Les villes attirent les jeunes adultes

De
Publié par

- 1 - Nº 63 - janvier 2010 Nº 63 janvier 2010 www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 0 825 889 452 (0,15€/mn) En 2006, les jeunes âgés de 15 à 29 ans représentent 18,8% de la population franc-comtoise, proportion équivalente à celle de la France métropolitaine. Entre 1999 et 2006, le nombre de jeunes a diminué de 5% (– 1,6% au niveau national). Les 15-29 ans sont concentrés en zone urbaine, en particulier dans les grandes villes, où l’offre de formations est très variée. Par conséquent, les jeunes vivant en zone rurale parcourent généralement des distances plus élevées pour aller au lycée. En 2006, 216 120 person- résident en Franche-Comté lation franc-comtoise depuis La moitié des jeunes résident dans un pôle urbain nes âgées de 15 à 29 ans et représentent 18,8% de le recensement de 1999 Répartition géographique, en 2006, des jeunes francs-comtois âgés de 15 à 29 ans, dans les espaces à dominante urbaine et rurale la population régionale. Le (+3%). Cette tendance est Population des 15-29 ans Population totale nombre de ces jeunes est en également observée sur le Nombre Part en % Nombre Part en % diminution de 5,1%, malgré territoire métropolitain, mais Espace à dominante urbaine 166 947 77,2 854 079 74,2 une progression de la popu- de façon moindre (– 1,6%).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

- 1 -
Nº 63 - janvier 2010
Nº 63
janvier 2010
www.insee.fr/fc
insee-contact@insee.fr
0 825 889 452 (0,15€/mn)
En 2006, les jeunes âgés de 15 à 29 ans représentent 18,8% de la population
franc-comtoise, proportion équivalente à celle de la France métropolitaine. Entre 1999
et 2006, le nombre de jeunes a diminué de 5% (– 1,6% au niveau national).
Les 15-29 ans sont concentrés en zone urbaine, en particulier dans les grandes villes,
où l’offre de formations est très variée. Par conséquent, les jeunes vivant en zone rurale
parcourent généralement des distances plus élevées pour aller au lycée.
En 2006, 216 120 person- résident en Franche-Comté lation franc-comtoise depuis La moitié des jeunes résident dans un pôle urbain
nes âgées de 15 à 29 ans et représentent 18,8% de le recensement de 1999 Répartition géographique, en 2006, des jeunes francs-comtois âgés de 15 à 29 ans,
dans les espaces à dominante urbaine et rurale
la population régionale. Le (+3%). Cette tendance est
Population des 15-29 ans Population totale
nombre de ces jeunes est en également observée sur le
Nombre Part en % Nombre Part en %
diminution de 5,1%, malgré territoire métropolitain, mais
Espace à dominante urbaine 166 947 77,2 854 079 74,2
une progression de la popu- de façon moindre (– 1,6%).
dont Pôle urbain 107 959 50,0 480 323 41,7
Toutefois, cette même évo-
Couronne périurbaine 43 687 20,2 276 388 24,0
lution ne s’applique pas à
Commune multipolarisée 15 301 7,1 97 368 8,5
toutes les tranches d’âges
Espace à dominante rurale 49 173 22,8 296 545 25,8
des jeunes francs-comtois.
dont Pôle d’emploi espace rural 12 320 5,7 63 066 5,5
Couronne pôle d’emploi espace rural 843 0,4 5 952 5,5
Autre commune de l’espace rural 36 010 16,7 227 527 0,5
Total 216 120 100,0 1 150 624 100,0
Source : INSEE (Recensements de la population)- 2 -
Nº 63 - janvier 2010
La baisse la plus importante ces trois villes. La population le pays de l’Aire Urbaine et les métropole. Par ailleurs, cer-
apparaît chez les 25-29 ans du pôle bisontin est, par Préfectures de départements. tains jeunes issus de l’espace
(– 13,7%). Les 15-18 ans sont exemple, composée de 28,8% Excepté pour Montbéliard, les à dominante rurale, et ayant
également moins nombreux de jeunes âgés de 15 à 29 départs des pôles urbains ré- terminé leurs études, repartent
qu’en 1999 (– 5,6%). Seule ans. La capitale régionale, gionaux s’accentuent lorsque vivre dans leur lieu d’origine.
