Le mariage : autour de la trentaine et à proximité de chez soi

De
Publié par

Après un sursaut en 1999 et 2000, le nombre de mariages retombe en 2001. La tendance est toujours à retarder cet évènement, qui consacre la vie de famille plutôt qu'il ne l'initie. Malgré l'extension du divorce les remariages sont peu nombreux, surtout pour les femmes. La proximité reste la règle d'or pour le choix du conjoint : près de la moitié des mariages unissent des conjoints nés dans la même commune.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 31
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

société
Le mariage
Autour de la trentaine
Après un sursaut en 1999 et 2000, le nombre de mariages
retombe en 2001. La tendance est toujours à retarder cet
événement, qui consacre la vie de famille plutôt qu’il ne l’initie.
Malgré l’extension du divorce les remariages sont peu nombreux,
surtout pour les femmes. La proximité reste la règle d’or pour leDéfinitions choix du conjoint : près de la moitié des mariages unissent des
conjoints nés dans la même commune.Taux de nuptialité : nombre de mariages
pour 1 000 habitants.
La Réunion, le mois de décembreTaux de divortialité : rapport du nombre période, l’évolution du nombre de
est le mois des mariages parde divorces d’une année sur l’effectif mariages a été similaire à celle de laAexcellence : près d’un mariage France métropolitaine, diminuant aumoyen de la population mariée.
sur quatre a lieu en ce dernier mois de début de la décennie pour augmenter ces
Mariage domicilié : mariage avec un l’année. Les mois de juillet et août, dernières années. Toutefois la remontée
domicile conjugal déclaré sur l’île de La période de vacances scolaires, viennent récente est beaucoup plus faible à La
Réunion. En 1999, les mariages ensuite, mais loin derrière. Les mariages Réunion. De ce fait, le taux de nuptiali-
domiciliés à La Réunion se décomposent sont peu fréquents pendant le reste de té réunionnais, qui était largement
en 3 343 mariages enregistrés à La l’année, ainsi moins de 150 mariages ont au-dessus du taux métropolitain il y a
Réunion et 103 enregistrés en métropole été célébrés dans chacun des mois de dix ans (6,2 ‰ contre 5,1 ‰), lui est
ou dans un autre DOM. novembre, février et mars. En métro- maintenant inférieur. L’augmentation du
pole, les mariages sont rares pendant la nombre de mariages en 1999 et 2000
Divorce prononcé : divorce prononcé à période hivernale (novembre à mars), les n’infléchit pas la tendance du taux de
La Réunion, quel que soit le lieu où le unions se font ensuite de plus en plus nuptialité qui reste orienté à la baisse à
mariage a été contracté. nombreuses jusqu’à un maximum en La Réunion.
juillet pour ensuite diminuer progressive-
La plupart des mariages unissent deuxment jusqu’en novembre. Ainsi, à La
célibataires. Parmi les hommes qui seRéunion comme en métropole, la
sont mariés en 1999, seulement 11 %Sources période estivale est la plus propice aux
étaient divorcés et 2 % veufs. Chez lescérémonies de mariage.
Les données utilisées sont issues des états femmes, si la part des veuves tourne
civils 1998 et 1999 et du Recensement de aussi autour de 2 %, celle des divorcéesRépartition des mariages au cours
la Population de 1999. de l’année 1999 est beaucoup plus faible (7 %). Quand
les mariés ont des situations matrimonia-25 %
les différentes, il s’agit le plus souvent
Réunion
20 %
Métropole du mariage d’un homme divorcé avec
Bibliographie une femme célibataire, le cas inverse15 %
étant beaucoup plus rare.
10 % INSEE Résultats n° 20 - “La situation
Evolution annuelle du tauxdémographique à La Réunion en 1998”
de nuptialité (% )05%(août 2002).
6,5
INSEE Résultats n° 21 - “La situation
6,0 Réuniondémographique à La Réunion en 1999”
Métropole
(octobre 2002).
5,5
Economie de La Réunion n° 101 (3ème
5,0trimestre 1999) .
A La Réunion le mois de décem-
4,5
Economie de La Réunion n° 113 (3ème bre est celui où l’on se marie le
trimestre 2002). plus. En métropole, c’est en juin-
4,0
juillet.
3,5
1990 1992 1996 1998 2000 20011994Depuis quatre ans, le nombre annuel de
(p) (p)
mariages domiciliés à La RéunionL’auteur
