Origine des immigrés arrivés en Languedoc-Roussillon depuis 1990 : d'abord l'Europe du nord

De
Publié par

Entre 1990 et 1999, 48 000 immigrés se sont installés en Languedoc-Roussillon. Un peu plus d'un tiers provient d'une autre région française. Dans le même temps, 41 000 immigrés ont quitté la région ou sont décédés. C'est ainsi que la population immigrée installée en Languedoc-Roussillon a crû de 7 000 personnes entre 1990 et 1999 pour atteindre un effectif de 205 000. Les 31 500 nouveaux immigrés arrivés en Languedoc-Roussillon en provenance directe de l'étranger, sont originaires en majorité d'un pays européen et, plus particulièrement, d'Europe du Nord.A sexe, âge, niveau d'études et pays d'origine identiques, ils sont plus souvent inactifs que leurs aînés ou que les autres migrants. Quand ils sont actifs, ils sont aussi fortement touchés par le chômage que les autres immigrés. Quand ils travaillent, ils occupent moins souvent un emploi qualifié.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 43
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

pour l’économie du Languedoc-Roussillon
Février 2006N° 1 -
Origine des immigrés arrivés en Languedoc-Roussillon
depuis 1990 : d’abord l’Europe du nord
Sophie Audric - INSEE
Entre 1990 et 1999, 48 000 immigrés se sont installés en Languedoc-Roussillon. Un peu plus d'un tiers
provient d'une autre région française. Dans le même temps, 41 000 immigrés ont quitté la région ou
sont décédés. C'est ainsi que la population immigrée installée en Languedoc-Roussillon a crû de 7 000
personnes entre 1990 et 1999 pour atteindre un effectif de 205 000.
Les 31 500 nouveaux immigrés arrivés en Languedoc-Roussillon en provenance directe de l'étranger,
sont originaires en majorité d'un pays européen et, plus particulièrement, d'Europe du Nord.
A sexe, âge, niveau d’études et pays d'origine identiques, ils sont plus souvent inactifs que leurs aînés
ou que les autres migrants. Quand ils sont actifs, ils sont aussi fortement touchés par le chômage que
les autres immigrés. Quand ils travaillent, ils occupent moins souvent un emploi qualifié.
Durant la dernière période inter censitaire, c’est à dire entre Cette proportion s’élève à plus d’un tiers pour l’ensemble de
(1)1990 et 1999, près de 48000 nouveaux immigrés se sont la population immigrée résidant en Languedoc-Roussillon.
installés en Languedoc-Roussillon. Parmi eux, les deux L’origine géographique des flux d’immigration en
tiers (31550 personnes) arrivaient directement de l’étran- Languedoc-Roussillon semble donc s’être déplacée, peu à
ger; les autres se sont installés en Languedoc-Roussillon peu, du sud vers le nord.
après avoir vécu dans une autre région française. Les immi-
grés, nouvellement arrivés de l’étranger, représentent ainsi
15 % de l’ensemble des immigrés de la région (205 000 per- Une vague d’immigration
sonnes). plus jeune et plus diplômée
Globalement, les nouveaux immigrés se distinguent de l’en-
L’origine géographique se déplace semble de la population immigrée de plusieurs façons.
du sud vers le nord
Ils sont, en moyenne, plus jeunes; ce qui n’a rien d’éton-
La répartition des nouveaux arrivants selon leurs pays d’o- nant quand on considère d’une part, que l’arrivée des immi-
rigine est, dans son ensemble, la même que celle des immi- grés installés dans la région relève des vagues d’immigra-
grés arrivés plus tôt en Languedoc-Roussillon. tion anciennes et, d’autre part, que le projet de quitter son
Comme pour les vagues d’immigration plus anciennes, les pays d’origine se fait sans doute plus facilement aux âges
nouveaux immigrés arrivent, en majorité, d’Europe (54 % jeunes.
des cas). Ils sont cependant moins souvent originaires d’un
pays de l’Union Européenne à 15, telle qu’elle se définissait En particulier, plus d’un nouvel arrivant sur dix est âgé de
en 1999, au profit des autres pays d’Europe. moins de 15 ans. Ces jeunes ont dû intégrer un établisse-
ment scolaire de la région.
