Logement : TER 2008

De
Publié par

En 1999, le nombre de logements en Guyane avoisine les 54 000. Ce sont principalement des résidences principales (85 %) ; les résidences secondaires sont plus rares qu'en métropole (3 % contre 9 %) tandis que le taux de vacance est de même ordre (10 % contre 8 %). Le rythme de construction est très soutenu, 15 000 logements de 1982 à 1990 puis 16 000 de 1990 à 1999, soit plus de la moitié du parc sorti de terre en deux décennies. La zone côtière en polarise la majeure partie. Les communes du littoral, qui se distinguaient déjà de 1982 à 1990 par leur dynamisme, concourent encore largement à cette progression. C'est le cas de Cayenne (+ 4 200), Matoury (+ 2 650), Kourou (+ 2 100), Remire-Montjoly (+ 1 550), Saint-Laurent (+ 1 360) et Macouria (+ 1 150). Il ne faut pas négliger l'avancée des communes de « l'intérieur » qui, bien que de petite taille, augmentent de façon significative leur parc de logement : Maripasoula (+ 580) ou Papaichton (+ 460) par exemple. L’effet des aides de l’État, par les subventions de la ligne budgétaire unique, est très important sur l’activité de la construction. Après une année 2005 record, le montant affecté en 2006 diminue de 34 % et s’élève à 27 millions d’euros. Plus de 700 logements en bénéficient.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

