La précarité dans l'espace rural du Lot

De
Publié par

Au recto de ce numéro : une analyse de la situation conjoncturelle du département avec en particulier des chiffres sur l'emploi et le chômage. des données de cadrage portant sur la structure par secteur d'activité et l'évolution de l'emploi annuel total entre fin 2000 et fin 2001 pour le département et la région. Le verso est consacré à une analyse de la précarité en milieu rural dans le Lot
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

numéro 16-46 : juin 2004
SYNTHESE CONJONCTURELLE BREVES
En 2003, l’emploi salarié et le chômage
1 064 véhicules particuliers neufsprogressent.
ont été immatriculés au cours du
er1 trimestre 2004, soit une baisse deAprès une hausse de 0,5 %
erEvolution du taux de chômage près de 4 % par rapport au 1 trimes-en 2002, l’emploi salarié (hors agri-
et de l'emploi salarié tre 2003.culture, éducation, administration, Emploi (base100 au 4 T 94) Taux de chômage (%)
122santé et action sociale) progresse de 10,5 1 158 logements neufs ont été mis
1,6 % dans le Lot en 2003. Sur la même 118 10,0 en chantier en 2003, soit une baisse
Emploipériode, Il a augmenté de 0,9 % en 114 Chômage 9,5 de 2 % par rapport à 2002.
Midi-Pyrénées. 110 9,0
e Au 4 trimestre, l’emploi sala- Création du Pays de Cahors et du106 8,5
Sud du Lot qui compte 51 000 habi-rié progresse fortement (+ 1,3 %) ;
102 8,0
tants et 63 communes.l’emploi se maintient dans l’industrie
98 7,5
4T94 4T95 4T96 4T97 4T99 4T00 4T2001 4T02 4T03porté par le dynamisme des indus- 4T98
A Cahors, l’usine de traitement et
tries des biens d’équipement. Dans Emploi salarié Taux de chômage
e e recyclage de plastiques ERI (Exploi-4 trimestre 2003 4 trimestre 2003le secteur tertiaire, le dynamisme des (en milliers) (%) tation des Ressources Internationa-
Lot 32,2 8,7services aux particuliers et surtout des les) ouvrira en juin 2004. Elle traiteraMidi-Pyrénées 614,3 9,8
services aux entreprises compense France 15 420,1 9,9 30 000 tonnes de plastiques par an,
largement le ralentissement observé Source : Insee, estimations trimestrielles cvs dont plus du tiers d’origine agricole.
dans le commerce. Ces produits seront envoyés sous
Fin décembre 2003, le taux indéterminée, soit une hausse de 2,8 % forme de granules en Chine. Près de
de chômage dans le Lot s’établit à en un an, proche de celle de Midi- 50 emplois sont prévus.
8,7 % de la population active, soit bien Pyrénées (+ 2,9 %). Cette augmen-
en dessous du taux régional (9,8 %) et tation touche davantage les hommes
En 2003, le nombre denational (9,9 %). En un an, le taux (4,3 %) que les femmes (1,5 %). Le
chômeurs de longue durée ade chômage progresse de 0,1 point nombre de demandeurs d’emploi de
progressé de 21,5 % dans le dépar-dans le Lot et de 0,2 point en Midi- moins de 25 ans se stabilise, alors
tement, soit la plus forte progressionPyrénées. qu’il augmente pour les autres tran-
de la région.Fin décembre 2003, près de ches d’âge. La hausse du chômage
5 400 personnes sont à la recherche touche toutes les catégories sociales,
d’un emploi à temps plein et à durée et plus particulièrement les cadres.
DONNEES DE CADRAGE
Structure et évolution de l'emploi annuel total
Emploi total Emploi total Répartition par secteur
31.12.2002 (%)Variation annuelle 31.12.2002 Variation
31.12.1989 31.12.2001 moyenne (provisoire) annuelle
Lot Midi-Pyrénées1989-2001 (%) 2001-2002(%)
Agriculture 10 974 6 839 - 3,9 6 836 0,0 11,1 6,1
Industrie 8 834 9 852 0,9 9 683 - 1,7 15,7 15,5
Construction 4 729 4 675 - 0,1 4 735 1,3 7,7 6,7
Commerce 7 818 8 024 0,2 8 115 1,1 13,2 13,9
Services* 24 817 31 975 2,1 32 248 0,9 52,3 57,8
Lot 57 172 61 365 0,6 61 617 0,4 100,0 100,0
dont salariés 39 493 50 043 2,0 50 246 0,4 /// ///
Midi-Pyrénées 929 934 1 044 269 1,0 1 057 269 1,2 /// ///
dont salariés 741 058 911 791 1,7 925 051 1,5 /// ///
Source : Insee Midi-Pyrénées,estimations annuelles d'emploi total * y compris éducation, santé, action sociale et administration
923456789012345678901234567823456789012345678901234567819923456789012345678901234567823456789012345678901234567811991234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567891199234567890123456789012345678234567890123456789012345678191234567890123456789012345678911992345678901234567890123456782345678901234567890123456782345678901234567890123456781234567890123456789012345678923456789012345678901234567823456789012345678901234567823456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781999234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811991234567890123456789012345678911234567890123456789012345678991234567890123456789012345678234567890123456789012345678119923456789012345678901234567823456789012345678901234567811992345678901234