La participation électorale en Picardie au printemps 2004

De
Publié par

En Picardie, près d'un électeur inscrit sur quatre s'est abstenu à tous les scrutins en 2004, tandis que plus d'un sur trois a voté systématiquement. L'abstention systématique n'était que de 13% en 2002. Le taux moyen de participation en 2004 est un peu plus élevé en Picardie qu'au niveau national. C'est vers l'âge de 70 ans que la participation électorale est la plus grande. Les femmes votent un peu moins que les hommes. Les personnes les plus diplômées sont celles qui participent le plus. Par rapport à l'année 2002, la part des personnes sans diplôme parmi les abstentionnistes systématiques a baissé.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
N°144  2005
La participation électorale en Picardie au printemps 2004 Près d’un électeur sur quatre s’est abstenu à tous les scrutins
En Picardie, près d'un électeur inscrit sur quatre s'est abstenu à tous les scrutins en 2004, tandis que plus d’un sur trois a voté systématiquement. L'abstention systématique n'était que de 13% en 2002. Le taux moyen de participation en 2004 est un peu plus élevé en Picardie qu'au niveau national. C'est vers l'âge de 70 ans que la participation électorale est la plus grande. Les femmes votent un peu moins que les hommes. Les personnes les plus diplômées sont celles qui participent le plus. Par rapport à l'année 2002, la part des personnes sans diplôme parmi les abstentionnistes systématiques a baissé. er n 2004, 40 millions de person2,9 points supplémentaires au 1tour ticipationen Picardie avait alors dépassé e nes étaient inscrites sur les liset 2,3 points supplémentaires au 2tour. de3,1 points celle de la métropole. EUne abstention systématique tes électorales d'une communeL'écart est moins important que lors de France métropolitaine, dont 1,28des élections régionales de 1998 : la million en Picardie. Au printemps, lesparticipation en Picardie avait alors dé plus élevée qu'en 2002 électeurs étaient appelés à se prononpassé de 4,1% celle de la France mé cer aux élections régionales (les 21 ettropolitaine. Lors des électionsEn Picardie, 37% des inscrits ont 28 mars) et aux élections européenneseuropéennes de 2004, la participationparticipé à tous les scrutins de 2004. (le 13 juin).en Picardie (42,7%) a été un peu moinsCe taux est très proche de celui de la En Picardie la participation aux élecimportante qu'au niveau national :métropole. À l'opposé, 24% des inscrits er tions régionales a été de 65,2% au 10,6 point de différence. Cela constituese sont abstenus de façon systémati e tour et de 68,1% au 2tour. Par rapportun changement notable par rapport auxque en Picardie. Cela représente deux au niveau national, cela représenteélections européennes de 1999 : la parpoints de moins que le taux national.
                        ",      "6 # #       "# % 9# % "   *$# 0 263262 26 !  &# ' *$#  2361216 2360 )# ,$ 9, 467063 61!$ ) ", 4167 464 426 "  # '   !$$   43663 4762                  8 "          4 ' *-)#, ) 3)+$           2 !     " "   5 67 )  !      01(" "+)#, !  #   - .)/ ) 463 467 467 '$ *##    +063 061 063     ,,76 36 361                        
En 2002, l'abstention à tous les scrutinsans, avec 78%. Audelà, la               était nettement plus faible : 13% des insparticipation diminue rapi     6 # # ##   4 crits, en Picardie comme en métropole.dement avec l'âge ; la dé " (,# La forte hausse de l'abstention systémagradation de l'état de  tique est principalement due à l'écart ensanté, qui peut empêcher  tre, d'une part, la faible abstention auxcertaines personnes âgées élections présidentielles de 2002 et,de se déplacer aux urnes, 0 d'autre part, l'abstention importante auxexplique en partie cette évo 0761 6716 26161 0 élections européennes de 2004. Unelution. En France métropo autre raison possible est le fait qu'en 2002,litaine, le taux moyen de la plupart des électeurs avaient quatre ocparticipation évolue avec casions de s'exprimer (deux tours auxl'âge d'une façon analogue   )$$#  ,# # $$$#    présidentielles et deux aux législatives)à celle de la Picardie. La           contre trois en 2004.seule différence notable est relative au niveau maximal Participation maximalede participation en 2004 : respectivementde participation : en métropole, il est moins élevé (69%) et concerne les sexa72% et 71%. Viennent ensuite les ca vers 70 ans génaires. dreset professions intellectuelles supé Le taux moyen de participation en rieures, pour lesquels la participation 2004 (voir définitions) est un peu plus Les femmes participentmoyenne s'élève à 63%. Au niveau natio élevé en Picardie qu'en métropole : 58,7% nal, ces trois catégories sociales ont un peu moins que les hommes contre 57,1%. Le niveau de participation aussi les taux moyens de participation évolue avec l'âge des électeurs. En PiEn Picardie comme en métropole, les plus importants, mais l'ordre n'est pas cardie, la participation moyenne des 2035% des femmes ont participé à tous les le même qu'en Picardie : avec 68%, les 29 ans (45%) est plus faible que cellescrutins de 2004. Le taux de participa cadres arrivent en tête, suivis de près par des moins de 20 ans (62%). Elle augtion systématique des hommes s'élève à les agriculteurs exploitants (67%) et les mente ensuite avec l'âge et atteint un38% en Picardie, soit un point de plus retraités (65%). maximum dans la tranche d'âge 7079que le taux national. Pour chacun des En Picardie comme en métropole, les trois scrutins de 2004, la personnes détentrices d'un diplôme uni participation des femmes e e   !   