Parmi les personnes arrivées de l’étranger entre 1990
et 1999, un peu plus d’une sur quatre (27 %) est originaire Avertissement
d’un des trois pays du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie), Cette publication est gratuite. Elle ne fait pas l’objet d’une diffusion
avec une forte prédominance des Marocains. sur support papier. Par contre, elle est disponible gratuitement en
version téléchargeable et imprimable sur notre site internet à
l‘adresse : www.insee.fr/lr
(1) La population immigrée est composée des personnes habitant en France, Rubrique «Produits et services - Publications».
nées étrangères dans un pays étranger.Les immigrés résidant en Languedoc-Roussillon en 1999 selon le pays de naissance
Ensemble de Immigrés arrivés directement
Pays de naissance
la population immigrée de l'étranger entre 1990 et 1999
Répartition RépartitionEffectifs Effectifs
(en %) (en %)
Europe 116 455 56,8 16 905 53,6
Union Européenne à 25 107 708 52,5 13 331 42,3
Union Européenne à 15 104 537 51,0 12 309 39,0
Espagne 63 047 30,7 1 430 4,5
Italie 12 022 5,9 476 1,5
Portugal 10 583 5,2 2 337 7,4
Belgique + Allemagne + Pays-Bas + Royaume Uni 17 002 8,3 7 096 22,5
Autres pays de l'UE à 15 1 883 0,9 970 3,1
Nouveaux états membres de l'UE (10 états) 3 171 1,5 1 022 3,2
Pologne 2 133 1,0 539 1,7
Autres nouveaux états membres (yc.Chypre) 1 038 0,5 483 1,5
Pays candidats à l'UE (Bulgarie, Roumanie, Turquie) 3 888 1,9 1 276 4,0
Suisse 2 200 1,1 1 118 3,5
Autres pays d'Europe 2 659 1,3 1 180 3,7
Afrique 76 591 37,3 11 298 35,8
Algérie et Tunisie 28 350 13,8 2 623 8,3
Maroc 41 587 20,3 6 056 19,2
Autres pays d'Afrique 6 654 3,2 2 619 8,3
Asie (non compris Turquie et Chypre) 7 327 3,6 1 385 4,4
Viêt Nam, Laos, Cambodge 3 738 1,8 186 0,6
Autres pays d'Asie (non compris Turquie et Chypre) 3 589 1,7 1 199 3,8
Amérique, Océanie 4 717 2,3 1 963 6,2
Ensemble 205 090 100,0 31 551 100,0
Source : Insee - Recensement de la population 1999
Dans le cadre d'une étude sur l'insertion des immigrés arri-Des inégalités face à l'emploi
vant de l'étranger, il est essentiel de neutraliser tous ces fac-
Pour beaucoup de personnes venant s'installer en teurs afin de mesurer et comparer les chances de chacun "
Languedoc-Roussillon, qu'elles soient immigrées ou pas, toutes choses égales par ailleurs" (encadré méthodologie).
qu'elles arrivent d'une autre région de France ou de l'étran-
ger, le problème de l'insertion sur le marché du travail revêt A sexe, âge, niveau d'études et pays d'origine équivalents,
une importance particulière, et ce, d'autant plus dans une les immigrés nouvellement arrivés dans la région seraient
région fortement touchée par le chômage. ainsi moins souvent actifs que les autres immigrés installés
dans la région. Parmi ces inactifs, trois sous-populations seMais cette question ne se pose pas dans les mêmes termes
distinguent : les étudiants, les femmes inactives et les retrai-pour tous, de nombreux facteurs entrant en jeu. L'âge de la
tés.personne, le niveau de diplôme, de qualification, le secteur
d'activité, le degré d'intégration dans la région etc… sont
autant d'éléments qui peuvent jouer en faveur ou en défa- Des étudiants plutôt déjà diplômés
veur de chacun.
