La Bretagne en chiffres

De
Publié par

Édition 2010 La BretagneLa en chiffres 1 ISBN 978-2-11-059970-4 - ISSN en cours - Décembre 2010 Avant-Propos ette première édition de "La Bretagne en chiffres" offre un panorama de la vieCéconomique et sociale de la région par le biais d'un recueil d'informations synthétiques, simples et lisibles mobilisant les données les plus récentes et vise ainsi à alimenter le débat économique et social. Le lecteur y trouvera des statistiques concernant la population, les logements, l'emploi et le chômage, les revenus et les salaires, l'appareil productif, le tourisme et l'économie générale. Ces données permettent à la fois de situer la Bretagne par rapport au niveau national mais aussi d'appréhender les particularités bretonnes. Destiné à alimenter le besoin de connaissance des responsables institutionnels, cette publication s'adresse aussi à un public plus large soucieux de mieux comprendre la région. Les lecteurs intéressés trouveront également de très nombreuses statistiques portant sur les régions et la France entière sur le site insee.fr ainsi que des données actualisées ou de nature conjoncturelle sur le site insee.fr/bretagne.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 37
Nombre de pages : 25
Voir plus Voir moins

Édition
2010
La BretagneLa
en chiffres
1
ISBN 978-2-11-059970-4 - ISSN en cours - Décembre 2010Avant-Propos
ette première édition de "La Bretagne en chiffres" offre un panorama de la vieCéconomique et sociale de la région par le biais d'un recueil d'informations synthétiques,
simples et lisibles mobilisant les données les plus récentes et vise ainsi à alimenter le débat
économique et social.
Le lecteur y trouvera des statistiques concernant la population, les logements, l'emploi et le
chômage, les revenus et les salaires, l'appareil productif, le tourisme et l'économie générale.
Ces données permettent à la fois de situer la Bretagne par rapport au niveau national mais
aussi d'appréhender les particularités bretonnes.
Destiné à alimenter le besoin de connaissance des responsables institutionnels, cette
publication s'adresse aussi à un public plus large soucieux de mieux comprendre la région.
Les lecteurs intéressés trouveront également de très nombreuses statistiques portant sur
les régions et la France entière sur le site insee.fr ainsi que des données actualisées ou de
nature conjoncturelle sur le site insee.fr/bretagne.
Le directeur régional
Michel Guillemet
Directeur de la Publication : INSEE Bretagne
36, place du Colombier - CS 94439Michel Guillemet
35044 RENNES CedexRédactrice en chef :
Sylvie Lesaint
Composition :
Pour tout renseignement statistique :Dominique Bertier, Brigitte Cariou
Service Insee ContactOnt participé à cet ouvrage :
Tél:0972724000Sophie Cojean,
Yves Le Roho, (tarification "appel local")
Marie Lozachmeur, du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00
Françoise Urvoy6Population
10Logements
11Emploi-chômage
15Revenus-salaires
16Appareil productif
19Économie générale
20Tourisme
22DéfinitionsLA BRETAGNE EN CHIFFRES
eru1 janvier 2007, la Bretagne compte 3 120 288 habitants. Elle abrite 5 % de la population métropolitaineArépartie sur 3,5 % des communes. Depuis 1999, la population bretonne a augmenté d'un peu plus de
213 000 habitants. Sur la période 1999-2007, le taux de croissance annuel moyen est de 0,9 % ; il est deux fois plus
important que sur la période 1990-1999. L'augmentation de la population bretonne est supérieure à celle observée en
France (0,7 %). Le dynamisme démographique de la région est principalement soutenu par l'excédent migratoire.
Celui-ci explique les trois quarts de la croissance démographique.
