Cette publication est accessible gratuitement
Télécharger
N° 50  mai 2002
SUD INSEE l'essentiel
Marseille, Nice et Toulon : 530 000 piétons chaque jour
Dans les trois principales villes de la région, la marche joue un rôle plus important que dans leurs agglomérations. Adaptée aux déplacements de courte durée et de faibles dis tances, elle est surtout pratiquée par les plus jeunes, les femmes et les plusâgés. On se déplace sou ventàpied pour faire ses courses ou pour ses loisirs. Le centreville est le lieu oùlon marche le plus. La nature des quartiers, et deséquipe ments qui sy trouvent, explique le profil des piétons quon y rencontre.
Plus de 530000 personnes effectuent chaque jour plus de 1,6 million de dé placements à pied dans les trois principa les villes de la région. Si la voiture reste le mode de transport de prédilection, et bien souvent obligé, sur l’ensemble du territoire, cette prédominance est moins nette pour les habitants de Marseille, Nice et Toulon. A Marseille, la moitié de la population effectue au moins un déplacement quotidien en voiture. Mais ils sont aussi 43 % à se déplacer au moins une fois à pied. A Nice, ville plus uni formément dense, les marcheurs sont même légèrement plus nombreux que les automobilistes (49% de la population). Forte spécificité des Toulonnais: 53% d’entre eux utilisent la voiture, soit 14 points de plus que la marche (39 %).
C INSEE2002
Autre angle d’approche, sur 2,5 millions de déplacements effectués à Marseille, plus de 930 000 se font à pied soit 37 %. A Toulon, seul un trajet sur trois se fait à pied (173000 déplacements). Quant à Nice, la voiture et la marche à pied y font jeu égal (43%) avec plus de 540 000trajets chacune. L’usage des transports collectifs est bien plus limité, il ne représente que 10 à 12 % des dépla cements. Les adeptes de la marche ef fectuent en moyenne, quelle que soit la ville, trois déplacements quotidiens à pied, soit deux tiers de leurs trajets.
La marche, moins de dix minutes en règle générale
La marche concerne bien sûr essentiel lement des déplacements de courte durée. Plus de six déplacements à pied sur dix durent moins de dix minutes. Ce constat est encore plus net à Marseille (68 %des déplacements à pied). Les marches de plus d’une demiheure sont rares (6 % à Nice et Toulon ;moins de 4 % à Marseille). Les transports en com mun restent un mode plus approprié aux longs déplacements, notamment à Mar seille où le réseau des transports urbains est très important. Utilisée pour des dé placements de courte durée, la pratique de la marche se limite donc à de faibles distances. Par contre une large part des déplacements en voiture dépasse même l’échelle communale (plus de 40 % pour Toulon). En retenant seulement les dé placements internes à la ville, on compte ainsi autant de déplacements en voiture qu’à pied dans Toulon. La marche de
SUD INSEE N° 50  mai 2002 l'essentiel vient même le principal mode de déplaLa marche, surtout le matin Répartition des déplacements à pied selon l’heure de départ cement à Nice (48 % des trajets contre % 38 % en voiture). Mais àMarseille, où 14 la superficie de la ville est importante Marseille 12 (241 km²),la voiture est plus utilisée Toulon 10 que la marche pour les déplacementsNice intramuros. 