Les relations au tabac sont multiples

De
Publié par

Environ la moitié des fumeurs actuels et des anciens fumeurs fumaient déjà quotidiennement à 17 ans et neuf sur dix à 22 ans. Chez les fumeurs les plus jeunes, femmes et hommes ont commencé à peu près au même âge.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 852 - JUIN 2002
PRIX : 2,20€
Les relations au tabac
sont multiples
Christel Aliaga, division Conditions de vie des ménages, Insee
armi les personnes âgées de 15 cigarettes voire aucune. L’autre moitié se par-
tage entre anciens fumeurs, fumeurs occasion-ans ou plus, trois hommes sur cinq
nels et fumeurs au quotidien. Globalement, lesPet une femme sur trois sont ou ont
hommes sont davantage concernés par le
été concernés par le tabagisme quotidien
tabagisme quotidien que les femmes : un
au cours de leur vie. homme sur trois fume au moins une cigarette
Environ la moitié des fumeurs actuels et par jour contre une femme sur cinq. De même,
des anciens fumeurs fumaient déjà quoti- 28 % des hommes ne fument plus quotidienne-
ment mais ont déjà fumé quotidiennementdiennement à 17 ans et neuf sur dix à 22
contre 14 % des femmes. Au total, environ troisans. Chez les fumeurs les plus jeunes,
hommes sur cinq et une femme sur trois sont
femmes et hommes ont commencé à peu
ou ont été concernés par le tabagisme quoti-
près au même âge. dien au cours de leur vie.
Parmi les anciens fumeurs, près de neuf Cette différence entre les hommes et les fem-
sur dix ont arrêté de fumer brutalement. mes traduit un effet de génération, le taba-
gisme chez les anciennes générations étantPlus de trois fumeurs quotidiens sur cinq
davantage un comportement masculin. Avecont déjà essayé d’arrêter de fumer, sans
les nouvelles générations, les comportements
succès.
évoluent vers une moindre différenciation (gra-
La majorité des arrêts du tabac et des ten- phique 1). Ainsi, avant 35 ans, un peu plus de
tatives d’arrêt se sont faits sans aide. la moitié des hommes comme des femmes
Enfin, les non-fumeurs se prévalent d’un n’ont jamais fumé quotidiennement alors
qu’au-delà de 55 ans, c’est le cas de huit femmesétat de santé et d’un bien-être (stress,
sur dix et de seulement trois hommes sur dix.problème de sommeil) souvent meilleurs
Aussi la proportion d’hommes qui ont arrêté de
que les fumeurs.
fumer augmente-t-elle considérablement avec
l’âge : ils sont effectivement plus nombreux à
avoir fumé dans le passé et le vieillissement
La moitié des Français ayant au moins 15 ans ainsi que les problèmes de santé font qu’un
n’ont fumé dans leur vie que quelques certain nombre d’entre eux ont arrêté.
La relation au tabac quotidien selon le sexe et l’âge
Hommes%% Femmes
100 100
80 80
60 60
40 40
20 20
0 0
15-24 35-44 45-54 65-74 75 et + 15-2425-34 55-64 25-34 35-44 45-54 65-74 75 et +55-64
Âge Âge
fument quotidiennement ont cessé n'ont jamais fumé quotidiennement
Lecture : Chez les hommes de 45 à 54 ans, 34 % fument quotidiennement, 38% ont arrêté de fumer quotidiennement et 28 % n’ont jamais fumé
quotidiennement.
Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la santé », partie variable de l’enquête permanente sur les conditions de vie de mai 2001
INSEE
PREMIEREfumer très jeunes ne sont peut-être plus environ huit sur dix. Si la grande majoritéFumeurs actuels et anciens :
là pour en témoigner. des anciens fumeurs quotidiens déclarela moitié fumait déjà à 17 ans
Enfin, alors que le tabagisme précoce ne plus fumer du tout, un peu plus d’un
La plupart des fumeurs actuels et était davantage une caractéristique sur dix fume encore occasionnellement.
anciens fumeurs déclarent avoir com- masculine pour les anciennes généra- Près de neuf anciens fumeurs sur dix ont
mencé à « vraiment » fumer à l’adoles- tions, pour les générations récentes, arrêté de fumer quotidiennement en
cence : environ un quart d’entre eux hommes et femmes commencent à stoppant brutalement toute consomma-
fumaient déjà quotidiennement à 15 fumer à peu près au même âge : environ tion. Par ailleurs, un peu plus d’un
ans, la moitié à 17 ans et neuf sur dix à 16 ans et demi en moyenne chez les ancien fumeur sur dix a eu recours à des
22 ans. Chez les hommes, quel que soit 15-34 ans. aides pour arrêter de fumer. La majorité
leur âge actuel, l’âge de début du taba- des arrêts du tabac s’est ainsi réalisée
gisme quotidien se situe ainsi principale- sans aide.
