Le département de l'Aveyron au recensement de 1999 : aperçu des principaux résultats.

De
Publié par

Le dépeuplement de l'Aveyron s'est ralenti sur les années 90. Le vieillissement de la population se poursuit mais est légèrement atténué par l'arrivée de nouveaux arrivants souvent jeunes. Les populations les plus jeunes se concentrent autour des principales villes, notamment de Rodez. Les logements, récents et confortables dans les communes périurbaines, plus anciens dans les cantons ruraux, abritent souvent des personnes seules tant à la ville qu'à la campagne.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 33
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

R
E
C
S
E
F
N
I
S
T
E
I
M
N
E
I
F
N
É
T
D
D
E
S
L
T
A
A
Numéro 43-12 : octobre 2000
Le département de l'Aveyron
au recensement de 1999 :
aperçu des principaux résultats
Pyramides des âges en 1990 et 1999
Age 1999
90Aveyron 1990
80
70
60
Hommes Femmes50
40
30
20
10
0
2 000 1 500 1 000 500 0 500 1 000 1 500 2 000
Source : Insee - Recensements de la population
Le dépeuplement de l’Aveyron s’est ralenti sur les
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES
DIRECTION REGIONALEannées 90. Le vieillissement de la population se
DE MIDI-PYRENEES
Téléphone : 05 61 36 61 36poursuit mais est légèrement atténué par l’arrivée de
Télécopie : 05 61 36 62 00
Adresse : 36, rue des Trente-Six-Ponts
31054 TOULOUSE CEDEX 4nouveaux arrivants souvent jeunes. Les populations
Directeur de la publication :
Benjamin Camusles plus jeunes se concentrent autour des principales
Rédacteur en chef :
Bruno Muravilles, notamment de Rodez. Les logements, récents
Maquettiste :
Madeleine Cambounet
et confortables dans les communes périurbaines, plus
Imprimeur : Reprographie Moderne, 31770 Colomiers
Dépôt légal : octobre 2000
ISSN : 1262-442Xanciens dans les cantons ruraux, abritent souvent des
CPPAP : 183AD
SAGE : SIP431276
personnes seules tant à la ville qu’à la campagne. Prix : 15 F - 2,29
1
T
P
L
O
U
P
U
S
L
É
A
R
T
I
O
N
0N9
A75
N140
Lot
Lot
Agout
Agout
N88
Aveyron
Aveyron
© Insee 2000 - IGN 1999© Insee 2000 - IGN 1999
Le département de l'Aveyron
au recensement de 1999 :
aperçu des principaux résultats
a répartition par âge de la
Répartition de la population en 1990 et 1999population aveyronnaise en
1990 1999
AveyronL1999 découle en partie
Hommes Femmes Total%%Hommes Femmes Total
des différents évènements démographi-
0 à 19 ans 31 318 29 779 61 097 22,6 27 876 26 077 53 953 20,4
ques qui ont jalonné le vingtième 20 à 39 ans 36 012 33 497 69 509 25,7 32 425 29 680 62 105 23,5
40 à 59 ans 31 761 31 668 63 429 23,5 34 339 33 363 67 702 25,7siècle : fluctuations de la natalité, baisse
60 à 74 ans 21 873 23 991 45 864 17,0 23 056 25 495 48 551 18,4
de la fécondité, baisse de la mortalité, 75 ans et plus 11 692 18 730 30 422 11,2 12 200 19 413 31 613 12,0
augmentation de l’espérance de vie, Esemble 132 656 137 665 270 321 100,0 129 896 134 028 263 924 100,0
impact des migrations. Ainsi, le déficit er L'âge est celui atteint au cours de l'année du recensement, l'âge "0" ne comprend que les enfants nés entre le 1 janvier
et la date du recensement (4 mars 1990 et 8 mars 1999).des naissances lors des guerres de 1914-
Source : Insee - Recensements de la population
1918 et de 1940-1945 entraîne une
baisse du nombre de personnes âgées Une population La population des plus de 60 ans
de 80 à 84 ans et de 55 à 59 ans. Les vieillissante s’élève ainsi à 80 200 personnes en
générations plus fournies nées à l’issue 1999. Elle était de 76 300 en 1990 et
de ces conflits expliquent le poids Parallèlement aux fluctuations de 70 500 en 1982. Avec 30 % de la