oscille autour de 3 400. C’est un peu
Jean-Marc LARDOUX est chargé des plus qu’au milieu de la décennie (1993- Le taux de nuptialité reste orien-
té à la baisse à La Réunion alorsétudes démographiques à la direction 1997) mais beaucoup moins qu’au début
qu’il remonte en métropole.régionale de l’Insee. des années quatre-vingt-dix. Sur cette
économie 4e trimestre 20028 DE LAREUNION
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembresociété
et à proximité de chez soi
L’état matrimonial de la population
La proportion de personnes mariées est personnes sur trois sont mariées. Un millier de divorces
très différente selon l’âge : très faible Ensuite, les situations de veuvage se
entre 15 et 19 ans, elle augmente pro- multiplient et la proportion de person- Rétabli en 1884, le divorce ne s’est
gressivement pour atteindre son maxi- nes mariées diminue : deux personnes
véritablement banalisé qu’à la fin dumum chez les personnes âgées de 50 à sur cinq au-delà de 70 ans.
XXème siècle. Longtemps, le divorce est59 ans. Dans cette tranche d’âge, deux
resté mal considéré et, encore au début
des années 1960, nombre de divorcés
Répartition de la population de 15 ans ou plus selon son état matrimonial
répugnaient à se déclarer comme tel. Il y a
ensemble 213 306 plus de 30 ans, le divorce était encore rare
puisqu’il ne concernait chaque année
70 ans ou + 13 655 qu’une petite centaine de couples. Ce
nombre a fortement augmenté depuis :60à69ans
23 638
350 au milieu des années 1970, près de
mariés50à59ans
37 800 500 au début des années 1980 et autourcélibataires
veufs de 800 au début des années 1990. Depuis40à49ans 56 838 divorcés
1995, près d’un millier de divorces sont
30à39ans 61 884 prononcés chaque année sur notre île.
20à29ans
19 101 Source : Insee,
Le rapport du nombre de divorces sur larecensement de 1999.
15à19ans population des personnes mariées permet
390
de mesurer les risques de divorce de la
0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100%
population concernée. En 1990, ce taux
atteignait 3,1 divorces pour 1 000
La prise en compte des remariages, personnes mariées. En 1999, 1 057A l’approche de la trentaine
après veuvage ou après divorce, élève divorces ont été prononcés pour une
l’âge moyen au mariage d’un an et demi population totale de 213 300 personnesL’âge moyen au premier mariage recule
pour les femmes et de deux ans pour les mariées, soit un taux de divortialité enun peu plus chaque année : en 1999, les
hommes. Parmi les personnes qui se nette augmentation : 5,0 pour mille.femmes célibataires se sont mariées en
remarient, les divorcés (aussi bien hom-moyenne à 27,6 ans, soit deux ans plus
mes que femmes) contractent une nou-tard qu’en 1990. Les hommes célibatai-
velle union plus rapidement que les per-res ont également retardé leur âge au
sonnes veuves : en moyenne une personnemariage de près de deux ans : 28,5 ans Nombre annuel de divorces prononcés
divorcée se remarie six ans après sonen 1990 et 30,2 ans neuf années plus
1 200divorce contre huit ans pour une personnetard.
1 000dont le conjoint est décédé.
800
Répartition des mariés de 1999 par groupe Une femme a en moyenne deux ans et
600
d’âge et sexe (%) demi de moins que son mari, cependant,
40035 dans près d’un mariage sur cinq l’épouse
20030 est plus âgée que son conjoint. La diffé-Homme
Femme 0rence entre l’âge moyen au mariage des25
hommes et des femmes est en fait le
20
résultat d’une répartition très différente
15 par tranches d’âge. En effet près de
35 % des femmes qui se sont mariées en10
1999 avaient moins de vingt-cinq ans
5
contre seulement 14 % des hommes. A
0 l’opposé, plus de 18 % des hommes qui
se sont mariés en 1999 avaient quarante
ans ou plus, et seulement 10 % des fem-
mes.
Plus du tiers des femmes qui se
Le recul de l’âge au mariage amène unmarient ont moins 25 ans, tandis
nombre important de couples à se marierque près d’un homme sur cinq a
plus de 40 ans. après la naissance d’enfants en concubi-
économie4e trimestre 2002 9DE LAREUNION
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000(p)
2001(p)
15-17
18-19
20-24
25-29
30-34
35-39
40-44
45-49
50-54
55-59
60 ou +société
