Le logement en Nord-Pas-de-Calais : quelles dépenses pour les ménages ? - Les travaux d'entretien et d'amélioration

De
Publié par

Aux dépenses courantes de logement que les ménages doivent supporter (loyers, remboursements d'emprunts, énergie), viennent s'ajouter les coûts des travaux d'entretien ou d'amélioration. Que représente le marché de l'amélioration de l'habitation en termes de dépenses engagées dans la région ? Quels types de travaux sont effectués dans les logements du Nord-Pas-de-Calais, et dans quelle mesure différent-ils des pratiques nationales ? Quelles sont les caractéristiques des ménages qui effectuent les travaux ?
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 2
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

2Les travaux d’entretien et d’amélioration
Aux dépenses courantes de logement que les ménages doivent supporter (loyers,
remboursements d’emprunts, énergie), viennent s’ajouter les coûts des travaux d’entretien ou
d’amélioration. Que représente le marché de l’amélioration de l’habitation en termes de
dépenses engagées dans la région ? Quels types de travaux sont effectués dans les logements
du Nord-Pas-de-Calais, et dans quelle mesure différent-ils des pratiques nationales ? Quelles
sont les caractéristiques des ménages qui effectuent des travaux ?
En 2001, les ménages du Nord-Pas-de-Calais qui ont engagé des travaux d’amélioration de1,7 milliard d’euros
leur logement ont dépensé 1,7 milliard d’euros. Les coûts des travaux ont donc représenté prèsdépensé en
de 4,5% du budget des ménages, soit environ 1 100 € par an en moyenne pour un ménage.
travaux par les
Ce montant moyen est d’environ 100 € inférieur à la moyenne française mais la part des
ménages en 2001 revenus consacrée aux travaux reste la même.
Les dépenses en travaux varient d’un foyer à l’autre : le ménage accédant ou propriétaire
consacre une partie plus importante de son budget pour des travaux que le ménage locataire.
En effet, ce dernier ne prend en charge qu’une partie des travaux d’entretien, l’autre partie
étant assumée par le bailleur qui financera également les travaux d’amélioration.
La part du budget dédiée aux travaux est plus élevée chez les accédants récents que chez les
accédants anciens ou les propriétaires (cf. tableau 1). En effet, l’achat immobilier est
susceptible d’être suivi de travaux pour adapter le logement aux exigences et aux goûts de
l’accédant récent, tandis que par la suite, les travaux se limitent plus fréquemment à l’entretien.
Les accédants récents consacrent en moyenne 9,4% de leur budget à l’amélioration de leur
habitat. Les travaux effectués représentent ainsi 413 millions d’euros. Les accédants anciens
consacrent en moyenne 6,5% de leur budget pour entretenir, voire améliorer leur patrimoine
immobilier, ce qui représente 477 millions d’euros au niveau de la région. Au total, en 2001,
plus de la moitié des dépenses totales de travaux d’entretien ont été engagées par les ménages
accédants du Nord-Pas-de-Calais, qui ne représentent qu’un cinquième des ménages
régionaux. Les propriétaires, s’ils dépensent en moyenne un montant plus faible pour leurs
travaux, ont toutefois investi 722 millions d’euros sur l’ensemble de la région, dans l’entretien
de leur logement. En comparaison, avec seulement 0,9% de leur budget dédié aux travaux,
les ménages locataires engagent de faibles montants qui ne dépassent pas 84 millions d’euros
au niveau régional.
Tableau 1: Les dépenses dédiées aux travaux
selon le statut d’occupation
Unités : nombre, millions d’euros, %
Nord-Pas-de-Calais
Accédant Accédant Locataire Locataire
FrancePropriétaire ancien récent secteur secteur Autre Ensemble
social privé
Nombre de ménages 521 754 208 012 120 239 344 687 252 639 76 204 1 523 534 24 525 179
Part des ménages 34,2 13,7 7,9 22,6 16,6 5,0 100,0
(1) Coût total des travaux 722 477 413 52 32 20 1 715 29 710
Part du coût total 42,1 27,8 24,1 3,0 1,9 1,2 100,0
Revenus totaux par an 13 823 7 302 4 406 5 832 5 046 1 221 37 628 669 800
Part des revenus consacrée
aux travaux 5,2 6,5 9,4 0,9 0,6 1,6 4,6 4,4
(1) À la charge des ménages.