ment avant 20 ans ; cela est vrai aussi Anciens fumeurs :
chez les femmes les plus jeunes alors près de neuf sur dix
Plus de trois fumeurs actuelsque chez les plus âgées, les âges
ont arrêté brutalement
d’entrée sont plus étalés. sur cinq ont essayé d’arrêter
Il semblerait que le début de tabagisme Un Français sur cinq ayant au moins 15
quotidien soit plus précoce parmi les jeu- ans ne fume plus quotidiennement mais Sur les plus de 12 millions de fumeurs
nes générations, surtout chez les fem- a déjà fumé au cours actuels âgés de 15 ans ou plus, plus de
mes (graphique 2). Néanmoins, il de sa vie (tableau 1). Toutefois, si plus trois sur cinq ont déjà essayé d’arrêter
convient de relativiser cette différence. de la moitié a arrêté depuis plus de 10 de fumer au moins une fois, sans succès
En effet, on peut penser que les person- ans, un sur dix n’a arrêté que depuis un (graphique 3). Les plus jeunes et les
nes plus âgées n’ont qu’un souvenir an ou moins. Cette décision aurait été plus âgés sont moins nombreux à avoir
approximatif de l’âge de leur début, et prise avant 30 ans pour près d’un tiers essayé. Parmi ceux qui ont déjà essayé
que compte tenu de la mortalité précoce des anciens fumeurs, avant 40 ans pour d’arrêter, un quart environ ont eu
des fumeurs, ceux qui ont commencé à plus de la moitié et avant 50 ans pour recours à diverses aides dans leur der-
nière tentative : les plus fréquentes sont
le patch anti-tabac et la gomme à
À quel âge commence-t-on à fumer ? mâcher (ou pastilles) spécial tabac. Le
Fumeurs et anciens fumeurs* nés avant 1952 recours à une aide pour l’arrêt estFumeurs et anciens fumeurs nés entre 1967 et 1986
et entre 1952 et 1971
% cumulés % cumulés d’autant plus important que la tentative
100 100 est récente, probablement en partie
fumeurs
90 90fumeurs âgés de 30 à 49 ans parce que le développement et l’acces-
âgés de 15 à 34 ans
80 80 sibilité des aides spécifiques sont relati-
70 70 vement récents. Il est également lié au
60 60 niveau de la consommation quotidiennefumeuses âgées de 30 à 49 ans
50 50 de tabac : les « gros » fumeurs ont eu
fumeurs âgés de 50 ans et plus
40 40 davantage recours à des aides dans leur
30 30 tentative d’arrêt.
20 20 Parmi l’ensemble des personnes qui ont
fumeuses âgées de 15 à 34 ans fumeuses âgées de 50 ans et plus
10 10 essayé d’arrêter de fumer au cours des
0 0 trois dernières années, environ sept sur
14 18 22 26 30 34 14 18 22 26 30
Âge dix ont repris une consommation quoti-
* ayant commencé à fumer à 30 ans ou avant dienne. Toutefois, parmi celles qui ont
Champ : fumeurs et anciens fumeurs quotidiens.
réussi leur tentative, certaines déclara-Lecture : Parmi les fumeurs et anciens fumeurs âgés de 15 à 34 ans, la moitié fumait déjà à 16 ans. Chez les hommes, 74 % des
fumeurs et anciens de 30 à 49 ans fumaient déjà quotidiennement à 18 ans. tions d’arrêt sont peut-être encore fragi-
Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la santé », partie variable de l’enquête permanente sur les conditions de les car récentes. En faisant l’hypothèse
vie de mai 2001
La relation au tabac
En %
Hommes Femmes Ensemble
1. Fume quotidiennement 33 21 27
2. A fumé quotidiennement et fume occasionnellement 3 3 3
3. A fumé quotidiennement et ne fume plus même occasionnellement 25 11 17
4. N’a jamais fumé quotidiennement et fume occasionnellement 4 4 4
5. A fumé au moins une cigarette au cours de sa vie 14 19 17
6. N’a jamais fumé une cigarette au cours de sa vie 21 42 32
Ensemble 100 100 100
Chacun des items de 2 à 6 exclut les précédents.