cycle (ou d'un diversitaire de 2ou 3       est légèrement inférieure à plôme d'ingénieur) sont celles qui ont le     celle des hommes, aussi plus grand taux moyen de participation , ##    "6 # #   #:$ bien en Picardie qu'en mé 8 en 2004. À l'opposé, pour les personnes 1 ", %tropole. Chez les hommes n'ayant aucun diplôme, la participation 2 de moins de 25 ans, l'abs moyenne est la plus faible. Enfin, en ce  tention systématique est qui concerne la taille d'unité urbaine, ce   nettement plus faible en sont les communes rurales qui ont le plus 4Picardie (23%) qu'au ni grand taux moyen de participation, tant veau national (37%). Chez en Picardie qu'en métropole. les hommes de plus de 0 85 ans, la participation Les abstentionnistes de 2002  07  4   2 13  systématique est nette le sont encore en 2004 <  < 4 <  <  < 2 < 1 < 3  ,# ment moins élevée en ;$   6 ,  8Picardie (18%) qu'en mé En Picardie, 87% des personnes qui 1 tropole (35%). En revan se sont abstenues à tous les scrutins de 2 che, dans la tranche d'âge 2002 ont eu le même comportement élec 6574 ans, la participation  toral en 2004. Ces électeurs forment le  masculine à tous les scru « noyau dur » de l'abstention. 35% d'en tins de 2004 est plus im 4tre eux sont sans diplôme, contre seule %portante en Picardie (65%) ment 19% de l'ensemble des personnes  qu'au niveau national suivies de 2002 à 2004. Au niveau natio 0 (51%). nal, ces deux taux sont moins grands :  07  4   2 13  respectivement 25% et 15%. Par rapport <  < 4 <  <  < 2 < 1 < 3  ,# Participation plus ;$   6 , aux abstentionnistes systématiques, les 8 deux autres catégories d'électeurs en importante pour 1 )  2002 (participants systématiques et in 2les agriculteurs, termittents) ont davantage modifié leur les retraités comportement en 2004. En Picardie,  et les personnesparmi les participants systématiques en  42002, 60% ont également voté à tous les les plus diplômées % scrutins en 2004 ; sur les 40% restants,  En Picardie, les agrineuf électeurs sur dix ont voté de façon 0 culteurs exploitants et lesintermittente en 2004. Ces « nouveaux »  07  4   2 13  retraités constituent lesintermittents, dans plus de huit cas sur <  < 4 <  <  < 2 < 1 < 3  ,# ;$   6 , dix, se sont abstenus aux européennes.catégories sociales ayant           le plus grand taux moyenIls se distinguent de ceux qui sont res
   %%    %&       , ##    "6 # # ,    ,,  ,   "6 # # , ##  $#  0 1 3 2 2  8   8 2067 4   36  0 ",  ) 164 , ##   ", ) ",   ", )            $#< 0    $# $    !   ' ( )     ! *  + ) $     %  &     '   !  &      '                
tés assidus en 2004 par leur plus jeune âge : en 2002, la part des plus de 65 ans représentait 18% dans le premier cas, contre 30% dans le second cas. Au ni veau national, ces deux taux sont plus resserrés : respectivement 20% et 27%. En Picardie, seulement la moitié des in termittents de 2002 a aussi voté de fa çon intermittente en 2004. L'autre moitié a donc modifié son comportement élec toral : dans plus de trois cas sur dix, les électeurs intermittents en 2002 n'ont par ticipé à aucun scrutin en 2004.
Les « nouveaux » abstentionnistes systématiques sont plus souvent diplômés
En Picardie, 15% des personnes sui vies de 2002 à 2004 sont des «nou veaux » abstentionnistes systématiques, c'estàdire des électeurs qui se sont abs tenus à tous les scrutins de 2004 mais qui ont voté au moins une fois en 2002. Ils constituent plus de 60% des absten tionnistes systématiques de 2004. Comme ces derniers, ils sont particuliè rement jeunes : 43% d'entre eux avaient
Définitions L'abstention systématique décrit le com portement d'un électeur n'ayant participé à aucun scrutin. À l'opposé, la participation sys tématique est le comportement électoral d'une personne ayant participé à tous les scrutins. Les électeurs intermittents sont ceux qui ont voté au moins une fois mais se sont abstenus à au moins un scrutin. Les votes blancs ou nuls sont considérés comme des participations effectives, puisque la seule information recueillie est l'émargement sur les listes électorales. Il n'est tenu compte que des scrutins aux quels peuvent participer l'ensemble des élec teurs de France métropolitaine. Pour l'année 2004, il s'agit des élections régionales (2 tours) et européennes. Le taux moyen de participation rapporte le nombre de scrutins auxquels un électeur a effectivement voté au nombrede scrutins auxquels il pouvait participer pour une année donnée.