Source : Insee, Orha - Enquêtes logement 1992 et 2001-2002
Insee Nord-Pas-de-CalaisLes Dossiers de Profils n°78 - Décembre 2004 192 Les travaux d’entretien et d’amélioration
Les dépenses de En 2001, le montant des dépenses en loyer ou remboursement d’emprunt, en eau et énergie,
s’élève à 6,7 milliards d’euros (cf. chapitre 1). En prenant en compte les dépenses relativestravaux modifient
aux travaux d’entretien de l’habitat à la charge des ménages du Nord-Pas-de-Calais, lesles taux d’effort
dépenses en logement s’élèvent à 8,4 milliards d’euros en 2001. Ainsi, les dépenses
des ménages
mensuelles brutes totales pour le logement passent-elles de 4 392 € à 5 518 € en moyenne,
soit un taux d’effort total brut de 22% pour les ménages du Nord-Pas-de-Calais (cf. tableau 2).
Les propriétaires et les accédants supportent 94% de la masse globale des dépenses de
travaux. Ainsi, la prise en compte de tels travaux accroît le taux d’effort total brut des
accédants récents de 10 points (33% au lieu de 23%), et de 6 points pour les accédants
anciens (28% au lieu de 22%) ou les propriétaires (12% au lieu de 6%). Les disparités d’effort
financier avant les aides au logement se trouvent réduites lorsque les coûts des travaux sont
pris en compte : ainsi, accédants et locataires ont un taux d’effort total brut comparable, entre
28% et 33%. Après déduction des aides, plus importantes pour les locataires, les accédants
récents ou anciens supportent la charge financière la plus élevée parmi les différents types de
ménages.
Tableau 2 : Dépenses de travaux et taux d’effort moyens des ménages
Unités : nombre, euros, %
Accédant Accédant Locataire Locataire
Propriétaire ancien récent secteur secteur Autre Ensemble
social privé
Nombre de ménages 521 754 208 012 120 239 344 687 252 639 76 204 1 523 534
Revenu annuel moyen 26 496 35 100 36 636 16 920 19 968 16 020 24 696
Dépenses annuelles totales brutes
(loyers ou remboursements, charges
et dépenses en eau et énergie) 1 692 7 584 8 520 4 884 5 616 1 284 4 392
Taux d’effort total brut 6,4 21,6 23,3 28,9 28,1 8,0 17,8
Coût annuel moyen des travaux 1 384 2 291 3 434 150 127 261 1 126
Dépenses annuelles brutes totales
(avec prise en compte du coût des travaux) 3 076 9 875 11 954 5 034 5 743 1 545 5 518
Taux d’effort total brut 11,6 28,1 32,6 29,8 28,8 9,6 22,3
Montant annuel moyen des aides 0 396 312 1344 972 0 564
Dépenses annuelles nettes totales
(avec prise en compte du coût des travaux) 3 076 9 479 11 642 3 690 4 771 1 545 4 954
Taux d’effort total net 11,6 27,0 31,8 21,8 23,9 9,6 20,1
Source : Insee, Orha - Enquête logement 2001-2002
Les Cahiers de l’Orha - Décembre 2004Orha Nord-Pas-de-Calais 202Les travaux d’entretien et d’amélioration
En 2001, 54% des ménages du Nord-Pas-de-Calais ont entrepris des travaux d’améliorationLes ménages du
de leur habitat, soit 4 points de plus que la moyenne nationale. En particulier, les ménages deNord-Pas-de-Calais
la région sont proportionnellement plus nombreux à effectuer des petits travaux, du typeengagent plus de
peinture intérieure ou de façade, pose de moquette, réfection de planchers, ou encore
petits travaux que aménagement d’une salle d’eau (cf. tableau 3). Parmi les petits travaux où l’écart entre la
ceux de France région et la moyenne nationale est le plus important, se trouvent les travaux de revêtements
entière muraux (32% des ménages du Nord-Pas-de-Calais y ont eu recours, contre 24% en France).
Par rapport à la France entière, les ménages de la région Nord-Pas-de-Calais sont également
plus enclins à effectuer des travaux sur les équipements sanitaires (13% des ménages de la
région, contre 8% en France), ce qui s’explique notamment par une qualité et un équipement
des logements encore en retrait dans la région par rapport à la moyenne nationale.