la tranche intermédiaire, des grâce notamment à ses infras- les jeunes atteignent l’âge de
19-24 ans, est en augmenta- tructures universitaires, attire 25 ans. Deux raisons peuvent Près des trois
tion (+3,2%). particulièrement les jeunes expliquer ce mouvement. Tout quarts des élèves
à partir de 18 ans. En effet, d’abord, l’entrée dans la du secondaire
Les jeunes après la scolarité en lycée, vie active pousse un certain étudient hors
plus concentrés les jeunes désirant poursuivre nombre de jeunes adultes à de leur commune
en zone urbaine des études supérieures en quitter la région. Ces derniers de résidence…
Franche-Comté, rejoignent visent à élargir leur champ de
La répartition des jeunes est principalement Besançon. Ce recherche du premier emploi, La scolarisation des jeunes
inégale sur le territoire régio- choix s’opère malgré les offres notamment vers la région âgés de 15 à 17 ans se dé-
nal. 77,2% des jeunes francs- de formation proposées dans parisienne ou une grande roule la plupart du temps près
comtois se concentrent dans
l’espace urbain et 108 000
Plus d’un jeune sur trois vit dans l’une des trois villes principales de la région
d’entre eux vivent dans un
Répartition géographique, en 2006, des jeunes francs-comtois âgés de 15 à 29 ans,
par classe d’âge, selon les pôles urbains francs-comtois (en %)
pôle urbain. Les pôles urbains
15-18 ans 19-24 ans 25-29 ans Total 15-29 ans Population totale
abritent la moitié des jeunes,
Besançon 13,4 22,9 15,8 18,0 11,7
alors qu’ils regroupent un peu
Montbéliard 9,3 9,8 10,4 9,8 9,5
moins de 42% de l’ensemble
Belfort 7,2 9,4 8,7 8,6 7,2
de la population régionale.
Vesoul 2,7 2,8 2,6 2,7 2,4
Les villes telles que Besançon,
Dole 2,9 2,5 2,2 2,5 2,6
Montbéliard et Belfort, dans
Lons-le-Saunier 2,2 2,2 2,2 2,2 2,2
lesquelles les équipements
Pontarlier 2,1 2,1 2,1 2,1 2,0
scolaires et universitaires sont
Luxeuil-les-Bains 1,2 1,2 1,2 1,2 1,2
plus nombreux, attirent un
Saint-Claude 1,1 1,1 1,1 1,1 1,1
grand nombre de jeunes.
Lure 1,0 0,9 1,0 1,0 0,9
72,9% des adolescents et
Gray 1,0 0,8 0,8 0,8 0,9
jeunes adultes, résidant dans
Source : INSEE (Recensements de la population)
un pôle urbain, vivent dans - 3 -
Nº 63 - janvier 2010
du lieu de résidence, mais Jura sont dans l’obligation de sont contraints, pour aller moitié d’entre eux résident à
rarement dans la commune se déplacer (respectivement étudier, à des déplacements moins de 6 km de leur lieu
de domicile. Ceci est parti- 80,3% et 75,2%). plus longs que ceux effec- d’études.
culièrement vrai en milieu tués par leurs homologues Les jeunes les plus favorisés
rural. 71% des élèves francs- …et parcourent des espaces urbains. La sont ceux vivant dans les
comtois suivent une scolarité en moyenne moitié des jeunes ruraux de pôles urbains. En effet, un
dans un établissement d’en- près de 16 km 15 à 17 ans est à plus de quart d’entre eux seulement
seignement secondaire situé pour rejoindre 22 km de leur établissement réside à plus de 4,9 km de
hors de leur commune de leur établissement scolaire. Ceux-ci parcou- leur établissement scolaire.
résidence. Cette situation est scolaire rent, en moyenne, une dis- À l’inverse, en zone rurale,
encore plus marquée dans tance de 27 km. Les jeunes 25% des 15-17 ans parcou-
les départements ruraux de Les élèves du secondaire, urbains passent beaucoup rent plus de 36 km pour aller
la région. En effet, une part domiciliés dans les espa- moins de temps dans les étudier. Pour la moitié d’entre
importante des jeunes vivant ces ruraux, sont éloignés transports. Ils effectuent un eux le trajet est supérieur à
en Haute-Saône et dans le de l’offre de formation. Ils trajet moyen de 11,8 km. La 22 km.
