Où résident les personnes de plus de 60 ans ? (Octant n° 90)

De
Publié par

La Bretagne compte près de 700 000 personnes âgées de 60 ans et plus. C'est le long des côtes et dans les zones urbaines qu'elles sont les plus nombreuses, même si leur proportion est élevée en Bretagne centrale. Au-delà de 80 ans, la part de l'habitat individuel diminue, alors que s'accroît le recours à la maison de retraite ou au foyer-logement. Face à l'accroissement attendu de cette population du «quatrième âge», une croissance exponentielle de la demande de ces modes d'hébergement et des emplois d'aide à domicile risque d'apparaître.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 25
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins

Recensement de la population
Où résident les personnes
de plus de 60 ans ?
La Bretagne compte près de 700 000 personnes âgées
de 60 ans et plus. C’est le long des côtes et dans les zones
urbaines qu’elles sont les plus nombreuses, même
si leur proportion est élevée en Bretagne centrale.
Au-delà de 80 ans, la part de l’habitat individuel diminue,
alors que s’accroît le recours à la maison de retraite
ou au foyer-logement. Face à l’accroissement attendu
de cette population du “quatrième âge”, une croissance
exponentielle de la demande de ces modes d’hébergement
et des emplois d’aide à domicile risque d’apparaître.
orsque cesse l’activité profession- collective : foyer-logement, maison de représente 24 % de sa population auLnelle, chacun peut changer plus retraite, hôpital ou autre établissement dernier recensement, contre 21 % dans
facilement de lieu de résidence. Au fil spécialisé. l’ensemble de la France métropolitaine.
des ans toutefois, pour des raisons de La population bretonne présente donc
santé ou d’isolement, on souhaite par- La Bretagne compte près de 700 000 un vieillissement plus marqué qu’au ni-
fois rejoindre une structure plus habitants âgés de 60 ans et plus. Cela veau national.
Population âgée et type de commune
Population Part Population Part
de 60 ans et plus des 60 ans et plus de 80 ans et plus des 80 ans et plus
Région 691 752 23,8 123 129 4,2
dont : communes urbaines 429 415 22,9 80 649 4,3
communes rurales 262 337 25,4 42 480 4,1
Source : INSEE, recensement 1999
4 Octant n° 90 - Juin 2002Recensement de la population
Proportion de personnes de 60 ans et plus par cantonOù habite-t-on après 60 ans ?
Au sein même de la région, le vieillisse-
Lannionment de la population présente des dis-
parités géographiques. Deux approches Morlaix
Saint-MaloGuingampdifférentes permettent de les mesurer. La
Saint-BrieucBrestpremière considère la proportion de per- Dinan
sonnes âgées dans la population. Elle
CarhaixCarhaixCarhaixCarhaix FougFougFougFougèèèèresresresresmontre une forte concentration des po-
Loudéacpulations âgées dans le centre de la Bre-
RennesPontivyQuimpertagne qui s’explique par le manque de Vitré
jeunes dans l’espace rural ainsi que sur Ploërmel
les côtes. L‘autre approche considère le
Lorientsimple nombre de personnes âgées par
Auraycommune de résidence. Elle met en Vannes Redon
avant l’importance des populations
âgées dans les principales villes, et aussi Proportion
de 30 % à 43 %tout au long du littoral, et leur moindre
de 26 % à 30 %présence au centre de la région.
de 21 % à 26 %
de 12 % à 21 % © IGN - INSEE Bretagne
En résumé, les communes rurales sont
Source : INSEE, recensement 1999
habitées par une population plus âgée,
mais la majorité des personnes de 60
ans et plus sont citadines. Ainsi en
1999, 62 % de cette population vit en Nombre de personnes de 60 ans et plus par canton
ville (cf tableau page 4).
