L'économie sociale et solidaire : une mosaïque d'activités à vocation sociale

De
Publié par

Tout au long du XIXème siècle, le Limousin a vu naître de nombreuses coopératives de production et structures sociales mutualistes. Aujourd'hui, avec ses 2 300 établissements employeurs, ses 25 700 salariés au 31 décembre 2000, et sa masse salariale égale à 385 millions d'euros, l'économie sociale et solidaire occupe une place importante dans la région. Coopératives, mutuelles, associations et marges sont les quatre familles qui la composent.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins

société
L’économie sociale
et solidaire :
une mosaïque d’activités
à vocation sociale
Chacun s'est trouvé, souvent promouvoir des projets fondésMartine Brethenoux
sans le savoir, en contact avec principalement sur des valeurs
l'Économie Sociale et Solidaire de solidarité.
èmeTout au long du XIX (ESS) par le biais d'associations, L’écomie sociale et solidaire se
siècle, le Limousin a vu de comités d'entreprise, de veut une sorte de troisième voie
naître de nombreuses mutuelles ou de coopératives. entre l’économie de marché et le
coopératives de Ces organismes sont a priori tout secteur public.
production et assez disparates,
mais présententstructures sociales
LE LIMOUSIN EST PROCHE DE LA MOYENNE NATIONALEnéanmoins unemutualistes.
certaineAujourd'hui, avec ses
homogénéité France : 11,3 %2 300 établissements 12,3
dans leurs
employeurs, ses
11,7principes 11,8
25 700 salariés au 11,2fondateurs : 12,19,99,0 9,131 décembre 2000, et liberté 12,5
sa masse salariale d'adhésion,
15,0 12,2
11,2 13,2égale à 385 millions gestion
d'euros, l'économie démocratique,
13,1but non lucratif,sociale et solidaire 13,0 11,2 13,7
11,5
11,5primauté deoccupe une place
10,0l'homme sur leimportante dans la 10,6
capital. Ils 10,3 9,612,0région. Coopératives,
servent de
mutuelles, associations
support à de
et marges sont les 8,2nombreuses
quatre familles qui la Part des établissements relevant de l'ESSinitiatives
erau 1 janvier 2001 (en %)composent. ercherchant à source : INSEE - répertoire Sirène au 1 janvier 2001
8 r insee limousin
R c
GÉOFLA IGN 2000 - INSEE 2003 L'ESS, une bonne
Charentes, l'Auvergne ou la
représentation dans
Franche-Comté sont en revanche
l'économie régionale
nettement au-dessus de la
moyenne métropolitaine.
Avec ses 7 500 établissements Les établissements de l'ESS se
situés en Limousin, l'ESS répartissent ainsi : moins nombreuses. Dans la
représente 11,2 % des 4 700 associations, région, les plus gros
établissements de la région, 2 300 coopératives, établissements se rencontrent
chiffre très proche de la 160 mutuelles et environ au sein des mutuelles de
moyenne nationale (11,3 %). 300 établissements dans les prévoyance, les mutuelles
Parmi les régions françaises, le autres secteurs de l'économie d'assurance employant
Limousin se situe donc dans une sociale. généralement moins de salariés.
èmeposition moyenne, à la 13 Les coopératives présentent une Les associations, de loin les plus
place, au même titre que la grande diversité sur le plan nombreuses, se répartissent
Bourgogne et la Basse- juridique et se partagent entre quant à elles dans quatre grands
Normandie et loin devant coopératives agricoles (26 %), domaines d'activités : éducation,
l'Alsace, Champagne-Ardenne, coopératives de crédit (12 %) et
Île-de-France, PACA et la Corse. autres coopératives pour les 62 % La naissance de l'économie
Les Pays de la Loire, Poitou- restants. Les mutuelles sont sociale et solidaire
Les premiers penseurs de l'écono-
mie sociale se sont exprimés au
èmeXIX siècle en réaction aux vio-LES ÉTABLISSEMENTS DE L'ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE
EREN LIMOUSIN AU 1 JANVIER 2001 lences sociales qui ont accompagné
la révolution industrielle. L'écono-
Nombre total mie sociale est donc née sous l'in-Répartition
d'établissements en % fluence de plusieurs courants huma-en limousin
nistes. Puis ses différentes familles
Coopératives 2 306 31,0 (associations, coopératives, mutuel-Coopératives agricoles 608 8,2
les) ont évolué et servent désormaisCoopératives de crédit 267 3,6
Autres coopératives 1 431 19,2 de support à de nombreuses initia-
Mutuelles 157 2,1 tives cherchant à promouvoir des
Mutuelles d'assurance 29 0,4 projets fondés principalement surMutuelles de préyoyance 128 1,7
des valeurs de solidarité. Ainsi estAssociations 4 659 62,4
apparu un vaste secteur qualifié dé-éducation 240 3,2
Santé 63 0,8 sormais d'économie sociale et soli-
Social 613 8,2
daire, dont le concept a été reconnuSports, culture, loisirs 1 752 23,5
Associations de personnes 1 060 14,2 officiellement en 1981. En mars
Autres associations 931 12,5 2000, un secrétariat d'État à l'éco-
Marges 333 4,5 nomie solidaire a été créé. Ses at-
