Le développement culturel

Publié par

Les équipements culturels sont inégalement répartis sur le territoire régional. Si Amiens concentre la majorité des organismes d'envergure et l'Oise dispose d'un réseau relativement important de lieux structurants, l'Aisne souffre d'un manque d'équipements préoccupant. Dans cette région très rurale, les initiatives des territoires en matière de développement culturel sont essentielles, en particulier pour mutualiser les ressources existantes.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 4
Tags :
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

DYNAMIQUES
CONDITIONS DE VIE 1HUMAINES
Le développement culturel
Les équipements culturels sont inégalement
répartis sur le territoire régional.
Si Amiens concentre la majorité
des organismes d'envergure et l'Oise
dispose d'un réseau relativement
important de lieux structurants, l'Aisne
souffre d'un manque d'équipements
préoccupant.
Dans cette région très rurale,
les initiatives des territoires
en matière de développement culturel
sont essentielles, en particulier
pour mutualiser les ressources
existantes.
algré les vicissitudes de l'histoire, la PicardieM Des équipements
dispose de l'un des plus riches patrimoines de inégalement répartis sur le territoire
France, archéologique et monumental, étroitement
lié à l'histoire de notre pays et de son territoire. La région ne dispose que d'une seule scène na-
Avec plus de 1 500 édifices protégés, la région tionale, la maison de la culture à Amiens, ville où
détient ainsi la plus forte densité de France en mo- une majorité d'institutions d'envergure sont con-
numents inscrits ou classés par habitant. Ce pa- centrées (Fonds régional d'art contemporain -
trimoine comprend aussi bien de grands édifices FRAC, Orchestre de Picardie, Comédie de Pi-
(six cathédrales dont trois propriétés de l'État - de cardie, cirque Jules Verne, l’agence régionale du
grands domaines : Chantilly, Compiègne - des pro- Patrimoine en Picardie, Langue et Culture en Pi-
jets muséaux majeurs : le Familistère de Guise, cardie...). Si on dispose d'un réseau relativement
Blérancourt, Amiens, Beauvais) que de multiples important de lieux structurants dans l'Oise (Beau-
édifices religieux ruraux à la richesse incompara- vais, Creil, Compiègne, Noyon), les carences
ble, notamment dans l'Oise. La valorisation de ces sont préoccupantes dans l'Aisne.
richesses est très inégalement développée, de
même que les équipements culturels sont inéga- La Maison de la Culture d'Amiens, scène natio-
lement répartis. nale, a pris en 2005 la forme d'un établissement
PICARDIE : DIAGNOSTIC ET PERSPECTIVES
59DYNAMIQUESCONDITIONS DE VIE1 HUMAINES
Les pratiques culturelles des Picards public de coopération culturelle. Par ailleurs, le
Avec 3,6 millions de spectateurs en 2004, la fréquentation des salles de réseau des scènes conventionnées comprend
cinéma par les Picards représente 1,8 % de la fréquentation nationale 6 établissements : la Comédie de Picardie à
pour un équipement en salles représentant 2,4 % de celui de la France. Amiens, la Faïencerie-théâtre à Creil, l'espace
La proportion dans la population d'inscrits dans les bibliothèques municipales Jean Legendre à Compiègne, le Théâtre du Beau-
de Picardie est proche de celle de la France métropolitaine, 16 % contre vaisis à Beauvais, la MCL de Gauchy et l'Echan-
16,9 %. Les dépenses d'acquisition de ces bibliothèques varient selon le
geur à Fère-en-Tardenois. Dans tous les cas, lesdépartement : 1,4 euro par habitant dans la Somme, 1,9 euro dans l'Aisne
conventions associent l'État, le Conseil régional,et 2,5 euros dans l'Oise investissement supérieur à la dépense par habitant
la collectivité directement impliquée et souvent lesde la France métropolitaine : 2,3 euros.
conseils généraux.
Activité des bibliothèques municipales en 2003
Dans le domaine du spectacle vivant, trois équi-
France
Picardie pes de création de haut niveau font l'objet d'unAisne Oise Somme
métropolitaine
conventionnement triennal avec l'État : pour le
Dépenses d'acquisition théâtre, la Compagnie Chés panses vertes à
(en euros par habitant) 1,9 2,5 1,4 2 2,3 Amiens et la Compagnie Alis à Fère-en-Tardenois
Part des habitants (Aisne) ; pour la danse, la Compagnie Lakoma à
inscrits en % 16,4 15,7 16,1 16 16,9 Creil. Deux écoles de cirque existent dans la ré-
Source : ministère de la Culture et de la communication gion, celle d’Amiens pour professionnels, celle de
Beauvais pour amateurs.
Équipement et fréquentation des salles de cinéma en 2004
Picardie/France Certaines institutions ont vocation à assurer le
Aisne Oise Somme Picardie métropolitaine développement d'actions culturelles, chacune dans
en % son domaine, pour l'ensemble du territoire régio-
Nombre de salles 39 58 32 129 2,4 nal :
Nombre d'entrées - l'Orchestre de Picardie, qui assure des concerts
en millions 739 1 910 920 3 569 1,8 dans toute la région et permet un rayonnement
Source : centre national de la Cinématographie international par ses tournées à l'étranger,
- l'ACAP, pour le cinéma et l'audiovisuel,
> # "+5 # 5 22% - l'Assecarm, pour la musique, plus particulière-
- , ment dans le domaine de la formation et des mu-* ) ) )+
0
siques actuelles,’ ’
3 ’ - PICASCO, agence de coopération du livre et de# -
la lecture,
- le FRAC, qui propose, à partir de ses collections,
10 0
des expositions d'art contemporain dans divers
( ) lieux de Picardie.*