Parmi les personnes de quinze ans ou plus, près de 20 %
des nouveaux immigrés sont élèves ou étudiants. Cette
Plus d'emplois précaires, proportion est deux fois plus importante que celle constatée
même pour les plus diplômés dans l'ensemble de la population régionale et trois fois plus
que dans l'ensemble de la population immigrée.
Les nouveaux immigrés de 15 ans ou plus ont, quant à eux,
souvent un niveau d'études plus élevé que celui des géné- La part des étudiants dans l'ensemble des nouveaux arri-
rations d'immigrés qui les ont précédés. Pour autant, quand vants varie selon les nationalités d'origine. Elle est particu-
ils occupent un emploi, celui-ci est plus souvent un emploi lièrement importante (47 %) parmi les hommes originaires
précaire et peu qualifié. d'Afrique subsaharienne, notamment du Sénégal, de
Madagascar et du Gabon.
Principaux indicateurs d'emploi selon le niveau d'études des immigrés
en Languedoc-Roussillon - 1999 Unité : %
Part des personnes
Taux d'activité Taux de chômage (*) en emploi précaire
Niveau d'études des 15 ans et plus
Nouveaux Ensemble Nouveaux Ensemble des Nouveaux Ensemble des
immigrés des immigrés immigrés immigrés immigrés immigrés
Ecole primaire 51,3 27,4 28,7 31,0 40,1 20,9
Collège 53,4 56,9 30,6 30,6 25,9 19,5
Lycée 50,1 52,9 33,3 30,1 24,9 20,3
Etudes supérieures 41,3 54,6 23,9 22,4 26,3 20,2
Ensemble 48,0 43,8 28,7 29,1 28,4 20,1
(*) : taux de chômage déclaratif différent de celui calculé par le BIT (voir définition page 5)
Source : Insee - Recensement de la population 1999
2 Origine des mmigrés arrivés en Languedoc-Roussillon depuis 1990 : d’abord l’Europe du nord © INSEE 2006En 1999, ils représentent 8 % des nouveaux arrivants en 15 qui représentent les trois-quarts des retraités arrivés de
Languedoc-Roussillon mais 21 % des étudiants de nationa- l’étranger entre 1990 et 1999. Il s’agit principalement de
lité étrangère inscrits dans un établissement d'enseigne- ressortissants de pays d’Europe du Nord (Anglais, Belges
(2)ment supérieur de l'Académie de Montpellier, d'après les et Hollandais).
chiffres du Ministère de l'éducation nationale. (3)Une récente étude a montré que de nombreux ressortis-
èmePrès du tiers d'entre eux (32 %) sont inscrits en 3 cycle, sants de pays occidentaux au niveau de vie aisé viennent
alors que cette proportion est deux fois moindre (16 %) pour s’installer dans la région dont ils apprécient particulièrement
l'ensemble des étudiants de l'Académie. la qualité de vie. Parmi eux, de nombreux retraités ont un
goût prononcé pour les vieilles pierres. Cela les incite à
s’installer dans l’arrière-pays.
Des femmes souvent mères au foyer
Les femmes, qui représentent 49 % des immigrés arrivés
Un taux de chômage toujours aussi fort
entre 1990 et 1999, ont un taux d’activité relativement faible
(34 %). Celles originaires des trois pays du Maghreb Arrivant dans une région où le taux de chômage est le plus
(Maroc, Algérie, Tunisie) constituent à ce titre un groupe élevé de France métropolitaine, les nouveaux immigrés se
relativement homogène. heurtent, comme beaucoup, aux difficultés de l’emploi. Les
(4)chômeurs constituent ainsi 29 % de la population active
Souvent arrivées dans le cadre d’un regroupement familial,
des nouveaux arrivants de l’étranger. De ce point de vue, ils68 % d’entre elles sont inactives (mères au foyer). Elles se
n’ont rien à envier à ceux qui les ont précédés pour qui ledistinguent par un niveau d’études relativement modeste:
taux de chômage est identique.
