Les chiffres de l'animation et du sport en 2004

Publié par

La tendance à la baisse des inscriptions aux formations conduisant aux métiers de l'animation et du sport, observée depuis 2002, se confirme en 2004. Alors que la Picardie se situe au 12ème rang pour l'importance du nombre d'habitants, elle est la 14 ème région pour l'ensemble du nombre de licenciés sportifs et la 20ème pour le nombre de diplômes professionnels délivrés dans les métiers du sport et de l'animation.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 27
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

SPORT
Les chiffres de l'animation
et du sport en 2004
La tendance à la baisse n 2004, les formations profession- nir dans un centre de vacances ou de loi-E nelles liées aux métiers de l’anima- sirs, elles sont sanctionnées par un di-des inscriptions aux formations
tion ont été suivies par 93 stagiaires, soit plôme. La baisse importante du nombreconduisant aux métiers
d’inscriptions en 2004 pour le brevet d’ap-une diminution de plus de 50% par rap-de l’animation et du sport,
port à l’année précédente. titude aux fonctions de directeur fait suiteobservée depuis 2002,
La diminution du nombre de person- à une forte hausse du nombre d’inscrip-se confirme en 2004.
nes en formation professionnelle dans le tions repéré en 2003. La cause de cetteAlors que la Picardie se situe
secteur de l’animation peut s’expliquer par augmentation réside dans une évolutioneau 12 rang pour l’importance
plusieurs facteurs. Une grande partie du des textes et des qualifications requises,
du nombre d’habitants,
public des années antérieures était cons- en particulier pour diriger.
eelle est la 14 région
titué du public « Emplois-jeunes » qui avait
pour l’ensemble du nombre l’opportunité de se former. Or le nombre Baisse des diplômes délivrésede licenciés sportifs et la 20 de personnes relevant de ce dispositif et dans les métiers de l’animationpour le nombre de diplômes ayant intégré en masse les formations
professionnels délivrés avant 2000 va décroissant ; d’autre part, En lien avec l’évolution des inscriptions
dans les métiers du sport la validation des acquis de l’expérience qui aux formations professionnelles, le nom-
et de l’animation. bre de diplômes obtenus pour les métiersmonte en puissance, ouvre la possibilité
d’obtenir certains diplômes sans passer de l'animation diminue par rapport aux an-
par un centre de formation. Enfin, contrai- nées précédentes et se retrouve un peu
rement au secteur des sports, la posses- au dessous du seuil de 1998.
En comparaison avec les autres ré-sion d’un diplôme n’est pas obligatoire, tout
au moins au regard des textes. gions, la Picardie se distingue, depuis quel-
Les diplômes Les inscriptions 2004 aux formations ques années, par la faiblesse du nombre
BAPAAT : Brevet d’aptitude professionnelle d’as- de candidats terminant leur diplôme d’Étatnon professionnelles telles que le brevet
sistant animateur technicien. d’aptitude aux fonctions d’animateur ou de relatif aux fonctions d’animation (DEFA) et
BEATEP : Brevet d’État d’animateur technicien directeur (BAFA et BAFD) ont elles aussi par le déclin amorcé depuis 2003 concer-
de l’éducation populaire et de la jeunesse. diminué, respectivement de 30% et 53% nant le nombre de diplômés du brevet
DEFA : Diplôme d’État relatif aux fonctions d’ani- par rapport à l’année dernière. Ces forma- d’État d’animateur technicien de l’éduca-
mation. Le DEFA est un diplôme conçu pour la tions offrent une qualification pour interve- tion populaire et de la jeunesse (BEATEP).
direction de structures socio-culturelles.
BAFD : Brevet d’aptitude aux fonctions de directeur.
BAFA : Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur.
" ? )
9 , 5 9 * * D,-4
= # ??( I % # ! ! I


2 226 2 226

8268 8268
812 812 *

(






??( ??) ??* ??? ??( ??) ??* ???
0.0F 0.0F
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2004 85

