Le département du Lot au recensement de 1999 : aperçu des principaux résultats.

De
Publié par

Le Lot semble avoir trouvé un nouveau dynamisme : sa population continue à vieillir mais se renouvelle. Un habitant sur cinq s'est installé dans les années quatre-vingt-dix. Ces nouveaux arrivants sont plutôt jeunes ; 60% d'entre eux ont moins de 40 ans.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

R
E
C
S
E
F
N
I
S
T
E
I
M
N
E
I
F
N
É
T
D
D
E
S
L
T
A
A
Numéro 43-46 : octobre 2000
Le département du Lot
au recensement de 1999 :
aperçu des principaux résultats
Pyramides des âges en 1990 et 1999
Age
1999
Lot 90
1990
80
70
60
50Hommes Femmes
40
30
20
10
0
1 400 1 200 1 000 800 600 400 200200 0 200 400 600 800 1 000 1200 1400
Source : Insee - Recensements de la population
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES
DIRECTION REGIONALE
DE MIDI-PYRENEESLe Lot semble avoir trouvé un nouveau dynamisme :
Téléphone : 05 61 36 61 36
Télécopie : 05 61 36 62 00
Adresse : 36, rue des Trente-Six-Pontssa population continue à vieillir mais se renouvelle. 31054 TOULOUSE CEDEX 4
Directeur de la publication :
Benjamin CamusUn habitant sur cinq s'est installé
Rédactrice en chef :
Caroline Escapa
Maquettiste :dans les années quatre-vingt-dix. Madeleine Cambounet
Imprimeur : Reprographie Moderne, 31770 Colomiers
Dépôt légal : octobre 2000Ces nouveaux arrivants sont plutôt jeunes ; ISSN : 1262-442X
CPPAP : 183AD
SAGE : SIP434676
60 % d'entre eux ont moins de 40 ans. Prix : 15 F - 2,29
1
T
P
L
O
U
P
U
S
L
É
A
R
T
I
O
N
0Cère
Cère
© Insee 2000 - IGN 1999
©
© Insee 2000 - IGN 1999
Le département du Lot
au recensement de 1999 :
aperçu des principaux résultats
près une longue période de
Répartition de la population en 1990 et 1999dépeuplement intense le Lot
1990 1999A connaît, au cours des dernières Lot
Hommes Femmes Total%%Hommes Femmes Totaledécennies du XX siècle, un léger repeu-
0 à 19 ans 17 553 16 498 34 051 21,8 16 658 15 786 32 444 20,3plement. Renouveau qui n’est pas dû à
20 à 39 ans 20 102 19 383 39 485 25,3 18 308 17 623 35 931 22,4
un dynamisme démographique particu- 40 à 59 ans 18 195 18 371 36 566 23,5 20 895 20 991 41 886 26,2
60 à 74 ans 13 575 14 913 28 488 18,3 14 637 16 023 30 660 19,2lier de la population, celle-ci continuant
75 ans et plus 6 494 10 850 17 344 11,1 7 394 11 719 19 113 11,9
à se réduire fortement du fait d’un nom- Ensemble 75 919 80 015 155 934 100,0 77 892 82 142 160 034 100,0
bre de naissances très inférieur à celui er L'âge est celui atteint au cours de l'année du recensement, l'âge "0" ne comprend que les enfants nés entre le 1 janvier
et la date du recensement (4 mars 1990 et 8 mars 1999).des décès, mais à un apport extérieur
Source : Insee - Recensements de la population
dont l’importance se maintient d’années
en années. L’histoire nationale a large- vie active, aux approches de 60 ans. sur place donc déficit de naissances, se
ment imprimé sa marque : les faibles Mais l’histoire locale amplifie très sont cumulées au cours du temps.
