Les nouveaux arrivants dans le Tarn

De
Publié par

Ce numéro vous propose pour le département de l'Ariège: - une synthèse conjoncturelle sur l'emploi salarié - des données de cadrage sur la structure et l'évolution de l'emploi annuel total - une analyse sur les nouveaux arrivants

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

numéro 8-81 : août 2002
SYNTHESE CONJONCTURELLE BREVES
Stabilité de la croissance de l'emploi salarié en 2001 • Entre mars 2001 et mars 2002, les
mises en chantiers de logements
neufs progressent de 20 %.En 2001, la croissance de
Evolution du taux de chômage
l’emploi salarié (hors agriculture, et de l'emploi salarié Les immatriculations de véhicules
Emploi (base100 au 4 T 94) Taux de chômage (%)éducation, administration, santé et particuliers neufs ont augmenté de
116 13,0action sociale) progresse de 3,5 %, 2 % en 2001, mais la tendance s’in-114
12,5Emploisoit au même rythme que celui 112 verse début 2002.
12,0
110observé l’année précédente. La crois-
11,5108 Le nombre de créations d’entreprisessance est vive dans le tertiaire, tiré
106 11,0
baisse de 3 % en 2001 par rapport àà la hausse par les secteurs du 104
10,5
102 2000.commerce et des transports. L’em- Chômage 10,0100
ploi dans les services progresse plus 98 9,5 En 2001, légère hausse (+ 2 %) du
4T94 4T95 4T96 4T97 4T98 4T99 4T2000 4T2001 1T2002modérément. Même si le rythme est nombre de journées indemnisables
Emploi salarié Taux de chômagemoins soutenu, la construction er er1 trimestre 2002 1 trimestre 2002 pour chômage partiel.
(en milliers) (%)continue cependant d’embaucher.
Tarn 70,3 9,9 D’octobre 1997 (date de mise enLes effectifs de l’industrie augmen- Midi-Pyrénées 610,3 9,2
place du dispositif) à la fin 2001, prèsFrance 15 469,1 9,1tent globalement, mais la situation
Source : Insee, estimations trimestrielles cvs de 1 950 personnes ont bénéficié d’unest variable selon les secteurs : l’em-
emploi-jeune dans le Tarn.ploi salarié augmente très fortement
dans les biens d’équipement et
En mai 2002, GOUT (bonneterie) à
diminue dans les biens de consom- Fin mars 2002, on compte 12 500 Roquecourbe annonce la suppression
mation. chômeurs demandeurs d’emplois de de 74 emplois (sur 200 salariés).
Au premier trimestre 2002, catégorie 1, soit une hausse de 3,7 %
SAFRA (carrosserie et agencementpar rapport à fin mars 2001. Cettel’emploi salarié tarnais continue de
de bus) à Albi investit 3,2 M€ en maise montrer dynamique et progresse hausse concerne surtout les hommes,
2002 dans l’extension de ses locaux.de 1,3 % en un trimestre. notamment les jeunes de moins de
Une quarantaine d’emplois devraientLe taux de chômage s’est sta- 25 ans. Le chômage de longue
être créés d’ici fin 2003.bilisé à la fin du premier trimestre durée (inscrits depuis un an et plus),
en hausse chez les hommes, baisse2002 à 9,9 %, ce taux reste identi-
que à celui observé un an plus tôt. de 2,3 % chez les femmes.
DONNEES DE CADRAGE
Structure et évolution de l'emploi annuel total
Emploi total Répartition par secteur au 31.12.2000 (%)
31.12.199931.12.1989 Variation annuelle moyenne 31.12.2000 Variation annuelle Tarn Midi-
1989-1999 (%) 1999-2000 (%)(provisoire) Pyrénées
Agriculture 13 350 9 000 - 3,9 8 718 - 3,1 7,1 6,5
Industrie 30 194 23 379 - 2,5 23 353 - 0,1 19,1 15,8
Construction 8 049 7 335 - 0,9 7 744 5,6 6,3 6,5
Commerce 16 678 16 561 - 0,1 17 178 3,7 14,0 13,7
Services* 54 827 63 954 1,6 65 406 2,3 53,5 57,5
Tarn 123 098 120 229 - 0,2 122 399 1,8 100,0 100,0
dont salariés 98 321 103 417 0,5 105 917 2,4 /// ///
Midi-Pyrénées 929 934 1 000 500 0,7 1 022 825 2,2 /// ///és 741 058 864 050 1,5 889 822 3,0 /// ///
Source : Insee Midi-Pyrénées, estimations annuelles d'emploi total * y compris éducation, santé, action sociale et administration
23456789012345678901234567823456789012345678901234567891199234567890123456789012345678119923456789012345678901234567823456789012345678901234567811999234567890123456789012345678234567890123456789012345678123456789012345678901234567891234567890123456789012345678912345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678912345678901234567890123456782345678901234567890123456781991234567890123456789012345678911923456789012345678901234567823456789012345678901234567891192345678901234567890123456782345678901234567890123456781199234567890123456789012345678234567890123456789012345678119923456789012345678901234567823456789012345678901234567811992345678901234567890123456789123456789012345678901234567823456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781991234567890123456789012345678234567890123456789012345678191192345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678234567890123456789012345678