiale est aussi un facteur important dans l'hé-
aurait été en l'absence de migrations (42,0 ans). bergement des seniors : certains d'entre eux sont hébergés
Le Pays du Grand Clermont bénéficie d'un afflux de jeunes étu- chez un membre de leur famille.Ce type d'accueil,tout en res-
diants qui tend à réduire la moyenne d'âge de ses habitants. tant minoritaire, augmente avec l'âge.
Dans une moindre mesure, le Pays d'Issoire - Val d'Allier Sud La perte d'une partie de ses moyens physiques et l'isolement
voit aussi sa population rajeunir sous l'effet des migrations. dû au décès du conjoint entraînent, pour certaines personnes
À l'inverse, les territoires à forte dominante rurale compen- âgées, l'entrée dans des établissements spécialisés.
sent leur faible attractivité auprès des jeunes de 16 à 25 ans par En 2006, environ 16 000 Auvergnats âgés de 75 ans ou plus
une plus forte chez les seniors. Ces mouvements sont accueillis dans des structures adaptées : maisons de re-
migratoires accentuent le vieillissement de certaines zones ru- traite, établissements de moyen ou long séjour. Les personnes
rales telles que le Pays de Saint-Flour Haute Auvergne,celui du âgées y entrent de plus en plus tardivement, souvent quand
Haut Cantal - Dordogne ou l'Ambertois.Entre 2001 et 2006,le elles ne peuvent plus assurer seules leur quotidien. Le recours
Livradois-Forez gagne ainsi 102 habitants âgés de 55 à 69 ans aux institutions s'accélère à partir de 80 ans. La part des per-
pour 1 000 résidents de cette tranche d'âge, soit cinq fois plus sonnes vivant en collectivité est de 2 % pour chaque classe
qu'en moyenne régionale. d'âge jusqu'à 75 ans ;elle atteint 30 % pour les hommes et sur-
tout 44 % pour les femmes de 90 ans ou plus.
Le veuvage est plus fréquent chez les personnes hébergées➤ Une personne âgée sur huit vit dans des structures d'accueil collectives. Parmi les Auvergnats
âgés de 75 ans ou plus, 64 % de ceux vivant en communautédans une structure collective
sont veuf(ve)s,contre 44 % de ceux qui vivent dans un ménage.
En 2006, en Auvergne,12 % des personnes âgées de 75 ans ou En Auvergne,la part de la population âgée de 75 ans ou plus vi-
plus sont hébergées dans des structures collectives (maison de vant dans une communauté est restée stable depuis 1999.Avec
retraite,établissement de soins…),soit trois points de plus que le vieillissement, le nombre de personnes âgées de plus de
la moyenne nationale. La majorité des seniors résident cepen- 75 ans logées dans des institutions spécialisées a cependant
dant dans leur propre logement,souvent seuls,parfois avec son crû de 2 500 unités entre 1999 et 2006.
(ou ses) enfant(s).
En Auvergne, 54 100 personnes âgées de plus de 75 ans (soit ➤ Plus de 120 000 octogénaires39 %) vivent seules à leur domicile. La solitude progresse avec
l'avancement en âge ; elle devient d'ailleurs plus fréquente que en 2030
la vie en couple au-delà de 80 ans.La mortalité masculine étant
plus précoce, les ménages d'une personne sont composés de À moyen terme, le nombre de personnes âgées va fortement
femmes huit fois sur dix passé cet âge. La proportion de per- progresser. En 2030 selon un scénario de projection central
sonnes seules est plus importante dans les pôles urbains qu'en (cf. méthodologie), le nombre d'Auvergnats de 60 ans ou plus
augmenterait de 36 % par rapport à 2006, alors que celui des
Mode de cohabitation des personnes jeunes de moins de 20 ans diminuerait de près de 10 %.En 2030,
selon ce scénario, plus du tiers de la population auvergnateâgées de 60 ans ou plus en Auvergne
(35 %) aurait plus de 60 ans, contre près du quart en 2006
% (26 %).Le nombre de seniors de 60 ans ou plus pour 100 jeunes80
En couple de moins de 20 ans s'élèverait progressivement de 117 à 176.