L’effet des migrations
Lannion
Morlaix
Saint-MaloGuingampGuingamp
L’ensemble des communes urbaines et Saint-BrieucSaint-Brieuc
BrestBrest
DinanDinandes communes côtières, qui hébergent
le plus grand nombre de personnes Carhaix Fougères
âgées, sont également les plus attracti-
Loudéac
ves, puisqu’elles accueillent plus fré-
RennesQuimper Pontivy Vitréquemment les personnes nouvellement
Ploërmelinstallées dans la région. Ainsi les mi-
grations dites de retraite (ayant lieu à
LorientLorient
l’occasion du passage à la retraite) mo-
AurayAuray
VVannesannesdifient la répartition spatiale du troi- RedonRedon
sième âge. D’autres déplacements inter-
nes à la région se développent plutôt Nombre
35 000après 80 ans et reflètent un besoin 20 000
5 000d’adaptation de l’habitat aux conditions
© IGN - INSEE Bretagnede vie. Le recensement permet de mesu-
rer la mobilité résidentielle, certes
Source : INSEE, recensement 1999
maximale entre 25 et 30 ans, mais qui
surtout augmente nettement après 75
ans. Il s’agit alors non plus de changer
Part des personnes ayant changé de logementde région ou rarement, mais plutôt sa maisonnette est bien établi malgré
entre 1990 et 1999 selon l’âge en 1999d’une mobilité de courte distance, mo- l’urbanisation rapide (72 % des loge-
%tivée par une difficulté particulière à de- ments bretons sont individuels). Il est 90
meurer dans son logement. Ainsi un encore plus prégnant chez les anciens : 80
tiers des Bretons âgés de 90 ans en 1999 7080 % des personnes de 60 ans et plus
ont changé de logement durant les an- 60résident en maison individuelle ou en
nées 1990, sans changer de départe- 50ferme, tandis que 13 % habitent un
40ment de résidence.
30
20
10Différents types d’habitat Attention : tous les graphiques en
0fonction de l’âge en 1999 ne représen- 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110
Agetent que la situation à cette date et ne
Source : INSEE, recensement 1999, champ : Bretagnepréjugent pas du comportement desVieil héritage de sa ruralité, l’attache- Lecture : 86 % des Bretons de 30 ans recensésen1999
générations.ment du Breton à son lopin de terre et à ont changé de logement dans les années 90.
Octant n° 90 - Juin 2002 5Recensement de la population
La population du “quatrième âge”
La question du logement se pose avec plus d’acuité après Projection de population des 80 ans et plus
80 ans, c’est pourquoi l’augmentation possible du nombre selon le “pays” de résidence (scénario central)
d’habitants ayant passé cet âge demande plus d’attention.
erPopulation au 1 janvierL’outil statistique de projection de population permet de
Pays
chiffrer cette évolution selon différentes hypothèses. 2000 2010 2020 2030
Pour la Bretagne, ses 4 départements et ses 21 “pays”,des Pays de Dinan 4 257 7 395 8 733 10 484
projections ont étéélaborées par l’Insee selon trois scéna- Pays de Guingamp 3 344 5 397 5 920 6 780
rios définis par un groupe de travail constitué par le Con- Pays de Trégor-Goëlo 5 514 8 549 10 417 13 142
seil Régional, le Conseil Économique et Social Régional et Pays du Centre Bretagne 1 822 3 199 3 638 3 941
la Préfecture de région. Les premiers résultats ont été pu-
Pays de Saint-Brieuc 7 268 12 206 14 577 18 971
bliéspar département dans Octant n° 87, l’ensemble des
Pays de Brest 12 421 18 761 22 585 28 779résultats est désormais disponible dans un ouvrage accom-
Pays du Centre Ouest Bretagne 6 494 9 335 9 115 8 711pagné d’un cédérom permettant une étude interactive
“Projections démographiques : trois scénarios pour la Bre- Pays de Morlaix 5 810 8 659 9 525 10 949
tagne et ses pays” (en vente à l’Insee). Pays de Cornouaille 14 256 22 114 25 709 30 386
Pays de Fougères 3 121 5 333 6 272 6 919
Pays de Brocéliande 1 153 1 817 2 271 3 067
Pays de Rennes 10 585 17 838 24 006 34 498Projection de population de 80 ans et plus
Pays de Saint-Malo 6 862 11 154 13 078 17 075en Bretagne selon trois scénarios
Pays de Vitré 3 042 4 914 5 826 6 712
erPopulation au 1 janvier Pays d’Auray 3 301 5 838 7 631 9 542Scénario
2000 2010 2020 2030 Pays de Lorient 7 444 12 467 16 095 20 578
Pays du Centre Est Bretagne 2 383 4 242 4 782 5 321Bas 112 455 179 256 215 609 268 938
Pays de Pontivy 3 079 5 284 6 247 6 855Central 112 622 182 667 220 633 275 717
Pays de Vannes 5 904 10 354 14 747 21 255Haut 112 741 184 753 225 404 284 474
Source : INSEE, recensements - projection Omphale Source : INSEE, recensements - projection Omphale
Augmentation du nombre de personnes de 80 ans et plus entre 2000 et 2030
par pays (Projection, scénario central)
Pays
du Trégor-
Goëlo
Pays
Pays de Brest Pays de Morlaix de Guingamp
Pays
de Saint-MaloPays Pays
de Saint-Brieuc de Dinan
PaysPays du Centre-Ouest
de FougèresBretagne Pays
Paysdu Centre-Bretagne
Pays de Rennes
PaysPays de Cornouaille de Paysde Pontivy BrocéliandePays de VitréPays
Paysdu Centre-Estde Lorient des VallonsBretagne
de VilainePays
Pays de RedonPaysd'Auray
et de Vilainede Vannes
de 12 000 à 24 000
de 5 000 à 12 000
de 3 500 à 5 000
de 2 000 à 3 500
© INSEE - IGN 2002
Source : INSEE
6 Octant n° 90 - Juin 2002Recensement de la population
Répartition des 60 ans et plus selon le type de logement en 1999appartement dans un immeuble collec-
tif et à peine plus de 4 % séjournent en %
100maison de retraite ou en foyer-loge-
90ment. Les 3 % restants ont été recensés
dans diverses collectivités:hôpital, 80
communauté religieuse… Cette réparti-
70
Maison ou fermetion relève de multiples choix qui dé-
60pendent largement de l’âge des person-
nes, de leur sexe et de leur position 50
matrimoniale.
