L'essor du pays de la Narbonnaise

De
Publié par

Le Pays de la Narbonnaise concentre un tiers de la population et des emplois de l'Aude. Sous l'effet d'un fort excédent migratoire qui concerne essentiellement une population jeune, plutôt diplômée et active, la croissance démographique devrait se poursuivre dans les trente prochaines années. La structure de la population du Pays devrait également se modifier avec un vieillissement soutenu. L'emploi, essentiellement dans le secteur tertiaire, augmente sensiblement. Les activités touristiques, qui s'appuient sur la fréquentation des hôtels et des campings et sur un important parc de résidences secondaires, constituent un vivier important d'emplois, surtout sur la façade méditerranéenne du Pays et quelques communes du Ginestacois. Mais, en parallèle de l'essor démographique et de l'emploi, le Pays connaît une progression des emplois précaires, du chômage et un habitant sur huit bénéficie du versement d'un minimum social.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 31
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

L'Hérault
Avril 2004N° 4 -
L'ESSOR DU PAYS DE LA NARBONNAISE
Jean-François GAMBA
Le Pays de la Narbonnaise concentre un tiers de la population et des emplois de l’Aude. Sous l’ef-
fet d’un fort excédent migratoire qui concerne essentiellement une population jeune, plutôt diplô-
mée et active, la croissance démographique devrait se poursuivre dans les trente prochaines
années. La structure de la population du Pays devrait également se modifier avec un vieillissement
soutenu.
L’emploi, essentiellement dans le secteur tertiaire, augmente sensiblement. Les activités touris-
tiques, qui s'appuient sur la fréquentation des hôtels et des campings et sur un important parc de
résidences secondaires, constituent un vivier important d’emplois, surtout sur la façade méditerra-
néenne du Pays et quelques communes du Ginestacois.
Mais, en parallèle de l’essor démographique et de l’emploi, le Pays connaît une progression des
emplois précaires, du chômage et un habitant sur huit bénéficie du versement d’un minimum social.
Situé sur la façade méditerranéenne du département de
l’Aude, le Pays de la Narbonnaise est constitué de 42 com- Les principaux axes de communication
munes ; il comprend 6 cantons et une unité urbaine. Si sa du Pays de la Narbonnaise
2superficie de 932 km n’occupe que 13 % du territoire
audois, ses 103000 habitants en 1999 concentrent en
Héraultrevanche un tiers de la population du département. Avec
2111 habitants au km contre 50 pour l’ensemble du dépar-
tement, c’est le Pays le plus dense de l’Aude.
Ginestas
Coursan
Le poids démographique
du Pays s’accentue Narbonne
Entre 1962 et 1999, le nombre d’habitants du Pays de la
Narbonnaise s’est accru de 30378 personnes, soit une pro-
SigeanAude
gression de 41,7 %. Durant la même période, la croissance
de la population audoise s’est élevée à 14,8 %. Aussi, le
poids démographique du Pays dans le département s’est-il
fortement accentué, passant de 27 % à 33 %.
La plus forte variation intercensitaire du Pays a eu lieu
entre 1982 et 1990 avec une augmentation de près de Pyrénées-Orientales
13 % de sa population.
141300 habitants en 2030…
… et un vieillissement de la population
A l'horizon 2030, le taux d’évolution annuel moyen passe-
rait de 0,7 %, taux constaté lors de la dernière période On devrait également assister à un vieillissement soutenu
intercensitaire, à 1 % sur la période allant de 2000 à 2030. de la population.
Le Pays pourrait alors atteindre 141300 habitants. Les jeunes de moins de 19 ans verraient leur population
augmenter de plus de 13 % entre 2000 et 2030 avec une
hausse plus marquée après 2020.
Dans le cadre d’une analyse des territoires audois, cette étude a permis de dégager les atouts et les faiblesses du Pays de la Narbonnaise.
Elle est le fruit d’un partenariat entre la Direction Régionale de l’INSEE Languedoc-Roussillon et la Direction Départementale de l’Equipement
Direction Départementale de l’Aude.
de l'Equipement de L'Aude
N112
A61
A9
A9
L'Aude
N113
N9
D83
© IGN InseeLes 20 à 59 ans, futurs actifs, connaîtront une variation à
Le creusement prévisible du déficit naturel
peu près semblable, + 15,7 %, avec un ralentissement sen-
Projection des naissances et décès entre 2000 et 2030
sible dans une vingtaine d’années.