La Bretagne compte 32 communes de plus de 10 000 habitants dont 10 communes de plus de 20 000 habitants. 31,5 %
des Bretons vivent dans une commune de plus de 10 000 habitants, contre 48,5 % des Français.
erAu 1 janvier 2007, la part des 60 ans et plus est plus élevée en Bretagne qu'en métropole (respectivement 23,6 %,
contre 21,7 %), mais avec des disparités départementales assez marquées (27,5 % dans les Côtes-d'Armor et 19,6 %
en Ille-et-Vilaine). L'espérance de vie à la naissance est, quant à elle, inférieure d'environ une année, aussi bien chez les
femmes que chez les hommes à celle de la métropole. En 2007, la région bretonne se distingue du niveau national par
une proportion moins élevée de célibataires, de divorcés et de familles monoparentales. En revanche, la part des
personnes vivant seules ou celle des couples sans enfants est plus élevée dans la région qu'en métropole.
n 2007, la Bretagne compte 1 695 400 logements : 1 364 400 résidences principales et 331 000 résidencesEsecondaires, logements occasionnels ou vacants. Le taux de en Bretagne est de 80,5 %,
contre 83,8 % en France. Le parc de résidences principales se compose de 72 % de maisons individuelles et de 28 % de
logements collectifs, alors que France entière, l'écart est moindre (respectivement 56 % et 44 %).
Les deux tiers des Bretons sont propriétaires de leur logement contre un peu plus de la moitié pour l'ensemble de la
France métropolitaine. En Bretagne, 9 sur 10 le sont d'une maison individuelle (8 sur 10 en France).
'économie bretonne emploie 1 291 000 personnes fin 2008. En 9 ans, la région a créé 123 000 emplois, soit une
eLprogression de 10 %. Cette évolution place la Bretagne au 5 rang en termes de création d'emplois, derrière les
régions de l'arc méditerranéen et Midi-Pyrénées, ex-æquo avec les Pays de la Loire.
La majorité des emplois créés l'ont été dans le tertiaire. Ils sont souvent très qualifiés. Les métiers de l'informatique et
des technologies de l'information ainsi que les cabinets d'études se sont particulièrement développés.
Fin 2008, l'industrie bretonne emploie 183 000 salariés, soit 16 % de l'ensemble des salariés de la région. Elle repose
sur quatre piliers : l'agroalimentaire, la construction navale, l'automobile et l'électronique. Depuis 2000, le nombre
d'emplois industriels a reculé de 5,5 % dans la région. Toutefois, l'emploi industriel breton a mieux résisté qu'au niveau
national où cette baisse atteint plus de 10 %.
La Bretagne est parmi les régions de France où le taux de chômage est le plus bas. Il est inférieur de plus d'un point au
niveau national depuis le début des années 90. Il est le plus faible en Ille-et-Vilaine. Le taux de chômage de la région
s'établit à 8,1 % au quatrième trimestre 2009 ; il a progressé de 1,6 point sur un an.
Au 31 décembre 2009, 113 000 demandeurs d'emploi de catégorie A (demandeurs d'emploi tenus de faire des actes
positifs de recherche d'emploi, sans emploi) sont inscrits à Pôle emploi en Bretagne. Sur un an, ce nombre a augmenté
de 20 %. Tous les publics sont concernés par cette hausse.
n Bretagne, 1 350 000 ménages fiscaux ont déclaré des revenus au titre de l'année 2008. La moitié de laEpopulation bretonne vit dans un ménage disposant d'un revenu par unité de consommation supérieur à
17 843 euros par an, soit 1 487 euros par mois. Avec un revenu médian mensuel supérieur de 17 euros à celui de la
eFrance de province, la Bretagne se classe au 7 rang des 22 régions métropolitaines. La Bretagne est avec les Pays de
la Loire la région la moins inégalitaire. En 2008, le revenu plancher des 10 % les plus aisés est quatre fois plus élevé que
le revenu plafond des 10 % les plus pauvres, alors qu'il est cinq fois plus élevé en France de province. Les ménages les
plus modestes disposent en effet de revenus moins faibles. Parallèlement, les ménages les plus aisés ont des revenus
sensiblement inférieurs à ceux de la France de province.
Le revenu salarial annuel net moyen s'élève, en 2008, à 17 732 euros en Bretagne, soit 600 euros de moins que la
moyenne France de province. L'Ille-et-Vilaine se distingue des trois autres départements de la région par un revenu
salarial moyen supérieur à la moyenne régionale (18 682 euros).
