La population des régions (métropole) - Recensement de la population de 1999

Publié par

Languedoc-Roussillon, Alsace, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Rhône-Alpes et Pays de la Loire sont les régions où la population a le plus fortement augmenté depuis 1990. Par rapport à la période précédente (1982-1990), l'évolution est la plus vive en Alsace (de 0,46 % par an à 0,70 %). A un Ouest et Sud-Ouest dynamiques et un Sud-Est toujours attractif mais légèrement en retrait s'oppose un ensemble de régions qui part de la Basse-Normandie jusqu'à la Lorraine en passant par le Nord-Pas-de-Calais, dont la croissance est très ralentie voire nulle. La population de l'Ile-de-France croît mais à un rythme inférieur à la moyenne et en forte diminution par rapport à la période 1982-1990. Enfin, le Massif central continue de perdre des habitants.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 6
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 664 JUILLET 1999
Prix : 15 F (2,29 $)
La population des régions
(métropole)
Recensement de la population de 1999
Jean Christophe Fanouillet et Chantal Madinier,
division Recensements de la population, Insee
l’Alsace, seule région qui bénéficie d’uneanguedoc Roussillon, Alsace, Pro
croissance largement supérieure à celle de
vence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône la période intercensitaire précédente (1982 LAlpes et Pays de la Loire sont les 1990) : + 0,70 % par an entre 1990 et 1999
contre 0,46 % par an. Les autres régionsrégions où la population a le plus forte
dont le rythme est en progression sont si
ment augmenté depuis 1990. Par rapport tuées à l’Ouest : Poitou Charentes, Pays de
à la période précédente (1982 1990), la Loire et Bretagne. En revanche, la popu
lation de l’Île de France ainsi que celles desl’évolution est la plus vive en Alsace (de
régions du Sud augmentent moins forte
0,46 % par an à 0,70 %). À un Ouest et ment. Les régions bordant l’Île-de-France
Sud Ouest dynamiques et un Sud Est sont également touchées par le ralentisse
ment démographique.toujours attractif mais légèrement en
Au total, la région la plus peuplée est
retrait s’oppose un ensemble de régionsl’Île de France, devant Rhône Alpes,
qui part de la Basse Normandie jusqu’à laProvence-Alpes Côte d’Azur et le Nord
Pas de Calais. Ces quatre régions concen Lorraine en passant par le Nord Pas de
trent toujours 43 % de la population
Calais, dont la croissance est très ralentiemétropolitaine. A l’opposé, on trouve la
voire nulle. La population de l’Île de Corse, le Limousin, la Franche Comté et
l’Auvergne. Le classement des régions se France croît mais à un rythme inférieur à
lon la taille est le même qu’en 1990 sauf
la moyenne et en forte diminution par rap pour le Poitou Charentes qui dépasse main
port à la période 1982 1990. Enfin, le Mas tenant la Bourgogne.
sif central continue de perdre des
L’Ouest et le Sud Ouest
habitants.
dynamiques
Dans dix huit régions, sur les vingt deux deAvec l’Alsace, les régions de l’Ouest Bre
la métropole, la population augmente entre tagne, Pays de la Loire et Poitou Charentes -
1990 et 1999, mais à des rythmes très diffé sont les seules où la croissance de popula
rents. Si la croissance moyenne pour la tion s’est accélérée entre les deux périodes
France métropolitaine est de 0,35 % par an,intercensitaires (1982 1990 et 1990 1999).
celle des régions varie de 0,2 % pour le Contrairement à la période précédente, leur
Limousin à 0,9 % pour le Languedoc Rous part dans la population totale a augmenté,
sillon. Après le Languedoc Roussillon, les la hausse des entrées par rapport aux sor
croissances les plus fortes concernent les ties compensant un solde naturel en diminu
régions Alsace, Provence-Alpes Côte tion. Le solde des entrées sorties leur a
d’Azur, Rhône Alpes, Pays de la Loire et ainsi procuré 170 000 personnes supplé
Midi Pyrénées. À l’autre extrêmité, la popu mentaires de 1990 à 1999 contre 60 000
lation stagne ou diminue dans cinq régions :pour la période précédente. Cette tendance
Limousin, Auvergne, Champagne Ardenne, est générale à l’ensemble des départe
Bourgogne et Lorraine. Le classement est ments, hormis les Deux Sèvres, la Charente
assez différent de celui de la période précé et le Morbihan pour lesquels le solde naturel
dente. Le Languedoc-Roussillon est tou s’est amoindri.
jours en tête, mais Provence Alpes Côte Midi Pyrénées et Aquitaine sont parmi les ré
d’Azur cède sa place de deuxième à gions ayant attiré le plus de monde (+ 209 000
INSEE
PREMIEREà elles deux). Mais leur croissance sants à l’intérieur de ces deux régions.tre part, la diminution de population
n’est due qu’à ce facteur car l’accrois D’une part, dans les départements est quasiment générale dans les au
sement naturel est demeuré faible. littoraux et la zone toulousaine, la tres départements.