28 % ont quitté le système scolaire en fin d’école primaire
ou son équivalent dans leur pays d’origine.
Moins souvent en emplois qualifiésCelles qui exercent un emploi se retrouvent principalement
dans les secteurs de la santé, l’aide à domicile, la restaura- A sexe, âge, niveau d’études et pays d'origine identiques, les
tion et les services domestiques. nouveaux immigrés qui travaillent occupent beaucoup
moins souvent un emploi qualifié que les travailleurs non
immigrés, arrivés en Languedoc-Roussillon entre 1990 etDes retraités plus souvent originaires
1999.
d’un pays de l’Union Européenne à 15 Cela peut s’expliquer, en grande partie, par les mutations de
fonctionnaires dans la région. Plus jeunes, les immigrés arrivés de l’étranger entre 1990
et 1999 sont moins souvent retraités que leurs homologues
Mais, les travailleurs immigrés, installés depuis plus long-d’immigration plus ancienne (respectivement 12 % contre
26 %). temps dans la région ou en provenance d’une autre région
française occupent également plus souvent un emploi qua-
Un groupe cependant se distingue parmi eux: il s’agit de
lifié que les nouveaux immigrés.
personnes originaires d’un pays de l’Union Européenne à
(3) La migration des pays occidentaux riches vers le Languedoc-Roussillon
- Repères Synthèse n° 10 décembre 2004
(2) Hors grandes écoles.
(4) Il s'agit ici d'un taux de chômage déclaratif différent de celui calculé par le BIT
- voir définitions page 5.
Répartition en 1999 des nouveaux immigrés, de l'ensemble des immigrés
Unité : en %et de l'ensemble de la population en Languedoc-Roussillon
15 ans et plus
Inactifs Actifs
Moins de
Population TotalAyant un emploi15 ans Elèves ou Total Total
Retraités Autres Chômeursnonétudiants inactifs actifsstable précaire
salarié *
Nouveaux immigrés selon le pays de naissance
Espagne 11,0 12,9 10,2 23,8 46,9 43,9 23,8 10,4 21,9 53,1 100,0
Portugal 17,2 5,1 1,2 16,2 22,6 45,5 40,6 3,4 10,5 77,4 100,0
Autres pays de l'UE 8,5 15,3 29,7 19,2 64,2 34,9 17,2 27,5 20,4 35,8 100,0
Europe (hors UE) 8,8 12,8 11,1 14,3 38,2 71,5 8,8 7,6 12,0 61,8 100,0
Tunisie-Algérie 12,4 15,0 3,5 24,4 42,8 19,3 21,6 3,7 55,3 57,2 100,0
Maroc 13,9 26,5 1,6 27,3 55,4 21,3 24,2 4,2 50,4 44,6 100,0
Afrique Subsaharienne 10,4 41,3 1,9 15,9 59,1 31,1 18,2 6,6 44,1 40,9 100,0
Asie-Turquie 10,9 27,9 4,9 26,6 59,4 40,5 15,3 14,7 29,4 40,6 100,0
Amérique-Océanie 14,6 24,7 5,7 18,2 48,6 52,3 15,8 11,7 20,2 51,4 100,0
Ensemble des nouveaux
11,3 19,7 11,7 20,6 52,0 40,0 20,2 11,0 28,7 48,0 100,0immigrés
Ensemble des immigrés 4,1 6,6 26,0 23,6 56,2 44,0 14,3 12,6 29,1 43,8 100,0
Ensemble de la population 16,5 10,9 24,6 14,7 50,2 55,0 12,3 14,0 18,6 49,8 100,0
(*) : indépendant (commerçant ou artisan)
Source : Insee - Recensement de la population de 1999
© INSEE 2006 Origine des mmigrés arrivés en Languedoc-Roussillon depuis 1990 : d’abord l’Europe du nord 3Les ressortissants d’Europe se distinguent Le Portugal: une filière d’immigration
particulière
