La population franciliennes au 1er janvier 2004

De
Publié par

La population de l’Ile-de-France au 1er janvier 2004 a été estimée à 11 264 000 habitants. Cette estimation tient compte des résultats issus de la première collecte 2004 du nouveau recensement.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 23
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins



N°80 - février 2005
erLA POPULATION FRANCILIENNE AU 1 Janvier 2004

era population de l’Ile-de-France au 1 janvier 2004 relative jeunesse de la population francilenne L a été estimée à 11 264 000 habitants. Cette explique en partie cette forte croissance naturelle.
estimation tient compte des résultats issus de la En revanche, l’lle-de-France continue de perdre des
première collecte 2004 du nouveau recensement (cf habitants du fait des migrations, un peu moins
source). toutefois que sur la période passée. Alors que les
La croissance démographique s’amplifie échanges avec l’étranger sont positifs, les échanges
de l’Ile-de-France avec les autres régions Avec plus de 300 000 habitants gagnés en cinq ans,
métropolitaines sont encore assez largement l’Ile-de-France affiche désormais une croissance
déficitaires, en particulier avec les régions du sud-est aussi rapide que celle de la province. La région se
et avec celle de l’arc atlantique. distingue à la fois par un très fort excédent naturel et
Moins de logements vacants par un déficit migratoire important vis-à-vis des
autres régions. Le nombre de logements est estimé à 5,2 millions en
L’excédent naturel, différence entre le nombre des Ile-de-France, soit une augmentation de 2,5 % en
naissances et le nombre des décès, est nettement cinq ans, deux fois plus faible que celle du parc
plus important en Ile-de-France que dans les autres métropolitain. La proportion des résidences
régions métropolitaines. En effet, au cours de ces principales parmi ces logements est en hausse très
cinq années, le nombre de naissances est en marquée dans notre région (91,1 % contre 88,7 % il
moyenne de plus de 170 000 par an, alors que celui y a cinq ans). La diminution de la vacance (6,2%
des décès est resté inférieur à 75 000 par an (sauf contre 8,1% il y a 5 ans) traduit sans doute les
en 2003) ; la différence entre les deux atteint donc tensions sur le marché de l’immobilier au cœur de
en moyenne un peu moins de 100 000 par an, soit l’agglomération.
plus de 40 % du solde naturel de la métropole. La
Evolution de la population sur les périodes 1990-1998 et 1999-2003
ILE-DE-FRANCE FRANCE
METROPOLITAINE
Population au 01/01/2004 11 264 000 60 200 000
Variation relative annuelle 1999/2003 (en %)
Totale 0,58 0,58
Due au mouvement naturel 0,88 0,38
Due au solde apparent des entrées-sorties (1) -0,31 0,19
Variation relative annuelle 1990/1998 (en %)
Totale0,310,37
Due au mouvement naturel 0,81 0,36
Due au solde apparent des entrées-sorties (1) -0,50 0,01
Source : Insee, statistiques d’état civil, recensements de la population.
(1) Le solde apparent des entrées-sorties est calculé comme la différence entre la variaton de la population
et le solde naturel. Il dépend des mouvements de population entre l’Ile-de-France et les autres régions ou
l’étranger et d’un ajustement pour tenir compte des différences de méthodes entre les deux recensements.
La population de la plupart des grandes communes période précédente : la croissance de la petite couronne
augmente semble rattraper ainsi celle de la grande couronne, dont
les villes nouvelles ont achevé leur développement. A
Parmi les communes d’au moins 50 000 habitants, les Paris, où la population a connu une forte hémorragie
villes de la petite couronne profitent largement d’une
dans les années 50 à 70, puis a diminué plus faiblement
croissance démographique plus rapide que sur la
ensuite, le nombre d’habitants semble stabilisé.