4LA BRETAGNE EN CHIFFRES
u 31 décembre 2008, 195 841 établissements actifs hors agriculture et Défense nationale sont implantés enABretagne. Ils représentent un peu plus de 4 % de l'ensemble des établissements actifs répartis sur le territoire
national. 30 % des établissements bretons sont implantés en Ille-et-Vilaine, 27 % dans le Finistère, 24 % dans le
Morbihan et 19 % dans les Côtes-d'Armor.
9 établissements sur 10 ont moins de 10 salariés. La moitié des établissements de la construction et du commerce et
réparation automobile n'emploie aucun salarié. Les unités bretonnes de 100 salariés ou plus concernent principalement
les secteurs de la fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac, le commerce et la
réparation automobile et l'administration publique, l'enseignement, la santé humaine et l'action sociale.
En 2009, malgré la crise économique, 21 900 nouvelles entreprises ont été créées en Bretagne, soit 82 % de plus qu'en
2008. Ce boom des créations s'explique par le nouveau statut d'auto-entrepreneur, plébiscité par les nouveaux
entrepreneurs, et qui représente plus de la moitié des créations.
n 2008, le Produit Intérieur Brut (PIB) en valeur de la Bretagne atteignait 83,6 milliards d'euros. La région
eEcontribue ainsi à 4,3 % de la richesse nationale produite, ce qui la place au 6 rang des régions de province,
derrière Rhône-Alpes, Provence - Alpes - Côte d'Azur (PACA), Nord - Pas-de-Calais, les Pays de la Loire et l'Aquitaine.
Si le poids de la Bretagne s'est accru (3,9 % en 1990), sa contribution au PIB n'est pas à la hauteur de son poids dans la
population (5 %) ou dans l'emploi (4,9 %). C'est l'Île-de-France qui arrive en tête des régions françaises, avec 29 % de la
richesse produite. La région continue d'afficher une spécificité agroalimentaire. L'agriculture contribue à hauteur de 3,3 %
à la valeur ajoutée régionale, contre 2 % pour l'ensemble de la France. Les industries agroalimentaires représentent
36 % de la valeur ajoutée industrielle bretonne, contre 13,5 % au niveau national.
De 1990 à 2008, le produit intérieur brut breton a progressé de 2,4 % en moyenne annuelle, contre 1,8 % au niveau
national. Cette évolution résulte principalement de la croissance solide de la valeur ajoutée dans les services et la
construction.
eru1 janvier 2010, la Bretagne compte 860 hôtels et 739 campings. L'hôtellerie classée bretonne représenteA5,2 % de l'ensemble du parc national et les campings 9,4 %. La région dispose ainsi de 25 000 chambres
d'hôtels et de 87 000 emplacements dans l'hôtellerie de plein air.
De mai à septembre 2009, les hôtels et campings bretons ont totalisé 12,8 millions de nuitées (4 millions pour les hôtels
et 8,8 millions pour les campings), soit une progression de 2 % par rapport à la saison 2008. Cette évolution est plus
favorable qu'au niveau national où les hôtels et campings présentent une activité saisonnière totale stable marquée par
deux mouvements contraires : une hausse de fréquentation des campings de 4 % et une baisse de même ampleur dans
les hôtels. En Bretagne, l'embellie dans les campings est du même ordre (3 %), tandis que le repli dans les hôtels est
moins marqué (– 1 %).
La Bretagne présente ainsi des évolutions relativement favorables au regard de l'ensemble des régions françaises,
contrairement aux saisons précédentes pénalisées par une météo capricieuse. L'hôtellerie de plein air concentre environ
70 % de la fréquentation totale dans la région. Elle reste la cinquième destination préférée des campeurs derrière les
régions Languedoc-Roussillon, Provence - Alpes - Côte d'Azur, Aquitaine et Pays de la Loire.