Caisses d'épargne 100 1,4
tributions ont été reprises essentiel-Marges santé 2 0,0
Autres marges 231 3,1 lement par le ministère des
Ensemble 7 455 100,0 Affaires Sociales, du Travail et de
er la Solidarité.source : INSEE - répertoire Sirène au 1 janvier 2001
insee limousin r 9 r 9santé, social et sports-culture-
DANS LES MUTUELLES, LES FEMMES OCCUPENT 7 EMPLOIS SUR 10
loisirs. Le plus important en
termes d'établissements est de
Coopérativesloin celui des sports, de la
culture et des loisirs qui compte Mutuelles
1 750 établissements. Les
Associations600 associations du domaine
social s'intéressent à tous les Marges
aspects de l'action sociale
Ensemble ESS(accueil des personnes âgées,
aide à domicile, etc.) et les
0 10 2030 40 5060 70 80
240 associations relevant de Part des femmes salariées selon les secteurs (en %) source : INSEE - DADS 2000
l'éducation sont surtout des
établissements privés
d'enseignement sous contrat existent enfin 300 établis- Mais c'est au sein de la
avec l'État ou des établissements sements qui vont des caisses mutualité que le salariat est le
de formation continue pour d'épargne aux groupements plus répandu, 60 % des
adultes. Quant à la soixantaine d'employeurs en passant par les mutuelles ayant des salariés.
d'associations rattachées à la comités d'entreprise et les Les 2 300 établissements
fonction santé, elles exercent congrégations. employeurs de l'ESS occupent
des activités très globalement, au 31 décembre
Un tiers
diverses : hospitalière, collecte 2000, 25 700 salariés, soit 11,5 %
des établissements
de sang, banques d'organes, etc. de l'emploi salarié en Limousin.
emploient des salariés
Les deux autres catégories se Compte tenu de leur nombre
caractérisent par la grande Une nette majorité des (elles constituent 80 % des
diversité de leurs activités : plus établissements de l'ESS, soit établissements employeurs), les
de 1 000 associations de sept sur dix, sont des structures associations regroupent 74 % de
personnes ont des activités de sans salarié. C'est ces 25 700 salariés qui sont
type essentiellement tertiaire et particulièrement vrai pour les d'ailleurs pour majorité des
900 « autres associations » sont coopératives dont 9 % seulement femmes : 60 % contre 45 % pour
quasi exclusivement des occupent des salariés, les l'emploi salarié limousin. Cette
associations régies par la loi de associations et les marges étant féminisation est
1901. Outre les associations, les plus nombreuses à en employer particulièrement forte dans le
coopératives et les mutuelles, (respectivement 41 % et 34 %). secteur des mutuelles et des
L'EMPLOI SALARIÉ DANS L'ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN LIMOUSIN
Nombre Effectifs Part Part des salariés Part des salariés
Secteurs d'activité d'établissements salariés des femmes de moins de 30 ans à temps non complet
employeurs au 31 décembre 2000 en % (en %) (en %)
Coopératives 200 4 100 43 34 17
Mutuelles 106 1 400 71 24 20
Associations 1 805 19 100 64 29 43
Marges 146 1 100 50 38 21
Ensemble ESS 2 257 25 700 60 30 36
Limousin 21 070 222 600 45 34 26
source : INSEE - DADSS 2000
10 r inseer limousin 10associations où respectivement représentant que 24 % des Sans surprise, la catégorie la
71 % et 64 % des emplois sont effectifs. plus représentée dans l'ESS est
occupés par des femmes. Le travail à temps non complet celle des employés (4 salariés
Plus féminin que la moyenne est également plus fréquent sur 10), suivie de celle des
régionale, l'emploi salarié de dans l'ESS : 36 % des emplois professions intermédiaires : 3 sur
l'ESS est également un peu salariés contre 26 % de l'emploi 10. Viennent ensuite, mais dans
moins jeune puisque 30 % des salarié régional. Le poids des des proportions moindres les
salariés ont moins de 30 ans associations où le travail à ouvriers, les cadres et les
contre 34 % pour l'emploi salarié temps non complet est plus apprentis et stagiaires. Les
régional. Les employés des fréquent (43 %) explique ce mutuelles se distinguent par le
mutuelles sont proportionnel- constat. Il est nettement moins niveau élevé du taux d'encadre-
lement les plus âgés, les répandu dans les mutuelles et ment (12,6 %), et une part
personnes de moins de 30 ans ne les coopératives. particulièrement faible
Une nomenclature
pour cerner
DANS L'ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, 4 SALARIÉS SUR 10 SONT DES EMPLOYÉS les contours de l'ESS
0,1 La nomenclature d'étude retenue
s'appuie sur les travaux de l'Associa-
tion pour le Développement de la Do-4,4 4,7
9,3 cumentation sur l'Économie Sociale12,6
(ADDES). Elle croise activité écono-17,5
mique et catégorie juridique pour dé-
limiter les quatre grands secteurs de
29,5
l'ESS : coopératives, mutuelles, as-43,2 39,4
sociations et marges.