Les contrastes sont cependant saisis croissance est restée soutenue ; d’au
L’Île de France :
croissance en retrait
Régions classées selon le taux de variation annuel depuis 1990
L’Île de France a une croissance infé
En %
rieure à la moyenne nationale et en
1999 1990 1990 1982 1982 1975 1975 1968 1968 1962 forte diminution par rapport à la pé
riode précédente. Comme la propor
Languedoc Roussillon 0,90 1,17 1,05 0,67 1,58 tion de jeunes adultes y est
Alsace 0,70 0,46 0,45 1,03 1,16 importante, l’Île de France a le plus
Provence Alpes Côte d’Azur 0,60 0,89 1,08 1,56 2,66 fort taux de natalité de toutes les ré
gions avec une augmentation du nom Rhône Alpes 0,57 0,81 0,69 1,12 1,62
bre de naissances annuelles parPays de la Loire 0,57 0,54 0,82 0,99 0,80
rapport à la période précédente. Mais
Midi Pyrénées 0,53 0,56 0,35 0,54 0,98
ce solde naturel très élevé ne com
Bretagne 0,42 0,40 0,60 0,72 0,49
pense pas la dégradation du solde des
Aquitaine 0,42 0,64 0,58 0,52 1,04 entrées sorties de population de la ré
Centre 0,31 0,58 0,72 1,13 1,15 gion.
Poitou Charentes 0,29 0,21 0,37 0,45 0,34 Jusqu’en 1975, la balance des échan
ges de population entre l’Île de Picardie 0,27 0,50 0,51 0,89 1,07
France et la province penchait enÎle de France 0,27 0,71 0,28 0,95 1,48
faveur de la région capitale. Depuis
Haute Normandie 0,25 0,60 0,52 0,92 1,16
1975, le bilan des entrées sorties
Corse 0,25 0,52 0,90 1,36 2,14
d’Île-de France est négatif avec une
Basse Normandie 0,23 0,37 0,48 0,52 0,71 forte accentuation entre 1990 et 1999.
Franche Comté 0,18 0,15 0,32 0,95 1,12 Le déficit des entrées sorties s’accen
Nord Pas de Calais 0,07 0,10 0,07 0,36 0,70 tue pour Paris et les trois départe
ments de la petite couronne. LaLorraine 0,01 - 0,08 0,07 0,35 0,60
grande couronne est maintenant tou
Bourgogne 0,00 0,11 0,23 0,64 0,72
chée : d’un excédent de 227 000 en
Champagne Ardenne 0,05 0,02 0,10 0,63 0,99
trées sur les sorties entre 1982 et
Auvergne 0,12 0,11 0,02 0,20 0,50 1990, elle est passée à une perte de
Limousin 0,20 0,24 0,03 0,05 0,05 97 000 entre 1990 et 1999. Seule la
Source : Recensements de la population, Insee Seine-et Marne compte encore un
Taux de variation annuel de la population totale (en %)
?nombre d’entrées supérieur à celui de 40 000 personnes seulement. 1990. Ce résultat est le fruit de deux
des sorties, mais cet excédent est en Cette évolution est particulièrement mouvements opposés : un solde natu
baisse. Alors qu’elle détenait la pre sensible dans les départements du rel qui se dégrade encore ( 40 000) et
mière place des départements métro nord de la région, l’Ain, la Haute Sa un solde des entrées sorties qui
politains ayant la plus forte voie et la Loire. s’améliore.
croissance, elle n’occupe désormais
que le quatrième rang derrière la Le Massif central Réduction de la croissance
Haute Garonne, l’Hérault et la Haute continue de se dépeupler pour le Nord de la France
Savoie.