Les jeunes de milieu rural parcourent en moyenne 27 kilomètres pour aller étudier Un tiers des jeunes âgés de 25 à 29 ans installés en zone rurale sont ouvriers
Distance, en 2006, entre le lieu de résidence et le lieu d’études Répartition des jeunes francs-comtois âgés de 25 à 29 ans,
des jeunes francs-comtois âgés de 15 à 17 ans (en km) dans les espaces à dominante urbaine et rurale, par catégorie socioprofessionnelle
er e
Moyenne Médiane 1 quartile 3 quartile Espace à dominate urbaine Espace à dominante rurale
Total
Espace à dominante urbaine 11,8 6,1 0,0 14,6
Nombre Part en % Nombre Part en %
dont Pôle urbain 6,7 0,0 0,0 4,9
Agriculteurs exploitants 317 0,6 455 2,7 772
Couronne périurbaine 17,4 12,3 8,1 19,4
Artisans, commerçants, chefs entreprise 930 1,8 474 2,8 1 404
Commune multipolarisée 20,4 15,9 8,9 24,3
Cadres, professions intellectuelles sup 4 605 8,9 738 4,4 5 343
Espace à dominante rurale 26,9 22,2 9,3 36,4
Professions Intermédiaires 11 621 22,6 3 469 20,8 15 090
dont Pôle d’emploi espace rural 20,4 12,7 0,0 30,4
Employés 10 844 21,0 3 327 20,0 14 171
Couronne pôle d’emploi espace rural 22,4 9,3 4,5 33,2
Ouvriers 11 210 21,8 5 573 33,4 16 783
Autre commune de l’espace rural 28,9 23,1 12,5 38,5
Autres 11 998 23,3 2 630 15,8 14 628
Franche-Comté 15,7 8,5 0,0 21,3
dont chômeurs 6 756 13,1 1 404 8,4 8 160
Source : INRA (ODOMATRIX)
dont inactifs 5 242 10,2 1 226 7,4 6 468
Note de lecture :
Total 51 525 100,0 16 665 100,0 68 190
dans l’espace à dominante urbain :
50% des jeunes de 15 à 17 ans parcourent plus de 6 km pour se rendre sur leur lieu d’étude (médiane).
Source : INSEE (Recensements de la population - exploitation complémentaire)
e
25% des jeunes parcourent plus de 14,6 km pour se rendre sur leur lieu d’étude (3 quartile).
Une distance égale à 0 ne signifie pas qu’il n’y a pas de déplacements. Il y a des déplacements à l’intérieur
de la zone géographique.zzzzzzz?
- 4 -
Nº 63 - janvier 2010
Définitions Sources et méthodologie :
Les jeunes urbains à 29 ans ne possède aucun
sont plus diplômés diplôme. La proportion est
L’espace à dominante urbaine est l’ensemble des Recensement de la population
et occupent sensiblement identique selon
aires urbaines et des communes multipolarisées. Il peut Les résultats 2006 sont issus de cinq années d’enquête de
des emplois le lieu de résidence (11,6%
également se définir comme l’ensemble des espaces recensement réalisées entre 2004 et 2008. L’année 2006
urbains. On retrouve : est l’année médiane, de référence, du cycle.
plus qualifiés en espace rural et 12% en
Un pôle urbain est une unité urbaine offrant au Les élèves mineurs sont automatiquement rattachés au
espace urbain).
moins 5 000 emplois et n’appartenant pas à la couronne domicile de leurs parents, même s’ils sont logés en internat.