39,3 Chaque secteur est ensuite détaillé
en un certain nombre de postes en
fonction du domaine d'intervention
de l'entreprise.
Ensemble ESS Mutuelles
Et deux sources de données
Sirène (Système Informatique pour
un Répertoire des Entreprises et
ProfessionsApprentis des Établissements) permet d'obte-Employés Ouvriers Cadres
intermédiaireset stagiaires nir des comptages d'établissements
en fonction de leur catégorie juridi-
5,1 que, de leur activité et de leur locali-3,5 7,3 9,7
sation.
14,5 Les DADS (Déclarations Annuelles
de Données Sociales) apportent des
28,431,6 éléments sur les établissements em-
32,2 ployeurs, les caractéristiques des
42,3 salariés et des salaires.
Pour des raisons de champs légère-
25,4 ment différents, les chiffres obtenus
à partir de ces deux sources ne sont
pas totalement identiques. Ainsi, on
Coopératives Associations
dénombre 2 045 établissements em-
ployeurs dans Sirène et 2 257 dansRépartition des emplois salariés dans l'ESS par catégorie socioprofessionnelle
les DADS.source : INSEE - DADS 2000
insee limousin r 11 r 11d'ouvriers (4,7 %). Dans les
L'ÉCART DE SALAIRE HOMMES-FEMMES EST MOINDRE DANS LES ASSOCIATIONS
coopératives, la situation est
inversée : moins de cadres
Coopératives(7,3 %) et plus d'ouvriers
(31,6 %).
MutuellesDes salaires
Hommesplus faibles
Femmesdans les associations Associations
Ensemble
Le salaire moyen perçu par les
Margessalariés de l'ESS (16 700 euros
pour un temps complet, 10 200
pour un temps partiel) n'est que Ensemble ESS
très légèrement inférieur à celui
perçu en Limousin :
Limousinrespectivement 16 900 et
10 300 euros. Au sein de l'ESS,
0 5 10 15 20 25 30les disparités salariales sont
Salaire annuel net moyen perçu par les salariés permanentsimportantes selon les activités. (en milliers d'euros) source : INSEE - DADS 2000
Les marges offrent les salaires
les plus importants, 22 200 euros en Corrèze, mais de seulement d'associations relativement
et le salaire des hommes y est 2 % à celui perçu en Creuse. moins élevé dans ce départe-
supérieur de 23 % à celui des Cette situation, relativement ment, ce secteur offrant en
femmes. Dans les mutuelles, le favorable à la Creuse, peut général des salaires moindres.
salaire moyen est de 19 600 s'expliquer par un nombre
euros avec une différence
hommes-femmes de 21 % au
bénéfice des premiers. Le salaire
Bientôt ...
moyen dans les coopératives est
... un dossier sur l'Économie Sociale et Solidairede 16 400 euros, mais la en Limousin
différence entre salaire masculin
Cet article a été écrit en collaboration avec la Chambre Régionale de l'Éco-et salaire féminin y est plus
nomie Sociale (CRES) à partir d'un dossier qui présente un état des lieux
faible : 17 %. Les salaires les plus plus complet de l'économie sociale et solidaire en Limousin.
bas se rencontrent dans les
associations (15 500 euros), Ce dossier qui s'appuie sur une exploitation statistique approfondie de fi-
chiers administratifs est composé de trois chapitres :secteur pour lequel le travail à
- les établissements de l'économie sociale et solidaire ;temps non complet est le plus
- l'emploi salarié dans l'économie sociale et solidaire ;
fréquent. Dans le même temps, - l'emploi salarié dans le secteur associatif.
l'écart salarial hommes-femmes
n'est que de 5 %. Le premier chapitre rappelle le contour théorique de l'ESS définie à partir
de la nomenclature issue des travaux de l'Association pour le Développe-Dans l'ESS, les écarts de salaires
ment de la Documentation sur l'Économie Sociale (ADDES). Le deuxièmeentre les départements
précise le poids de l'ESS en termes d'emplois salariés et le troisième re-
limousins sont marqués. prend cette analyse de l'emploi salarié pour les seules associations.
Le salaire moyen est le plus
élevé en Haute-Vienne, Les annexes présentent les principales structures de l'ESS dans la région,
la nomenclature utilisée et les différentes notions d'emplois dans les DADS.supérieur de 10 % à celui perçu
r insee limousin1212 r

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.