8 6 4 Les marcheuses plus 2 nombreuses 0 Avant 7 h7 h8 h9 h10 h11 h12 h13 h14 h15 h16 h17 h18 h19 hAprès 20 h Moins nombreuses à se déplacer, les femmes ont plus souvent recours à la Source : CERTU  INSEE  CETE Méditerranée  Enquêtes déplacements 1996  1997  1998 marche. Les Niçoises marchent même soixantaine. A Toulon, la marche estet devant rejoindre des sites universi une fois sur deux (47% des déplace autant pratiquée à cet âge que chez lestaires souvent éloignés, les étudiants ne ments contre 37 % pour les hommes). jeunes. A Nice, le taux de mobilité àmarchent plus qu’une fois sur trois. Dans cette ville, la pratique de la pied est toujours supérieur à 42 % quelAlors que les deux tiers des trajets des marche est plus importante qu’à Mar que soit l’âge.actifs à temps plein se font en voiture, seille ou Toulon, à tous les âges et pour les retraités marchent une fois sur deux. les deux sexes. Les élèves de l’enseignement secon daire et primaire se déplacent le plus Les courses, à pied Si la voiture est le mode de prédilectionsouvent à pied sauf à Toulon où ils le pour les actifs, les jeunes de moins defont en voiture, en tant que passagers, 18 anset les seniors marchent davanpour 40% des déplacements (contre Quatre déplacements à pied sur cinq se tage. Deux mineurs sur trois se dépla36 % à pied). Lorsqu’ils sont piétons, il font vers ou depuis le domicile. Faire cent à pied à Nice; la moitié d’entres’agit deux fois sur trois de rejoindre ses courses reste le principal motif de eux à Marseille et Toulon. De nombreuleurs lieux d’études ou d’en revenir. déplacement à pied (près d’un quart ses personnes marchent aussi après laUne fois majeurs, leur permis en poche des déplacements avec le domicile pour Toulon). Les achats se font sou A Nice les marcheurs sont légèrement plus nombreux que lesvent dans des commerces de proximité automobilistesen %notamment à Marseille (85 % des cas). Ainsi une fois sur trois, un retraité à Taux de mobilité pied va faire ses courses ou en revient. Marche VoitureTransports Deuxroues Collectifs Marseille 429 496 194 23 Définitions Toulon 392 531 160 36 Déplacement :fait de se rendre d’un lieu à un Nice 493 477 176 48 autre sur la voie publique, pour y réaliser une La somme des pourcentages en ligne dépasse 100 %. En effet une personne effectue souvent desactivité et une seule (travailler, accompagner dé lacementsà iedet en voiture dans la mêmeournée. quelqu’un, faire des courses...), en utilisant un Source : CERTU  INSEE  CETE Méditerranée  Enquêtes déplacements 1996  1997  1998ou plusieurs modes de transport y compris la marche. Une personne qui dépose son enfant à l’école avant d’aller travailler effectue donc deux A Marseille et à Nice plus de la moitié des déplacements des moins de déplacements. Par contre si une personne se 18 ans se font à pieden % rend à son travail à pied puis en prenant les transports en commun, elle n’effectuera qu’un Marseille ToulonNice seul déplacement. Taux dePart de laTaux dePart de laTaux dePart de la mobilité marchemobilité marchemobilité marche Taux de mobilité :nombre de personnes s’étant à pieddans lesà pieddans lesà pieddans les déplacements déplacements déplacementsdéplacées la veille de l’enquête (les jours ouvrés hors vacances scolaires et été) sur l’ensemble Ensemble 429 371 392 331 493 427 de la population de cinq ans et plus. Un taux de Sexe mobilité peut être calculé pour chaque mode de Homme 41,933,7 38,331,0 45,537,5transport. Pour la marche, il représente le nombre de personnes ayant effectué au moins un dé Femme 43,840,5 39,935,0 52,547,3 placement à pied dans la journée sur l’en A e semble de la population. Ainsi à Marseille, 43 % 5 à 17 ans56,0 51,446,5 37,464,4 57,2 de la population a effectué au moins un dépla 18 à 24 ans38,5 31,934,7 27,949,2 35,1cement à pied. 25 à 34 ans39,5 32,331,7 24,846,3 37,5 Répartition des déplacements selon les mo 35 à 59 ans35,8 28,733,9 24,341,9 34,0 des de transport:l’ensemble des déplace 60 à 74 ans47,6 46,746,1 46,454,3 51,7 ments effectués par la population peut être réparti 75 ans etlus 50,557,0 43,461,5 47,066,3 selon les modes utilisés. Par exemple, sur 100 dé Source : CERTU  INSEE  CETE Méditerranée  Enquêtes déplacements 1996  1997  1998placements réalisés à Marseille, 37 se font à pied.