51 POPULATION
Évolution de la population
France
Population légale Côtes-d'Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan Bretagne
(métropole)
Population municipale 2007 576 049 885 906 955 846 702 487 3 120 288 61 795 238 sans doubles comptes 1999 542 373 852 418 867 533 643 873 2 906 197 58 518 395
Source : Insee, recensements de la population
Taux de variation de la population de 1975 à 2007 (en %)
Côtes- France
Taux de variation annuel moyen Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan Bretagne
d'Armor (métropole)
Total 1975-1982 0,4 0,5 1,0 0,7 0,6 0,5
1982-1990 0,0 0,1 0,8 0,6 0,4 0,5
1990-1999 0,1 0,2 1,0 0,4 0,4 0,4
1999-2007 0,8 0,5 1,2 1,0 0,9 0,7
Dû au mouvement naturel 1975-1982 0,1 0,2 0,6 0,3 0,3 0,4
1982-1990 0,0 0,1 0,5 0,2 0,2 0,4
1990-1999 – 0,1 0,0 0,5 0,1 0,1 0,4
1999-2007 0,0 0,1 0,5 0,1 0,2 0,4
Dû au mouvement migratoire 1975-1982 0,3 0,3 0,4 0,4 0,3 0,1
1982-1990 0,0 0,0 0,3 0,4 0,2 0,1
1990-1999 0,2 0,2 0,5 0,3 0,3 0,0
1999-2007 0,8 0,4 0,7 0,9 0,7 0,3
Source : Insee, recensements de la population
Taux d’évolution annuelle moyenne 1999/2007
Évolution
annuelle
moyenne
en %
1,76
0,9
0,5
0
– 0,03
Bretagne : 0,89 %
France métropolitaine : 0,68 %
Les communes de plus de 15 000 habitantsSource : Insee, recensements de la population
Population 2007 Population 1999
Les communes entre 10 000 et 15 000 habitants
Rennes 207 922 206 229
Population 2007 Population 1999 Brest 142 722 149 634
Landerneau 14 902 14 281 Quimper 63 961 63 238
Hennebont 14 233 13 412 Lorient 58 135 59 189
Guipavas 13 855 12 584 Vannes 52 984 51 759
Pontivy 13 648 13 508 Saint-Malo 48 563 50 675
Plérin 13 512 12 512 Saint-Brieuc 46 178 46 087
Plougastel-Daoulas 13 065 12 248 Lanester 22 598 21 897
Auray 12 435 10 911 Fougères 20 678 21 779
Plouzané 11 745 12 045 Concarneau 20 280 19 453
Lamballe 11 261 10 563 Lannion 19 773 18 368
Dinan 11 087 11 089 Ploemeur 18 509 18 304
Quimperlé 10 877 10 850 Vitré 16 691 15 313
Ploufragan 10 832 10 579 Morlaix 15 605 15 990
Le Relecq-Kerhuon 10 746 10 866 Douarnenez 15 436 15 827
Dinard 10 643 10 430 Cesson-Sévigné 15 261 14 344
Saint-Avé 10 104 8 303 Bruz 15 031 13 207
Source : Insee, recensements de la populationSource : Insee, recensements de la population
6
© IGN - Insee 2010POPULATION
Les EPCI de plus de 40 000 habitants
Population 2007 Population 1999
CA Rennes Métropole 387 930 364 832
CU de Brest Océane 208 956 213 545
CA du Pays de Lorient 185 363 180 920
CA du Pays de Vannes Agglomération 127 987 112 940
CA de CABRI - agglomération de Saint Brieuc 111 929 106 912
CA Quimper Communauté 85 410 82 950
CA de Saint-Malo Aggloméraion 81 415 79 045
CA Morlaix-Communauté 64 315 62 179
CA Vitré communauté 63 583 55 464
CA Lannion - Trégor - Agglomération 53 650 48 995
CC du Pays de Redon 53 389 49 187
CC du Pays de Quimperlé 51 505 49 266
CC de Concarneau Cornouaille 49 557 46 564
CC du Pays d'Auray 44 967 36 860
CC du Pays de Landerneau Daoulas 44 815 41 355
CC Pontivy 44 032 42 309
CC du Pays d'Iroise 43 728 38 923
CC Fougères Communauté 40 571 39 353
Source : Insee, recensements de la population
Les aires urbaines
Population 2007 Population 1999
Rennes 577 676 521 188
Brest 309 323 303 484
Lorient 192 588 186 144
Vannes 134 892 118 029
Quimper 128 908 120 441
Saint-Brieuc 127 888 121 237
Saint-Malo 71 964 70 303