relativement conséquent des 70-79 ans des naissances, la baisse de la mortalité population qui a plus de 60 ans,
(leur proportion passe de 8 % en 1990 et l’augmentation de l’espérance de vie l’Aveyron reste un des départements les
à 12 % en 1999) et des 45-54 ans dont d’une part, le départ des jeunes de 18 plus vieillis de Midi-Pyrénées. Dans
la part passe de 10 % à 14 %. Enfin, à 25 ans pour poursuivre leurs études plus de la moitié des communes, un
la baisse de la natalité à partir de 1975 ou trouver un emploi d’autre part habitant sur trois a plus de 60 ans. Le
se traduit par un net rétrécissement de accroissent la part de la population âgée vieillissement est particulièrement
la base de la pyramide des âges. du département. prononcé dans le Nord-Aveyron
Les jeunes plus nombreux Un vieillissement prononcé
autour des principales villes dans le Nord-Aveyron
Proportion de personnes âgées de 60 ans ou plus par commune en 1999Proportion des moins de vingt ans par commune en 1999
CANTAL HAUTE-CANTAL
LOIRE
LOT
LOT
LOZERELOZERE
DecazevilleDecazeville Capdenac- EspalionEspalion AubinCapdenac- Aubin Gare
Gare
Sébazac-ConcourèsSébazac-Concourès
Villefranche-Villefranche- RodezRodez de-Rouerguede-Rouergue LucLuc
Millau Millau
GARD
TARN TARN
GARDSaint-Affrique Saint-Affrique
N112
A68
Proportion (en %) Proportion (en %)
plus de 41plus de 24
de 36 à 41de 21 à 24
HERAULT de 31 à 36 HERAULTde 18 à 21
de 26 à 31de 15 à 18
moins de 26moins de 15
Source : Insee - Recensement de la population 1999Source : Insee - Recensement de la population 1999
2
Tarn
Tarn
Truyère
Truyère
Viaur
Viaur
N88
A75N9
A75
N140
Lot
Agout
N88
Aveyron
© Insee 2000 - IGN 1999
(Aubrac, Viadène et ouest du causse n’habitait pas en Aveyron en 1990). Ces aveyronnaise. Entre 1990 et 1999,
Comtal) et dans le Ségala. Ainsi, la familles se sont installées à Rodez, dans 38 500 personnes ont ainsi changé de
proportion des plus de 60 ans dépasse les cantons du sud de l'Aveyron à la commune de résidence à l’intérieur de
38 % dans plusieurs cantons du Nord- frontière des départements de l’Aveyron. Ces changements ne
Aveyron ainsi que dans quelques-uns l’Hérault et du Gard (Nant où plus d’une modifient pas l’évolution de la
situés sur les premiers contreforts du personne sur quatre est nouvelle arrivante population totale du département mais,
Massif central en limite avec le Tarn. dans le département, Cornus ou en revanche, ils participent à la
Camarès) ainsi qu’à l’ouest autour de restructuration de l’espace départe-
A l’opposé, la population des Villefranche-de-Rouergue (cantons de mental. Les communes où s’installent
moins de 20 ans décline et atteint près Capdenac-Gare, Villeneuve et Najac). des personnes habitant déjà en Aveyron
de 54 000 personnes. Elle en comptait en 1990 sont situées dans les cantons
7 100 de plus en 1990. Un Aveyronnais Dans une commune, les à la périphérie de Rodez (Bozouls ou
sur cinq seulement a moins de 20 ans nouveaux arrivants peuvent provenir Marcillac-Vallon) ainsi qu’aux alen-
aujourd’hui. Les jeunes de moins de aussi d’une autre commune tours de Millau à Peyreleau.
20 ans sont en proportion plus impor-
Les nouveaux arrivants sont plutôt jeunestante (supérieure à 23 %) dans tout le
Nombre de personnes arrivées dans le département entre 1990 et 1999
centre du département : cantons
5 000
urbains de Rodez ou avoisinant Rodez Aveyron
tels Bozouls, Pont-de-Salars ou 4 000
Marcillac-Vallon. Les communes
situées dans les périphéries de Millau, 3 000
Saint-Affrique et Villefranche-de-
2 000Rouergue abritent également une
population jeune.