natalités des périodes 1915-1919 puis fortement le vieillissement de la popu-
1940-1944, et plus récemment l’alter- lation, qui résulte pour l’essentiel de Rajeunissement
nance d’une assez longue période de la faiblesse passée du nombre de nais- du milieu périurbain
« baby-boom » (1945-1965) suivie sances et de l’ampleur des départs en
d’une non moins longue période de fin d’adolescence, puis plus modeste- La période la plus récente n’apporte
basse fécondité (depuis 1975) touchent ment d’un apport migratoire de popu- pas de modification fondamentale de
le Lot comme l’ensemble de la France, lation relativement âgée. Les départs de ce processus, bien que l’apport migratoire
et se traduisent par des irrégularités mar- jeunes sont devenus la norme depuis soit devenu important : entre 1990 et
quées dans la répartition par âges, plus d’un siècle et demi, et leurs consé- 1999, plus de 32 000 personnes se sont
expliquant le relativement faible nombre quences démographiques directe, perte de installées dans le département, ce qui
d’habitants très âgés, au-delà de 80 ans, population autour de 20 ans, mais représente environ un habitant sur cinq,
ainsi que celui des personnes en fin de surtout indirecte, absence de descendance quand environ 23 000 personnes
Des campagnes vieillissantesRajeunissement au voisinage des villes
Proportion des moins de vingt ans par commune en 1999 Proportion de personnes âgées de 60 ans ou plus par commune en 1999
CORREZECORREZE
DORDOGNE Biars-sur-DORDOGNE Biars-sur- CèreCère SouillacSouillac BretenouxBretenoux
CANTALCANTAL Saint-CéréSaint-Céré
GramatGramat
GourdonGourdon
FigeacFigeac
LOT-ET-LOT-ET- CahorsCahors
AVEYRONAVEYRON GARONNEGARONNE
Proportion (en %) Proportion (en %)
plus de 33 plus de 21
de 25 à 33de 17 à 21
TARN-ET-GARONNE moins de 25TARN-ET-GARONNE moins de 17
Source : Insee - Recensement de la population 1999 Source : Insee - Recensement de la population 1999
2
Lot
Lot
Dordogne
DordogneN20
A20
N140
Cère
© Insee 2000 - IGN 1999
le quittaient. Parmi les nouveaux arri- L’activité féminine Ainsi entre 1990 et 1999, le nombre
vants, un peu plus de 6 000 résidaient se généralise d’hommes ayant un emploi diminue
dans un autre département de Midi- d’environ 500 personnes (sur 33 000)
Pyrénées en 1990, 23 000 dans une La progression de l’activité féminine, tandis que celui des femmes augmente
autre région française et environ 2 700 et la croissance assez vive de l’emploi de plus de 2 000 (de 25 100 à 27 300) ;
viennent de l’étranger. Même si un salarié au détriment des professions d’autre part le nombre des salariés passe
nouvel arrivant sur cinq a dépassé les indépendantes se poursuivent, dans la de 40 200 à 45 900 et celui des em-
60 ans, l’essentiel de cette population continuité des années quatre-vingt. plois non salariés de 18 300 à 14 300.