4 , .
2 En complément et en appui sur ce réseau, l'État," /(
la région et les départements ont mis en place une"0 ) ’
1 ( politique de résidences de compagnies de théâ-
2 /
tre et de danse, assurant une présence de la créa-’ .
+ , ). ) )/ tion théâtrale et chorégraphique sur les territoires"05 -
10 ) peu équipés. Ainsi, 14 résidences ont été soute- %&! % 4
nues en 2005. Cette politique de résidence, tout
PICARDIE : DIAGNOSTIC ET PERSPECTIVES
60
DYNAMIQUES
CONDITIONS DE VIE 1HUMAINES
en assurant une certaine stabilité aux équipes de Des contrats locaux
création, leur demande en retour un travail avec d'éducation artistique
la population des territoires concernés .
Deux facteurs peuvent favoriser une nouvelle dy-
namique de ce secteur : l'éducation artistique et Des projets pour mutualiser
culturelle bénéficie d'une tradition ancienne et
les ressources existantes riche (le premier contrat local d'éducation artisti-
dans les territoires que - CLEA - de France a été créé à Amiens il y a
12 ans) ; une volonté conjointe forte anime le rec-
Les démarches de développement culturel des ter- torat de l'académie d'Amiens et la DRAC pour in-
ritoires sont essentielles dans cette région large- suffler les évolutions nécessaires afin d'être au plus
ment rurale. Une convention a déjà été élaborée près des territoires prioritaires et mettre en lumière
avec le Pays des Sources et Vallées (Oise), asso- les meilleures pratiques.
ciant l'État, la région. L'objectif est maintenant de
faire avancer les projets en cours d'étude, con- Certains contrats éducatifs locaux (CEL), élabo-
cernant notamment les territoires suivants : dans rés au niveau départemental, bénéficient d'un vo-
l'Oise, le Plateau Picard et l'agglomération let artistique, essentiellement dans le département
creilloise, dans l'Aisne la communauté de com- de l'Aisne. Dans un certain nombre de cas, la mise
munes Chauny-Tergnier-les Verts Monts, l'Union en place de CLEA remplace peu à peu ce volet
des communautés de communes du Sud de l'Aisne culturel des CEL.
(Pays), la communauté de communes de la Thié-
rache du centre, la communauté de communes Fin 2005, cinq CLEA étaient en cours avec le dé-
du Grand Laonnois, et dans la Somme, la com- partement de la Somme, les villes de Beauvais et
munauté de communes du Val de Nièvre et l'As- de Saint-Quentin et l'agglomération d'Amiens-
sociation de développement des six cantons du Métropole.
Vimeu. Ces différents projets visent à mutualiser
les ressources existantes et à favoriser l'effet de Par ailleurs, le soutien à la mise en place de servi-
réseau. ces éducatifs dans les institutions culturelles per-
met de mettre à disposition des établissements
Le soutien à la réhabilitation ou à la création d'équi- d'enseignement des centres de ressources à
pements de proximité en zones rurales ou en zo- même de développer leurs projets. On mention-
nes urbaines défavorisées constitue pour l'État et nera entre autres les services éducatifs et cultu-
les grandes collectivités territoriales de la région rels du musée de Picardie, du musée de l'Historial
un autre objectif de l'aménagement culturel du ter- de la Grande Guerre, de l'Assecarm, du FRAC et
ritoire. On citera ainsi le cas de Chambly dans le la plupart des scènes conventionnées du specta-
sud de l'Oise, où la création d'un centre culturel à cle vivant, ainsi que les postes de médiateurs cul-
l'étude pourra desservir un bassin de population turels spécialisés dans l'archéologie au Conseil
de 80 000 habitants aujourd'hui dépourvu de tout général de l'Aisne ou dans le livre à la bibliothè-
équipement. que d'Abbeville.
Le contexte social, culturel et éducatif qui carac- Une étude réalisée en 2000 souligne le déficit
térise la Picardie justifie pleinement de faire de d'emplois dans le domaine culturel en Picardie :
l'éducation artistique et culturelle une priorité pour 2,8 emplois culturels pour 1 000 habitants, la
les pouvoirs publics. Fin 2005 a été lancée la ré- moyenne nationale étant à 4,5. Dans ce contexte,
flexion sur la mise en place des schémas dépar- les travaux de la conférence régionale des pro-
tementaux d'enseignement artistique. fessionnels du spectacle ont toute leur importance.
PICARDIE : DIAGNOSTIC ET PERSPECTIVES
61

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.