Les difficultés d’accès à un emploi qualifié ne sont toutefois
pas les mêmes selon l’origine géographique des nouveaux Un autre groupe se démarque parmi les immigrés récem-
immigrés. ment arrivés en Languedoc-Roussillon: les personnes ori-
ginaires du Portugal. Il se rapproche du groupe précédem-
Ainsi, parmi les nouveaux arrivants de 15 ans ou plus qui ment décrit par le fait d’être moins souvent au chômage que
occupent un emploi, 18 % seulement occupent un emploi l’ensemble des immigrés arrivés au cours de la même
qualifié*. Cette proportion atteint 43 % quand les personnes décennie. Il s’en différencie par le fait qu’ils occupent des
sont originaires d’un pays du Nord de l’Union Européenne à emplois plutôt peu qualifiés*, dans le secteur agricole
15. Ces derniers sont, en particulier, très présents dans les (59 %) et dans celui de la construction (19 %). Ce sont
secteurs de la santé et de l’enseignement. majoritairement des hommes (57 %), plutôt jeunes, 85 %
d’entre eux étant âgés de moins de 40 ans.
Les originaires des autres pays européens occupent fré-
quemment un emploi dans la Défense avec la présence de (*) : voir définitions page 5
trois régiments de Légion Etrangère en Languedoc-
Roussillon. La chute du mur de Berlin et l’ouverture des
pays de l’ex URSS, ont sans doute favorisé leur arrivée.
Mesure des risques d'être actif, chômeur, ou d'occuper un emploi qualifié
en Languedoc-Roussillon - 1999
Pour l'ensemble Pour les actifs Pour ceux ayant un emploi
être actif avoir un emploi occuper un emploi qualifié
versus versus versus
être inactif être chômeur occuper un emploi peu qualifié
Référent : immigré arrivé de l'étranger entre 1990 et 1999 1 1 1
Immigré anciennement arrivé dans la région (avant 1990) 1,48 1,04 1,59
Immigré arrivant d'une autre région entre 1990 et 1999 1,48 0,92 2,25
Non immigré arrivé dans la région entre 1990 et 1999 1,68 1,12 4,91
Source : Insee - Recensement de la population 1999
Lecture : Les immigrés de 15 ans et plus, arrivés de l’étranger entre 1990 et 1999 ont 1,7 fois moins de chances d’être actifs que les non immigrés.
Quand ils travaillent, ils ont 4,9 moins de chances que les non immigrés d’occuper un emploi qualifié
Les résultats d’une analyse de données sur les nouveaux arrivants en Languedoc-Roussillon:
Une analyse de données en correspondances multiples (ACM) a été réalisée sur la population des immigrés arrivés de l’é-
tranger entre 1990 et 1999 afin de synthétiser les données issues de plusieurs variables (sexe, âge, statut d’activité, qualifi-
cation de l’emploi occupé, pays d’origine et niveau d’études).
La typologie obtenue a permis de scinder cette population en cinq groupes aussi différents que possibles les uns des autres
et dans lesquels les individus sont aussi semblables les uns que les autres. Quatre de ces groupes apparaissent sur le gra-
phique suivant qui représente les coordonnées de la population projetée sur le plan croisant le statut d’activité avec le niveau
d’études.
