L'évolution des prénoms en région Centre :plus courts et plus variés que par le passé

De
Publié par

L’évolution des prénoms en région Centre : plus courts et plus variés que par le passé Les nouveau-nés de 2010 s’appellent le plus fréquemment Lucas, Nathan, Emma ou Manon, en région Centre. Les prénoms marquent des décennies : Jean, Michel, Martine et Marie pour les années 50, Lucas, Enzo, Léa et Manon pour les années 2000. Avec la loi de 1993 sur le choix des prénoms, ceux-ci se diversifient et raccourcissent. Pour les 30 700 nouveau-nés en région Centre en 2010, les Camille sont davantage prisés. Les prénoms Manon, Sa- prénoms les plus fréquemment portés sont Emma et Ma- rah, Tom et Léo progressent le plus par rapport à l’année non pour les filles, Lucas et Nathan pour les garçons. Au ni- précédente. veau national, ces deux prénoms masculins arrivent Si l’Eure-et-Loir et l’Indre-et-Loire sont le reflet de la région également en tête, Emma et Léa étant les prénoms fémi- Centre, les prénoms les plus choisis en 2010 varient dans nins préférés. les autres départements. Lucas et Lola restent préférés Les prénoms les plus choisis le sont de façon plus marquée dans le sud régional. À l’inverse, le Loir-et-Cher et le Loiret en région Centre qu’au niveau national. Ainsi, les dix pre- se démarquent, avec comme prénoms favoris Jules et Ma-miers prénoms de garçons représentent 18,7 % de la géné- non pour le premier, Enzo et Inès pour le second.ration régionale contre 15,1 % à l’échelon national. C’est encore plus vrai pour les filles avec respectivement 19,4 % contre 15,7 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 26
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