40
30
Maison de retraite
20Une question d’âge Appartement
10
Foyer-logement
0
60 65 70 75 80 85 90 95 100
Age
C’est en premier lieu en fonction de leur
âge que les personnes âgées quittent Source : INSEE, recensements
Guide de lecture : en 1999, 73 % des Bretons âgés de 80 ans habitent en maison individuelle,leur domicile pour un habitat plus adap-
17 % en appartement, 4 % en maison de retraite et 3 % en foyer-logement.té. On peut penser que cette décision
est la conséquence d’une dégradation
Proportion d’habitants séjournantde l’état de santé. Effectivement, la part l’âge : 63 % à 80 ans, 75 % à 90 ans et
en “institution”de l’habitat individuel décline progres- 90 % à 100 ans.
%sivement, surtout après 80 ans, tandis 80
que s’accroît la proportion d’habitants Il apparaît une différence de comporte- 70
vivant en maison de retraite, foyer-loge- ment face au recours aux logements
60
Femmesment ou même à l’hôpital (long séjour). spécifiques ou en institution : si le re-
50
cours augmente avec l’âge, les femmes
40
Les comportements ont peu varié entre l’adoptent beaucoup plus fréquemment
30
1990 et 1999, même si la propension à que les hommes, àâge donné.Ainsi à Hommes
20
habiter une maison a quelque peu aug- 90 ans, les fréquences de ce recours at-
10menté avant l’âge de 80 ans. On ob- teignent 24 % chez les hommes et 39 %
0serve surtout une croissance des recours chez les femmes.
60 65 70 75 80 85 90 95 100
Ageà la maison de retraite et au foyer-loge-
Source : INSEE, recensement 1999, champ : Bretagnement après85ans.Al’âge de 90 ans, Cela rappelle les différences entre
31 % des personnes séjournent en mai- hommes et femmes observées natio-
son de retraite ou foyer-logement en nalement dans les taux de prévalence Taux de prévalence de la dépendance
par âge en 19991999, contre 26 % en 1990. de la dépendance (perte d’autonomie
%due à une incapacité physique ou psy-
80
chique). Il s’agit certes d’une notion
distincte mais non indépendante : laL’inégalité des sexes
60même progression des taux apparaît
Femmesdans les deux phénomènes et surtout
40le même « retard » des hommes sur les
La différence de longévité entre les femmes. Ainsi les hommes, dont l’âge
20hommes et les femmes entraîne évi- au décès est plus précoce, déclarent
Hommes
demment la présence d’une forte pro- moins souvent un besoin d’aide dans
portion de femmes parmi les personnes leur vie quotidienne et consentent 0
60 65 70 75 80 85 90 95 100âgées : 59 % parmi l’ensemble des per- plus tardivement à quitter leur domi- Age
sonnes de 60 ans et plus. Cette sur-re- cile. Ces différences peuvent être pa- Source : INSEE (HID) - DRESS, champ : personnes
atteintes d’incapacités physiques lourdes (groupesprésentation féminine s’accentue avec thologiques ou de nature plus
GIR 1 à 4)
Proportion d’habitants de la région ayant recours à un habitat spécifique (foyer-logement, maison de retraite, hôpital, autre collectivité)
%% Hommes Femmes
7070
6060
5050
4040
3030
2020
1010
00
60-69 ans 70-79 ans 80-89 ans 90 ans et plus60-69 ans 70-79 ans 80-89 ans 90 ans et plus
Célibataire Divorcé Veuf Marié
Source : INSEE, recensement 1999
Octant n° 90 - Juin 2002 7Recensement de la population
situation matrimoniale. Parmi l’en- consacrés à l’accueil, essentiellementAfin de simplifier l’analyse, les diffé-
semble des habitants de 60 ans et plus, en maisons de retraite, et prèsde10000rents dispositifs d’accueil des person-
24 % des célibataires, 13 % des personnes travaillent dans le cadre denes âgées (foyer logement, maison de
veuf(ve)s, 6 % des divorcé(e)s et seule- l’aide à domicile. La récente création deretraite, hôpital, établissements de
ment 1 % des personnes mariées ont re- l’Aide Personnaliséed’Autonomie de-court ou long séjour…) sont regroupés
cours à ce type d’habitat. On peut sup- vrait certainement favoriser un dévelop-sous le terme d’institution. Les foyers
poser que les couples mariés gardent pement de ce type d’emplois. L’évolu-logements ne sont pas considérés
plus longtemps leur domicile, dans la tion démographique du troisième âge etcomme des collectivités, les loge-
mesure où les conjoints s’entraident en plus encore du quatrième âge entraîne-ments proposés étant indépendants.