567890123456782345678901234567890123456781199234567890123456789012345678234567890123456789012345678119234567890123456789012345678234567890123456789012345678199123456789012345678901234567823456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781991234567890123456789012345678234567890123456789012345678199123456789012345678901234567823456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781991234567890123456789012345678234567890123456789012345678199123456789012345678901234567823456789012345678901234567811123456789012345678901234567899234567890123456789012345678123456789012345678901234567823456789012345678901234567819991123456789012345678901234567823456789012345678901234567891199234567890123456789012345678La précarité dans l'espace rural du Lot
Les dix bassins de vie du Lot
se composent de 334 communes dont Allocataires et population couverte par les cinq minima sociaux
20 se situent en dehors de la région Nombre Population Part de la population
Bassins de vie :Midi-Pyrénées. Par contre, 26 com- d'allocataires couverte couverte (en %)
Biars-sur-Cère 311 568 5,0munes du Lot sont rattachées à un
Cahors (couronne uniquement) 1 970 3 305 9,9pôle extérieur au département. Les
Figeac 1 901 3 078 10,2
trois bassins de vie de Figeac, Gour- Gourdon 1 037 1 811 11,1
Gramat 523 856 9,6don et la couronne de Cahors, très éten-
Prayssac 346 636 11,1dus, concentrent 60 % de la
Puy-l'Évêque 311 540 11,0
population rurale. L’habitat est dis- Saint-Céré 721 1 109 10,5
Souillac 378 640 6,8persé et une forte proportion de la
Vayrac 259 511 11,1population se trouve dans la couronne
Total 7 757 13 054 9,6
des bassins de vie. Les habitants de
la périphérie des pôles représentent
Sources : CAF - MSA - CRAM - ASSEDIC - INSEE62 % de l’ensemble de la population
alors que cette proportion est moins
élevée dans d’autres départements
Les cinq minima : parmi les huit minima sociaux assurant des ressources aux personnes en« ruraux » comme l’Aveyron ou le Gers,
difficulté, cinq sont retenus dans cette étude. Ils couvrent 96 % des allocataires : le revenuavec respectivement 47 % et 55 %.
minimum d’insertion (RMI), l’allocation de parent isolé (API), l’allocation adulte handicapé
Dans les bassins de vie, les (AAH), l’allocation de solidarité spécifique (ASS), l’allocation supplémentaire (AS) [pour cette
parts de la population couverte par dernière mesure, ne sont pris en compte que les allocataires de la CRAM et de la MSA].
les minima sociaux sont très voisines.
La population couverte est composée des personnes appartenant à la famille d'un allocataire.Toutefois, avec respectivement 5 %
et 7 % les bassins de Biars-sur-Cère
Pour en savoir plus :et Souillac sont moins concernés par
« Une approche de la précarité ». Les dossiers de l’Insee Midi-Pyrénées n° 120, avril 2004.
la précarité que les autres bassins, la « Les bassins de vie, au cœur de la vie des bourgs et des petites villes ». Insee Première
population couverte étant inférieure n° 953, avril 2004.
à la moyenne départementale (9,6 %).
En général, les bénéficiaires du
RMI sont plus concentrés en milieu
urbain, donc dans les pôles des bassins Les bassins de vie du Lot
de vie, et le Lot confirme ce constat.
Il est particulièrement vérifié dans les
bassins de Biars-sur-Cère, Souillac, et
Biars-Vayrac. Par contre, les bénéficiaires
sur-Cère
de l’AS sont plus dispersés sur le terri-
Vayractoire départemental. Seuls les bassins
Saint-Céréde vie de Biars-sur-Cère, Puy-l’Evêque Souillac
et Vayrac concentrent les bénéficiaires
Gramatde l’AS dans leurs pôles.
Gourdon
Le bassin de vie : nouveau zonage
de l’espace à dominante rurale, le bassin de vie
Figeac
est défini comme le plus petit territoire sur
lequel les habitants ont un accès aux princi-
Prayssacpaux services et à l’emploi. Les bassins de vie
sont structurés autour de pôles, qui sont soit un Puy-
l'Evêquebourg, soit une petite agglomération. Cahors
Voir leur composition sur www.insee.fr
L’étude porte sur les bassins de vie dont le
pôle appartient au département. Sont exclues
GéoFLA ® © IGN 1999 - Insee 2004quelques communes du département rattachées
à un pôle extérieur.
Département
Les 2 communes de l'unité urbaine de
Bassins de vie
Cahors ne sont pas prises en compte.
Impression :Insee Midi-Pyrééééénnnnnééééées - REGARDS sur Directeur de la publication : Prix au numéro : 1,5 €
36, rue des 36 Ponts - 31054 Toulouse Cedex 4 Benjamin Camus Insee Midi-Pyrénées Abonnement à l'ensemble
ISSN : 1298-9487Téléphone : 05 61 36 61 13 Rédactrice en chef : des publications pour l'année 2004
Télécopie : 05 61 36 62 00 Marie-Pierre Plaux SAGE : R46160376 France : 85 €
Dépôt légal : juin 2004© Insee 2004 Etranger : 105 €
ZOOM

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.