C INSEE2002
SUD INSEE 50  mai 2002 l'essentiel A Marseille, ce motif explique même lalieu d’études. C’est seulement le cas10 heures et midi. A ce moment de la moitié de leurs déplacements.pour un tiers des déplacements des étujournée, ce sont surtout les retraités qui diants qui se rendent aussi à pied à leursmarchent, notamment pour faire des On marche aussi pour ses loisirs (prèsactivités sportives ou culturelles. Siachats. A Marseille la population marche de 15 % des déplacements) que ce soitprès de 30% des actifs à temps pleinmême jusqu’à 13heures. On rencontre pour rendre visite à des proches, pratimarchent pour se rendre à leur travail,alors surtout des actifs à temps plein re quer des activités sportives ou culturelce taux est plus faible (20 à 25 %) pourtournant à leur domicile pour déjeuner les ou tout simplement se promener.ceux qui sont employés à temps partiel.ou faisant une course avant de re Alors que les hommes utilisent plutôtCes derniers utilisent aussi la marche etprendre leur activité professionnelle. la marche pour les études et les loisirs,leur temps libre pour accompagnerLes rues se remplissent à nouveau après les femmes accompagnent encore souleurs enfants ou faire les courses.16 heuresavec la présence de retraités vent leurs enfants à l’école (9 à 14% maisaussi le retour des élèves après des déplacements à pied selon la ville).Peu de marcheurs parcourent les ruesleur journée d’études. Ces derniers sont Quant aux élèves, ils marchent deuxavant 8 heures ou après 18 heures. Unaussi les plus présents le matin à partir fois sur trois entre leur domicile et leurdéplacement sur cinq se fait entrede 8 heures lorsqu’ils vont à l’école. Définition du centreville :Les employés au coeur de la ville Lors de la réalisation des en quêtes déplacements, les vil Marseille Toulon les de Marseille, Toulon et Nice ont été découpées res La Delorme SaintLouisBarjot pectivement en 38, 20 et 28 Les AygaladesJonquet La Viste secteurs. Pour définir géograRodeilhac NotreDameLimite Le Val des Gou phiquement les trois cenLes Médecins L’Estaque Fours à Chaux Les Mourets tresvilles, zones plus fréquenSaintAndré L’oratoire SaintHenri tées par les piétons, les diffé ChâteauGombert Faron rents déplacements à pied Les Chartreux Les Arnavaux Les ChutesLavieBon Secours sont pondérés par leur durée. La Belle de MaiLa Rose Arenc Les secteurs de chaque ville La Croix Rouge La JolietteLe Canet MalpasséClaret sont ensuite classés, par ordreLes routes SainteAnne Val Bertrand décroissant, selon le nombre La Fourragère Barbes SaintCharles La Valentine Marquisa Brunet... de déplacements qui y sont ef Fort Rouge La BlancardeSaintMenetEscaillon Les Grands CarmesPont du LasSiblas... fectués à pied. Les quartiersEouresFloranne... SainteMusse... Le CamasBon Rencontre Belsunce les plus fréquentés et repréLa Palasse Hôtel de VillePont Neuf La CapeletteSaintJean... Strasbourg Colletde Gippon... Le PharoLa Valbarelle sentant au moins deux tiers deBonnegrace Foch.... LaBarre La Pomme Le RouetLa Barasse La PréfectureLes Ameniers... l’ensemble des déplacements SaintMarcelLa RodeMayol Baille SaintTronc sont retenus pour définir cette BompardCap Brun Le Cabot Lamalgue LaSerinette zone centrale. Elle est alors CastellaneAug.n..liolLMeuoirllno... Centreville Est Mazargues complétée par certains secSainteAnne La Mitre... SainteMarguerite teurs pour obtenir une zone SaintGiniez Bonneveine © CETE  INSEE 2002 sans enclave.Redon Vaufrèges Montredon Typologie : Les Baumettes Pour chaque secteur, une ré partition des déplacements© CETE  INSEE 20 Nice (pondérés par leur durée) est calculée selon la catégorie so cioprofessionnelle des pié tons. Le même calcul est effec Ariane tué sur l’ensemble de la ville. Pour