65% des 15-29 ans ne sont À 29 ans, les jeunes issus
périurbaine d’un autre pôle urbain ; À l’inverse, les élèves majeurs sont comptabilisés sur leur
plus dans un cursus scolaire ou d’un milieu urbain ont plus
La couronne périurbaine est un ensemble des lieu d’étude, qu’ils soient logés dans une structure collective
universitaire. Cette proportion souvent obtenu un diplôme
communes de l’aire urbaine à l’exclusion de son pôle ou dans un logement indépendant.
urbain ; L’âge pris en compte est l’âge révolu, c’est-à-dire l’âge du
diffère selon la tranche d’âge. universitaire que leurs homo-
Une aire urbaine est un ensemble de communes d’un dernier anniversaire atteint au moment du recensement (qui
Moins de 13% des 15-17 ans logues du même âge habitant
e
seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain débute toujours le 3 jeudi de janvier). Il ne correspond pas à
ne poursuivent pas d’études. dans une zone rurale (22,9%
et par une couronne périurbaine ; l’âge en différence de millésime (qui est égal à la différence
À partir de 25 ans, la plupart contre 17,7%).
Les communes multipolarisées sont les communes entre l’année du recensement et l’année de naissance de
des jeunes ont terminé leurs Cet écart de niveau de diplô-
rurales et unités urbaines situées hors des aires urbaines, l’individu).
dont au moins 40% de la population résidente ayant Par exemple, la scolarisation des 15-17 ans, en âge révolu,
études. Toutefois, ces derniers mes se répercute de fait sur
un emploi travaille dans plusieurs aires urbaines, sans correspond à la génération des 16-18 ans en âge en
n’obtiennent pas tous le même les emplois occupés. Les em-
atteindre ce seuil avec une seule d’entre elles, et qui forment différence de millésime.
niveau de diplôme. plois présents dans l’espace à
avec elles un ensemble d’un seul tenant.
Les jeunes vivant en milieu rural dominante rurale dépendent
Odomatrix
sont en général moins qualifiés. en partie des secteurs d’ac-
L’espace à dominante rurale est l’ensemble des Distancier développé par l’INRA-CESAER*, mis à la
communes n’appartenant pas à l’espace à dominante disposition de l’INSEE, pour calculer des distances routières
Ils se sont spécialisés en suivant tivité implantés. Toutefois,
urbaine. On retrouve : intercommunales et des zones d’accessibilité de pôles ou
un parcours scolaire profes- ceux-ci requièrent souvent
Un pôle d’emploi de l’espace rural composé des d’équipements. Les distances routières sont exprimées en
sionnel. En effet, 24,9% d’entre moins de qualification. Un
communes (ou unités urbaines) n’appartenant pas à kilomètres.
eux sont titulaires d’un CAP ou tiers des jeunes actifs âgés
l’espace à dominante urbaine comptant 1 500 emplois
* Institut national de la recherche agronomique - Centre d’économie et sociologie
d’un BEP contre 19,4% chez de 25 à 29 ans résidant en
ou plus ;
appliquées à l’agriculture et aux espaces ruraux.
Les couronnes d’un pôle d’emploi de l’espace
leurs homologues urbains. De zone rurale sont ouvriers. La
rural composées des communes (ou unités urbaines)
fait, parmi ceux-ci, le nombre proportion est de 21,8% pour
n’appartenant pas à l’espace à dominante urbaine dont
de titulaires d’un baccalauréat la même catégorie de jeunes INSEE Franche-Comté
40% ou plus des actifs résidents travaillent dans le reste
8, rue Garnier - BP 1997 25020 BESANÇON Cedex
général est moins élevé : 5,9% habitant en zone urbaine.
de l’aire d’emploi de l’espace rural ;
Tél : 03 81 41 61 61 Fax : 03 81 41 61 99
contre 11,5% chez les jeunes Ces derniers occupent deux
Les autres communes de l’espace à dominante
Directeur de la publication : François Houssin
rurale qui sont les communes (ou unités urbaines)
vivant en espace urbain. fois plus souvent un emploi
Rédacteur en chef : Christiane Poncet
n’appartenant ni à l’espace à dominante urbaine ni à une
D’une manière générale, plus de cadre. Mise en page : Maurice Boguet, Yves Naulin
aire d’emploi de l’espace rural.
d’un jeune sur dix âgés de 18 Yves LEBEAU
© INSEE 2010 dépôt légal : janvier 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.