Champ : personnes âgées de 15 ans ou plus
Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la santé », partie variable de l’enquête permanente sur les conditions de vie de mai 2001
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIEREqu’un arrêt supérieur à un an est associé des fumeurs actuels. Par exemple, chez … des différences
à une probabilité plus faible de reprise, les personnes âgées de 15 à 45 ans, dans les habitudes de vie
on peut penser que parmi les personnes l’opinion qu’ont les personnes de leur
ayant essayé d’arrêter de fumer durant état de santé est moins bonne chez les À âge et sexe contrôlés, la pratique d’un
ces trois années, au moins une sur dix et fumeurs que chez les non-fumeurs, sur- sport est davantage une conduite de non
au plus trois sur dix ont réussi leur tenta- tout chez les hommes. Au total, un tiers fumeur, surtout chez les hommes. De
tive. Le taux d’échec reste donc impor- des non-fumeurs de cette tranche d’âge même, les non-fumeurs sont plus nom-
tant. perçoivent leur état de santé comme breux que les fumeurs à éviter de man-
étant très bon, contre environ un quart ger des produits trop riches en matières
des fumeurs (graphique 4). En grasses ou en sucre. Ils sont également
Fumeurs, non-fumeurs : revanche, on ne retrouve pas ce résultat plus nombreux à manger des fruits et
chez les plus âgés, sans doute en partiedes différences sur le bien-être … des légumes frais tous les jours. D’ail-
à cause d’une mortalité précoce chez les leurs, la perception qu’ont les
L’état de santé et de bien-être (stress, fumeurs, en particulier pour les plus non-fumeurs de l’équilibre de leur ali-
problème de sommeil) déclaré des « fragiles ». mentation est souvent meilleure. Par
non-fumeurs, comprenant les anciens De même, à âge et sexe contrôlés, les exemple, avant 55 ans, moins d’un quart
fumeurs, est souvent meilleur que celui fumeurs quotidiens se déclarent davan- des non-fumeurs déclarent avoir une ali-
tage stressés que les non-fumeurs. Par mentation pas très équilibrée, voire pas
exemple, chez les personnes âgées de du tout équilibrée, alors que c’est le cas
Fumeurs actuels 15 à 45 ans, plus de quatre fumeurs quo- de plus d’un tiers des fumeurs.
et tentatives d’arrêt tidiens sur dix déclarent se sentir ner- L’attention portée à son alimentation
veux, anxieux ou stressés souvent ou peut être le signe d’une attention portée
très souvent dans leur vie quotidienne,fumeurs n'ayant jamais fait à sa santé, mais aussi à son poids. À
de tentatives d'arrêt professionnelle ou personnelle tandis âge et sexe contrôlés, les fumeurs sont
que c’est le cas d’un non fumeur sur moins nombreux à souhaiter perdre du
trois. La différence de stress déclaré poids que les non-fumeurs, et en parti-
37 % entre fumeur et non fumeur est particu- culier que les anciens fumeurs. Par
lièrement nette chez les hommes. exemple, chez les personnes âgées de
Enfin, une fois contrôlés l’âge et le sexe, 55 ans ou moins, un peu plus de deux
les fumeurs déclarent plus souvent que fumeurs sur cinq souhaiteraient perdre
les non-fumeurs avoir des problèmes de du poids, contre environ trois anciens
63 % sommeil. Ils sont aussi plus nombreux à fumeurs sur cinq. De même, à âge et
avoir un rythme de sommeil irrégulier. sexe contrôlés, les anciens fumeurs pré-fumeurs ayant fait
au moins une tentative d'arrêt Si on peut évidemment penser qu’un lien sentent plus souvent une surcharge
existe entre le tabagisme et la santé, on pondérale que les fumeurs (Définitions).
Champ : personnes âgées de 15 ans ou plus fumant quoti- ne peut néanmoins interpréter ces résul- Par exemple, chez les personnes âgées
diennement
tats qu’en termes d’association de fac- de 55 ans ou moins, une surcharge pon-Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la san-
té », partie variable de l’enquête permanente sur les teurs (Sources). dérale concernerait environ un quart des
conditions de vie de mai 2001
fumeurs tandis qu’elle concernerait plus
de quatre anciens fumeurs sur dix (gra-
phique 5). Cette situation de surcharge Les anciens fumeurs plus sou-
pondérale des anciens fumeurs est sur- Les non-fumeurs se prévalent
vent en surcharge pondérale
tout constatée chez les hommes. Elled’un état de santé et d’un
% pourrait s’expliquer en partie par la prisebien-être souvent meilleurs 50
de poids consécutive à l’arrêt du taba-45
% gisme chez certains anciens fumeurs.4050
fumeurs 3545
non-fumeurs 3040
2535 Définitions
2030
1525
20 10 On appelle « fumeurs quotidiens actuels »
ou « fumeurs actuels » les personnes qui15 5
ont déclaré fumer au moins une cigarette10 0
n'a jamais fumé fume a cessé de fumer par jour au moment de l’enquête.5
quotidiennement quotidiennement quotidiennement La notion « d’anciens fumeurs » fait réfé-0