Unité : la personne Les jeunes retraités de la tranche 60 à 74 ans après avoir
1 500
connu une période de stagnation jusqu’en 2008 devraient
croître de 73 % au cours des 30 prochaines années. Enfin, Décès
1 400le nombre de personnes du quatrième âge, les 75 ans et
plus, serait multiplié par 2,2 sur la période 2000-2030.
1 300L’effet du vieillissement de la population se fait déjà res-
sentir sur les hébergements en maison de retraite. En dix Déficit naturel
er erans, entre le 1 janvier 1992 et le 1 janvier 2002, le nom-
1 200
bre de lits a augmenté de près de 25 %, passant de 1772
Naissancesà 2201 sur l’ensemble de l’Aude.
1 100
Vers une amplification du déficit naturel
1 000Le solde migratoire positif explique à lui seul la croissance
20302000 2005 2010 2015 2020 2025démographique de la zone. Entre les deux derniers recen-
sements, la population s’est accrue de 6245 personnes. Cet Source : INSEE RP99-Omphale
écart résulte de l’excédent migratoire (+ 6647 personnes),
minoré du déficit naturel(- 402 personnes).
Même s’il s’est atténué ces dernières années, le solde natu-
rel reste négatif depuis près de 30 ans et le creusement du Des projections très dépendantes des hypothèses
déficit devrait se poursuivre dans les années à venir.
En se basant sur les résultats des derniers recensements de
Selon les exercices de projection, le déficit naturel serait la population, l’Insee a réalisé de nouvelles projections de
environ de 300 personnes à l’horizon 2030
population à l’aide du modèle " Omphale " rénové (Outil de
Modélisation et de Projections d’Habitants, d’Actifs, de
Evolution de la population aux âges extrêmes de la vie Logements et d’Elèves).
Le principe consiste à déduire, pour une zone géographiqueUnité : la personne
40 000 donnée, la population par sexe et âge d’une année en fonction
des effectifs de l’année précédente, en les faisant vieillir, mou-
rir ou migrer et en intégrant les nouvelles naissances.
30 000
Omphale calcule tout d’abord des quotients de référence à
0 à 19 ans
partir des données du recensement et de l’état civil.
20 000 Les naissances sont obtenues en appliquant des quotients de
60 à 74 ans fécondité par âge aux effectifs de femmes de 15 à 50 ans, sus-
ceptibles d’avoir des enfants au cours de l’année.10 000
75 ans et plus Les décès annuels résultent de l’application de quotients de
mortalité par sexe et âge à la population susceptible de décé-
0
der au cours de l’année.
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2030 Le solde migratoire de l’année s’obtient par application de
Source : INSEE RP99-Omphale
quotients migratoires par sexe et âge (ou probabilité qu’une
personne a de migrer dans une zone en fonction de son âge
et de son sexe) à la population de la zone, en tenant compteVers un élargissement du sommet de la pyramide
des décès pouvant intervenir au cours de l’année.Population du Pays de la Narbonnaise entre 2000 et 2030
Ces quotients de référence sont ensuite modifiés selon desUnité : la personne
Age
hypothèses sur la fécondité, la mortalité et les migrations pour
90 constituer un scénario. Ces quotients modifiés sont alors pro-Hommes Femmes
80 jetés d’année en année jusqu’en 2030.
70 Pour les projections démographiques du Pays de la
60 Narbonnaise, le scénario dit "central" a été retenu.
Il reconduit les comportements migratoires par âge et sexe50
observés pour la période 1982-1999:40
- Maintien de la fécondité à son niveau de 1999
30
- Baisse de la mortalité au même rythme que la tendance2000
20 nationale
2030
10 - Quotients migratoires par âge et sexe calculés entre les
recensement de 1982 et 19990
1 400 1 000 600 200 0 200 600 1 000 1 400
1 200 800 400 400 800 1 200
Source : INSEE RP99-Omphale Effectifs
2 L'essor du Pays de la Narbonnaise © INSEE 2004Origine des flux entrants Destination des flux sortants
France métropolitaine France métropolitaine
(hors Languedoc-Roussillon) (hors Languedoc-Roussillon)
7 76616 095
Reste de l'Aude
Reste de l'Aude2 814
2 317
Languedoc-Roussillon
Languedoc-Roussillon
(hors Aude)
(hors Aude)
4 224 4 967
Source : INSEE - RP 90 et RP 99
Part des actifs entrants de 15 ans et plus
rapportés à la population active totaleLa moitié des arrivants a moins de 35 ans
(au lieu de travail)
Entre 1990 et 1999, 23133 personnes se sont établies dans
le périmètre du Pays et 15050 en sont parties. La popula-
tion arrivante est plutôt jeune, la moitié a moins de 35 ans. Hérault
Les principaux flux migratoires s’observent avec les territoi-
res limitrophes: le reste de l’Aude, les quatre autres dépar-
tements du Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Des Ginestas
Coursanflux migratoires s'observent également avec l’Ile de France
du fait de son fort peuplement.