911923456789012345678901234567823456789012345678901234567891112345678901234567890123456789234567890123456789012345678234567890123456789012345678991123456789012345678901234567823456789012345678901234567812345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781923456789012345678901234567819234567890123456789012345678192345678901234567890123456781923456789012345678901234567819234567890123456789012345678192345678901234567890123456781923456789012345678901234567819234567890123456789012345678192345678901234567890123456781923456789012345678901234567819234567890123456789012345678192345678901234567890123456781234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789923456789012345678901234567811234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678119Les nouveaux arrivants dans le Tarn
Nouveaux arrivants en 1999 dans le Tarn selon leur lieu de résidence en 1990Au cours de la période 1990-
1999, 49 000 nouveaux arrivants (y Nombre d'arrivants En %
compris les enfants nés depuis 1990 Autre département de Midi-Pyrénées 15 220 31,0
dont Haute-Garonne 9 630 19,6dans ces familles migrantes) se sont
Autre région de métropole 27 950 57,0installés dans le Tarn. Bien que le
dont Ile-de-France 7 270 14,8
nombre de migrants soit, après la Languedoc-Roussillon 4 210 8,6
Haute-Garonne, le plus élevé, la part Aquitaine 2 150 4,4
Provence-Alpes-Côte d'Azur 2 820 5,7des nouveaux arrivants dans la
DOM-TOM, Etranger 5 880 12,0population totale est la plus faible
Ensemble 49 050 100,0
des départements de Midi-Pyrénées
(14 %). Niveau d'études de la population ayant terminé ses études (en %)
Ces migrants viennent pour
Nouveaux arrivants Ensemble de la population
31 % d’entre eux d’un autre dépar-
Primaire 12,9 33,8
tement de Midi-Pyrénées, principa- Collège 32,7 35,0
lement de Haute-Garonne, et pour Lycée 20,9 15,6
Supérieur 33,5 15,557 % d’une autre région de métro-
% ayant un diplôme supérieur ou égal au bac 46,1 25,3pole (15 % d’Ile-de-France et 9 %
Population de 15 ans ou plus selon le type d'activité (en %)de Languedoc-Roussillon).
C’est à Albi et dans sa péri- Actifs ayant un emploi 48,3 43,0
Chômeurs(1) 12,3 7,0phérie que les nouveaux arrivants
Militaires du contigent 0,1 0,2
sont les plus nombreux (11 400 dans
Retraités 13,6 27,7
l’ensemble des cantons d’Albi). Ils Elèves ou étudiants 12,4 9,1
Autres inactifs 13,2 13,0sont également nombreux dans l’en-
semble des cantons de Castres Actifs ayant un emploi selon la catégorie socio-professionnelle (en %)
(7 500) et dans les cantons jouxtant
Agriculteurs 1,4 5,6
la Haute-Garonne où s’exerce l’in- Artisans, commerçants, chefs d'entreprise 6,9 8,4
Cadres 18,8 8,6fluence de l’aire urbaine de Toulouse.
Professions intermédiaires(2) 30,3 21,3Ainsi, 30 % des actifs ayant
Employés 26,9 29,3
un emploi résidant précédemment
Ouvriers 15,7 26,8
en Haute-Garonne continuent d’y
(1) au sens du recensement, c'est-à-dire personnes se déclarant "chômeurs" d'où une notion plus extensive que celle appliquée pour suivre
le taux de chômage à partir de l'enquête emploi. exercer leur activité, n’ayant donc
(2) comprend notamment les instituteurs, les infirmiers, les techniciens, les contremaîtres, les agents de maîtrise, les représentants,
les inspecteurs et officiers de police,… effectué qu’une mobilité résidentielle.
Parmi les arrivants ayant un
emploi, la part des cadres (19 %) arrivants, inférieure de plus de 10 % tertiaire (79 % contre 66 % pour
est, après celle de la Haute-Garonne à leur part dans l’ensemble de la l’ensemble de la population) et moins
(27 %), la plus élevée en Midi- population. souvent dans l’industrie (14 % contre
Pyrénées. A l’inverse, la part des Ainsi, les migrants travaillent 20 %).
ouvriers est faible chez les nouveaux plus fréquemment dans le secteur
L'âge des nouveaux arrivants Les nouveaux arrivants dans le département
% du Tarn entre 1990 et 1999
30
Nouveaux arrivants
Ensemble de la population Albi
25
20
15
10
Nombre de migrants Castres
par canton
5
de 1 000 à 9 940
de 500 à 1 000
de 300 à 500Âge0
0 à 14 15 à 24 25 à 29 30 à 39 40 à 59 60 à 74 75 et plus de 10 à 300 GéoFla ® © IGN - Insee 2002
Source de l'ensemble des données : Recensement de la population de 1999
Insee Midi-Pyrénées - REGARDS sur Directeur de la publication : Impression : Prix au numéro : 1,5 €
36, rue des 36 Ponts - 31054 Toulouse Cedex 4 Benjamin Camus Insee Midi-Pyrénées Abonnement à l'ensemble
Téléphone : 05 61 36 61 13 Rédacteur en chef : Bruno Mura ISSN : 1298-9541 des publications pour l'année 2002
Télécopie : 05 61 36 62 00 © Insee 2002 SAGE : R81080276 France : 70 €
Dépôt légal : juillet 2002 Etranger : 87 €
ZOOM

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.