Tableau 3 : La fréquence des travaux d’amélioration de l’habitat
Unités : nombre, %
Nord-Pas-de-Calais France
Ménages % Ménages %
Ménages ayant réalisé des travaux 827 294 54,3 12 185 063 49,7
Type de travaux Revêtements muraux 487 109 32 5 917 909 24
Revêtements de sol 192 429 13 3 016 060 12
Eau, gaz, électricité 109 413 7 1 449 773 6
Équipements sanitaires 201 828 13 2 031 650 8
Cuisine équipée 36 013 2 556 078 2
Chauffage, isolation 128 435 8 1 679 342 7
Aménagements intérieurs 112 080 7 1 200 876 5
Sécurité 24 481 2 569 942 2
Façade 251 295 16 3 409 889 14
Toiture 59 966 4 807 455 3
Gros œuvre 86 209 6 1 283 996 5
Parties communes de l’immeuble 36 258 9 1 021 143 10
Les proportions sont ramenées au nombre total de ménages, sauf celles en gras qui se rapportent aux ménages vivant
en immeuble collectif.
Source : Insee, Orha - Enquête logement 2001-2002
Insee Nord-Pas-de-CalaisLes Dossiers de Profils n°78 - Décembre 2004 212 Les travaux d’entretien et d’amélioration
Les travaux les plus fréquemment menés dans la région relèvent de l’économie domestique, telsLe recours à
que les travaux de revêtements muraux (pose de papiers peints, de tissus muraux, peinture) quil’auto-réhabilitation
ont été entrepris, en 2001, par 6 millions de ménages en France, et par près de 490 000est plus fréquent en
ménages en Nord-Pas-de-Calais. Ce type de travaux, déjà largement réalisés par le ménage
Nord-Pas-de-Calais lui-même en France (huit travaux de peinture ou de tapisserie sur dix) l’est encore plus en Nord-
Pas-de-Calais (neuf travaux sur dix).
Pour des travaux plus complexes, le recours à l’auto-réhabilitation est également plus fréquent
dans la région qu’en France. Par exemple, 52% des ménages du Nord-Pas-de-Calais effectuent
eux-mêmes les travaux d’entretien des façades, contre 38% des ménages en France (cf.
tableau 4). De même, 22% des ménages de la région réalisent leurs travaux de toiture, contre
15% des ménages en moyenne nationale.
Globalement, 61% des travaux sont effectués par les ménages eux-mêmes dans la région,
contre 52% en moyenne nationale. Ce résultat s’explique notamment par la culture ouvrière
importante dans la région, et les compétences techniques que développe la population.
Tableau 4 : Part des travaux effectués par un professionnel ou
le ménage lui-même selon les différents types de travaux
Unités : %
Nord-Pas-de-Calais France
Une entreprise, Des membres Une entreprise, Des membres
un artisan du ménage, un artisan du ménageType de travaux
ou une autre personne de la famille, ou une autre personne de la famille,
rémunérée des amis rémunérée des amis
Revêtements muraux 9 91 19 81
Revêtements de sol 32 68 30 70
Eau, gaz, électricité 57 43 65 35
Équipements sanitaires 52 48 57 43
Cuisine équipée 38 62 42 58
Chauffage, isolation 66 34 68 32
Aménagements intérieurs 27 73 34 66
Sécurité 82 18 93 7
Façade 48 52 62 38
Toiture 78 22 85 15
Gros œuvre 35 65 41 59
Parties communes de l’immeuble 99 1 99 1
Total 39 61 48 52
Source : Insee, Orha - Enquête logement 2001-2002
Les Cahiers de l’Orha - Décembre 2004Orha Nord-Pas-de-Calais 222 Les travaux d’entretien et d’amélioration
Les locataires arrivés récemment dans leur logement ne sont guère plus enclins que les autresLes travaux lourds
locataires à réaliser des travaux. Ainsi, la date d’arrivée dans le logement n’a de réellesont entrepris peu
influence que pour les accédants. Une étude comparée des différents travaux réalisés par statutaprès l’arrivée dans
d’occupation des ménages apporte des éléments d’explication à ce phénomène.
le logement Il apparaît que les travaux les plus lourds (chauffage, cuisine équipée, gros œuvre) sont
proportionnellement plus réalisés par les accédants récents que par les autres ménages. Si les
accédants récents ne représentent que 11% des ménages ayant effectué au moins un type de
travaux, 23% des travaux de gros œuvre sont engagés par ceux-ci (cf. tableau 7) ; de même
pour les travaux de cuisine équipée, effectués pour 30% d’entre eux par les accédants récents.
Pour ces ménages, les travaux lourds sont réalisés rapidement après l’installation du ménage
dans son logement, soit pour améliorer le bien qui vient d’être acquis en l’adaptant à son
usage, soit pour effectuer des travaux de remise à neuf d’équipements.
Au contraire, les petits travaux - les plus fréquents - (revêtements muraux, de sol, équipements
sanitaires) sont entrepris aussi bien par les locataires que les accédants ou les propriétaires.