Lannion 64 105 59 233
Fougères 41 216 40 132
Morlaix 36 764 35 996
Dinan 35 760 32 903
Redon 28 310 26 522
Vitré 27 429 24 690
Concarneau 27 031 25 807
Dinard 26 669 25 089
Guingamp 26 137 25 060
Auray 23 266 19 125
Pontivy 22 969 22 427
Penmarch 22 866 21 813
Douarnenez 18 946 19 424
Quimperlé 17 579 16 962
Paimpol 15 335 15 445
Landerneau 14 902 14 281
Loudéac 14 246 13 932
Lamballe 13 313 12 319
Saint-Pol-de-Léon 13 006 12 804
Ploërmel 11 620 10 090
Landivisiau 8 831 8 751
Source : Insee, recensements de la population
7POPULATION
Population - État-civil
France
Côtes-d'Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan Bretagne
(métropole)
Naissances domiciliées 2008 6 494 10 040 12 837 8 288 37 659 794 507
Taux de natalité 2007 (pour 1 000 habitants) 11,2 11,2 13,1 11,3 11,8 12,7
Indicateur de fécondité 2007 (enfant par femme) 2,2 2,0 2,0 2,1 2,0 2,0
Décès domiciliés 2008 6 672 9 457 7 281 7 137 30 547 530 282
Taux de mortalité 2007 (pour 1 000 habitants) 11,5 10,6 7,4 10,0 9,7 8,4
Espérance de vie à la naissance des hommes en 2007 75,7 75,3 77,8 76,2 76,3 77,5 de vie à la des femmes en 2007 83,5 83,5 84,6 83,6 83,8 84,3
Source : Insee - état-civil (données domiciliées), estimations de population
Âge de la population
er
Pyramide des âges de la Bretagne au 1 janvier 2008
100
2008
90France métropolitaine
et DOM 80
70
60
50
40
30
20
10
0
10 8 6 4 2 00 2 4 68 10
Effectif de chaque âge pour 1 000 habitants
Source : Insee, estimation de population
erRépartition de la population selon l'âge au 1 janvier 2007 (en %)
France
Bretagne
(métropole)Tranches d'âge Côtes-d'Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan
2007 1999 2007 1999
Moins de 20 ans 23,3 23,9 26,1 23,8 24,4 25,2 24,7 25,7
20à59ans 49,2 51,6 54,3 51,3 52,0 51,9 53,6 53,7
60à74ans 16,3 14,5 11,8 15,3 14,2 15,2 13,2 13,5
75à84ans 8,6 7,6 5,9 7,4 7,2 5,6 6,4 5,0
85 ans et plus 2,6 2,4 1,9 2,2 2,2 2,1 2,1 2,1
Source : Insee, recensements de la population
Nationalités
erPopulation par nationalité au 1 janvier 2007
France
Côtes-d'Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan Bretagne
(métropole)
Français 565 024 873 229 936 839 690 777 3 065 869 58 223 747 de naissance 559 927 864 690 924 047 684 235 3 032 899 55 544 947
Français par acquisition 5 097 8 539 12 792 6 542 32 970 2 678 800
Étrangers 11 018 12 680 19 009 11 710 54 418 3 571 259
Union européenne à 27 7 944 6 447 5 834 6 560 26 7851281 696
dont : Britanniques 4911 2 137 1 899 4 005 12 951145 037
Portugais 1288 1 739 1242 630 4900 490232
Hors Union européenne 3 075 6 234 13 174 5 151 27 634 2 289 563
dont : Marocains 484 1009 2 320 467 4 279 451 672
Turcs 396 7502064 1 7144924 223406
Total 576 042 885 910 955 849 702 487 3 120 288 61 795 007
Source : Insee, recensement de la population
8POPULATION
État matrimonial
erÉtat matrimonial des personnes de 15 ans ou plus au 1 janvier 2007
Côtes-d'Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan Bretagne France (métropole)
Célibataires 151 308 255 454 299 969 196 560 903 291 18 370 692
Mariés 246 716 357 997 374 717 293 042 1 272 472 24 520 829
Veufs 48 899 71 976 55 349 54 008 230 232 3 972 810
Divorcés 28 266 43 790 42 423 33 937 148 416 3 619 512
Total 475 189 729 217 772 459 577 547 2 554 412 50 483 843
Source : Insee, recensement de la population
Mariages, pactes civils de solidarité, divorces en 2008