nage. En 1999, près de 41 % des maria- Les communes où l’on se marie le plus
ges ont concerné des couples qui avaient
déjà au moins un enfant. Dans la plupart
Au niveau départemental, le taux de munes les plus peuplées de l’île. A
des cas, le mariage a permis de légitimer
nuptialité moyen calculé sur les deux de rares exceptions près, c‘est aussiun ou deux enfants ; cependant dans un
années 1998 et 1999 s’élève à dans ces communes que la part descas sur cinq, l’union légitime trois,
4,8 ‰. Huit communes sont au-des- personnes les plus en âge de sequatre ou cinq enfants.
sus de cette moyenne départemen- marier (20-39 ans) est la plus impor-
tale. Ce sont les communes situées tante. A l’opposé, le dernier groupeLe mariage, affaire de
dans le quart nord-ouest de l’île aux- de sept communes, correspondant à
proximité
quelles il faut ajouter Saint-André, Le des taux de nuptialité bien en deçà
Tampon et Saint-Joseph. Proches de de la moyenne départementale,
L’endogamie, comme obligation faite ce premier groupe, se situent les regroupe, à l’exception de Sainte-
aux membres d’un groupe social de se communes de Saint-Louis, Saint- Suzanne, les communes les moins
marier à l’intérieur du groupe n’est cer-
Pierre, Saint-Leu et Saint-Benoît. Les peuplées de l’île, et où la proportion
tes pas une règle générale à La Réunion.
communes avec des taux de nuptiali- de jeunes adultes est la plus faible.
On constate tout de même que depuis la
té les plus élevés sont ainsi les com-
nationalité jusqu’à la commune en pas-
sant par la micro-région, le mariage se
fait de manière préférentielle entre
Saint-Denis
conjoints de même origine.
Sainte-Marie
Sainte-Suzanne
La Possession
Plus de neuf mariages sur dix unissent
Le Port Saint-Andrédeux personnes de nationalité française.
Taux de nuptialité
Les mariages mixtes sont plus fréquents
moyen 98-99
Bras-Panonentre un français et une étrangère (5 %)
par commune
qu’entre un étranger et une française
de domicile Saint-Paul Salazie(2 %). Ces personnes étrangères sont
Saint-Benoît
pour la grande majorité d’entre elles
malgaches, mauriciennes ou comorien-
Plaine-desnes. Parmi les mariages entre époux de CilaosSaint-Leu Palmistes
nationalité française, 80 % se font entre
Taux de nuptialité (%0) Sainte-Rose
Entre-natifs de l’île de La Réunion, 5 % entre
Deux4,8 - 5,5natifs de métropole, 10 % entre un natif Saint-
4,2 - 4,8 LouisLes Avirons Le Tamponde métropole et une conjointe née à La
2,9 - 4,2
Réunion et 5 % entre un natif de l’île et Etang-salé
Saint-Philippeune conjointe née dans une autre région
française. Source : INSEE - Etat civil et RP Saint-Pierre
© INSEE 2002 - IGNPlus des deux tiers des mariages entre Petite-Ile
Saint-Josephnatifs de l’île unissent deux personnes
de la même micro-région. C’est particu-
lièrement vrai pour la micro-région Sud Pour chaque commune, est représenté le rapport du nombre moyen de cou-
pour laquelle plus de quatre femmes sur ples qui se sont mariés en 1998 et 1999 divisé par la population communale
au recensement de 1999.cinq natives de cette se
sont mariées avec un homme né dans
cette même région. C’est également le
cas pour les deux tiers des femmes nati-
ves de la micro-région Ouest et pour
près de six femmes sur dix pour les
Répartition des personnes s’étant mariées enmicro-régions Est et Nord. Ce phéno-
1999 par micro-région de naissance
mène d’“endogamie” se retrouve jusqu’au
niveau de la commune : sur l’ensemble micro-région de naissance de la femme (%)
de l’île 45 % des mariages unissent deux
personnes nées dans la même commune. Est Nord Ouest Sud Total
Cette proportion dépasse 50 % dans cer-
taines des plus grandes villes de l’île. A Est 59,5 17,7 4,9 4,7 17,5
Saint-Paul par exemple, 60 % des nati- Nord 20,1 57,0 15,7 8,2 24,7
ves de cette commune se sont mariées en 8,5 13,9 66,4 6,1 20,3Ouest
1999 avec un homme également né à 11,9 11,4 13,0 81,0 37,5Sud
Saint-Paul.
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0Jean-Marc LARDOUX
Source : Insee, état civil.
économie 4e trimestre 200210 DE LAREUNION
Trois-Bassins
m
i
c
r
o
-
r
é
g
i
o
n
d
e
n
a
i
s
s
a
n
c
e
d
e
l

h
o
m
m
e

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.