+ 1,5
inactif
école primaire
+ 1,0
chômeur
Portugal
M aghreb
+ 0,5
femme
emploi
peu qualifié
0
actif
55 ans et +
occupéUE
temps complet
- 0,5
retraite Afrique 15-24 ans
études sup
- 1,0
étudiant
- 1,5
- 1,5 - 1,0 - 0,5 0 + 0,5 + 1,0 + 1,5
inactifs et chômeurs versus actifs occupés
Sources : INSEE - Recensements de la population
4 Origine des mmigrés arrivés en Languedoc-Roussillon depuis 1990 : d’abord l’Europe du nord © INSEE 2006
niveau d’étudesNouveaux immigrés: une origine plus souvent européenne en Province et africaine
ou asiatique en Ile de France
Entre 1990 et 1999, environ 680 000 immigrés sont arrivés de l’étranger pour s’installer en France métropolitaine. Près de 40 %
d’entre eux ont rejoint l’Ile de France, 4,6 % le
Evolution de la population immigréeLanguedoc-Roussillon.
entre 1990 et 1999
Le Languedoc-Roussillon est la cinquième région
d’accueil des nouveaux immigrés en provenance
de l’étranger. Mais, durant cette dernière période
intercensitaire, le flux d’immigration en provenan-
ce de l’étranger y représente seulement 7,8 %
des 400500 nouveaux arrivants quelle que soit
leur origine, immigrée ou non.
Taux d'évolution
entre 1990 et 1999
La répartition des nouveaux immigrés selon leur < - 5 %
- 5 % à 0 %pays d’origine est relativement similaire en
0 % à 5 %
Languedoc-Roussillon et dans les autres régions 5 % à 15 %
> 15 %de provInce. En revanche, elle se distingue
Moyenne nationale : 3,4 %assez sensiblement de celle de l’Ile de France.
Nombre d’immigrés
en provenance de l’étrangerEn Ile de France, l’Afrique est la principale origi-
arrivés entre 1990 et 1999
ne des nouveaux immigrés avec une forte repré-
sentation des Algériens, alors que l’immigration
31 551 (Languedoc-Roussillon)étrangère est d’abord européenne en Province.
De plus, l’Ile de France accueille massivement 268 245 (Ile de France)
l’immigration en provenance d’Asie, très peu
Sources : INSEE - Recensements de la population- © IGN
représentée dans les autres régions.
Note de lecture : Entre 1990 et 1999, la population immigrée a progressé de plus de 15 %
en Bretagne, Pays de Loire, Poitou-Charentes et en Alsace alors qu’elle a baissé de plus
de 5 % en Champagne-Ardenne, Nord-Pas de Calais, Bourgogne et en Auvergne.
L’Ile de France est la principale destination des immigrés en provenance de l’étranger
devant Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Continent d’origine des immigrés arrivés de l’étranger
entre 1990 et 1999
Unité : en %
Ile de France
Amérique, Océanie
Province
Languedoc-Roussillon
Asie
Afrique
Europe
10 200 30 40 50 60
Sources : INSEE - Recensements de la population
© INSEE 2006 Origine des mmigrés arrivés en Languedoc-Roussillon depuis 1990 : d’abord l’Europe du nord 5Les modèles Logit
Une analyse des comportements risque d'être incomplète quand on se limite à la seule observation de tableaux croisés venti-
lant une pratique selon un ou plusieurs critères. En effet, divers effets de structure peuvent conduire à des interprétations erro-
nées et il est alors nécessaire d'isoler les effets propres de telle ou telle variable.
Pour ce faire, les tableaux croisés sont insuffisants car on se heurte très vite au problème des effectifs trop faibles par case.
Pour isoler l'effet spécifique d'un facteur " toutes choses égales par ailleurs " sur une pratique qualitative (par exemple, le fait
d'être actif), on a alors recours à des modèles de type Logit.
Ces derniers permettent d'estimer l'effet d'une variable (par exemple, le fait d'être un nouvel immigré venant de l'étranger) sur
la probabilité d'occurrence d'une pratique, conditionnellement aux variables introduites dans le modèle.
Définitions
Immigré : est immigrée toute personne née étrangère, dans un pays étranger, qui vit en France.