SPORT
Le diplôme d’État relatif aux fonctions 2004 contre 96 en 2003. Les hommes re-
d’animation (DEFA) peine à se dévelop- présentent 58% des diplômés en 2004
per en Picardie pour des raisons structu- contre 54 % en 2003.
relles (diplôme de niveau bac +2), mais Parmi les 93 diplômés cités, 5 person-
aussi pour des raisons conjoncturelles nes ont obtenu leur diplôme en Picardie
puisque les employeurs préfèrent souvent par la voie de la validation des acquis de
des titulaires d’un diplôme de niveau infé- l’expérience.
rieur soumis à un régime différent au re-
gard de la convention collective. Par Des licenciés sportifs
ailleurs, un certain nombre de candidats plus nombreux dans l'Oise
peinent à terminer leur cursus.
Côté diplômes sanctionnant des for- Avec 388 499 licenciés sportifs, la Pi-
mations non professionnelles, 128 brevets cardie représente 2,6 % de l’ensemble des
d’aptitude aux fonctions de directeur ont licenciés du territoire national, chiffre infé-
été délivrés en 2004 contre 130 en 2003, rieur à la population picarde en France
(3,1 %).et 1 444 brevets d’aptitude aux fonctions
Le sport de haut niveau d’animateur en baisse de 12 % par rapport La Somme concentre près du tiers des
à l’année dernière. licenciés. Un écart existe entre les 3 dé-Comparé avec les chiffres de 2003, le nom-
Les 11 disciplines sportives, pour les- partements toutes fédérations confon-bre de sportifs de haut niveau et des espoirs est
quelles la Picardie décerne des diplômes dues : l’Oise vient largement en tête quanten légère diminution, en effet il passe de 462 à
professionnels, fournissent 93 diplômés en au nombre de licenciés et devance la447.
eLa Picardie est la 11 région en France pour
58 % des diplômés sportifs sont des hommesele nombre de sportifs de haut niveau, la 14 en
Diplômes professionnels délivrés en Picardie en 2004 prenant en compte également les espoirs.
dans les métiers du sportLa Picardie représente en nombre de spor-
tifs de haut niveau 2,95% de l’ensemble du ni- Unité : nombre
veau national, nombre à peu près proportionnel Total Hommes Femmes
erau nombre de licenciés (2,56%). Brevet d'État d'éducateur sportif du 1 degré
Le sport de haut niveau Métiers de la forme 10 5 5
Activités pour tous 2 2 0 Répartition départementale
des sportifs de haut niveau en 2004 Judo 14 9 5
Unité : nombre Football 9 9 0
Sportifs de Athlétisme 1 1 0 Espoirs Total
haut niveau Équitation 37 10 27
Aisne 35 56 91 Natation 16 13 3
Oise 71 106 177 erEnsemble brevet du 1 degré 89 49 40
Somme 91 88 179 ndBrevet d'État d'éducateur sportif du 2 degré
Total 197 250 447 Rugby 1 1 0
Souce : DRDJS Basket ball 1 1 0
Aviron 1 0 1
Vol à voile 1 1 0
ndEnsemble brevet du 2 degré 4 3 1
Source : DRDJS
L’Oise largement en tête pour le nombre de licenciés sportifs
Répartition du nombre de licences en 2003 par département
Unité : nombre
% femmes
Aisne Oise Somme Total
2002
Olympiques 52 149 91 460 58 731 202 340 26,2
Non olymp. 13 962 25 402 15 185 54 549 22,4
Multisports 12 103 25 440 16 562 54 105 70,5
Handicap 159 200 160 519 27,5
Scol/univ 11 200 21 582 32 479 65 261 46,1
Total 89 573 164 084 123 117 376 774* 35,8
Source : MJSVA
*(à ajouter 11 725 licences non réparties qui pour l’essentiel
relèvent du scolaire/universitaire dans l’Aisne et l’Oise)
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 200486SPORT
Somme qui elle-même devance assez die en 2003 sont le golf, la pétanque, le
Les sports de nature largement l'Aisne, bien que ces deux dé- karaté et le cyclotourisme.
reUne étude sur les sports de nature en Picar- partements comptent presque autant de Les spécificités picardes (1 région en
die intitulée « lieux et pratiques en Picardie » a population. France) pour la pratique du ballon au poing
été réalisée par la DRDJS et le CROS, étude qui et de la longue paume s’exercent surtout
établit un véritable état des lieux et qui recense dans l’est de la Somme (ballon au poing etDe plus en plusplus de 500 sites, (plus précisément 532 lieux longue paume) et dans une moindre me-de pratique de l’équitationde pratique : 33 aériens, 91 nautiques et 408 ter- sure dans l’Oise (longue paume). Ce sont
restres). Les principaux sports olympiques pra- des pratiques traditionnelles, typiques de
Trois familles d’activité sont ainsi passées au
tiqués en Picardie sont comme en 2002, la culture picarde.
crible afin de parvenir à une évaluation de leur
ele football (15 rang national par le nom- Sur le territoire régional comme en
implantation et de leur importance :
ebre de licenciés sportifs), le tennis (15 rang France, en 2002, les femmes étaient ma-- la famille nautique qui concerne 10 discipli-
eégalement), le judo (11 rang national) et joritaires dans la pratique de la gymnasti-nes sportives ;
el’équitation (10 rang national). L’équitation que, de l’équitation, de la randonnée- la famille terrestre 17 disciplines ;
connaît en Picardie depuis 2 ans une aug- pédestre et de la natation et pour cette der-- la famille des activités aériennes 7.
mentation assez importante du nombre de nière activité de manière plus importante
Les résultats de l’étude font ressortir 2 phé- licenciés (11,3%), plus importante que encore qu’au niveau national (64,5%).
nomènes : pour le tennis (3,1%).
1 - Concernant le cadre des pratiques, les trois
Comme en 2002 , les principales pra- Éric LELEU
familles ont chacune leur particularité :
tiques sportives non olympiques en Picar- DRDJS- les activités nautiques concernent essen-
tiellement le tourisme et le loisir. D’ailleurs, les
> *5 " 8 " " 6 " "
taux obtenus pour les pratiques occasionnelles
% > D
# (58%) et les pratiques mensuelles (13%) sem-