1 000
Deux tiers âge
0 5 à 9 15 à 19 25 à 29 35 à 39 45 à 49 55 à 59 65 à 69 75 et plusdes arrivants
0 à 4 10 à 14 20 à 24 30 à 34 40 à 44 50 à 54 60 à 64 70 à 74
ont moins de 40 ans Les enfants sont considérés comme arrivants lorsque leurs parents le sont
Source : Insee - Recensements de la population
Au cours de la dernière décennie,
Forte mobilité résidentielle autour de Rodez et de Millaul’Aveyron a gagné environ 900
Proportion de nouveaux arrivants dans la commune entre 1990 et 1999
personnes dans ses échanges migratoires.
CANTAL HAUTE-Le département est ainsi redevenu
LOIRE
attractif, ce qui n’avait pas été observé
depuis le début du siècle excepté entre LOT
1975 et 1982. Ainsi, depuis 1990, près
de 35 200 personnes sont venues LOZERE
Decazevilles’installer en Aveyron (les enfants nés
Capdenac- EspalionAubin
Garedans ces familles migrantes depuis
Sébazac-Concourès1990 sont comptés dans ce total).
Villefranche-
RodezParmi elles, la plupart, 25 200, de-Rouergue
Luc
habitaient en 1990 dans une autre
région de France métropolitaine et
seulement 7 200 dans un autre Millau
Tarn
département de Midi-Pyrénées. Près de TARN
2 800 résidaient à l’étranger ou dans GARDSaint-Affrique
N112
A68Proportion (en %) les DOM-TOM.
plus de 33
de 28 à 33Cette population est jeune : les HERAULTde 23 à 28
deux tiers environ ont moins de 40 ans. de 18 à 23
moins de 18Elle est constituée de familles avec
enfants (entre 30 et 34 ans et entre Les enfants sont considérés comme arrivants lorsque leurs parents le sont.
Source : Insee - Recensements de la population0 et 4 ans, une personne sur quatre
3
Truyère
Viaur
N88
A75N9
A75
N140
Lot
N88
Aveyron
© Insee 2000 - IGN 1999 © Insee 2000 - IGN 1999
tielle au cours de cette dernière décen-Mobilité résidentielle Forte féminisation
nie. Cette mobilité s’est effectuéepour 42 % de la population
essentiellement entre 25 et 39 ans, âgesdes Aveyronnais active
où les changements familiaux et profes-
sionnels sont les plus fréquents ; elleSi on ajoute à ces migrations En dépit de la diminution de
concerne alors environ 72 % des habi-départementales et infradépartementales, population, le nombre des actifs en
tants et, en majorité, elle correspond àles simples déménagements au sein Aveyron s’est accru d’environ 1 900
un changement de commune àd’une même commune, ces derniers personnes entre 1990 et 1999. Il s’élève
l’intérieur de l’Aveyron. Après 40 ans, laconcernant 36 100 habitants, c’est au à 112 900 personnes en 1999 grâce à
mobilité résidentielle va en s’amenuisant.total près de 110 000 personnes, soit la forte progression de l’activité fémi-
Elle ne concerne plus que 19 % des42 % de la population aveyronnaise, nine (+ 3 600 personnes) qui a permis
habitants au-delà de 60 ans.qui ont effectué une mobilité résiden- de compenser l’érosion observée chez
les hommes (- 1 700 personnes).
Taux d'activité Répartition des actifs A partir de 25 ans et jusqu’à 60 ans,
par âge en 1990 et 1999et des inactifs les taux d’activité des femmes en 1999
Aveyronde 15 ans et plus sont supérieurs à ceux de 1990.
100
1990 1999
HommesAveyron L’entrée plus tardive des jeunesNombre % Nombre % 80
dans la vie active entraîne une diminu-
Actifs 110 968 100,0 112 897 100,0 Femmes
tion du taux d’activité des 15 à 24 ansdont : 60
- ayant un emploi 101 206 91,2 103 571 91,8 de 37 % en 1990 à 32 % en 1999.
