Le niveau de la construction de logements reste élevé

De
Publié par

Malgré une légère tendance à la baisse, la construction de logements demeure à un niveau élevé et le logement locatif social marque un rebond significatif qui vient combler une partie du retard accumulé en 2006 et 2007.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

ACTIVITÉ DES SECTEURS L’année économique et sociale 2008 en Languedoc-Roussillon - GSTAT L’année économique et sociale 2008 en Languedoc-Roussillon - GSTAT ACTIVITÉ DES SECTEURS
Logement
Autorisations de construction et mises en chantier l Marc DROSS - DRE l
de logements en Languedoc-Roussillon
Unité : le logement
40 000 Logements autorisés
Le niveau de la constructionLogements commencés
35 000 de logements reste élevé
Malgré une légère tendance à la baisse, la construction de
30 000
logements demeure à un niveau élevé et le logement locatif
social marque un rebond significatif qui vient combler une
25 000
partie du retard accumulé en 2006 et 2007.
20 000
www.languedoc-roussillon.equipement.gouv.fr/
15 000
l En léger recul par rapport à des niveaux historiques
(1)En 2008, 32 754 logements ont été autorisés à la construction en10 000
2006 20082003 2004 2005 2007 Languedoc-Roussillon et dans le même temps 25 428 logements ont
Source : Direction Régionale de l'Equipement fait l'objet d'une déclaration de mise en chantier.
Bien que ces chiffres marquent un recul respectif de 4 % et 9 % par
rapport à 2007, cette baisse doit être relativisée dans la mesure où(*)La construction de logements ordinaires
ces chiffres demeurent équivalents, voire supérieurs, à ceux constatés
en Languedoc-Roussillon
en 2005 et 2006 qui traduisaient un niveau d'activité réputé élevé.
Unités : le logement et %
Autorisations de construction Mises en chantier Le recul est un peu plus marqué pour les seuls logements ordinaires
Evolution Evolution (respectivement 5,2 % et 9,1 %), mais demeure très inférieur à celui2008 2008
annuelle annuelle
constaté France entière pour ce même secteur (17,8 % pour les loge-Aude 4 081 - 15,19 3 790 + 3,21
ments autorisés et 15,6 % pour les logements mis en chantier). A noterGard 6 919 - 9,20 6 619 + 20,87
par ailleurs que ces chiffres masquent des disparités importantes entreHérault 12 862 + 3,23 9 419 - 24,07
départements.
Lozère 617 - 15,01 673 + 3,54
Pyrénées-Orientales 6 006 - 8,26 3 719 - 16,14
l Le logement social rebondit
Languedoc-Roussillon 30 485 - 5,22 24 220 - 9,08
Après une production inscrite à la baisse depuis 2006, seconde année
Source : Direction Régionale de l'Equipement
du Plan de Cohésion Sociale, le financement de 5 125 logements so-(*) : logements hors résidences
ciaux marque une progression de 31 % par rapport à 2007 (11 % par
rapport à 2006) et vient ainsi combler une partie du retard accumulé.
Les logements locatifs sociaux financés
C'est pour les logements "les plus sociaux" (PLUS et PLAI), dont le
selon les dispositifs d'aide à la construction
nombre passe pour la première fois le seuil des 3 000 unités, que
en Languedoc-Roussillon l'augmentation est de loin la plus significative (+ 66 %). Sans douteUnité : le logement
2006 2007 2008 faut-il y voir un des effets du recul de la « promotion privée » et une
plus grande disponibilité des entreprises.Prêt locatif à usage social (PLUS) et prêt
2 429 1 859 3 078
locatif aidé d'insertion (PLAI)
Pour autant, même si ces chiffres révèlent une mobilisation des bail-
Prêt locatif social (PLS) 1 988 1 935 1 918
leurs sociaux, la production demeure très en deçà de l'objectif assi-
Prêt location -accession (PSLA) 215 130 129 gnée à la région en 2008, à savoir 4 500 logements PLUS et PLAI et
Ensemble des aides 4 632 3 924 5 125 2 200 logements PLS, soit un total de 6 700 logements, hors PSLA.
Source : Direction Régionale de l'Equipement Par ailleurs, une marche importante doit encore être franchie pour at-
teindre le rythme annuel de production de logements PLUS et PLAI
nécessaire au rattrapage du déficit de logements locatifs sociaux de
(2)Les logements réhabilités en Languedoc-Roussillon la région qui s'établit à 5 500 logements .
selon les dispositifs d'aide à l'amélioration
Unités : le logement et % l La réhabilitation du parc subventionné
2008 Evolution 2008/2007 par l’ANAH est stable
Subventions Subventions Nombre de Dans le domaine de la réhabilitation, les évolutions divergent. Le nom-Nombre de
attribuées attribuées logements
logements bre de logements réhabilités est en baisse (- 12,6 %), mais le montant(M€) (en %) (en %)
des subventions attribuées est en hausse (+ 5,4 %). Le coût moyenAmélioration de logements de pro-
6,3 2 045 - 9,1 - 13,9
priétaires occupants au logement augmente fortement en raison de la plus forte concen-
Amélioration de logements de pro- tration des aides de l'ANAH sur la réhabilitation des logements vacants19,2 1 396 4,3 -2,7
priétaires bailleurs
ou très dégradés, conformément aux objectifs du Plan de Cohésion
Dossiers à l'immeuble 2,0 493 150,0 - 28,6
Sociale.
Total 27,5 3 934 5,4 -12,6
Les subventions attribuées aux propriétaires bailleurs sont en hausse
Source : ANAH
de 4,3 %, alors que celles des propriétaires occupants sont en baisse
de 9,1 %.
Les différents dispositifs de financement
PLUS : Prêt Locatif à Usage Social
PLAI : Prêt Locatif Aidé d’Insertion
PLS : Prêt Locatif Social
PSLA : Prêt Social Location Accession
ANAH : Agence Nationale de l’Habitat
(1) logements ordinaires et logements en résidence confondus
(2) cf. feuille de route régionale validée en Comité régional de l'Habitat
© INSEE L’année économique et sociale 2008 en Languedoc-Roussillon 25

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.