blent confirmer l’importance des pratiques de loi- 2
sirs et de découverte ponctuelle. À noter que 67% -
des pratiquants ont entre 20 et 40 ans ; * $
- pour les activités terrestres, l’équitation, la
(
course d’orientation et le tir à l’arc ont un poids
important par rapport aux licences nationales. Les
activités les plus faiblement développées sont la
spéléologie, l’escalade et le roller ;
> B ! , " D + " >- pour les activités aériennes, la majorité des
2 D Q 4 + 9 / pratiques (56%) s’exerce dans un cadre licen-
cié, alors que seulement 7% sont des pratiques "F G
libres, d’après les estimations obtenues. Les sco-
" * $ 5 5 &
laires et les autres pratiques (centres de vacan- %
ces) représentent environ 1/3 des estimations. % > D
"
* 2 - Concernant l’origine géographique des
2 ) participants, la famille nautique se distingue en
ce que : - (
- 46% des adeptes des activités nautiques $

acceptent de faire plus de 50 kilomètres pour
rejoindre leurs lieux de pratique, marquant en
cela l’attractivité des côtes picardes et des disci-
plines sportives proposées ;

- les pratiquants des deux autres types d’ac-
tivité (terrestres et aériennes) sont plus rappro-
chés géographiquement de leurs lieux de prati-
1 6 < : 9D
que (jusque 50 kilomètres : 67 et 70%) marquant
’ B> D . 6 2 / en cela la vocation de pratiques de proximité,
"F G
plus orientées vers un public régional.
Lieux de pratique
Pour en savoir plus
des disciplines sportives en Picardie
Unité : nombre
Nautique Terrestre Aérienne Total
Aisne 29 160 10 199
Oise 28 170 8 206
Somme 34 78 15 127
Total 91 408 33 532
www.jeunesse-sports.gouv.fr
Source : DRDJS
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2004 87

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.