- chômeurs* 8 788 7,9 8 955 7,9 Entre 25 et 50 ans, le taux d’activité est40- militaires du 974 0,9 371 0,3
d’au moins 90 % pour les hommes et contingent
20 1990 80 % pour les femmes. Beaucoup de 1999
Inactifs 116 716 112 537 1990 1999 femmes salariées travaillent à temps
âge0*chômeurs au sens du recensement partiel (42 %). La proportion est de15 à 19 25 à 29 35 à 39 45 à 49 55 à 59
30 à 34 40 à 44 50 à 54 60 à 64 20 à 24 seulement 6 % chez les hommes salariés.
Source : Insee - Recensements de la population Source : Insee - Recensements de la population
A 59 ans, 41 % des Aveyronnais sont
actifs en 1999 pour 47 % en 1990.
Taux d'activité par sexe et âge en 1990 et 1999
A 60 ans, le taux d’activité chute en 1999
19991990 à 32 % alors qu’il était encore de 38 %Aveyron
Hommes Femmes Hommes Femmes en 1990. Au-delà de 60 ans, il est
toujours plus faible en 1999 qu’en 1990.Population de 15 à 59 ans 79,5 61,0 81,2 70,0
dont moins de 25 ans 40,5 32,3 36,3 27,3
Au total, seulement 50 % des
Source : Insee - Recensements de la population Aveyronnais de plus de 15 ans sont
actifs en 1999. Dans plusieurs cantons
Un chômage plus présent Jeunesse de la population du département, où sont installées lesdans le Sud-Aveyron
et activité vont de pair et leVillefranchois populations les plus jeunes, le taux
Taux d'activité par commune en 1999 Taux de chômage par commune en 1999
d’activité dépasse 55 %. C’est le cas des
CANTALCANTAL
cantons de Rodez et de ses voisins,
LOT LOT Bozouls, Marcillac-Vallon et Pont-de-
Salars, ainsi que des cantons de Millau.LOZERE LOZERE
L’activité est moindre dans le Nord-
Aveyron, dans les cantons de la frangeVillefranche- Villefranche-Rodez Rodezde-Rouergue de-Rouergue ouest bordant le département du Tarn ainsi
que dans les cantons de Decazeville et
Millau Millau
Aubin où la population est âgée.TARN Tarn TARN
GARD GARD
Proportion (en %) N112 Proportion(en %)
A68
plus de 56 plus de 12 Ces populations actives se dépla-de 51 à 56 de 9 à 12
de 46 à 51 de 6 à 9HERAULT HERAULT cent de plus en plus pour travailler. En
de 41 à 46 de 3 à 6Agout
moins de 41 moins de 3 1999, 46 % des actifs aveyronnais
travaillent hors de leur commune deSource : Insee - Recensement de la population 1999 Source : Insee - Recensement de la population 1999
4
Truyère
Viaur
N88
A75N9
A75
N140
Lot
N88
Aveyron
© Insee 2000 - IGN 1999
résidence, pour 35 % en 1990. Cepen- L’autre principale composante de De plus en plus de
dant, en général, les Aveyronnais la population active, le nombre de personnes seules
travaillent dans leur département. chômeurs, atteint environ 9 000 en
Seulement 9 % environ occupent un 1999. Ceci représente une augmenta- Malgré la baisse de population,
emploi dans un autre département, de tion inférieure à 200 personnes entre le parc des logements aveyronnais s’est
Midi-Pyrénées presque toujours. Les 1990 et 1999, bien plus faible que celle accru de 7 % au cours de la décennie
déplacements domicile-travail sont observée à la période précédente 1982- 1990-1999 (de 8 % pour les seules
particulièrement fréquents dans toutes 1990, plus d’un millier. Environ deux résidences principales) et compte plus
les communes de la périphérie de chômeurs sur trois ont entre 25 et 49 de 149 800 unités dont quasiment les
Rodez, le long des principales voies de ans. La proportion des jeunes se décla- trois quarts sont des résidences princi-
communication, en particulier de la rant au chômage entre 15 et 24 ans a pales. La taille moyenne des ménages
N 140. Ils sont également nombreux diminué : elle passe de 26 % en 1990 continue donc à se réduire. En 1999,
dans quelques communes autour de à 18 % en 1999, ceux-ci poursuivant elle est de 2,33 personnes pour 2,58
Villefranche-de-Rouergue, de Millau et leurs études plus longtemps. Enfin, près en 1990. Le nombre de ménages d’une
de Saint-Affrique. Pour se rendre à leur de 60 % des chômeurs sont des femmes ou deux personnes s’est considérable-
travail, parmi les 71 % de personnes qui dont presque la moitié est à la ment accru entre 1990 et 1999 ; ils
utilisent un moyen de transport, la recherche d’un travail depuis plus d’un représentent désormais presque les deux
majorité (96 %) utilise sa voiture an. Le chômage est surtout présent dans tiers du total. Les nombres de ménages
particulière. le Sud-Aveyron et le Villefranchois. de trois et de quatre personnes se
Ainsi, les cantons de Millau, Nant, stabilisent. Mais, au-delà de cinq
Progression de Peyreleau, Saint-Rome-de-Tarn et personnes, les ménages se font de plus
l’emploi Camarès au sud, et ceux d’Aubin, en plus rares. La solitude est ainsi de
et du chômage Decazeville, Capdenac-Gare et plus en plus fréquente ; elle concerne
Villefranche-de-Rouergue à l’ouest sont plus de 33 300 personnes en Aveyron.