L’Auvergne et le Limousin perdent en Toutes les régions situées dans un
core 27 000 habitants, soit une perte croissant nord, de la Basse NormandieLe Sud et Sud Est :
équivalente à celle de la période 1982 jusqu’à la Lorraine, ont une croissanceune croissance toujours forte
mais une attirance moindre
Les régions du Sud et Sud Est de la
2Densité de population (habitants par km )
France Provence Alpes Côte d’Azur,
Languedoc Roussillon et Rhône Al
pes - sont de nouveau les régions France métropolitaine
2= 107 hab./kmayant les plus fortes augmentations,
que ce soit en termes de gain de po
pulation (+ 699 000 personnes) ou de
taux de croissance. Provence Alpes
Côte d’Azur et Languedoc Roussillon
se caractérisent par un solde naturel
globalement stable et par un solde des
entrées sorties en repli bien qu’il soit
encore très élevé. Ce dernier est pas
sé de 397 000 entre 1982 1990 à
316 000 sur la période intercensitaire
actuelle. Les départements côtiers
sont les plus touchés par ce tasse
ment : Aude, Gard, Var et Alpes Mari
times. D’autre part, le solde naturel
très élevé de Rhône Alpes n’a pas
permis de contrebalancer le ralentis
sement de la croissance dû à un solde
des entrées sorties maintenant faible
Taux de variation annuel dû au solde des entrées sorties Taux de variation annuel dû à l’excédent naturel
(en %) (en %)
ˆ´`très ralentie. Cette tendance est à A cette baisse de la natalité se cumule moyenne : l’Oise, l’Eure et le Calvados.
l’œuvre depuis 1968. Dans toute cette un solde négatif des entrées sorties De plus, la population diminue dans
zone où la fécondité est traditionnelle dans presque tous les départements six départements.
ment élevée, le solde naturel a dimi sauf l’Eure et le Calvados. Les départe
nué de façon spectaculaire du fait du ments qui perdent le plus de leur attrac Pour comprendre
départ des jeunes adultes et du vieillis tivité sont l’Oise et l’Eure. En revanche,ces résultats
sement corrélatif de la population. Les bien qu’étant toujours négatif, ce solde
plus fortes baisses sont constatées s’améliore en pourcentage dans douze
dans le Pas de Calais, l’Eure, la Mo départements sur dix huit. Les chiffres présentés ici sont des pre
selle, la Meurthe et Moselle, la Haute Ainsi, rares sont les départements miers comptages qui seront mis à jour
Marne et la Marne. ayant une croissance supérieure à la progressivement durant l’été 1999.
Les populations mentionnées sont des po
pulations "sans doubles comptes" . Pour
le calcul de la population légale, certaines
personnes - élèves internes, militaires en ca Pour en savoir plus
serne, travailleurs en foyer, étudiants en cité
universitaire, personnes en maison de re
traite, etc. sont en effet comptabilisées
Les résultats du recensement de 1999 disquettes, internet, publications), à par
d’une part dans la commune de l’établisse
sont disponibles sur le site internet de tir de juillet 1999.
ment où elles séjournent, d’autre part dansl’Insee (http : //www.insee.fr).
La série bleue "Populations légales" (cé leur commune de résidence personnelle. Il
"Recensement de la population de 1999 dérom, internet, publications) présente en est de même des étudiants ayant un loge
Premier comptage national", Insee Pre les résultats communaux définitifs du dé
ment personnel, comptabilisés dans leur
mière, n° 663, Juillet 1999. nombrement. Ces données sont authenti
commune de résidence et dans celle de leurs
fiées par décret. A partir de janvier 2000.
parents. Dans la population sans doubles"La population des départements d’ou
tre mer Recensement de la population La série orange "Évolutions démogra comptes, chaque personne n’est comptée
de 1999", Insee Première , n° 665, Juillet phiques 1962 1999 Données définiti que dans une seule commune.
1999. ves" (cédérom, internet, pub lications)
Le solde (apparent) des entrées sorties ester
paraîtra au cours du 1 semestre 2000.
calculé comme la différence entre la variation
Publications à venir :
de population et le solde naturel. Il représenteLa série jaune "Premiers résultats statis
Évolutions démographiques de 1990 à tiques" (cédérom, internet, publications) à la fois la différence entre les entrées et les
er
1999 Données provisoires (cédérom, paraîtra à la fin du 1semestre 2000. sorties de la zone et la différence de qualité
entre les deux recensements.
Direction Générale :
18, Bd Adolphe Pinard
A RETOURNER A : INSEE-CNGP, B.P. 2718, 80027 AMIENS CEDEX 01 75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :OUI, je souhaite m abonner INSEE PREMI¨RE - Tarif 1999
Paul Champsaur 1 an, 60 numØros = 530 F (France) 663 F (Europe) 827 F (Reste du monde)
Rédacteur en chef :80,80 $ 101,07 $ 126,08 $
Baudouin Seys
Nom ou raison sociale : ____________________ ActivitØ : __________________________ Rédacteurs : J W Angel,
C. Dulon, A.C. Morin, S. TagnaniAdresse : _______________________________________________________________
Maquette : J. Vidalenc, CR___________________________________ TØl : _____________________________
Code Sage IP99664
Ci-joint mon rŁglement en Francs par chŁque l ordre de l INSEE : ___________________________ F.
ISSN 0997 3192
Date : _______________________________ Signature
© INSEE 1999
qqq

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.