La population en 2030 : des bouleversements attendus ou envisageables

De
Publié par

Au-delà de l'évolution du nombre d'habitants, les projections de population mettent en évidence des bouleversements à venir. Certains sont inéluctables comme le vieillissement de la population et l'augmentation concomitante des décès. D'autres sont incertains comme le nombre de naissances qui dépend du comportement des femmes mais aussi des mouvements migratoires. Conjoncturels ou programmés, les mouvements migratoires sont les plus difficilement prévisibles et influent sur tous les phénomènes démographiques.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

dos sier La po pu la tion en 2030
Des bou le ver se ments
u-delà de l’évo lu tion du nombre de fem mes en âge d’avoir des enfants et Pro jec tion des décès selon les trois scé na rios retenus
d’habi tants, les pro jec tions de à leur com por te ment en matière deA popu la tion met tent en évi dence fécon di té. Actuel le ment, près de 200 000
des bou le ver se ments à venir. Cer tains fem mes réu nion nai ses sont âgées de 15 à
sont iné luc ta bles comme le vieil lis se ment 49 ans. L’évo lu tion dans les trente années
de la popu la tion et l’aug men ta tion à venir de ce nombre de fem mes fécon -
conco mi tante des décès. D’autres sont des est direc te ment liée à celle du solde
incer tains comme le nombre de nais san - migra toire. Un défi cit migra toire (scé na -
ces qui dépend du com por te ment des rio bas) entraî ne rait une sta bi li sa tion de
fem mes mais aus si des mou ve ments cet effec tif. La pour suite de l’excé dent
migra toi res. Con jonc tu rels ou pro gram - migra toire cons ta té ces der niè res années
-més, les mou ve ments migra toi res sont (scé na rio cen tral) entraî ne rait une aug
les plus dif fi ci le ment pré vi si bles et men ta tion de 40 000 fem mes en âge de
influent sur tous les phé no mè nes démo - pro créer. Enfin, en cas d’accé lé ra tion de La hausse des dé cès est presque la
gra phi ques. l’excé dent migra toire (scé na rio haut), il même dans les trois scé na rios.
y aurait 255 000 fem mes âgées de 15 à
Si les mou ve ments migra toi res se main - 49 ans en 2030. chaque année. Depuis les décès aug men -tien nent tels qu’ils exis tent depuis une
tent année après année et ce phé no mène,dizaine d’années et si le com por te ment La conju gai son du solde migra toire et de
quel que soit le scé na rio envi sa gé, vades fem mes fécon des se rap proche de la fécon di té des fem mes peut entraî ner
s’ampli fier. La popu la tion réu nion naise,- -celui des métro po li tai nes (scé na rio cen des nom bres de nais san ces très dif fé
encore très jeune aujourd’hui, va en effet tral), nous serons sans doute légè re ment rents. Dans le scé na rio bas, un simple
vieil lir petit à petit. Entre 1999 et 2030,plus d’un mil lion d’habi tants en 2030. main tien du nombre de fem mes en âge
selon le scé na rio cen tral, la pro por tion-Pour enca drer ce scé na rio, deux varian d’avoir des enfants allié à une fécon di té
des per son nes de soixante ans ou plus va tes con tras tées peu vent être rete nues. ten dant vers 1,7 enfants par femme pro -
dou bler : de 10 % actuel le ment, elle-Avec plus de con trôle des nais san ces et vo que rait une forte baisse des nais san
pour rait pas ser à plus de 22 % en 2030.de for tes inci ta tions à l’émi gra tion des ces : elles se situe raient aux alen tours de
Ain si, mal gré l’amé lio ra tion des condi -jeu nes pen dant une dizaine d’années, la 10 000 en 2030. Inver se ment, dans le
tions sani tai res et les pro grès médi caux,popu la tion de La Réu nion pour rait ne scé na rio haut, un excé dent migra toire
la crois sance forte de la popu la tion lapas dépas ser les 860 000 habi tants (scé - -accen tué conju gué à une fécon di té sta bi
plus exposée au risque de mor ta li té vana rio bas). Avec le main tien de la fécon - lisée à 2,4 enfants par femme engen dre -
pro vo quer une montée iné vi table desdi té actuelle et un accrois se ment de rait une hausse impor tante des nais san -
décès. En 2030, il y aura entre 7 900 etl’attrac ti vi té de l’île la popu la tion pour - ces qui pour rait frô ler les 17 000 en
9 000 décès annuels sur l’île de La Réu -rait atteindre 1 120 000 habi tants (scé na - 2030. Si on s’en tient au scé na rio cen tral,
nion, soit plus du double du nombrerio haut). le plus pro bable, l’aug men ta tion du
cons ta té actuel le ment.nombre de fem mes en âge d’avoir des
enfants com bi né avec la baisse pro gres - Quel que soit le scé na rio envi sa gé, leUne grande incer ti tude sur
sive de la fécon di té vers 2 enfants par solde natu rel, dif fé rence entre les nais -le nombre de nais san ces femme entraî ne rait une sta bi li sa tion des san ces et les décès, va dimi nuer mais il
nais san ces autour de 14 000.
La crois sance démo gra phique dépend en
Varia tion annuelle de la popu la tionpre mier lieu de la vigueur de la nata li té.