Narbonne
L’attractivité des retraités
Audesur le contour du Pays Sigean
Si l’attractivité constatée sur l’ensemble du Pays de la en %
Narbonnaise est bien réelle, elle ne doit cependant pas 46,9 à 61,6 (11)
masquer une certaine hétérogénéité à l’intérieur même du 41,7 à 46,9 (7)
35,2 à 41,7 (12)périmètre de la zone.
11,4 à 35,2 (12)
La part des retraités arrivants rapportée à la population Pyrénées-Orientales
totale est faible dans le centre-ouest du Pays au profit des
Source : INSEE - RP 90 et RP 99
communes situées sur son contour. Le Grand Narbonnais
n’attire donc pas massivement les retraités. En particulier,
les communes de Pouzols-Minervois, Sainte-Valière et sur-
tout Marcorignan présentent un solde migratoire négatif Part des actifs entrants de 60 ans et plus
pour cette frange de population. rapportés à la population totale
Les actifs occupés surtout
Hérault
dans le centre Narbonnais
L’apport migratoire des actifs occupés est inégalement
Ginestasréparti sur le territoire. La représentation cartographique de
Coursan
ces migrants est le pendant de celle observée pour les per-
sonnes âgées entrantes. Le centre du Narbonnais, ainsi que
Narbonne
quelques communes du contour nord-ouest, attirent forte-
ment les actifs occupés venus s’installer. Ainsi, 61,5 % des
Audeemplois de Bages sont occupés par des actifs nouvellement
Sigean
installés. A l’opposé, Bize Minervois, fortement enclavée en
terre héraultaise n’a attiré que 11,4 % des personnes cons- en %
tituant sa population active occupée. 21,7 à 33,4 (10)
16,8 à 21,7 (15)
15,1 à 16,8 (4)
7,6 à 15,1 (13)
Pyrénées-Orientales
Source : INSEE - RP 90 et RP 99
© INSEE 2004 L'essor du Pays de la Narbonnaise 3
© IGN Insee
© IGN Insee
© IGN Insee
© IGN InseeDes nouveaux arrivants plus diplômés De nombreuses résidences secondaires
concentrées sur le littoralLa population arrivante se distingue aussi par un niveau de
diplômes relativement élevé. Ainsi, plus de 37 % des nou- Le Pays de la Narbonnaise se caractérise aussi par une forte
veaux arrivants possèdent-ils au moins le baccalauréat, proportion de résidences secondaires (41800 logements).
contre seulement 26 % pour l’ensemble des habitants du L’Aude en compte pour sa part 54800. Cinq communes se
Pays. A l’inverse, 15 % des nouveaux installés ne sont répartissent plus de 91 % des résidences secondaires du
détenteurs d’aucun diplôme, alors que cette particularité Pays. Il s’agit des communes situées sur la façade méditer-
touche un habitant sur quatre du Pays. ranéenne: Fleury, Narbonne, Gruissan, Port-la-Nouvelle et
surtout Leucate qui totalise près d’une résidence secondai-
re du Pays sur trois.Des arrivées supérieures aux départs
sauf pour les étudiants
Des emplois majoritairement implantés
Globalement, pour un départ, on compte en moyenne 1,5
sur Narbonnearrivée.
Les effectifs de chaque catégorie socioprofessionnelle par- 33392 actifs ayant un emploi résident dans le Pays de la
tant de la zone sont remplacés par les nouveaux arrivants, Narbonnaise, alors que cette zone propose 33340 emplois.
à l’exception toutefois des élèves et étudiants pour lesquels 29196 personnes résident et travaillent dans le Pays. 4196
le solde migratoire est négatif pour la tranche d’âge 15-29 personnes qui résident dans le Pays travaillent à l’extérieur
ans (439 départs de plus que d’arrivées entre 1990 de son périmètre. A l’inverse, 4144 personnes extérieures à
et 1999), et s’explique par l’allongement des études dans cette zone viennent chaque jour y travailler.
des villes universitaires.
