Les jeunes en Picardie : Etudes courtes, accès retardé à lemploi, fondation précoce d'une famille

De
Publié par

Les jeunes traversent des étapes successives pour entrer dans la vie adulte : études, emploi, fondation d'une famille. Le départ du domicile parental suit le plus souvent l'obtention du premier emploi. Ainsi, deux tiers des étudiants vivent encire chez leurs parents.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

N°110 - 2002
Les jeunes en Picardie
Études courtes, accès retardé à l’emploi,
fondation précoce d’une famille
Les jeunes traversent des étapes successives pour entrer dans la vie
adulte : études, emploi, fondation d’une famille. Le départ du domicile
parental suit le plus souvent l’obtention du premier emploi. Ainsi, deux tiers
des étudiants vivent encore chez leurs parents. En dix ans, l’accès
des jeunes à l’emploi est devenu bien plus difficile. Par rapport à la moyenne
nationale, les jeunes Picards font des études plus courtes et mettent plus
de temps à trouver un emploi. Ils quittent plus tardivement leurs parents.
Cependant, ils fondent plus tôt leur famille : la moitié d’entre eux ont créé
leur famille avant 25 ans, au lieu de 26 ans en moyenne.
e passage à l’âge adulte com- continue de se réduire régulièrement ché du travail précèdent le plus sou-
mence par l’achèvement des pour devenir très faible à partir de vent le départ de chez les parents :L études : jusqu’à l’âge de 18 ans, 26 ans : moins de 4% contre 7,5% en Picardie, la moitié des jeunes ont
la quasi-totalité des jeunes Picards en France. quitté le domicile familial à 24 ans.
comme des jeunes Français vivent Les jeunes se portent générale- Les étapes suivantes surviennent
chez leurs parents et sont élèves ou ment sur le marché du travail très peu ensuite bien après : pour les garçons
étudiants. C’est à partir de la dix-neu- de temps après la fin des études : six comme pour les filles, deux années
vième année que la part des jeunes mois seulement séparent les deux séparent l’âge médian du départ de
ayant fini leurs études s’accroît forte- âges médians, cet écart tenant au chez les parents de celui de la créa-
ment. A l’âge de 20 ans et demi, la décalage entre le rythme universitaire tion d’une famille. Ce n’est qu’à par-
moitié des jeunes Picards ont terminé (diplômes en juin ou septembre) et tir de 26 ans que la moitié des jeu-
leurs études. A 22 ans, la part des celui du marché du travail plus in- nes accèdent à un emploi stable. La
étudiants en Picardie est tombée à tense en septembre ou janvier. L’ar- naissance d’un enfant est générale-
un tiers, contre 41,3% en France. Elle rêt des études et l’entrée sur le mar- ment la dernière étape : en Picardie,
À 25 ans, la moitié des Picards ont déjà créé leur famille
Âge médian aux principales étapes de l’entrée dans la vie adulte
Unité : année Source : Recensements de la population 1990 et 1999
France 1999 Picardie 1999 Picardie 1990
Hommes Femmes Ensemble Hommes Femmes Ensemble Hommes Femmes Ensemble
Arrêt des d’études 20,9 21,6 21,3 20,4 20,9 20,6 19,7 20,2 19,9
21,5 21,8 20,8 21,2 21,2 20,9Entrée sur le marché du travail 22,0 21,5 20,6
23,3 23,5 23,0 23,6 23,2 21,8 22,0Premier emploi 23,6 22,5
24,2 21,5 22,8 24,8 21,9 23,4 23,9 21,8 22,9Départ du domicile parental
27,5 24,7 26,1 26,7 23,8 25,4 25,6 22,9 24,2Création de sa propre famille
Premier emploi stable 25,4 26,9 26,0 25,5 27,4 26,1 23,3 24,8 23,7
Vie avec un ou des enfants 31,6 28,5 29,9 30,3 27,4 28,9 28,5 25,6 26,9
Âge médian : âge auquel la moitié de la population de la zone géographique est parvenue à cette étape.
Par exemple, en 1999, à 20,6 ans, la moitié des Picards a terminé ses études.
POPULATIONla moitié des garçons sont pères avant plus largement aux études longues. villes universitaires, de nom- Les jeunes Picards quittent



30 ans et la moitié des filles sont mè- Désormais, même parmi les étudiants breux étudiants viennent de plus tardivement qu’en moyenne
res avant 27 ans. de plus de 23 ans on compte une ma- l’extérieur de l’agglomération et le domicile parental : dans la ré-



jorité de filles (52,3%), alors qu’elles prennent un logement indépen- gion, à peine plus de la moitié des
Les jeunes Picards

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.