Quel que soit le statut d’occupation, la date d’arrivée des ménages dans leur logement n’a
pas une influence significative sur la fréquence de ces travaux. Ce résultat n’est pas surprenant,
puisque ces petits travaux correspondent à des activités d’entretien récurrentes. Par exemple,
17% des travaux de revêtements muraux ont été entrepris par les accédants anciens qui
représentent 17% des ménages ayant effectué au moins un type de travaux. Mais aussi 13%
des travaux de revêtements muraux ont été effectué par les accédants récents qui représentent
11% des ménages ayant effectué au moins un type de travaux.
Tableau 7 : Répartition des ménages ayant engagé au moins
un type de travaux donné selon le statut d’occupation
Unités : %
Propriétaire Accédant Accédant Locataire LocataireType de travaux
non accédant ancien récent en secteur social en secteur privé Autre statut
Revêtements muraux 27 17 13 26 15 3
Revêtements de sol 25 16 22 22 12 2
Eau, gaz, électricité 26 13 19 22 17 2
Équipements sanitaires 29 14 13 27 13 4
Cuisine équipée 34 18 30 9 5 3
Chauffage, isolation 26 19 18 23 11 3
Aménagements intérieurs 28 20 26 14 9 3
Sécurité 0 13 5 15 44 23
Façade 36 19 16 18 10 2
Toiture 41 16 14 10 16 3
Gros œuvre 28 24 23 15 8 2
Parties communes de l’immeuble 4 4 3 63 26 1
Ensemble des ménages
ayant réalisé des travaux 31 17 11 24 14 3 34 14 8 23 17 5
Source : Insee, Orha - Enquête logement 2001-2002
Les Cahiers de l’Orha - Décembre 2004Orha Nord-Pas-de-Calais 242Les travaux d’entretien et d’amélioration
La dépense moyenne des ménages ayant effectué des travaux s’élève à 2 430 € en 2001 surDes travaux en
la région. Ce montant varie en fonction des statuts d’occupation, allant de 400 € en moyennemoyenne moins
pour les ménages locataires en secteur social, à 2 900 € pour les propriétaires, 3 450 € pourcoûteux
les accédants anciens et 4 600 € pour les accédants récents.
Tableau 5 : Dépenses moyennes des ménages qui ont effectué
des travaux, par statut d’occupation
Unités : nombre, millions d’euros, euros
Nord-Pas-de-Calais
Accédant Accédant Locataire Locataire
FrancePropriétaire ancien récent secteur secteur Autre Ensemble
social privé
Nombre de ménages
(1) ayant réalisé des travaux 249 764 137 510 89 354 128 585 64 443 18 421 688 077 9 360 838
Coût total des travaux
à la charge du ménage
(en millions d’euros)” 722 477 413 52 32 20 1 715 29 710
Dépenses moyennes des ménages
ayant effectué des travaux 2 891 3 466 4 621 402 497 1 080 2 493 3 174
(1) Ne sont comptabilisés que les ménages ayant engagé des travaux et des dépenses correspondantes à leurs charges.
Source : Insee, Orha - Enquêtes logement 1992 et 2001-2002
Pour la France, le coût moyen de l’amélioration de l’habitat est de 3 175 €. Ainsi, les ménages
de la région effectuent plus fréquemment des travaux, mais pour un coût moyen moins élevé
que dans le reste du pays. La prédilection pour l’auto-réhabilitation doit sans doute y
contribuer, faisant économiser aux ménages les coûts de main-d’œuvre. Les revenus moins
élevés dans la région limitent également le budget que les ménages consacrent aux travaux.
Un autre élément d’explication pourrait être que les rénovations s’étalent dans le temps - les
données ne permettent cependant pas de conclure sur cette hypothèse.
En 2001, les propriétaires ont engagé plus fréquemment des travaux que les locataires, àLes accédants récents
l’exception des travaux de sécurité. Si la moitié des locataires ont réalisé au moins un type deengagent plus
travaux au cours des douze mois précédant l’enquête, 57% des propriétaires en ont fait defréquemment des
même (cf. tableau 6). Les ménages en cours d’accession, en particulier, sont près de sept sur
travaux
dix à avoir amélioré leur habitat. Cette proportion augmente encore pour les accédants récents
dont 77% ont engagé des travaux en 2001.
Tableau 6 : Part des ménages ayant effectué des travaux
Unités : %
Ensemble des ménages Ménages installés après 1997
Locataires 50,4 51,9
Accédants 70,6 76,8
Propriétaires 57,3 -
Source : Insee, Orha - Enquête logement 2001-2002
Insee Nord-Pas-de-CalaisLes Dossiers de Profils n°78 - Décembre 2004 23

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.