Les emplois restent très fortement concentrés. Ainsi, avec
21306 emplois, Narbonne totalise à elle seule plus de 6Les agriculteurs exploitants sont remplacés à raison 2,15
emplois sur 10. Viennent ensuite trois communes de laarrivées pour un départ et les employés enregistrent 1,28
façade méditerranéenne Port-la-Nouvelle (1698), Leucatearrivée pour un départ. Enfin, 2,54 retraités s’installent sur
(977), et Gruissan (953).le Pays de la Narbonnaise pour un partant.
Sur les 9017 déplacements quotidiens domicile-travail entre
les différentes communes, Narbonne attire à elle plus de
63 % des personnes qui se déplacent. Les trois communes
suivantes attirant à elles le plus d’actifs ayant un emploiPlus d’arrivées que de départs
sont Port la Nouvelle (534), Gruissan (248) et Montredonquelle que soit la CSP des actifs de 15 ans et plus
des Corbières (239).Unité : la personne
CSP Arrivées Départs A l’intérieur de la zone, les flux domicile-travail traduisent
une importante concentration de l’emploi sur Narbonne.
Agriculteurs exploitants 136 63
Plus de 85 % des actifs du Pays se déplaçant la désignent
Artisans, comm., chef d'entreprise 896 527
comme étant leur lieu de travail. Les communes les plusCadres, prof. intellectuelles sup. 1 208 839
Professions intermédiaires 2 648 1 719 citées en deuxième position sont Ginestas et Sallèle d’Aude
Employés 3 176 2 463 suivies de Port-la-Nouvelle.
Ouvriers 1 960 1 409
Retraités 3 864 1 516
Autres sans activité professionnelle 4 280 3 549 Une forte tertiarisation constatée
Ensemble des individus 18 168 12 085
ces dernières années
Source : INSEE RP99
Avec 33392 salariés et non-salariés, le Pays de la
Narbonnaise concentre près du tiers des actifs ayant un
emploi sur l’Aude. La population active ayant un emploi croîtExpansion soutenue du parc
de manière régulière mais avec une hausse sensiblede logements
entre 1990 et 1999 où la zone a connu une augmentation
La croissance démographique s’est accompagnée d’une
forte expansion du parc de logements. Le Pays de la
Les 10 principaux secteurs économiques,
Narbonnaise comptait, lors du dernier recensement, 91223
% d'évolution entre 1990 et 1999
logements dont près de la moitié en résidences principales.
Unités : l'actif et %
Plus de 45 % des logements audois sont concentrés sur
cette zone. Pays de la Narbonnaise
Activité économique Effectifs 1999 Variation en %
1990-1999Net recul du taux de vacance
Santé, action sociale 4 064 + 35,1des logements
Commerce de détail, réparations 3 487 10,2
Administration publique 3 238 + 4,7Le taux de vacance des logements a fortement chuté pas-
Agriculture, sylviculture, pêche 2 510 - 16,7
sant de 7,1 % à 4,8 % entre 1990 et 1999. Le recul de près Education 2 264 + 15,5
de 23 % du nombre de logements vacants est pratiquement Construction 2 212 - 13,7
Transports 2 181 + 13,9deux fois plus élevé que celui observé pour l’ensemble de
Hôtels et restaurants 1 599 + 21,9
l’Aude.
Commerce de gros, intermédiaires 1 450 - 8,7
Services opérationnels 1 241 + 73,3
Source : INSEE RP90-RP99
4 L'essor du Pays de la Narbonnaise © INSEE 2004de ses d’actifs deux fois supérieure à celle constatée sur tourisme. Le Pays a concentré 2/3 des contrats d’été
l’Aude. Cette forte progression reste liée à l’attraction conclus dans l’Aude dans les activités caractéristiques du
migratoire. tourisme.
Fort de ses 50 km de côtes méditerranéennes et de ses dif-
Les effectifs dans le secteur agricole diminuent ainsi que,
férents attraits locaux, le Pays de la Narbonnaise intègre
dans une moindre mesure, dans celui de la construction.
une part élevée d’emplois liés au tourisme le long des com-
L’industrie connaît une hausse sensible qui n’est cependant
munes bordant la façade littorale, la pointe sud du Pays et
pas comparable avec l’explosion enregistrée par le tertiaire
quelques communes du Ginestacois. Fitou se démarque des
qui concentre désormais plus de 3/4 des emplois.
autres communes en intégrant, dans son emploi total, plus
de 21 % d’emplois liés au tourisme.