un secteur donné, on Commandant peut alors mesurer, pourSaintPancrace Jérôme Typologie Gairaut chaque catégorie, la différence Rimiez Les Planas entre son poids dans le sec SaintSylvestre Artisans, Commerçants, Chefs d’entreprise Pasteur teur et celui à l’échelle de laFalicon SaintCharles Cadres, Professions libérales SaintBarthélémy ville. On retient alors la catéBon Voyage Elèves, Etudiants, Apprentis gorie dont l’écart est maximal.BellevueCimiez SaintRoch SaintLambert Auvare Elle est donc la plus spécifiqueEmployés, Techniciens, Professions intermédiairesArbreSaintIsidore Pessicart Malausséna L’Archet Riquier dans le secteur par rapport àFabron OuvriersMadeleine Musiciens Lingostière l’ensemble de la ville. Pour lesSaintAntoine Médecin Port MontBoron Retraités, Autres inactifs, Chômeurs Château autres catégories, l’écart estMontAlban Vinaigrier plus faible ; voire négatif.Magnan Masséna Carlotte Carabacel Exemple : A Marseille, 23% Grosso Napoléon III des déplacements à pied sontBaumettes La Lanterne Parc impérial effectués par les employés, les Caucade techniciens et les professions SainteHélène SaintAugustin libérales. Dans le secteur “LaFerber Le contour rouge délimite la zone concentrant plus des deux tiers Carras Valentine, SaintMenet, Eou du temps de marche dans la ville, ce qui donne une bonne Les Moulins res”, cette catégorie représentereprésentation du centreville. Arenas 32 % du temps de marche, soit Sagnes 9 points de plus qu’au niveau communal. Il s’agit de l’écart © CETE  INSEE 2002 le plus important et donc de la catégorie la plus spécifique Source : CERTU  INSEE  CETE Méditerranée  Enquêtes déplacements 1996  1997  1998 dans ce quartier.
C INSEE2002
SUD INSEE N° 50  mai 2002 l'essentiel La Viste et NotreDameLimite oùse Le centreville : le lieu oùForte présence des trouve notamment la facultéde méde lon marcheretraités cine. Cette prédominance se retrouve au nordouest et surtoutàlest de Tou La dispersion de lLe profil des pihabitat et la concenétons diffère selon les lon (45 % du temps de marche dans le tration des activitéséquartiers de la ville que lconomiques ouon fréquente quartier de SainteMusse) mais aussià culturelles impliquent un nombre crois(cf. cartes). En mesurant pour chaque Nice dans le secteur de Pessicart ou en sant de déplacementsàl’échelle desecteur le temps de marche de la popu core le sudouest de la ville oùde nom lagglomération et au sein même de lalation selon sa catégorie sociale, on breuxétablissements scolaires sont ville centre. Ces déplacements se trapeut alors connaître le profil spécifique implantés. duisent par une fréquentation, pour desdes passants. Les retraités sont souvent Les employés fréquentent principale durées plus ou moins limitées, de les lesplus présents dans la rue. Làoù ment le centreville oùse situent de pace urbain quest la voie publique.lhabitat domine et lactivité écono nombreux services administratifs et Lorsque le mode choisi est la marche,mique reste limitée, cette surreprésenta équipements commerciaux comme au la rue devient alors un lieu de rencontretion est encore plus forte notamment cœur de Toulon et dans le quartier ni de personnes aux catégories socialesdans le quartier de La Rose (38 % de la çois de Riquier. Dans le centre de parfois diffédurrentes et dont les lieux deée) au nordest de Marseille mais Marseille, les implantations du Conseil résidences respectifs peuventêtreéau sud (45 % pour le secteur Monloi aussi Régional aux Grands Carmes et du gnés. Le centreville est presque partredonLes Baumettes). Conseil Général aux ChutesLavie font définition le lieu le plus fréquentépar que dans ces secteurs le quart des piéles piéLes retraittons. Une approximation de saés sont aussi très présents