5. Logement
Présentation Définitions
En 1999, le nombre de logements en Logement : local séparé et indépendant utilisé pour
l’habitation. Guyane avoisine les 54 000. Ce sont
principalement des résidences princi-
Résidence principale : logement habité de façon
pales (85 %) ; les résidences secon- permanente est une résidence principale.
daires sont plus rares qu'en métropole
(3 % contre 9 %) tandis que le taux de Logement occasionnel : logement utilisé une
partie de l’année pour des raisonsvacance est de même ordre (10 %
professionnelles. Les personnes qui s’y trouvent, lecontre 8 %). Le rythme de construction
cas échéant, au moment du recensement, sont
est très soutenu, 15 000 logements de recensées dans leur résidence principale.
1982 à 1990 puis 16 000 de 1990 à
1999, soit plus de la moitié du parc Logement vacant : logement disponible pour la
vente ou la location, logement neuf achevé maissorti de terre en deux décennies. La
non encore occupé à la date du recensement.zone côtière en polarise la majeure
partie. Résidence secondaire : logement utilisé pour les week-
Les communes du littoral, qui se ends, les loisirs ou les vacances, notamment logement
distinguaient déjà de 1982 à 1990 par loué (ou à louer) pour des séjours touristiques.
leur dynamisme, concourent encore
Ligne budgétaire unique (LBU) : appellation quilargement à cette progression. C'est
englobe dans les DOM la totalité des aides de
le cas de Cayenne (+ 4 200), Matoury l’État au logement.
(+ 2 650), Kourou (+ 2 100),
Remire-Montjoly (+ 1 550),
Saint-Laurent (+ 1 360) et Macouria
(+ 1 150). Il ne faut pas négliger
l'avancée des communes de
Voir aussi
« l'intérieur » qui, bien que de petite
taille, augmentent de façon significative - Enquête annuelle d’entreprise , la construction
leur parc de logement : Maripasoula en 2005, Premiers résultats, n°08, Insee, mars
2007.(+ 580) ou Papaichton (+ 460) par
- BTP - Mauvais cru pour la construction neuve,exemple.
Antiane-Éco, n° 57, Insee, septembre 2003.
L’effet des aides de l’État, par les - BTP - Logement, Le boom de la commande
subventions de la ligne budgétaire publique, Antiane-Éco, n° 53, Insee, juillet
unique, est très important sur l’activité 2002.
- Population, logement, activité : portrait d'unede la construction. Après une année
population jeune en recherche d'activité,2005 record, le montant affecté en
Premiers résultats, n° 5, Insee, octobre 2000.
2006 diminue de 34 % et s’élève à - Tableaux références et analyses, exploitation
27 millions d’euros. Plus de principale, recensement de la population,
700 logements en bénéficient. Insee, mars 1999.
54 Tableaux Économiques Régionaux GuyaneParc et financement de logements 5.1
Parc des logements en 1999
Résidences dont maisons Logements Logements Résidences
principales individuelles occasionnels vacants secondaires
Apatou 923 739 9 161 85
Awala-Yalimapo 176 145 5 13 10
Camopi 185 176 1 5 1
Cayenne 16 917 8 052 215 1 611 125
Grand-Santi 907 844 111 193 29
Iracoubo 405 348 3 58 98
Kourou 5 584 3 314 304 542 226
Macouria 1 417 1 261 1 175 85
Mana 1 246 1 095 17 340 146
Maripasoula 898 480 42 141 17
Matoury 5 141 3 961 14 461 171
Montsinéry-Tonnegrande 302 291 3 76 95
Ouanary 20 15 1 5 2
Papaïchton 449 369 2 346 28
Régina 230 127 4 63 26
Remire-Montjoly 4 915 3 641 12 305 33
Roura 439 373 6 46 249
Saint-Elie 101 35 5 6 4
Saint-Georges 526 363 6 91 19
Saint-Laurent-du-Maroni 4 522 3 052 71 513 147
Saül 55 47 0 5 0
Sinnamary 815 602 3 199 84
Ensemble 46 173 29 330 835 5 355 1 680
Source : Recensement de la population - Insee
Financement et logements aidés par la LBU
2002 2003 2004 2005 2006
Montant de la LBU (million d'euros) 28,0 25,3 14,1 35,8 26,7
Nombre de logements financés par la LBU 1 015 1 040 641 951 707
dont :
- locatif 651 658 272 767 542
- accession 204 119 113 116 19
- amélioration 160 263 256 68 146
Source : Direction Départementale de l'Equipement
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 555. Logement
Présentation Définitions
Il y a 20 ans, 40 % des résidences Propriétaire : il s’agit du propriétaire ou du
co-propriétaire qui occupe personnellement sonprincipales en Guyane étaient des
logement. L’acquisition de ce logement peut résulterhabitations de fortune. Ce type
d’un achat, d’un héritage ou d’une donation.
d’habitat a énormément diminué dans
les années 80. Depuis 1990, son Locataire : personne louant ou sous-louant un
volume est stabilisé et sa proportion logement, meublé ou non, ou une chambre d’hôtel.
dans l’ensemble des logements est
Logé gratuitement : personne qui n’est paspassé à moins de 5 %. Les nouvelles
propriétaire et ne paie pas de loyer (elle peut
constructions transforment le paysage : néanmoins payer des charges). Parmi les occupants
l'immeuble collectif a fait une avancée à titre gratuit, figurent en particulier les ménages
remarquable depuis les années 80, pour logés par un employeur mais également les
usufruitiers.regrouper un tiers des logements.
Nombre moyen de personnes par résidence
Le confort des habitations va en principale : Il est calculé à partir de la population
s’améliorant. L’adduction d’eau des ménages. Au sens du recensement de la
courante dans les foyers a progressé : population, un ménage est constitué de l’ensemble
des personnes, apparentées ou non, qui partagentil reste 14 % des résidences principales
la même résidence. Le nombre de ménages estsans point d’eau à l’intérieur, contre
donc égal au nombre de résidences principales.
30 % en 1990. En revanche, encore un
logement sur dix n’a pas d’électricité.
Parmi ces 4 600 résidences principales
n’ayant pas l’électricité, 3 800 ne
disposent pas non plus d’eau courante.
Des progrès restent également à faire
en matière de raccordement au
tout-à-l’égout, puisque seulement 40 % Voir aussi
des logements en profitent.
- Le logement dans les DOM, Antiane-Éco, n° 67,
Insee, février 2007.
Enfin, la Guyane ne s’aligne pas sur les - Déficit de logements sociaux, Antiane-Éco,
départements antillais en terme de n° 66, Insee, septembre 2006.
diminution du nombre moyen de - Reprise des autorisations de logements en 2004,
Antiane-Éco, n° 64, Insee, octobre 2005.personnes par résidence principale.
- Logement locatif social : l’offre reste insuffisante,Il se stabilise à 3,3 habitants par 63, Insee, mai 2005.
logement, alors que la Guadeloupe et - Des logements plus grands et plus confortables :
la Martinique sont passées en dessous recensement de la population 1999, Insee
de 2,9. Première, n° 750, novembre 2000.
56 Tableaux Économiques Régionaux GuyaneConfort et occupation des logements 5.2
Statut d'occupation des résidences principales en 1999
Guyane France
Nombre En % En %
Propriétaire 18 439 39,9 54,8
Locataire ou sous-locataire 23 590 51,1 40,6
Logé gratuitement 4 144 9,0 4,6
Ensemble 46 173 100,0 100,0
Source : Recensement de la population - Insee
Nombre moyen de personnes par résidence principale
Guyane France
1990 3,4 2,6
1999 3,3 2,4
Source : Recensement de la population - Insee
Résidences principales selon le type de construction en 1999 en Guyane
Habitation Case Maison Maison ou
de fortune traditionnelle traditionnelle immeuble en dur Ensemble
Nombre 2 232 4 747 7 778 31 416 46 173
En % 4,8 10,3 16,8 68,1 100,0
Source : Recensement de la population - Insee
Taux d'équipement des résidences principales en Guyane
1974 1982 1990 1999
Ni eau, ni électricité 23,0 17,0 13,0 8,4
Eau dans le logement 47,2 68,0 77,1 85,9
Electricité 71,8 80,3 86,7 89,9
Douche ou baignoire 51,5 60,2 67,4 78,3
WC 47,6 59,1 62,0 77,0
Tout-à-l'égout nd 34,3 44,0 39,5
Sources : Recensements de la population - Insee
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 57

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.