Côtes-d'Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan Bretagne France (métropole)
Mariages 2 581 3 579 3 565 2 970 12 695 258 739
Pacs 1 203 2 427 2 536 1 675 7 841 144 716
Divorces 884 1 399 1 517 1 101 4 901 129 379
Source : Insee, état civil
Mariages : Insee, état civil - Mariages enregistrés au département du mariage
Pacs : Ministère de la Justice - Répertoire Général Civil
Divorces : Ministère de la Justice - Général Civil - Divorces prononcés au lieu du jugement
Ménages
Ménages selon le mode de cohabitation en 2007 (en nombre et %)
France
Côtes-d'Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan Bretagne
(métropole)
Ensemble des ménages 254 672 394 587 407 509 307 522 1 364 289 26 352 315
Ménages d'une personne (en %) 34,1 36,7 34,1 34,2 34,9 33,3
Homme seul 13,4 15,1 14,5 13,8 14,3 13,7
Femme seule 20,8 21,5 19,6 20,4 20,6 19,6
Ménages d'une famille sans isolé (en %) 62,3 59,8 61,8 62,3 61,4 61,6
Couples avec enfants 25,6 26,2 29,0 26,9 27,1 27,7
Familles monoparentales 6,1 7,0 6,1 6,5 6,5 7,8
Couples sans enfant 30,5 26,6 26,7 28,9 27,9 26,1
Autres ménages (en %) 3,6 3,6 4,1 3,6 3,7 5,1
Source : Insee, recensement de la population
Part des ménages d’une seule personne selon l’âge (en %)
70
60 1999 2007
50
40
30
20
10
15-29 ans 30-39 ans 40-49 ans 50-59 ans 60-74 ans 75 ans et plus
Source : Insee, recensements de la population
92 LOGEMENTS
erParc des logements selon le type et le nombre de pièces au 1 janvier 2007
Côtes- France
Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan Bretagne
d'Armor (métropole)
Résidences principales 254 684 394 607 407 549 307 548 1 364 388 26 352 815
1 pièce 8 024 14 257 25 429 12 050 59 760 1 551 964
2 pièces 21 701 36 126 50 260 30 624 138 712 3 253 513
3 pièces 41 591 61 359 75 890 51 858 230 698 5 493 225
4 58 894 84 266 87 264 68 636 299 061 6 711 028
5 pièces ou plus 61 854 93 411 82 916 72 850 311 031 5 147 004
Résidences secondaires [1] 52 597 67 495 31 939 79 620 231 652 3 082 000
Logements vacants 21 026 30 107 26 188 22 037 99 358 2 013 891
Total 328 307 492 209 465 677 409 205 1 695 398 31 448 707
Maisons 268 867 356 292 286 993 299 760 1 211 912 17 542 945
Appartements 55 290 126 331 173 864 97 548 453 033 13 447 102
[1] y compris les logements occasionnels.
Source : Insee, recensement de la population
erStatut d'occupation des résidences principales au 1 janvier 2007
France
Côtes-d'Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan Bretagne
(métropole)
Propriétaire 178 957 273 877 243 055 208 669 904 557 15 130 570
Locataire ou sous-locataire 71 084 113 403 157 943 93 661 436 092 10 485 719
dont d'un logement HLM loué vide 1972837970 52 211 28 975 138 885 3 894 644
Logé gratuitement 4 643 7 326 6 551 5 218 23 738 736 527
Source : Insee, recensement de la population
Nombre de logements autorisés en Bretagne Nombre de logements commencés en Bretagne
sur 12 mois glissants (en nombre de logements) sur 12 mois glissants (en nombre de logements)
45 000
35 000
40 000 33 000
31 000
35 000
29 000
27 00030 000
25 000
25 000
23 000
20 000 21 000
2008 2009 2010 2008 2009 2010
Source : SOeS, Sitadel2 Source : SOeS, Sitadel2
Lecture : de septembre 2009 à août 2010, 25 757 logements ont été autorisés et 21 250 logements ont été commencés
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.