$            6 # # $ #  " 4 (,# 4   0 0 )6  )$# F6 ,@"@ ) 9,# >+* ,# @#### @ , ,          
4 4   8 0 0
     "    #     6 # # ,#-
9" !9"6+ ) ?@#6 )" ,#- +  ,A ##B$          
" (,#
D,#- )  + D,#-   ! ,#-   4  + !9" $# C #6  E + ,#- $
          D@@  ,,  # "  #  ,# #  ,  4 0 0 *$# 9,"## '$#+ *$# 9,     0773 0777 0  0  0               , !-  '
moins de 35 ans en 2002, contre 26% des inscrits en 2004. Ce phénomèneSources est encore plus marqué au niveau na Depuis les élections présidentielles de 1988, l'Insee procède, avec l'autorisation de la CNIL tional : les deux taux précédents s'élè(Commission nationale informatique et libertés) et le concours du ministère de l'Intérieur, à un recueil d'informations sur la participation aux grandes consultations électorales. Selon un pro vent alors respectivement à 46% et tocole éprouvé, les données individuelles sur la participation aux scrutins sont relevées par les 23%. En Picardie, les «nouveaux » agents de l'Insee sur les listes d'émargement, durant la période légale pendant laquelle elles sont abstentionnistes systématiques se dis consultables dans les préfectures. tinguent des abstentionnistes systéma En 2004, on est ainsi en mesure d'étudier la participation effective d'un échantillon anonymisé tiques de 2002 par leur niveau d'études.de 41710 personnes représentatives des électeurs inscrits dans une commune de France La proportion de personnes sans dimétropolitaine. Quant à l'échantillon représentatif de la Picardie, il comprend 1 427 personnes. L'enquête de l'Insee permet d'aller audelà de la simple mesure de la participation pour chaque plôme est de 23% pour la première scrutin. Un peu plus des 4/5 de l'échantillon de l'année 2004 correspond en effet à des person catégorie contre 33% pour la seconde. nes déjà présentes dans l'échantillon constitué pour les présidentielles et les législatives de On retrouve la même tendance au ni 2002. Il est donc possible de suivre leur comportement à l'occasion de scrutins de nature veau national : 16% pour la première différente. Les données sociales (niveau de diplôme, catégorie socioprofessionnelle…) utili catégorie contre 25% pour la seconde.sées dans cette étude proviennent de l'échantillon démographique permanent, lequel résulte de la compilation, pour 1/100 de la population, des données de l'état civil et du recensement de Les « nouveaux » abstentionnistes sys 1999. tématiques ont donc un profil social L'échantillon n'inclut pas de personnes de nationalité étrangère. L'étude de la participation inattendu. Cette caractéristique rappro aux européennes ne porte donc que sur les inscrits de nationalité française. che l'ensemble des abstentionnistes systématiques en 2004 de l'ensemble des inscrits. On peut alors se deman der si cette tendance se confirmera      8 dans les prochaines années.   ,,  6 # #:$ 3  Bruno Ghirardi 1  2 
Pour en savoir plus
« La participation électorale au printemps 2004 : un électeur inscrit sur quatre s'est abstenu à tous les scrutins », INSEE PREMIÈREn°997, décembre 2004. « La participation électorale au printemps 2002 : de plus en plus de votants intermit tents »,INSEE PREMIÈREn°877, janvier 2003. « Retour sur une année électorale : pous sée de l'abstention mais participation légèrement plus élevée en Picardie», INSEE PICARDIE Premièren°105, 2003.
 4
 07  < 7 4 < 47  < 7  < 7 2 < 27 1 < 17 3 < 37  7   ,# ;$   6 ,           
       , ##    # , , 8  )>=   4 4   0 46 46 4644363 4360 460467 67 036 0 ", )", )", )                
Institut National de la Statistique et des Études Économiques Insee Picardie Téléphone : 03 22 97 32 00 Télécopie : 03 22 97 32 01 Directeur de la Publication :Pascal SEGUINRédacteur en chef :Catherine LEPIN Maquette Insee Picardie  Impression YVERT Dépôt légal : mars 2005  ISSN : 03963128  Code SAGE : IPR14462  N°144 mars 2005 Prix : 2,20Conditions d'abonnement : INSEE PICARDIE Relais (11 numéros) + INSEE PICARDIE Première (11 numéros minimum) 38Insee Picardie 1, rue Vincent Auriol 80040 AMIENS CEDEX 1Courriel : ventespicardie@insee.fr Renseignements statistiques:Téléphone 0 825 889 452 (0,15 euro/mn) Courriel inseecontact@insee.fr
© Insee 2005
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.