De plus en plus d’emplois précaires
Les emplois stables du secteur privé enregistrent un net
L'emploi journalier dans l'ensemble des activités durecul. Parallèlement, on constate une importante progres-
Pays de la Narbonnaisesion des CDD et globalement de l’emploi précaire. Ces obs-
ervations se confirment à l’échelon départemental. Le Unité : l'emploi
33 000temps partiel concerne près de 4 femmes sur 10 et seule-
Saisonniersment 7,9 % des hommes. Tous sexes confondus, il touche 31 000
Non saisonniersprincipalement les jeunes de moins de 25 ans.
29 000
Permanents
27 000Progression du chômage
25 000
La baisse sensible et régulière du nombre de demandeurs
23 000d’emploi constatée depuis janvier 1997 s’est arrêtée au
début 2001. A cette date, ils n’atteignaient pas le seuil des 21 000
5000. Depuis le nombre de demandeurs d’emplois aug-
19 000
mente à nouveau et de façon plus marquée qu’au niveau
17 000départemental. Avec 20,7 % de sa population active décla-
rant rechercher un emploi en 1999, le Pays de la 15 000
janv. mars mai juil. sept. nov.Narbonnaise connaît un chômage important qui touche févr. avr. juin août oct. déc.
principalement les jeunes de moins de 25 ans et les fem-
Source : INSEE - DADS
mes. Sur l’ensemble du département de l’Aude, ce taux est
de 18,0 %. Mais le Pays se caractérise également par une
forte proportion de chômeurs de longue durée. En effet,
Estimer l'emploi saisonnier
plus de 6 personnes sur 10 sont au chômage depuis plus
d’un an. L'exploitation des fichiers DADS (fichier Salariés complets)
permet d'obtenir un descriptif de l'évolution infra-annuelle de
l'emploi salarié et des caractéristiques de celui-ci. Plus de 12 % de la population
En fonction des dates de début et de fin de rémunérationest couverte par les minima sociaux
et/ou des durées de rémunération, il est possible de qualifier
Le développement des formes particulières d’emploi, lié au les périodes.
fort taux de chômage, s’accompagne d’une forte proportion Les permanents sont les salariés sous contrat toute l'année.
de ménages en situation précaire. Ainsi, 7300 foyers béné- Pour les saisonniers d'été, le rapport d'Anicet Le Pors propo-
ficient-ils du versement d’un minimum social (50 % RMI, se de retenir les contrats conclus à partir du 1er mai de l'an-
25 % Allocation Spécifique Vieillesse, 25 % Allocation née et résiliés au plus tard le 30 septembre de la même
Adulte Handicapé). Parmi eux, plus de 70 % ont entre 25 et année. Ces contrats sont donc inférieurs à 5 mois.
59 ans. 12,3 % de la population du Pays est couverte par Les activités caractéristiques du tourisme sont au nombre de
les minima sociaux contre 11,9 % pour l’ensemble du 13. On peut les regrouper en trois catégories :
département et 11,5 % sur le Languedoc-Roussillon.
Hébergement :
En décembre 2002, 4,4 millions d’euros ont été versés à
Hôtels touristiques avec restaurant
cette population: 2,6 millions au titre des minima sociaux et
Hôtels touristiques sans rest1,8 au titre des autres prestations liées au logement ou à la
Autres hôtels charge d’enfants.