Parmi les 112 900 personnes particulièrement touchés. Parmi elles, 57 % sont des femmes
actives en 1999 en Aveyron, environ
Répartition des ménagesRépartition des logements103 600 ont effectivement un emploi, selon leur nombre
par type en 1999 de personnesMillierssoit 2 400 de plus qu’en 1990. 40
Aveyron
35L’emploi aveyronnais retrouve ainsi son Aveyron Nombre %
30niveau de 1982. Sa progression est due
199025à une forte évolution de l’emploi Ensemble des logements 149 833 100,0
199920
salarié (+ 8 400 en neuf ans) supérieure 15Résidences principales 110 043 73,5
à la baisse de l’emploi non salarié Logements occasionnels 1 541 1,0 10
Résidences secondaires 26 205 17,5(- 6 000). Les tendances observées 5
Logements vacants 12 044 8,0 0entre 1982 et 1990 s’accentuent.
1 2 3 4 5 et plus
Source : Insee - Recensement de la population 1999 Source : Insee - Recensements de la population
De nombreux déplacements
Résidences principales selon le statut d'occupation
domicile-travail
et selon le type en 1990 et 1999à proximité de Rodez
Part des actifs travaillant hors de leur commune de résidence 19991990Aveyron
CANTAL
Nombre % Nombre %
LOT
Ensemble des résidences principales 101 854 100,0 110 043 100,0
selon le statut d'occupation :
LOZERE Propriétaire 68 268 67,0 72 198 65,6
Locataire : 26 272 25,8 30 438 27,7
- d'un logement loué vide non HLM 19 210 18,9 21 763 19,8
Villefranche-
Rodezé vide HLM 5 327 5,2 6 703 6,1de-Rouergue
- d'un meublé ou d'une chambre d'hôtel 1 735 1,7 1 972 1,8
Logé gratuitement 7 314 7,2 7 407 6,7
Millau
TARN
Tarn selon le type :
GARD
Proportion (en %) N112 Maison individuelle ou ferme 71 845 70,5 77 764 70,7
A68
plus de 67 Logement dans un immeuble collectif 26 522 26,1 28 738 26,1
de 56 à 67 Autres* 3 487 3,4 3 541 3,2
de 45 à 56 HERAULT
de 34 à 45 *Logement-foyer pour personnes âgées, chambre d'hôtel, construction provisoire, habitation de fortune,Agout
moins de 34 pièce indépendante, louée, sous-louée ou prêtée, autres.
Source : Insee - Recensements de la populationSource : Insee - Recensement de la population 1999
5

Truyère
Viaur
N88
A75 Insee 2000 - IGN 1999©
Solitude en ville Pour en savoir plus Note méthodologique
comme en campagne
Proportion de personnes vivant seules
CANTALLa population activ comprend la• 6 PAGES Insee Midi-Pyrénées
départementaux présentant les population ayant un emploi, les LOT
chômeurs et, depuis le recensement derésultats définitifs de la phase de
LOZEREdénombrement du Recensement de 1990, les militaires du contingent.
la population de 1999, n° 34-09,
Le taux d?activit? à un âge donné est
Villefranche-n° 34-12, n° 34-31, n° 34-32, Rodezde-Rouerguele pourcentage de personnes actives
n° 34-46, n° 34-65, n° 34-81,
parmi la population de l’âge corres-
ern° 34-82, 1 trimestre 2000. Millaupondant.