tons sont des employés. dédans les rues de Nice notamment danslimitation est obtenue en retenant les Les cadres et les personnes exerçant secteurs de la ville oùles hauteurs de la villese concentrentàSaintBarthéune profession libérale marchent aussi les deux tiers du temps de marche deslémy (52 % de la durée) ouàSaintPan principalement en centreville oùse citadins. Ainsi délimitécrace (49 %). La pr, le centre deédominance des an concentrent souvent les cabinets médi Marseille entoure le VieuxPort, duciens actifs se retrouveàauToulon ; caux et les sièges de sociétés. Pharoànord dans le secteur du Faron (35La Joliette, pour atteindre les%) quartiers de La Fourragècomme au sudouest de la ville. Dansre et de La Avec la présenceàMarseille d’établis Pommeàlest et SainteMarguerite aules secteurs Pont NeufBonnegrace et sements industriels et de transports sud. Pontdu LasBon Rencontre, ils reprédans les secteurs de la Joliette et du Ca sentent quatre piétons sur dix. Dans le net, les ouvriers marchent plutôt au Les rues les plus fréquentées se situentquartier fortement résidentiel du Mou nord du VieuxPort. Les artisans, les près de la Prérillon, on rencontre souvent des retraifecture, avec notamment commerçants et les chefs dentreprise la rue piétonne de SaintFerréol, et près tés (25% de la durée) mais aussi des marchent peu (moins de 3 % du temps de la place Castellane (17 % du tempsfemmes au foyer (27 %). de marche dans les trois villes). Cepen de marcheàMarseille dans ces deux dant dans le quartier de la Belle de Mai secteurs). A Toulon, le cœur de la ville Desélèves et des employésoùsont ouverts de nombreux commer s’étend le long du littoral jusquau àproximitéde leurs lieuxces, cette catégorie représente un piéMourillon et remonte jusquau quartier d’études et de travailton sur dix. de Siblas. Une fois sur quatre, les piétons parcourent les rues des secteurs de La RodeMayol avec son centre comDans les quartiers défavorisés, la partQuel que soit le quartier, leséquipe mercial et de StrasbourgFoch oùest desjeunes dans la population est plusments et lesétablissements présents in implantélarsenal. Quantàla citéIls sont donc les plus prni importante.é fluentsur le profil de la population çoise, le bord de mer y constitue aussi lasents dans la rue. Cest aussi le casàparcourant ses rues. Les décisions dans zone la plus fréquentée. Cette dernière proximitédeséle domaine de ltablissements scolaires.urbanisme et plus gés’étend jusquEn effet lesaux portes du quartier deétudes restent le principalnéralement sur laménagement du ter SaintBarthélémy au nord. Un déplace motifde déplacementàritoire doivent doncpied des jeuêtre prises en tenant mentàpied sur quatre est réaliséprès nes.Au nord de Marseille, ils reprénon seulement des volumes desen compte de la place Masséna et du boulevardtent un piéton sur deux dans le secteurdéplacements au sein de la ville mais Carabacel ou dans le secteur de la garede lSaintAndrEstaque, SaintHenri,éaussi du rôle de la rue, vecteur d’échan et du centre commercial NiceEtoile.et 45 % des passants dans le secteur deges et de mixitésociale. Pour en savoir plus Paul Pierraccini “Les déplacements urbains dans les métropoles de Marseille, Toulon et Nice” : SUD INSEEdossier N° 17, Olivier PégazBlanc octobre 2001 Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques C INSEE2002ProvenceAlpesCôte d'Azur Directeur de la publication : Pierre Audibert 17, rue Menpenti Directeur adjoint : Jean Laganier N° ADEP : 0904B05336 13387 Marseille Cedex 10 Rédacteur en chef : Annie Mulard N° ISSN : 1287292X Téléphone : 04 91 17 57 57 Prix : 2,20 euros Fax : 04 91 17 59 58 Pour vous abonner : Code Sage : SIE025032Monique Campana  tel : 04 91 17 59 12Internet : www.insee.fr/paca