Auberges de jeunesse et refuges
Exploitation de terrains de camping
Fort impact du tourisme sur l’emploi Autre hébergement touristique
Chaque année, l’arrivée de la saison touristique exerce un Restauration :
fort impact sur l’emploi. En moyenne, durant l’année 2001,
Restauration de type traditionnel
le Pays de la Narbonnaise comptait 27400 contrats salariés,
Restauration de type rapide
hors fonction publique et salariés agricoles. Mais cet indica-
Cafés tabacs
teur cache de fortes variations liées à la saisonnalité de
Débits de boissons l’emploi. Ainsi, ce nombre a culminé à 31226 contrats le
24 juillet 2001: 18824 contrats permanents, 5097 saison- Autres :
niers d’été, et 6905 contrats non saisonniers. Téléphériques, remontées mécaniques
erDe façon plus spécifique, entre le 1 mai et le 30 septem- Agences de voyage
bre 1644 contrats ont été conclus et sont à l’origine des Activités thermales et de thalassothérapie
embauches réalisées dans les secteurs d’activités liés au
© INSEE 2004 L'essor du Pays de la Narbonnaise 5avec 901700 nuitées comptabilisées, la moyenne desUne capacité d’accueil importante
séjours enregistrée dans les campings, 5,8 jours, reste net-principalement due aux résidences
tement supérieure à celle observée en hôtellerie. 47 % des
secondaires Français en vacances dans le Pays privilégient le camping 2
étoiles alors que près de 60 % des étrangers optent pour laAvec près de 239500 lits touristiques, le Pays de la
catégorie supérieure. !Narbonnaise représente environ 3/4 de la capacité d’accueil
de l’Aude. Si les hôtels et campings concentrent près de
27000 lits, les résidences secondaires s’octroient, quant à
Part de l'emploi touristique dans l'emploi total
elles, plus de 87 % de la capacité d’accueil totale. En
(au lieu de travail)mars 1999, les effectifs salariés et non-salariés s’élevaient à
1475 personnes dans ce secteur. Plus des 2/3 de ces effec-
tifs sont employés dans la restauration. Hérault
Plus d’un million de nuitées
Ginestasdans les hôtels et les campings durant
Coursan
la saison 2003
NarbonneerEntre le 1 mai et le 30 septembre 2003, le Pays a enregis-
tré au total 248000 nuitées en hôtellerie. En moyenne,
Aude29 % de ces nuitées étaient occupées par la clientèle étran-
Sigean
gère qui se tourne plutôt vers des hôtels 3 étoiles et plus.
en %
Avec 1,6 jour, la durée moyenne d’un séjour à l’hôtel reste > 4
plutôt basse. Durant cette période, le Pays de la 2 à 4
0 à 2Narbonnaise a accueilli près de 160000 clients dans les
hôtels soit un taux de remplissage proche de 66 %. Pyrénées-Orientales
Source : INSEE - RP 90 et RP 99Avec 155800 arrivées totales, le camping semble se rap-
procher des fréquentations constatées en hôtellerie. Mais
Les enquêtes de fréquentation dans l'hôtellerie classée et
dans l'hôtellerie de plein air classée
Ces deux enquêtes, qui sont réalisées par la Direction du Tourisme en
collaboration avec l'INSEE, font partie du programme approuvé par le
Conseil National de l'Information Statistique et revêtent un caractère
obligatoire.
La première s'effectue mensuellement par sondage et par voie postale
auprès des gérants d'établissements classés 0 à 4 étoiles et Luxe. Elle
permet, en plus d'une mise à jour régulière des données structurelles
relatives au parc hôtelier (répartition selon les catégories, types d'ex-
ploitation, espaces géographiques, périodes d'activité), de mesurer les
flux mensuels d'arrivées et de nuitées des clientèles selon leur pays
habituel de résidence et de déterminer les taux d'occupation des hôtels
selon les critères précités.
La seconde enquête porte sur les cinq mois d'été (de mai à septemb- Découvrez «Portrait de Territoire®, un dossier
re) et sur l'ensemble des campings classés 1* à 4* offrant au moins un unique et personnalisé qui regroupe l’essentiel de
emplacement de passage (emplacement destiné à la clientèle touris- l’information statistique sur votre territoire d’au
tique par opposition à l'emplacement loué à l'année destiné à une pra- moins 2000 habitants.
tique plus résidentielle).
! Portrait de Territoire® version avec cartes
Cette enquête exhaustive s'effectue mensuellement par voie postale !erritoire® version sans cartes
auprès des gérants de campings classés. Elle a pour objet la connais-
sance exhaustive du parc et l'évaluation des taux d'occupation par Vous pouvez découvrir un exemple de Portrait
catégorie et par espace géographique, et ce par quinzaine. Elle permet de Territoire® sur le site internet
également la mesure des flux d'arrivées et de nuitées des clientèles
selon leur lieu habituel de résidence selon les critères précités.
http://www.insee.fr/lr
www.insee.fr
Directeur de la publication: Henri THERON Prix: 4 F
INSEE Languedoc-Roussillon - 274, allée Henri II de Montmorency - 34064 Montpellier CEDEX 2 ISSN n° 1286-4218
(*) Sage: SYN040436Téléphone: 0467157000 - Télécopie: 0467157171 - Information du public : 08 25 88 94 52
© INSEE 2004(*)Mél: insee-contact@insee.fr 0,15 F la minute
© IGN Insee

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.