cas d’incapacité physique. D’autre part ra certainement de nombreuses créa-Cependant, il s’agit bien d’un habitat
les célibataires n’ayant généralement tions d’emplois, soit dans les servicesspécifique destiné aux personnes
pas d’enfant sont moins souvent héber- d’aide à domicile, soit pour des formu-âgées.
gésouaidés par leur famille. Enfin la so- les d’accueil en institution.
litude peut peser plus lourdement chez
sociologique : il y aurait une inhibi- ces derniers.
tion de l’appel à l’aide plus marquée
Michel ROUXEL
chez les hommes. Les différences par sexe sont principale-
ment le fait des célibataires, indépen-
On a pu mesurer, grâce à l’enquête damment de l’âge. Cela laisse à penser
Handicap-Invalidité-Dépendance réa- que les questions de santé sont souvent
lisée en 1999 par l’Insee, une baisse des secondaires. Il est très probable qu’un
taux de dépendance par âge entre 1990 profond besoin de communication en-
et 1999, liée à une réduction en intensi- traîne plus fréquemment, ou de manière
té et en durée des différentes déficien- plus précoce, les femmes célibataires à
ces associées à la vieillesse, ce qui se franchir le pas.
traduit par une augmentation de l’espé-
rance de vie sans incapacité. En faisant
évoluer les taux par glissement, et Des emplois
compte tenu du vieillissement attendu, pour des besoins nouveaux
on obtient pour les dix prochaines an-
nées une stabilisation du nombre de
personnes dépendantes en Bretagne.
L’augmentation attendue du nombre de
personnes âgées fait apparaître des be-
Échapper à la solitude soins nouveaux. Le troisième âge gé-
nère en effet de nombreux emplois in-
duits, à commencer par les emplois de
service aux personnes. Le recensement
Les statistiques montrent également que de 1999 a permis de comptabiliser au
le comportement de recours à un habi- moins 23 000 emplois dans ce secteur
tat spécifique dépend fortement de la en Bretagne : 13 000 emplois sont
Pour en savoir plus
- “Projections démographiques : trois scénarios pour la Bretagne et ses pays” - Michel Rouxel ; INSEE Bretagne - Rennes : INSEE,
2002 - 84 p.
- “Personnes âgées dépendantes et aidants potentiels : une projection à l’horizon 2040” - Olivier Bontout, Christel Colin et Ro-
selyne Kerjosse - Ministère de l’emploi et de la solidarité, Direction de la recherche des études de l’évaluation et des statistiques
(DREES) - Études et résultats - N° 160 - Février 2002 - 11 p.
- “Enquête handicaps-incapacités-dépendance en institution en 1998 : résultats détaillés” - Catherine Goillot et Pierre Mor-
miche - INSEE Résultats - Démographie-société - N° 83-84 - Août 2001 - 213 p.
- “L’aide à domicile en faveur des personnes âgées” - Christel Aliaga - INSEE, Division conditions de vie des ménages - INSEE
Première - N° 744 - Octobre 2000 - 4 p.
- “Le handicap se conjugue au pluriel” - Pierre Mormiche - INSEE, Division des enquêtes et études démographiques - INSEE Pre-
mière - N° 742 - Octobre 2000 - 4 p.
- “Aisance à 60 ans, dépendance et isolement à 80 ans” - Marie Gabrielle David et Christophe Starzec - INSEE, Division études
sociales - INSEE Première - N° 447 - Avril 1996 - 4 p.
- “Les services de soins à domicile fin 1996 : prèsd’une personne sur deux cumule dépendance physique et psychique”- Chris-
tel Aliaga - SESI - Informations rapides - N° 94 - Janvier 1998 - 4 p.
8 Octant n° 90 - Juin 2002
n

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.