est plutôt jeune, contribuant ainsi à
atténuer le vieillissement naturel de la
Beaucoup d'arrivants entre 30 et 40 anspopulation lotoise. En effet, près de
Nombre de personnes arrivées dans le département entre 1990 et 199930 % d’entre eux ont entre 25 et 39
3 500ans. Le plus souvent, ils sont accompa-
Lot
gnés d’enfants, si bien qu’au total, 60 %
3 000
des nouveaux arrivants dans le départe-
ment ont moins de 40 ans. Dans cer- 2 500
taines classes d ’âge (les moins de 10
2 000
ans, les 25-35 ans), une personne sur
trois n’habitait pas dans le Lot en 1990. 1 500
1 000L’importance des migrations est
évidemment différente d’une commune
500
à l’autre. Elle recouvre deux types d’ar-
0 âgerivées ou de départs, correspondant à 5 à 9 15 à 19 25 à 29 35 à 39 45 à 49 55 à 59 65 à 69 75 et plus
0 à 4 10 à 14 20 à 24 30 à 34 40 à 44 50 à 54 60 à 64 70 à 74des mouvements courts à l’intérieur du
Les enfants sont considérés comme arrivants lorsque leurs parents le sont.département, dont bénéficie essentiel-
Source : Insee - Recensements de la population lement le voisinage de Cahors, ou à des
déplacements plus lointains, avec de
fortes arrivées dans la vallée de la
Renouvellement de la population des communesDordogne et celle du Lot en amont de
Proportion de nouveaux arrivants dans la commune entre 1990 et 1999
Cahors. Géographiquement, les arrivées
sont particulièrement nombreuses dans CORREZE
les zones périurbaines jouxtant Cahors
ou Figeac, mais aussi en beaucoup
DORDOGNEd’autres lieux. Seuls se distinguent par Biars-sur-Cère
Souillac Bretenouxune relativement faible attraction le
Saint-Céré CANTALnord-est du département, une partie de
la Bouriane, et curieusement malgré la Gramat
Gourdonproximité de Brive le causse de Martel.
De tous ces mouvements, se greffant
sur une population par ailleurs peu
Figeacnombreuse et vieillie, résulte un
contraste assez marqué entre quelques
zones « jeunes », une trentaine de
communes autour de Cahors, une LOT-ET- Cahors
GARONNEdizaine proches de Figeac et autant à la AVEYRON
jonction Dordogne-Cère, et le reste du
Source : Insee - Recensement de la population 1999
département à la population âgée,
Proportion (en %) parfois très âgée (dans les cantons de
plus de 35
Sousceyrac, Latronquière, Lauzès ou de 30 à 35
moins de 30TARN-ET-GARONNESalviac plus de 38 % de la population,
pour 23 % dans les cantons de Cahors, Les enfants sont considérés comme arrivants lorsque leurs parents le sont.
Source : Insee - Recensements de la populationatteint ou dépasse 60 ans).
3
Lot
N122
DordogneCère
Cère
© Insee 2000 - IGN 1999© Insee 2000 - IGN 1999
Les effets très sensibles dans les années cette activité au moment de la fondation par un dynamisme économique assez
d’une famille, contrairement à l’usage1980 de l’entrée tardive en activité et exceptionnel en milieu rural et des amé-
de la retraite à soixante ans semblent des générations antérieures. Les courbes nagements des conditions de travail :
s’être stabilisés. Pour les femmes la représentant les proportions d’hommes 8 900 salariées, soit environ quatre sur
propension à occuper un emploi extérieur ou de femmes actifs aux différents âges dix, le sont à temps partiel en 1999,
se confirme, moins d’ailleurs par des sont de plus en plus semblables, celles pour 5 300 en 1990.
des femmes se situant à un niveau àentrées en activité plus fréquentes, plus
de 80 % de celles appartenant aux géné- peine plus faible que celles des hommes. Concentrés dans les villes ou à leur
rations nées dans les années soixante tra- Phénomène qui ne se limite certes pas au abord immédiat, les lieux d’emplois se
vaillent, que par une prolongation de Lot, mais qui y a sans doute été favorisé distinguent d’autant plus des lieux de
résidence que ces derniers se dispersent.