difficultés à dormirsentiment Champ : personnes âgées de 15 à 55 anssanté perçue rence aux personnes qui déclarent ne pasou à rester endormide stress souvent,
très bonne Lecture : 27 % des personnes qui n’ont jamais fumé quoti-
très souvent souvent, très souvent fumer quotidiennement au moment de l’en-
diennement sont en surcharge pondérale (IMC supérieur à 25,
quête mais qui ont fumé quotidiennement
Champ : personnes âgées de 15 à 45 ans Définitions)
dans le passé. Ils peuvent néanmoins dé-Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la santé », Source : Enquête « Comportements vis-à-vis de la santé »,
clarer un tabagisme occasionnel actuelpartie variable de l’enquête permanente sur les conditions partie variable de l’enquête permanente sur les conditions
(chiffrage tableau 1).de vie de mai 2001 de vie de mai 2001
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIERELe terme de « non-fumeurs » regroupe les Cette étude sur le thème du tabagisme est avait montré qu’une situation profession-
« anciens fumeurs » et les personnes fondée sur les déclarations des enquêtés à nelle, financière ou relationnelle difficile
n’ayant jamais fumé quotidiennement. un enquêteur en face à face. Aussi, une était propice au tabagisme quotidien. L’in-
La notion de « consommation » fait réfé- sous-estimation de l’usage et des quantités fluence de ces variables (catégorie socio-
rence au nombre de cigarettes fumées quo- individuelles fumées n’est pas à exclure ; professionnelle, situation par rapport à
tidiennement. de même que les effets de mémoire, en par- l’emploi…) sur l’arrêt du tabac ainsi que sur
La surcharge pondérale est calculée ici à ticulier chez les plus âgés. Par ailleurs, on l’état de santé et de bien-être des fumeurs
l’aide de l’indice de masse corporelle ne peut tenir compte de la mortalité précoce et des non-fumeurs nécessiterait une étude
(IMC). Il s’agit d’une mesure de poids rap- des fumeurs. Enfin, pour les résultats plus approfondie.
portée à la taille (IMC=poids/(taille*taille concernant le bien-être et les habitudes de
-en mètre)) qui donne une indication sur la vie des fumeurs, des non-fumeurs et des
corpulence des individus. Dans le texte, le anciens fumeurs, il est important de préci- Bibliographie
terme de « surcharge pondérale » fait réfé- ser qu’on ne peut les interpréter qu’en ter-
rence à un IMC supérieur à 25. mes d’association de facteurs, aucun lien
de cause à effet ne pouvant être déduit ici. « Le tabac : vingt ans d’usage et de
En effet, d’une part les causalités peuvent consommation », Insee première n°808,Sources
être réciproques : par exemple, on peut octobre 2001.
penser que le stress favorise le tabagisme « Les fumeurs face aux récentes hausses
Les résultats présentés ici sont issus de l’en- mais on peut aussi se demander si le tabac du prix du tabac », Insee première n°551,
quête « Comportements vis-à-vis de la san- n’entretient pas un état de stress. D’autre octobre 1997.
té ». Cette enquête nouvelle a constitué la part, elles peuvent être indirectes ou cumu- « La consommation des ménages en
partie dite « variable » de l’enquête perma- lées : difficultés personnelles ou profes- 2000 », Insee Résultats n°753-754.
nente sur les conditions de vie (PCV) de mai sionnelles, problèmes financiers, autant « Les consommations d’alcool, de tabac et
2001. Environ 5 200 individus âgés de 15 de situations qui peuvent influencer de psychotropes en France en 1991-1992 »
ans ou plus au moment de l’enquête ont été conjointement l’usage de tabac, les problè- Solidarité-santé n°1, Ministère de l’Emploi
interrogés sur leur santé. Le redressement mes de sommeil, le sentiment de stress et et de la Solidarité, 1994.
des données a été réalisé selon un schéma une perception moins bonne de son état de « Drogues et dépendances, Indicateurs et
analogue au redressement des enquêtes santé. Tendances 2002», OFDT.
PCV. L’Insee première n° 808 d’octobre 2001 « Baromètre santé 2000 », CFES.
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :
Paul Champsaur
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2002 Rédacteur en chef :
Daniel TemamAbonnement annuel = 70€ (France) 87€ (Étranger)
Rédacteurs : J.-W. Angel,
R. Baktavatsalou, C. Dulon,Nom ou raison sociale : ________________________ Activité : ____________________________
A.-C. Morin, B. Ouvré
Adresse : ___________________________________________________________________
Maquette : É. Houël
______________________________________ Tél : _______________________________
Code Sage IP02852
Ci-joint mon règlement en Euros par chèque à l’ordre de l’INSEE : __________________________________€. ISSN 0997 - 3192
© INSEE 2002Date : __________________________________ Signature
INSEE
PREMIERE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.