L’évolution des prénoms en région Centre :
plus courts et plus variés que par le passé
Les nouveau-nés de 2010 s’appellent le plus fréquemment Lucas, Nathan, Emma ou Manon, en région
Centre. Les prénoms marquent des décennies : Jean, Michel, Martine et Marie pour les années 50,
Lucas, Enzo, Léa et Manon pour les années 2000. Avec la loi de 1993 sur le choix des prénoms, ceux-ci
se diversifient et raccourcissent.
Pour les 30 700 nouveau-nés en région Centre en 2010, les Camille sont davantage prisés. Les prénoms Manon, Sa-
prénoms les plus fréquemment portés sont Emma et Ma- rah, Tom et Léo progressent le plus par rapport à l’année
non pour les filles, Lucas et Nathan pour les garçons. Au ni- précédente.
veau national, ces deux prénoms masculins arrivent
Si l’Eure-et-Loir et l’Indre-et-Loire sont le reflet de la région
également en tête, Emma et Léa étant les prénoms fémi-
Centre, les prénoms les plus choisis en 2010 varient dans
nins préférés.
les autres départements. Lucas et Lola restent préférés
Les prénoms les plus choisis le sont de façon plus marquée
dans le sud régional. À l’inverse, le Loir-et-Cher et le Loiret
en région Centre qu’au niveau national. Ainsi, les dix pre-
se démarquent, avec comme prénoms favoris Jules et Ma-miers prénoms de garçons représentent 18,7 % de la géné-
non pour le premier, Enzo et Inès pour le second.ration régionale contre 15,1 % à l’échelon national. C’est
encore plus vrai pour les filles avec respectivement 19,4 %
contre 15,7 %. Les données sur les prénoms sont issues du Répertoire
Parmi les dix prénoms les plus donnés, neuf sont les mê- National d’Identification des Personnes Physique
mes en région qu’au niveau national. Seul Tom apparaît (RNIPP). Ce répertoire, géré par l’Insee depuis 1946,
dans le classement régional à la place de Mathis et Lilou contient les données d’état civil de l’ensemble des per-
remplace Louise. Quelques différences existent dans sonnes nées en France (métropole et départements
l’ordre du classement. Ainsi, chez les garçons, Lucas, Ju- d’Outre-mer) et enregistrées à l’état civil sur les bulletins
les, Tom et Éthan sont surreprésentés dans la région par de naissance.
rapport au national et chez les filles, Manon, Lola, Jade,
L’utilisation de ce répertoire est limitée. Ses conditions
d’emploi ont été définies par la Commission Nationale de
l’Informatique et des Libertés (CNIL) et fixées par décret
Palmarès comparé
du 22 janvier 1982.
prénom, %
Garçons Filles
Rang À chaque génération ses prénoms
Centre France Centre France
er Les prénoms marquent les générations. Une famille type1 Lucas 2,3 Nathan 2,0 Emma 2,4 Emma 2,1
e pourrait être composée de Jean et Marie, 60 ans, qui ont eu2 Nathan 2,3 Lucas 2,0 Manon 2,3 Léa 1,7
e3 Enzo 2,3 Enzo 1,7 Lola 2,1 Chloé 1,7 des enfants, Nicolas et Céline, et des petits-enfants pré-
e4 Jules 1,8 Léo 1,4 Léa 2,1 Manon 1,6 nommés Lucas et Emma.
e5 Tom 1,8 Louis 1,4 Inès 2,0 Inès 1,6 Dans les années 50, Jean, Michel, Martine et Marie, sont
e6 Éthan 1,7 Hugo 1,4 Jade 1,8 Lola 1,6
les prénoms les plus attribués. Les années 60 plébiscitente7 Louis 1,7 Gabriel 1,3 Camille 1,8 Jade 1,5
Philippe, Pascal, Nathalie et Sylvie. Dans les décenniese8 Gabriel 1,7 Éthan 1,3 Chloé 1,7 Camille 1,3
suivantes le palmarès est moins marqué : les Sébastien,e9 Léo 1,6 Jules 1,3 Lilou 1,6 Sarah 1,3
e Stéphane, Stéphanie et Sandrine illustrent la décennie 70,10 Hugo 1,5 Mathis 1,2 Sarah 1,6 Louise 1,3
avant les Nicolas, Julien, Aurélie et Émilie des années 80.Source : Insee, RNIPP 2010
Insee Centre Flash n°61 - octobre 2012 1Les prénoms les plus fréquents
Lucas
Emma
Lucas
Lucas Léa
Lola NathanEnzo
EmmaLola NathanAdam Enzo EmmaInès EmmaNathan Nathan
EmmaEmma
Lucas Lucas NathanManon NathanEmma Lola EnzoEmma
Inès
Enzo
Manon JulesEnzo
Emma Lucas Manon
Emma Nathan
Emma Lucas
EmmaLucas
Emma
Lucas
Nathan LolaLucas Nathan
Emma Emma Emma
Lucas
Lola
Lisandru
Emma
Source : Insee, RNIPP 2010
Palmarès régional sur trois générations Des prénoms
de plus en plus courtsprénom, %
Avec la diversification, la compo-Garçons Filles
sition des prénoms se modifie. Ils
1950 1980 2010 1950 1980 2010
sont plus courts et moins sou-Jean 12,8 Nicolas 6,8 Lucas 2,3 Marie 7,0 Céline 4,3 Emma 2,4
vent composés.Michel 7,6 Sébastien 4,6 Nathan 2,3 Martine 5,1 Aurélie 4,3 Manon 2,3
Alain 6,4 Julien 4,2 Enzo 2,3 Françoise 5,1 Émilie 4,3 Lola 2,1
La longueur moyenne des pré-
Daniel 4,9 David 3,1 Jules 1,8 Monique 4,4 Virginie 2,8 Léa 2,1
noms était de 7,3 lettres pour lesChristian 4,3 Cédric 2,6 Tom 1,8 Nicole 3,5 Stéphanie 2,7 Inès 2,0
filles en 1946 et de 6 pour lesGérard 4,1 Jérôme 2,3 Éthan 1,7 Chantal 3,4 Sandrine 2,4 Jade 1,8
garçons. Au début des an-Bernard 3,6 Guillaume 2,2 Louis 1,7 Annick 3,1 Angélique 2,1 Camille 1,8
Claude 3,3 Christophe 2,2 Gabriel 1,7 Jacqueline 2,3 Sabrina 2,0 Chloé 1,7 nées 80, la longueur des pré-
Patrick 3,1 Alexandre 2,2 Léo 1,6 Annie 2,3 Laetitia 2,0 Lilou 1,6 noms féminins et masculins se
Joël 2,8 Frédéric 2,1 Hugo 1,5 Claudine 2,2 Sophie 2,0 Sarah 1,6 rapproche, avec 6,7 lettres en
Source : Insee, RNIPP 2010 moyenne, et depuis, le nombre
de lettres diminue de façon pa-
Maxime, Kévin, Marine et Camille dominent dans les an- rallèle. En 2010, les prénoms masculins sont en moyenne
nées 90. Depuis 2000, Lucas, Enzo et Théo occupent le légèrement plus longs que les prénoms féminins, à un ni-
haut du classement, avec Léa, Manon et Emma. veau largement inférieur par rapport à 1946 : près de deux
La loi du 8 janvier 1993 sur la liberté du choix des prénoms lettres de moins.
est à l’origine d’une grande diversification des prénoms, Les prénoms composés représentent à peine 1 % de ceux
plus forte pour les garçons. En 1950, hormis les prénoms donnés en 2010 contre près de 14 % en 1950. La tendance
rares (donnés moins de trois fois dans l’année) l’éventail est la même au niveau national.
des prénoms était de 196 pour les filles et de 124 pour les
garçons. En 2010, il en existe 432 différents pour les filles Nombre moyen de lettres par prénom
et 417 pour les garçons. 8,0
Ce plus grand panel diminue le poids de chaque prénom
Filles7,5dans la génération, même
Garçons
Directeur de la publication pour les plus choisis. Nathan
Dominique Perrin 7,0et Emma, plébiscités, ne
concernent que 2,3 % etCoordination des études 6,5
Olivier Aguer 2,4 % de la génération alors
que 12,8 % des garçons nés 6,0Auteurs
en 1950 s’appelaient Jean etÉlisabeth Aussanaire
Martine Blouin 5,57,0 % des filles, Marie.
Caroline Métois Les prénoms rares, augmen-
5,0
tent fortement. Ils représen-Rédactionenchef
1946 1954 1962 1970 1978 1986 1994 2002 2010
Philippe Calatayud taient 0,4 % de ceux donnés
Jacqueline Duvey-Pilate Source : Insee, RNIPP 2010en 1950 contre 7,3 % en 2010.
Maquettiste/Webmestre Institut national de la statistique et des études économiques
Christian Leguay / Direction régionale du Centre
Yves Dupuis 131 rue du faubourg Bannier
45034 Orléans Cedex 1
Relations médias Tél : 02 38 69 52 52 - Fax : 02 38 69 52 00
Martine Blouin
www.insee.fr/centre
Hortense Robert
Exemplaire non destiné à la vente - ISSN 2257-851X - © Insee 2012
Insee Centre Flash n°61 - octobre 20122
© IGN - Insee 2012

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.