Taux d'activité par âgeRépartition des actifs Dispersion globalement importante
en 1990 et 1999et des inactifs puisque un emploi sur deux est exercé
de 15 ans et plus Lot hors de la commune d’habitation, mais
100
Hommes surtout localement très déséquilibrée,
1990 1999 avec le développement de communesLot 80
Nombre % Nombre %
Femmes dortoirs dont une très forte majorité de
la population travaille à la ville centre.60Actifs 65 188 100,0 67 774 100,0
Les environs de Cahors jusqu’à une ving-- ayant un emploi 57 812 90,1 60 179 90,2
40- chômeurs* 6 877 9,1 7 410 9,4 taine de kilomètres, ceux de Figeac à une
- militaires 499 0,8 185 0,4 distance à peine moindre, l’ensemble de
du contingent 20 1990 1999 la zone Biars-Bretenoux-Saint-Céré, maisInactifs 66 698 68 918
1990 1999 aussi les voisinages de Gramat, Souillacâge0*chômeurs au sens du recensement 15 à 19 25 à 29 35 à 39 45 à 49 55 à 59 ou Gourdon en deviennent ainsi large-20 à 24 30 à 34 40 à 44 50 à 54 60 à 64
Source : Insee - Recensements de la population Source : Insee - Recensements de la population ment solidaires d’autant qu’à l’attraction
exercée par les emplois s’ajoute celle des
commerces eux aussi de plus en plus
Taux d'activité par sexe et âge en 1990 et 1999 concentrés. Dispersion qui entraîne aussi
1990 1999 une multiplication des déplacements
Lot
Hommes Femmes Hommes Femmes quotidiens, presque exclusivement effec-
tués en automobile : pour 60 000
Population de 15 à 59 ans 79,9 64,9 80,5 71,0
dont moins de 25 ans 40,9 35,2 35,8 28,8 emplois, 45 000 personnes utilisent un
moyen de transport pour se rendre à leur
Source : Insee - Recensements de la population
travail, y compris quand celui-ci se situe
Activité liée à la périurbanisation Un chômage localement important
Taux d'activité par commune en 1999 Taux de chômage par commune en 1999
CORREZE CORREZE
DORDOGNE Biars-sur- DORDOGNE Biars-sur-
Cère CèreSouillac SouillacBretenoux Bretenoux
CANTAL CANTALSaint-Céré Saint-Céré
Gramat Gramat
Gourdon Gourdon
Figeac Figeac
LOT-ET- LOT-ET-Cahors Cahors
AVEYRON AVEYRONGARONNE GARONNE
Taux (en %) Taux (en %)
plus de 53 plus de 14
de 46 à 53 de 9 à 14
TARN-ET-GARONNE TARN-ET-GARONNEmoins de 46 moins de 9
Source : Insee - Recensement de la population 1999 Source : Insee - Recensement de la population 1999
4
Lot
Lot
Dordogne
DordogneCère
Cère
© Insee 2000 - IGN 1999© Insee 2000 - IGN 1999
dans la même commune que leur rési- familles ou plusieurs générations d’adul- accru dans les années quatre-vingt-dix,
dence, et 43 000 le font avec leur voiture tes sous le même toit. Le département passant de 16 400 à 18 500 logements,
personnelle, moins d’un millier avec les étant moins marqué que la plupart des le plus souvent maisons individuelles,
transports en commun. départements ruraux par l’importance quelques-unes de construction récente,
du célibat masculin prolongé, mais tout mais la plupart provenant de la rénova-
Personnes seules autant par le divorce, la proportion tion du patrimoine ancien (plus de la
et résidences d’hommes vivant seuls dans leur logement moitié datent d’avant 1915). Ces rési-
secondaires : un parc est relativement modérée, 12 % d’entre dences jouent un rôle économique
immobilier peu utilisé eux entre 40 et 60 ans. Par contre, et important, par l’apport non négligeable
bien sûr en conséquence du veuvage, au budget des petites communes, par
A la légère augmentation de la d’autant plus répandu que l’ensemble l’importance des travaux d’entretien qui
population, un peu plus de 4 000 de la population est âgée, la solitude maintiennent une activité notable des
personnes entre 1990 et 1999, correspond est fréquente pour les femmes : une sur métiers du bâtiment en milieu
une croissance plus sensible du parc de cinq entre 60 et 74 ans, deux sur cinq rural, et plus généralement par la
logements, près de 8 000 résidences au-delà de 75 ans, vivent seules. population estivale qu’elles reçoivent.