TARN « Un rééquilibrage démographi-
GARDProportion (en %) Sont classées dans la rubriqueque de l’aire urbaine de Toulouse »,
plus de 34? ch?meurs ? les personnes de 15 à de 29 à 346 PAGES Insee Midi-Pyrénées,
de 24 à 29 HERAULT65 ans qui ne travaillent pas et se sontn° 37, mars 2000, (partenariat de 19 à 24
déclarées « chômeurs » ou ont déclaré moins de 19avec l’AUAT).
explicitement par ailleurs rechercher Source : Insee - Recensement de la population 1999
« Recensement de la population de du travail.
1999 : les grandes tendances régio-Pour en savoir plus dont deux sur trois ont plus de 60 ans.Cette définition est plus extensive que
nales », 6 PAGES Insee Midi- Plus d’un ménage sur trois est constituécelle utilisée habituellement, fondée surPyrénées, n° 40, septembre 2000.
d’une personne seule dans certains can-les normes du Bureau international du
« Le dynamisme démographique tons ruraux du Nord-Aveyron. Mais latravail (BIT) et qui conduit à la
de l’espace urbain », 6 PAGES Insee solitude existe aussi en milieu urbain : lespublication régulière de taux de
Midi-Pyrénées, n° 41, septembre chômage départementaux. villes de Millau, Decazeville ou Rodez
2000. abritent 36 % à 45 % de ménages d’une
Le logement est défini du point de vue
personne. En revanche, les familles avec « Population légale - Recensement de son utilisation : c’est un local séparé
enfants se concentrent principalement à lade la population de 1999 », et indépendant utilisé, ou utilisable,
périphérie de Rodez ou de Villefranche-communes, cantons, arrondisse- pour l’habitation.
ments, fascicules départementaux, de-Rouergue.
On appelle m?nage l’ensemble desInsee, janvier 2000.
occupants d’un même logement, quels Le confort et la taille des résidences « Evolutions démographiques que soient les liens qui les unissent. principales s’améliorent au fil des1982-1990-1999 », communes,
années. En 1999, 78 % d’entre elles,cantons, arrondissements, unités La population des m?nages consti-
pour à peine 72 % en 1990, disposenturbaines 1999 et zones d’emploi, tue la principale composante de la
d’un bon niveau de confort et 40 %fascicules départementaux, Insee, à population totale. La population hors
e e de 5 pièces ou plus. La part desparaître aux 3 et 4 trimestres m?nages comprend les personnes
2000. vivant en collectivité, dans des habi- logements construits depuis 1990 est
tations mobiles ou en établissement sans de 10 %. Elle est plus forte dans les « Tableaux références et analyses,
adresse personnelle. communes périurbaines des princi-exploitation principale », communes,
pales villes du département : Rodez,cantons, arrondissements, unités
Répartition des personnes Millau et Villefranche-de-Rouergueurbaines 1999 et zones d’emploi,
seules dans leur logement où l’habitat est essentiellementfascicules départementaux, Insee, à
selon l'âge en 1999
e e pavillonnaire.paraître aux 3 et 4 trimestres
Hommes Femmes2000.
Aveyron
Nombre % Nombre %
Les résultats sont également
disponibles sur le Minitel « 3615 15 à 24 ans 1 268 8,9 1 136 5,9
25 à 39 ans 3 757 26,5 2 320 12,1INSEE » et sur le site internet Hélène PROJETTI
40 à 59 ans 3 793 26,7 2 745 14,3« www.insee.fr ». Vous pouvez
60 à 74 ans 3 204 22,6 5 424 28,4
également demander le catalogue 75 ans et plus 2 167 15,3 7 520 39,3
des produits du Recensement
Ensemble 14 189 100,0 19 145 100,0de 1999, (disponible à partir
Source : Insee - Recensement de la population 1999d'octobre 2000).
6
e

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.