Dou ble ment pro gram méCelle-ci est direc te ment liée au nombre
des décès
Pro jec tions des nais san ces selon
les trois scé na rios retenus Le nombre de décès est, et de loin, la
18000
variable sur laquelle plane le moins
16000
d’incer ti tude. Bien sûr en partie parce
14000 que nous n’avons pas choi si d’hypo thè -
12000 ses alter na ti ves concer nant l’évo lu tion
10000 Bas de l’espé rance de vie mais sur tout parce
Central
8000 que, de fait, la très grande majo ri té desHaut
Source : Insee 2002 décès dans les trente années à venir6000
1970 1980 1990 2000 2010 2020 2030 concerne des per son nes déjà nées et
Années
habi tant actuel le ment La Réu nion.
Dans le sé na rio cen tral les nais san ces Dans le scé na rio cen tral l’accrois se -
Pen dant vingt ans, entre 1975 et 1995, le se main tien nent au tour de 14 000 par ment natu rel de la popu la tion
an. Ce pen dant de for tes va ria tions nombre de décès n’a pra ti que ment pas diminue avec le temps et l’impact des
sont pos si bles. migra tions aug mente.évo lué oscil lant tou jours autour de 3 200
16dos sier
atten dus ou en vi sa gea bles
Pro jec tion de la part de chaque tranche d’âge
La part des jeu nes di minue, celle des
qua dra gé nai res et quin qua gé nai res
aug mente jus qu’en 2010, celle des
per son nes âgées aug mente sur toute
la pé riode.
La py ra mide des âges va bien sûr se dé for mer. En 2030, la py ra mide basée sur le scé na - pou vons tabler sur un accrois se ment de
rio cen tral a en core une bonne as sise mais son som met s’élar git for te ment. la popu la tion uni que ment dû au solde
migra toire de près de 70 000 per son nes
d’ici 2030.
res te ra lar ge ment posi tif. De 10 300 en arri vées ont excé dé les départs de 4 000
En 1999, l’excé dent des nais san ces sur1999, il dimi nue ra jus qu’à se situer à entre 1982 et 1990, puis de 16 000 entre
les décès (solde natu rel) explique à lui4 800 en 2030 dans le scé na rio cen tral. Il 1990 et 1999.
seul 85 % de l’aug men ta tion annuelle depour rait être de 7 600 dans le scé na rio haut
Entre 1990 et 1999, La Réu nion a été la popu la tion réu nion naise. Sur la baseet tom ber à 2 900 dans le scé na rio bas.
très attrac tive avec un excé dent migra- du scé na rio cen tral, la part du solde natu -
toire à tous les âges sauf pour les jeu nes rel repré sen te rait 81 % de l’accrois se -
Un solde migra toire sou hai tant pour suivre leurs étu des ou à ment total en 2010, 74 % en 2020 et 62 %
dif fi ci le ment pré vi sible la recherche d’un pre mier emploi en en 2030. Sur l’ensemble de la période
métro pole. Le scé na rio cen tral, qui pro - 1999-2030, l’aug men ta tion de la popu la -
longe à l’iden tique ce pro fil migra toireLe com por te ment migra toire est un phé - tion serait d’un peu plus de 325 000 per -
no mène for te ment conjonc tu rel et très sur l’ensemble de la période 2000-2030, son nes dont 255 000 dues au solde natu rel.
fluc tuant. Il a très for te ment varié au donne une popu la tion estimée en 2030
de 1 029 000 per son nes. Avec la mêmecours des trente der niè res années. Il était
Un vieil lis se ment iné luc table hypo thèse de fécon di té (2 enfants parnéga tif de 1967 à 1982, à l’époque où le
de la popu la tionBumi dom orga ni sait la migra tion des femme en 2030) mais en sup po sant une
migra tion nulle sur l’ensemble de laRéu nion nais vers la France métro po li -
Entre 1999 et 2030, l’âge moyen de lapériode la popu la tion réu nion naise seraittaine. Les départs ont ain si excé dé les
popu la tion réu nion naise va aug men ter de de 961 000 en 2030. Ain si, si les mou ve- arri vées de 11 500 per son nes entre 1967
8,5 ans pour pas ser de 30 à 38,5 ans.et 1974, et de 33 400 entre 1974 et 1982. ments migra toi res se main tien nent au
Le mou ve ment s’est inver sé depuis et les cours des trente années à venir, nous Quel que soit le scé na rio envi sa gé, la
struc ture de la popu la tion va pro fon dé -
ment se modi fier. Actuel le ment, près deScé na rio cen tral : Pro jec tion de po pu la tion par tranche d’âge
45 % des Réu nion nais ont moins de
vingt-cinq ans. En 2030, ils seront sansva ria tion
Age 2000 2010 2020 2030 doute moins du tiers. Inver se ment, la2000/2030
pro por tion des per son nes âgées de
0-14 ans 198 955 200 438 204 138 200 389 1 434 soixante ans ou plus dou ble ra. La pro -
15-24 ans 118 703 132 175 131 491 134 500 15 797 -por tion de la popu la tion en âge de tra
25-39 ans 177 434 176 030 195 593 199 317 21 883
vail ler (25-59 ans) va res ter par ti cu liè re -
40-59 ans 149 701 223 779 256 585 266 653 116 952
ment stable aux alen tours de 45 % mais60 ans et + 71 963 100 052 152 834 228 193 156 230
elle sera com posée en majo ri té de per -
son nes de 40 à 59 ans en 2030. nTo tal 716 756 832 474 940 641 1 029 052 312 296
Jean-Marc LARDOUXSource : Insee 2002
17

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.