70
L'écart avec la moyenne métropolitaine où ce ratio passerait de
60 86 en 2006 à 130 en 2030 devrait donc s'amplifier. Il faut s'at-
tendre à une augmentation forte du nombre de personnes de50
80 ans ou plus :18 000 personnes supplémentaires d'ici à 2015
40 Hors ménage avec l'arrivée à cet âge des générations de l'entre-deux-guerres.
Seul en ménage
30 Après 2020, la progression du nombre d'octogénaires devraitordinaire
se ralentir,puis repartir à partir de 2026 quand les générations20
des papy-boomers nées après 1946 atteindront 80 ans. À l'ho-Autres ménages10
rizon 2030, cette tranche d'âge,la plus touchée par les problè-
Âge en années révolues
0 mes de dépendance, compterait 40 250 personnes de plus
60 65 70 75 80 85 90 95
qu'en 2006. Selon le scénario central, les âgées de
80 ans ou plus seraient ainsi plus de 120 000.Dans le cas d'uneValeurs pour l'ensemble de la population auvergnate (tous âges confondus) :
En couple : 50% Autres ménages : 32 % augmentation de l'espérance de vie plus forte,les octogénaires
Seul en ménage ordinaire : 16 % Hors ménage : 3 % seraient encore plus nombreux :131 500 en 2030 (variante es-
Source : Insee, Recensement 2006 exploitation complémentaire pérance de vie haute).
INSEE Auvergne 58 Janvier 201065 7Indicateur de vieillissement de la population des EPCI auvergnats
CC Pays de
lévis en bocage
Bourbonnais
CC Pays de
Chevagne
CC pays en Sologne
deTronçais CC en bocage Bourbonnaise
Bourbonnais
CC du val de LoireCA de Moulins
CC du val
CC val de Besbrede Cher
CC du pays CC bocage Sologne Bourbonnaise
d’Huriel sud
CA de l’agglo.
Montluçonnaise CC le DonjonCC de la région
CCVarennes- Val librede Montmarault
CC de Forterre
Commentry-
Néris- CC en Pays CC deles-Bains Saint-Pourcinois Lapalisse Indicateur synthétique de vieillissementCC du CC Sioule
pays de de la population des EPCI auvergnatsColettes et
Marcillat- Bouble
en C. CA de VieillissementdelapopulationparrapportCC du
àlamoyennerégionalebassin de Vichy-
CC du pays GannatCC du Pays Val d’Allier Nettement plus prononcéde Pionsat CC de lade montagneCC Nord- Un peu plus prononcéMenat BourbonnaiseCC desLimagne
Moins prononcécoteaux deCC des Côtes-CC Coeur des Randande Comb. Nettement moins prononcéCombrailles CC deCC Manzat
Limagne Bord Hors EPCIcommunauté CC d’Allier CC de la
LimagneCC de Montagne Personnes âgées de 75 ans ou plusd’EnnezatRiom ThiernoiseCC entreCC Volvic communauté 10 000Dore etSources CC Thiers-CC de Haute- AllieretVolcans CCVallée Communautécombraille
du Jauron
2 000CA Clermont
CC du PaysCC Mur-CC Sioulet-CC Communauté 500de Courpièreès-AllierChavanon de Rochefort- CC de
BillomMont. CC Gergovie
St DierVal d’Allier CC du Pays EPCI au 01/01/2009CC des CCAllier d’Olliergues
Cheires CC du Payscommunauté
CC Couze de Cunlhat
val d’Allier CC des côteaux CC du PaysCC des CC du Haut-CC Sancy de l’Allier d’AmbertPuys et LivradoisArtense CC Issoire
CouzesCommunauté communauté CC du LivradoisCC du Massif CC du Pays de CC de laPorte d’Auv.du Sancy Sauxillanges valléeCC Bort-
CC du de l’AnceLanobre- CC du Bassin-LembronBeaulieu CC du Paysminier montagneVal d’A. d’ArlancCC Ardes CC Auzoncommunauté Communauté CC Loire et
CC du pays CC du CC deCC Sumène- CC du pays Semène
de Blesle plateau de Rochebaron àArtense de Craponne
la ChalenconCC du CC du
Chaise-Dieu CC les MarchesCézallier brivadoisCC du pays CC du Pays
duVelayde Mauriac Gentiane CC duCC du pays
Pays dede PaulhaguetCC du Pays CC des Sucs Montfaucon
de Massiac CC Ribeyre- CC des CC de
Chaliergue et portes d’Auv. l’Emblavez
MargerideCC du Pays de
Murat CC du CC duCC Pays de CC de la Langeadois Haut-Salers Planéze CA du Puy- CC du Meygal Lignon
CC du Pays en-Velay
de St-Flour
CA du Bassin CC CC du paysCC PaysCC entre CC Cère et Margeride- CC du Mézencde Sauguesd’Aurillac de Pierrefortdeux lacs Goul en Truyère
Carladès
CC du pays deCC du Pays deCC Cère et Rance Cayres et de PradellesCaldaguès-en Châtaigneraie Aubrac
CC du PaysCC du pays dede Maurs Montsalvy
Source : Insee, Recensement 2006
INSEE Auvergne 58 Janvier 20106 7
©
I
nsee
2010➤ Définition et méthodologie
Population des ménages et population hors ménage : Indicateur synthétique de vieillissement de la popula-
tion des établissements publics de coopération inter-la population peut être classée en plusieurs catégories,en fonction
communale (EPCI) :notammentdutype delogement etdumodedevie,centrésurlafa-
mille ou organisé de façon communautaire.On distingue ainsi deux pour chacun des quatre indicateurs (âge médian,part des 75 ans ou
grandes catégories :la populationdes ménages et la populationdite plus dans la population,nombre de 20-59 ans pour 100 seniors de
hors ménage. 60 ans ou plus,part des 75 ans ou plus vivant seul dans leur loge-
ment), on affecte une valeur de 1 à5enfonctiondel’écart à laOn appelle ménage l'ensemble des occupants d'un même logement
moyennerégionale.L’indicateursynthétiquedevieillissementdelapo-(occupécommerésidenceprincipale),quelsquesoientlesliensquiles
pulationdesEPCIauvergnatesestlamoyennedecesquatrevaleurs.unissent.Il peut se réduire à une seule personne.