principales supplémentaires. Ces évolu- Particulièrement nombreuses dans quel-
tions se traduisent par une diminution Département touristique, le Lot ques gros bourgs comme Cajarc ou
de la taille des ménages, dans le droit abrite quantité de résidences secondai- Martel (elles y représentent le quart des
fil de ce qui se produit depuis deux ou res, celles-ci représentant environ un logements), elles sont proportionnelle-
trois décennies : 3,30 personnes par logement sur cinq. De même que celui ment très fortement présentes d’une part
ménage en 1962, 2,96 en 1975, 2,50 en des résidences principales, ce parc s’est dans les zones les plus touristiques (40 %
1990, 2,28 en 1999. Les causes de cette
baisse sont multiples, pour l’essentiel
Répartition des ménagesRépartition des logementsliées à la réduction du nombre d’enfants
selon leur nombre par type en 1999dans les familles, mais aussi à la généra- de personnesMilliers
25lisation de nouvelles normes familiales : LotLot Nombre %
20fréquence accrue des divorces, éclatement
1990
1999des familles, dispersion des grands 15Ensemble des logements 95 012 100,0
enfants..., tous phénomènes qui se sont
10
Résidences principales 68 456 72,0propagés des villes vers les campagnes.
Logements occasionnels 862 0,9 5Il en résulte une multiplication des
Résidences secondaires 18 547 19,5
ménages de petite taille, une ou deux Logements vacants 7 147 7,6 0
1 2 3 4 5 et pluspersonnes, et la quasi disparition des très Taille des ménages
Source : Insee - Recensement de la population 1999 Source : Insee - Recensements de la populationgrands ménages rassemblant plusieurs
Dissociation domicile-travail Résidences secondaires en milieu rural
Proportion d'actifs travaillant hors de leur commune de résidence Proportion de résidences secondaires
CORREZECORREZE
DORDOGNE DORDOGNEBiars-sur- Biars-sur-
Cère CèreSouillacSouillac Bretenoux Bretenoux
CANTALCANTALSaint-Céré Saint-Céré
Gramat Gramat
Gourdon Gourdon
Figeac Figeac
LOT-ET- LOT-ET- CahorsCahors AVEYRONAVEYRONGARONNE GARONNE
Proportion (en %) Proportion (en %)
plus de 70 plus de 30
de 50 à 70 de 15 à 30
TARN-ET-GARONNE moins de 50 moins de 15TARN-ET-GARONNE
Source : Insee - Recensement de la population 1999 Source : Insee - Recensement de la population 1999
5
Lot
Lot
Dordogne
Dordogne
Nombre de ménagesPour en savoir plus Note m?thodologique
6 PAGES Insee Midi-Pyrénées départementaux présentant les résultats définitifs de la La population activ comprend la
phase de dénombrement du Recensement de la population de 1999, n° 34-09, n° 34-12, population ayant un emploi, les chô-
ern° 34-31, n° 34-32, n° 34-46, n° 34-65, n° 34-81, n° 34-82, 1 trimestre 2000. meurs et, depuis le recensement de
1990, les militaires du contingent. « Un rééquilibrage démographique de l’aire urbaine de Toulouse », 6 PAGES Insee
Midi-Pyrénées, n° 37, mars 2000, (partenariat avec l’AUAT).
Le d?activit? à un âge donné
« Recensement de la population de 1999 : les grandes tendances régionales », est le pourcentage de personnes actives
6 PAGES Insee Midi-Pyrénées, n° 40, septembre 2000. parmi la population de l’âge corres-
« Le dynamisme démographique de l’espace urbain », 6 PAGES Insee Midi-Pyrénées, pondant.
n° 41, septembre 2000.