Estimation de population des grandes 5,2 millions de logements dans la région
communes franciliennes
Population en Evolution
2004 (%) (1) Ile-de-France France
Paris 2 142 800 0,8 Métropolitaine
Communes de la petite couronne
Structure de la population par âge
Boulogne-Billancourt (92) 108 300 1,8
% des moins de 20 ans 24,7 23,8 Saint-Denis (93) 94 700 10,3
Nanterre (92) 86 500 2,6 % des 60 ans ou plus 17,1 21,8
Asnieres-sur-Seine (92) 85 000 12,1
Nombre de logements 5,2 30,3
Créteil (94) 84 400 2,7 (en millions)
Colombes (92) 83 500 8,8
% de résidences principales 91,1 84,0 Vitry-sur-Seine (94) 80 700 2,3
Aulnay-sous-Bois (93) 80 500 0,6 % de logements vacants 6,2 6,1
Rueil-Malmaison (92) 76 400 4,0 Source : Insee, Recensement de la population 2004
Champigny-sur-Marne (94) 2,9
Saint-Maur-des-Fosses(94) 75 1002,8
Aubervilliers (93) 6980010,6
Drancy (93) 62 400 0,2
Noisy-le-Grand (93) 61 700 6,0 Source :
Neuilly-sur-Seine (92) 61 100 2,1
Ces résultats sont issus de l’exploitation de l’enquête de Levallois-Perret (92) 60 900 11,3
recensement 2004, première du nouveau dispostif de Issy-les-Moulineaux (92) 60 000 14,0
recensement instauré par la loi du 27 février 2002. La Antony (92) 59 800 -0,1
nouvelle méthode de recensement substitue au comptage Ivry-sur-Seine (94) 56 900 11,6
traditionnel une technique d’enquêtes annuelles. Celle-ci
Clichy (92) 56 300 12,2 distingue les communes de moins de 10 000 habitants,
Maisons-Alfort (94) 53 600 4,9 enquêtées désormais une fois tous les cinq ans par
Fontenay-sous-Bois (94) 51 900 1,9 roulement, et les communes de 10 000 habitants et plus,
Communes de la grande couronne dans lesquelles pendant cinq ans est recensé un échantillon
Argenteuil (95) 100 400 6,9 de logements regroupant environ 8% de la population.
Versailles (78) 85 700 0,0
En 2004, 209 communes de moins de 10 000 habitants sur Sarcelles (95) 57 900 0,1
1 042 ont été recensées en Ile-de-France. Les résultats de la Cergy (95) 55 300 1,1
collecte sont disponibles sur le site insee.fr/ile-de-France. Sartrouville (78) 53 4006,3
Ce n’est qu’à partir de 2008 qu’il sera possible d’établir avec Note : à partir du seul échantillon de 8% des logementserune grande précison le chiffre de la population légale au 1 recensés lors de l’enquête de 2004, une estimation de la
janvier 2006, mais les résultats issus de la première collecte population a été réalisée pour certaines grandesvilles, dont la
de 2004 permettent de constater les évolutions des structures taille et l’homogénéité de l’habitat rendaient possible une telle
socio démographiques. extrapolation à l’ensemble de la commune.
(1) Evolution entre les deux recensements
Source : Insee, Recensement de la population 2004.



Bibliographie :
G.Desplanques et JF.Royer « Enquêtes annuelles de recensement : premiers résultats de la collecte 2004. 62 millions d’habitants en
erFrance au 1 janvier 2004 », Insee Première, n°1000, janvier 2005
C.Borrel et JM. Durr « Enquêtes annuelles de recensement : premiers résultats de la collecte 2004. Principales caractéristiques de la
population et des logements », Insee Première, n°1001, janvier 2005.

_______________

Brigitte BELLOC

Rédaction achevée le 4 février 2005
Direction régionale de l’INSEE Ile-de-France 7, rue Stephenson Montigny-le-Bretonneux 78188 Saint-Quentin-en-Yvelines cedex - Abonnement
bimestriel gratuit à la lettre d’information électronique Insee Ile-de-Fr@nce Infos à partir du site internet de la direction régionale d’Ile-de-France :
www.insee.fr/ile-de-france - Directeur de publication : Alain CHARRAUD - Rédaction et conception de la maquette : Service statistique de la
èmedirection régionale - ISSN 1635-9984 - Code SAGE AFCH0452 - Dépôt légal : 2 semestre 2003 © INSEE 2003
Pour tout renseignement complémentaire, contacter le 01 30 96 90 51

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.