Une moyenne inférieure à 2,5 traduit un vieillissement nettementEn 2006,comme lors de tous les recensements depuis 1968,le nombre de
moins prononcé que la moyenne régionale.ménages est égalaunombrederésidences principales.
Une moyenne comprise entre 2,5 et 3,0 traduit un vieillissementLa grande majorité de la population vit dans un ménage.Cependant,
moins prononcé que la moyenne régionale.plusd'unmilliondeFrançaiset41250Auvergnatsviventhorsménage.
Une moyenne comprise entre 3,0 et 3,5 traduit un vieillissement unLa population hors ménage comprend :
peu plus prononcé que la moyenne régionale. la population des communautés;
Une moyenne supérieure à 3,5 traduit un vieillissement nettement lades habitationsmobiles,y comprisles mariniers
plus prononcé que la moyenne régionale.et les sans-abri.
Les communautés,qui regroupent les services de moyen ou long sé-
Les différents scénarios de projection de population :
jour (maisons de retraite,hôpitaux…),les communautés religieuses,
dansle «scénariocentral »les tauxdeféconditépar âgesontmain-les casernes,les foyers étudiants ou encore les établissements péni-
tenus à leur niveau de 2005 ;la mortalité baisse au même rythmetentiaires, représentent la principale composante de la population
que celui observé en France métropolitaine sur les quinze annéeshors ménages.
1988-2002;lesquotientsdesoldemigratoireont étécalculéssurla
En 2006,la population des ménages représentait 97 % de la popu- période 1990-2005,et sont maintenus sur la période de projection.
lation totale de l'Auvergne. Cette proportion diminue avec l'âge. Les projections sont ensuite calées sur la projection nationale de
Après 80 ans,elle n'est plus que de 73 %. telle sorte que le solde migratoire métropolitain soit de + 100 000
individus par an. Âge :
Pour la mortalité,lescénario « espérance de vie haute » fait évoluerl'âge pris en compte est celui atteint à la date du recensement.
l’espérancedeviedelarégionparallèlement àl’évolutionmétropoli-
Âge médian : taineduscénariocorrespondant.Cedernierest établiavecdesgains
âge séparant la population en deux parties égales.En 2006,en progressifs d’espérance de vie à la naissance,pour atteindre environ
Auvergne,la moitié de la population a 42 ans ou plus. 88,2anspourlesfemmeset82,1anspourleshommesen2030.
La version électronique de cette publication
est disponible sur le site internet de l'InseeAuvergne,
Directeur
de la publication www.insee.fr/auvergne
> Michel GAUDEY à la rubrique « publications »3, place Charles de GaulleDirecteur régional de l'INSEE
BP 120
Rédaction en chef 63403 Chamalières Cedex Elle propose,pour chacun des quatre départements> Michel MARÉCHAL Tél.:0473197800
de la région,la variation de population annuelle 1999-2007.> Daniel GRAS Fax : 04 73 19 78 09
Composition
et mise en page
> INSEE
www.insee.fr/auvergne
> Toutes les publications accessibles en ligne
Création maquette
> Free Mouse 06 87 18 23 90
Crédit photo
7> INSEE Auvergne
ISSN : 1638-2463- © INSEE 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.