Sont classées dans la rubrique ? ch?- « Population légale - Recensement de la population de 1999 », communes, cantons,
meurs ? les personnes de 15 à 65arrondissements, fascicules départementaux, Insee, janvier 2000.
ans qui ne travaillent pas et se sont
« Evolutions démographiques 1982-1990-1999 », communes, cantons, arrondissements,
déclarées « chômeurs » ou ont déclaré
unités urbaines 1999 et zones d’emploi, fascicules départementaux, Insee, à paraître explicitement par ailleurs rechercher
e eaux 3 et 4 trimestres 2000. du travail.
« Tableaux références et analyses, exploitation principale », communes, cantons,
Cette définition est plus extensive quearrondissements, unités urbaines 1999 et zones d’emploi, fascicules
e e celle utilisée habituellement, fondéedépartementaux, Insee, à paraître aux 3 et 4 trimestres 2000.
sur les normes du Bureau interna- Les résultats sont également disponibles sur le Minitel « 3615 INSEE » et sur le site
tional du travail (BIT) et qui
internet « www.insee.fr ». Vous pouvez également demander le catalogue des produits
conduit à la publication régulière de
du Recensement de 1999, disponible à partir d'octobre 2000.
taux de chômage départementaux.
Le logement est défini du point de
vue de son utilisation : c’est un local
Résidences principales selon le statut d'occupation
séparé et indépendant utilisé, ou uti- et selon le type en 1990 et 1999
lisable, pour l’habitation.
1990 1999
Lot Nombre % Nombre %
On appelle m?nage l’ensemble desEnsemble des résidences principales 100,0 68 456 100,060 875
occupants d’un même logement, selon le statut d'occupation :
Propriétaire 68,0 45 235 66,141 422 quels que soient les liens qui les
Locataire : 14 920 24,5 18 717 27,3 unissent.
- d'un logement loué vide non HLM 19,4 13 584 19,811 786é vide HLM 2 084 3,4 3 794 5,5
La population des m?nages - d'un meublé ou d'une chambre d'hôtel 1,7 1 339 2,01 050
Logé gratuitement 4 533 7,5 4 504 6,6 constitue la principale composante
selon le type : de la population totale. La popula-
Maison individuelle ou ferme 50 293 82,6 55 738 81,4
tion hors m?nages comprend les Logement dans un immeuble collectif 13,6 10 316 15,18 267
Autres* 2 315 3,8 2 402 3,5 personnes vivant en collectivité, dans
des habitations mobiles ou en éta-
*Logement-foyer pour personnes âgées, chambre d'hôtel, construction provisoire, habitation de fortune, pièce
indépendante, louée, sous-louée ou prêtée, autres. blissement sans adresse personnelle.
Source : Insee- Recensements de la population
des logements à Carennac, dans la vallée s’explique sans doute par la proximité deRépartition des personnes
de la Dordogne, 45 % à Saint-Cirq- pôles d’emploi dynamiques (Arcambal,seules dans leur logement
selon l'âge en 1999 Lapopie dominant celle du Lot), d’autre Espère ou Flaujac-Poujols près de Cahors,
Hommes Femmes part dans la plupart des communes par Capdenac ou Livernon proches de Figeac,Lot
Nombre % Nombre % ailleurs faiblement peuplées et à l’habitat Saint-Laurent-les-Tours de Saint-Céré) ;
15 à 24 ans 669 7,7 588 4,8 épars des causses. Dans une centaine de dans d’autres cas il peut s’agir de nou-
25 à 39 ans 2 116 24,4 1 360 11,0
communes toutefois, dispersées sur le veaux retraités venant vivre, ou revivre,40 à 59 ans 2 470 28,5 2 068 16,7
60 à 74 ans 2 012 23,2 3 477 28,2 territoire, le nombre de résidences secon- au pays.
75 ans et plus 1 404 16,2 4 846 39,3 daires diminue alors que celui des rési-
Ensemble 8 671 100,0 12 339 100,0
dences principales augmente. Dans un
Source : Insee - Recensement de la population 1999
François PRADEL de LAMAZEcertain nombre de cas ce changement
6
autxe

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.