Actif : une personne active occupe un emploi ou est au chômage ou est militaire du contingent.
Inactifs : on définit conventionnellement les inactifs comme les personnes qui n'occupent pas un emploi et n'en cherchent pas : jeu-
nes scolaires, étudiants, retraités, hommes et femmes au foyer, personnes en incapacité de travailler et autres.
Chômeurs au sens du recensement de la population : ce sont les personnes de 15 ans et plus qui se sont déclarées chô-
meurs au moment du recensement (inscrits ou non à l'ANPE) sauf si elles ont déclaré explicitement ne pas rechercher de tra-
vail. Un chômeur au sens du recensement n'est pas forcément un chômeur au sens du BIT (et inversement).
Chômeurs au sens du BIT : en application de la définition internationale adoptée en 1982 par le Bureau International du
Travail (BIT), un chômeur est une personne en âge de travailler (15 ans ou plus) qui répond simultanément à trois conditions :
- être sans emploi, c'est-à-dire ne pas avoir travaillé, ne serait-ce qu'une heure, durant une semaine de référence
- être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours
- chercher activement un emploi ou en avoir trouvé un qui commence ultérieurement.
Un chômeur au sens du BIT n'est pas forcément inscrit à l'ANPE (et inversement).
Emplois stables : il s'agit des emplois sous contrats à durée indéterminée (CDI) et les salariés de la fonction publique.
Emplois précaires : il s'agit de tous les emplois sous contrats de travail autres que les CDI et les salariés de la fonction
publique. Il existe de multiples formes d'emplois précaires des salariés : contrats de formation en alternance, contrats initiati-
ve emploi, contrats emploi solidarité, emplois-jeunes, stagiaires SIFE (stage d'insertion et de formation à l'emploi), emplois inté-
rimaires, contrats à durée déterminée, contrats courts saisonniers.
Emplois peu qualifiés : la qualification de l'emploi a été définie ici à partir de la position professionnelle déclarée par la per-
sonne recensée. Ainsi, les emplois peu qualifiés recouvrent les positions 1B à 1E : manœuvres, ouvriers spécialisés, ouvriers
qualifiés ou très qualifiés, agents de service, aides soignants, employés de maison, employés de commerce, employés de
bureau et personnel administratif de catégorie C ou D de la fonction publique.
Professions intermédiaires : elles correspondent aux positions professionnelles 1F à 1I : agents de maîtrise dirigeant des
ouvriers, maîtrise administrative, commerciale, informatique, agents de maîtrise dirigeant des techniciens ou d'autres agents
de maîtrise, techniciens, dessinateurs, VRP, instituteurs, infirmiers, travailleurs sociaux, techniciens médicaux, personnel de
catégorie B de la fonction publique.
Emplois très qualifiés : ils recouvrent les positions professionnelles 1J et 1K : ingénieurs, cadres d'entreprises et personnel
de catégorie A de la fonction publique et assimilés.
Emplois qualifiés : ils regroupent les professions intermédiaires et les emplois très qualifiés.
Pour en savoir plus :
Atlas des populations immigrées Languedoc-Roussillon, Insee repères synthèses n° 8, octobre 2004
Les immigrés en Languedoc-Roussillon : Insee repères synthèses n° 9, septembre 2003
Les immigrés en France - une situation qui évolue : Insee-Première n° 1 042, septembre 2005
Les immigrés en France : Insee-Références, édition 2005
www.insee.fr © INSEE 2006
Directeur de la publication: Henri THERON - Rédacteur en chef : Odile DANGERFIELD
INSEE Languedoc-Roussillon - 274, allée Henri II de Montmorency - 34064 Montpellier CEDEX 2
(*)Téléphone: 0467157000 - Télécopie: 0467157171 - Information du public : 08 25 88 94 52
(*)Mél: insee-contact@insee.fr 0,15 la minute
(

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.